Dimanche 23 Avril 2017

Décès de Ben Bradlee, l’homme pour qui «le journalisme n'était pas qu'une profession

Ajouté le 22 Octobre 2014 à 14:56


Le vétéran du journalisme avait été décoré l’an dernier par le président Obama de la médaille de la Liberté, plus haute distinction civile aux États-Unis.


Lareleve.ma

 

L'ancien rédacteur en chef du Washington Post, qui avait notamment supervisé la couverture du scandale du Watergate, est décédé mardi.

 

Ben Bradlee, qui avait pris les rênes de la "newsroom" du Washington Post en 1965, s’est éteint à l’âge de 93 ans, mardi 21 octobre à son domicile.

 

Établissant de nouvelles normes rédactionnelles au sein du journal, dont il aura été à la tête de 1968 à 1991, Ben Bradlee s'est fait un nom en couvrant la Maison Blanche sous les présidences de John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson.

 

Sa plus grande affaire: le scandale du Watergate, qui révolutionna le journalisme politique d'investigation. Ben Bradlee, décrit par le New York Times comme la quintessence du rédacteur en chef de l'époque, «bourru, charmant et tenace», avait eu l’ingénieuse idée de charger deux reporters de talent, Bob Woodward et Carl Bernstein, d’enquêter sur ce qui devait être un simple cambriolage... Une investigation minutieuse qui révélera de fil en aiguille des tentatives de sabotage, des fonds secrets, et, surtout, des écoutes téléphoniques et des enregistrements illégaux, mettant en lumière les basses manœuvres perpétrées dans l'enceinte de la Maison Blanche.

 

Le plus gros scandale de l’histoire politique américaine conduira, contre vents et marrées et les pressions du pouvoir, à la démission du président Nixon, en 1974, ainsi qu’à des poursuites judiciaires contre des responsables de l'administration.

 

La révélation de ce scandale avait valu au Washington Post le prix Pulitzer. Le vétéran du journalisme avait été décoré l’an dernier par le président Obama de la médaille de la Liberté, plus haute distinction civile aux États-Unis. Dans un communiqué, Obama a salué un homme pour qui «le journalisme n'était pas qu'une profession, c'était un bien public indispensable à notre démocratie».

 

L’affaire a également inspiré le livre à succès All the President's Men et plus tard un film du même nom, avec Jason Robards dans le rôle de Ben Bradlee, aux côtés de Robert Redford et Dustin Hoffman, respectivement dans la peau de Woodward et Bernstein.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Le décès de Mohamed Benbrahim n’était qu’une rumeur

Décès d'une fillette marocaine dans un incendie à Barcelone

Décès d' Ibrahim Fikki au Caire

La famille de Whitney Houston tire déjà profit du décès de la chanteuse

Décès du critique de cinéma marocain Mohamed Soukri

Décès de Abou Bakr Kadiri, un des signataires du Manifeste de l'indépendance

Décès d’ Abou Bakr Kadiri

Décès de l'illustrateur de la saga "La Guerre des Etoiles"

Rugby: décès de Jock Hobbs

Khénifra commémore le 91ème anniversaire du décès du martyr Moha Ou Hammou Zayani

Décès de Ben Bradlee, l’homme pour qui «le journalisme n'était pas qu'une profession





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma