samedi 20 juillet 2024

L’été 2024 s’annonce plus chaud que prévu

-

Une chaleur quasiment généralisée et des conditions très contrastées en termes de pluies sur la Planète cet été : découvrez ce que révèle la dernière actualisation des prévisions saisonnières pour le monde publiée par Copernicus.

Copernicus, l’organisme européen de surveillance du climat, a actualisé ses prévisions saisonnières pour l’été. La tendance plus chaude que la normale, prévue depuis plusieurs mois déjà, se confirme pour la majorité des régions du monde en juillet, août, septembre, à la fois sur terre, comme dans les océans.

La tendance pour les trois prochains mois entrevoit un temps nettement plus chaud que la moyenne, de manière quasiment certaine, en Europe du sud, Europe de l’est, ainsi que sur l’ensemble des États-Unis, l’est du Canada (le Québec) et les trois quarts de l’Amérique du sud (en dehors de la pointe du Chili et de l’Argentine). Le continent africain aussi sera majoritairement confronté à de la  excessive, ainsi que l’Australie.

Quelles sont les zones qui connaîtront des températures plus basses que la normale cet été ? Aucune dans les terres ! Dans les océans, seules certaines zones du Pacifique (notamment celle marquée par l’arrivée de La Niña s’annoncent plus froides que la normale.

Côté précipitations, des conditions beaucoup plus sèches que la norme sont prévues dans l’ouest américain, l’Amérique du Sud et l’Afrique du Sud. La mousson est envisagée comme très forte en Inde et au Pakistan, et de fortes pluies sont à prévoir dans les Caraïbes. Ailleurs, le signal concernant l’humidité est moins fort, ou inexistant.

- Advertisment -