samedi 20 juillet 2024

Cinq migrants retrouvés morts au large des Canaries, 68 secourus par un paquebot de croisière

-

Au moins 34 personnes sont mortes en Inde et plus d’une centaine d’autres ont été hospitalisées après avoir consommé de l’alcool frelaté, ont indiqué jeudi des responsables de l’État du Tamil Nadu dans le sud du pays.

Un mélange de boisson locale et de méthanol toxique est à l’origine de l’empoisonnement mortel, a indiqué le ministre en chef de l’État, M.K. Stalin, cité par l’agence Press Trust of India.

Plusieurs personnes ont été arrêtées à la suite de ces décès, selon le responsable, dénonçant des crimes qui «ruinent la société et seront réprimés avec une poigne de fer», selon un communiqué de son bureau.

Des centaines de personnes meurent chaque année en Inde à cause de lots d’alcool toxique fabriqués dans des distilleries clandestines.

Du méthanol est souvent ajouté à ces boissons, ce qui peut entraîner la cécité, des lésions hépatiques ou la mort.

Lors de cet incident au Tamil Nadu, plus de 100 personnes ont été hospitalisées, selon M.S. Prasanth, responsable de l’administration du district de Kallakurichi, cité par le Press Trust of India.

Le gouverneur de l’État, R.N. Ravi, s’est déclaré «profondément choqué» par ces décès, ajoutant que «de nombreuses autres victimes sont dans un état grave et luttent pour leur vie», sur le réseau social X.

L’alcool n’est pas prohibé au Tamil Nadu mais il est vendu au marché noir moins cher que celui vendu légalement.

La vente et la consommation d’alcool sont interdites dans plusieurs autres régions d’Inde, favorisant les fabriques d’alcool de contrebande.

L’année dernière, 27 personnes sont mortes dans l’État du Bihar (est) à cause d’un lot d’alcool frelaté, tandis qu’en 2022, au moins 42 personnes ont trouvé la mort dans un autre incident dans le Gujarat (ouest).

- Advertisment -