mercredi 29 novembre 2023

«La victoire sera à nous», promet l’ex-président russe Medvedev

-

L’ex-président russe Dmitri Medvedev a juré samedi que la Russie capturera plus de territoires en Ukraine, un an après l’annexion revendiquée de quatre régions ukrainiennes, présentée par Vladimir Poutine comme l’accomplissement du projet impérial de «Nouvelle-Russie».

«L’opération militaire spéciale (en Ukraine) se poursuivra jusqu’à la destruction complète du régime nazi de Kyïv et la libération des mains de l’ennemi de territoires originellement russes», a écrit sur Telegram M. Medvedev.

«La victoire sera à nous. Et davantage de nouvelles régions intègreront la Russie», a poursuivi l’actuel numéro deux du Conseil de sécurité russe et partisan de l’attaque du Kremlin en Ukraine.

Pour sa part, le président russe, Vladimir Poutine, a promis «une régénérescence et un développement socio-économique» des régions annexées en Ukraine, dans un discours filmé diffusé samedi par le Kremlin.

«En défendant nos concitoyens dans le Donbass et en Nouvelle-Russie (projet impérial d’intégration par Moscou du sud et l’est de l’Ukraine), nous défendons la Russie elle-même et combattons pour notre patrie, notre souveraineté, pour nos valeurs spirituelles et notre unité», a assuré M. Poutine.

Fin septembre 2022, après l’organisation de «référendums» jugés fictifs par Kyïv et l’Occident, Vladimir Poutine avait entériné l’annexion des régions ukrainiennes de Donetsk et Lougansk (est), ainsi que celles de Zaporijjia et de Kherson (sud).

Ces annexions ont déclenché de fermes condamnations de l’Ukraine et de ses soutiens occidentaux, qui les jugent «illégales».

Le 30 septembre a été décrété par Vladimir Poutine «jour de la réunification». Mais la Russie ne contrôle ces régions que partiellement et fait face à une contre-offensive de l’Ukraine, qui cherche à les reprendre.

- Advertisment -