dimanche 10 décembre 2023

M. Hilale: L’initiative d’autonomie, « seule et unique » solution au différend régional sur le Sahara marocain

-

L’initiative marocaine d’autonomie, dans le cadre de l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale du Royaume, est la « seule et unique » solution au différend régional artificiel autour du Sahara marocain, a affirmé, mardi à New York, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale.
Dans la Déclaration du Maroc lors du débat général de la 78è session de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Hilale a souligné que l’initiative marocaine bénéficie du soutien de plus de 100 pays de par le monde, au moment où près de 30 Etats et organisations régionales ont inauguré des consulats généraux dans les villes de Laâyoune et Dakhla, réaffirmant ainsi leur soutien total à la marocanité du Sahara.
Il a, en outre, indiqué que le Royaume demeure attaché à une solution politique définitive au différend régional artificiel autour du Sahara marocain à même de renforcer le développement, la stabilité et la paix dans la région et en Afrique.
Relevant que le Maroc continue de soutenir les efforts du Secrétaire général de l’ONU et de son Envoyé personnel pour le Sahara, Staffan de Mistura visant à relancer le processus des tables rondes sous le même format et avec les mêmes participants en particulier l’Algérie, la partie principale au conflit, et ce conformément à la résolution 2654 du Conseil de sécurité, l’ambassadeur a réitéré que la solution définitive à ce différend régional ne peut être que politique, réaliste et pragmatique basée sur le compromis.
Evoquant la dynamique socio-économique en cours dans les provinces du Sud, le diplomate a fait savoir que dans le cadre du nouveau modèle de développement pour lequel le Royaume a mobilisé un budget qui dépasse à présent les 10 milliards de dollars et dont le taux de réalisation avoisine les 81%, nombre de projets à caractère social et économique ont été lancés, permettant ainsi à la région de s’ériger en hub pour les échanges commerciaux entre l’Afrique et le reste du monde.
M. Hilale a fait remarquer que l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, a constaté de visu ces réalisations durant sa visite, début septembre, à Laâyoune et Dakhla dans le Sahara marocain.
“Cet effort d’envergure s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, contenues dans le discours du Souverain à l’occasion du 47è anniversaire de la Marche verte en date du 6 novembre 2022”, a-t-il rappelé.
Dans ce discours, Sa Majesté le Roi avait souligné : “Notre approche pour défendre la Marocanité du Sahara procède d’une vision intégrée qui joint, à l’action politique et diplomatique, la promotion du développement socio-économique et humain de la région”.
L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU a, par ailleurs, indiqué que le Maroc fait de nouveau part de sa profonde préoccupation quant à la situation humanitaire catastrophique dans les camps de Tindouf, où le pays hôte, l’Algérie, a cédé ses pouvoirs, de manière illégale, à une milice séparatiste armée aux liens avérés et confirmés avec des réseaux terroristes et criminels.
Cette situation interpelle la communauté internationale au sujet du refus de l’Algérie de permettre l’enregistrement et le recensement des populations séquestrées dans les camps, et ce en flagrante violation du droit international et des appels du Conseil de sécurité lancés depuis 2011, a fait observer M. Hilale, qui a dénoncé les détournements des aides humanitaires destinées aux personnes séquestrés dans les camps de Tindouf comme en témoignent les rapports des organisations internationales et régionales et non gouvernementales, dont le dernier en date est celui du Programme alimentaire mondiale (PAM) publié en janvier 2023.

- Advertisment -