dimanche 10 décembre 2023

Hôpital 20 aout : des patients ont-ils vraiment perdu la vue suite à une injection ?

-

Depuis quelques heures, une information concernant des patients qui ont perdu la vue à l’hôpital 20 aout se propage comme une trainée de poudre. A en croire cette information, 16 patients auraient perdu la vue après avoir reçu un traitement par injection intra-vitréenne. Voici les explications de l’hôpital

Suivis au service d’ophtalmologie de l’hôpital du 20 aout 1953, 16 patients atteints de maladies de la rétine avec des problèmes de vision ont reçu le 19 septembre une injection vitréenne« Bevacizumab », conformément aux normes suivies dans de tels traitements.

L’injection de cette substance médicamenteuse qui se réalise directement à l’intérieur de l’œil est utilisée en particulier en cas de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), la rétinopathie diabétique et les occlusions veineuses rétiniennes. 

Que s’est-il passé concrètement ?

En réponse aux informations véhiculées depuis quelques heures, la direction de l’hôpital 20 aout a publié un communiqué sur le sujet. « Au lendemain de l’injection de cette substance médicamenteuse, deux patients ont présenté des symptômes comme de la rougeur au niveau des yeux, des douleurs oculaires et une détérioration de la vision. Des symptômes qui ont poussé l’équipe médicale de convoquer tous les patients qui ont reçu l’injection le 19 septembre et de les garder sous surveillance médicale afin de leur donner les soins nécessaires » lit-on dans le communiqué. Et d’ajouter « Les résultats de la surveillance médicale ont démontré que tous les patients présentaient des signes d’amélioration notables après avoir reçu le traitement, cinq d’entre eux ont quitté l’hôpital après avoir terminé leur traitement, tandis que les autres sont toujours à l’hôpital sous surveillance médicale et quitteront l’hôpital après avoir terminé leur traitement dans quelques jours ».

Toujours selon la même source, ce traitement utilisé chez les personnes souffrant de dégénérescence maculaire ou de rétinopathie diabétique est recommandé par toutes les sociétés médicales nationales d’ophtalmologie. Il est également utilisé dans tous les centres d’ophtalmologie dans le monde afin d’arrêter la progression de la maladie et de récupérer ou stabiliser l’acuité visuelle.

Et de conclure « le centre hospitalier a ouvert une enquête médico-administrative pour déterminer les circonstances de cet incident isolé ».
 

- Advertisment -