jeudi 7 décembre 2023

Un général russe retrouvé mort avec sa femme dans d’étranges circonstances

-

Un général russe décoré qui avait déjà reproché au président Vladimir Poutine de diriger une armée de l’air de «troisième ordre» est décédé dans des circonstances mystérieuses aux côtés de son épouse.

Le lieutenant-général Vladimir Sviridov, 68 ans, qui a commandé la 6e armée de l’air russe et la défense aérienne de 2005 à 2009, a été retrouvé mort dans son lit mercredi à son domicile du village d’Adzhievsky, dans la région de Stavropol.

L’épouse de M. Sviridov, Tatiana, âgée de 72 ans, a été retrouvée à ses côtés, a rapporté la chaîne Telegram russe populaire Baza. Le couple était mort depuis environ une semaine lorsque les corps ont été découverts, selon Baza.

Aucun signe de violence n’a été observé sur les lieux.

«Les travailleurs du service du gaz ont déjà effectué des mesures et aucun dépassement de la concentration autorisée de substances nocives n’a été détecté», a rapporté la chaîne.

«Les causes de la mort de Vladimir et Tatiana Sviridov sont encore inconnues», ont-ils encore rapporté.

Cependant, une inspection détaillée des appareils à gaz de sa maison a révélé qu’une valve à clé avait mal fonctionné lors d’une panne d’électricité dans le village il y a environ une semaine, ce qui suggère que le couple est probablement mort dans son sommeil à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone, a rapporté Kommersant, citant des responsables locaux. Le comité d’enquête de Russie enquête sur la mort des Sviridov.

CRITIQUE DE L’ARMÉE DE L’AIR

Le général Sviridov avait été évincé de son poste de commandement il y a plus de dix ans, après avoir critiqué à plusieurs reprises l’armée de l’air russe.

Dans une interview accordée au magazine russe Take Off en 2007, il s’était amèrement plaint de la formation des pilotes. «Un pilote doit avoir environ 100 heures de vol par an pour être pleinement prêt au combat. Or, ce n’est pas encore le cas», avait déploré le commandant au franc-parler. 

«Le temps de vol moyen dans l’armée est actuellement de 25 à 30 heures», avait-il pointé. Dans une autre interview, Sviridov avait tenu des propos tout aussi crus.

«Nous sommes obligés de nommer des officiers qui ne sont pas complètement formés parce qu’il n’y a pas de meilleurs : Pour la même raison, nous envoyons dans les académies militaires des pilotes de troisième ordre. Cela n’arrivait pas dans le passé», avait-il critiqué.

- Advertisment -