Lundi 29 Mai 2017

Choubani par lequel le scandale arrive !

Ajouté le 29 Fevrier 2012 à 15:14


Habib  Choubani

 

Anouar Mouloud


   La logique du parti unique semble faire partie du décor  culturel marocain ! Quand ce n’est pas l’Istiqlal ; c’est  l’Usfp , l’autorité  , un parti  islamiste, un groupuscule de gauche ou salafiste ou d’autres représentants politiques qui prétendent exprimer seuls la volonté du peuple etc…Cependant on est en période de transition , au cœur d’une expérience sensible subissant des contraintes diverses ; est-il indiqué de provoquer de nouveau des conflits gratuits ?C’est pourtant la mauvaise idée qu’a eu  un ministre du gouvernement dirigé par l'islamiste Abdelillah Benkirane .


   Habib Choubani, ministre des relations avec le parlement et de la société civile a vivement critiqué mardi dans un entretien avec notre confrère « akhbar al yaoum » le festival de musique Mawazine. Pour justifier une telle maladresse, le ministre  a évoqué deniers publics, bonne gouvernance, droits des artistes locaux …et. Des raisons suffisamment cohérentes selon lui pour dénoncer ce qu’il a qualifié de festival de l’Etat.



   "Protection de l'artiste marocain", affirme M Choubani ; quel artiste ? Quels artistes serait-on  tenté de demander ?  Aucun artiste digne de ce nom ne permettrait de dénoncer un festival en argument pour s’attaquer à en réalité à l’art en général, ces méthodes autoritaires qui étaient utilisées pour allumer des publics enflammés auraient dues être abandonnées. M Choubani n’hésite pas et confond toutes les institutions pour annuler le festival Mawazine.


   De nouveau, on se trouve face à des arguments liberticides et irresponsables. Mawazine a bénéficié effectivement du privilège du haut patronage royal, Serait-ce une tare ? Mais il s’agit d’une initiative privée dont le promoteur et l’auteur principal est une fondation privée, portant le nom connu et public de «  Maroc des Cultures ».


   La démarche de Mawazine est supportée par d’autres institutions privées, publiques et mixtes qui ont leur autonomie de gestion et décident souverainement de leur contribution ou pas à ce festival.


   Bien sûr, le gouvernement est en mesure de faire deux choses ; en premier donner aux institutions directement sous sa responsabilité des instructions pour ne pas contribuer au festival, cela  peut être fait sans aucune amplification médiatique, il s’agit d’une gestion des affaires courantes presque normale, même si on pourrait argumenter sur le rôle d’un gouvernement ; est-il de s’atteler aux graves problèmes du pays ou est-ce de s’intéresser à des questions somme toute subalternes ? On pourrait aussi se demander dans quelle mesure un gouvernement de coalition est en mesure de converger sur une telle directive ?



    Deuxièmement l’actuel exécutif  pourrait  décider de ne pas autoriser la tenue du festival mais cette deuxième option est une affaire grave ; elle porte atteinte directement aux libertés en vigueur dans ce pays ; des libertés acquises suite à des décennies de lutte que des gens comme M Choubani ne semblent pas apprécier beaucoup.  On assiste ainsi à l’irresponsabilité d’un ministre, en pleine compétition avec la Salafia, Al Adl wal Ihsane et tout un spectre d’adversaires,  qui n’a pas estimé que le statut ministériel a ses corollaires; une telle attitude doit nous alerter par rapport à la responsabilité de l’ensemble du gouvernement dans la défense des droits des individus et des groupes tels que prévus par la constitution marocaine ; pas comme l’entendent les crieurs du PJD ou d’ailleurs .


   Ce qui vient d’être déclaré à Akhbar Al Yaoum est un piège  dans lequel s’est pris M Choubani mais porte un préjudice non pas à Mawazine, il le porte plutôt au gouvernement Benkirane dans son ensemble. Quant aux Marocains , artistes et autres , qu’on ne s’y trompe pas ,ils sauront forcément défendre leurs libertés !








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Parlement : Dans l'attente de la Cour constitutionnelle

Choubani par lequel le scandale arrive !

Les organisateurs de Mawazine réagissent à Habib Choubani

Mawazine au cœur de la polémique

Revue de presse du mercredi 28 mars 2012

Revue de presse du vendredi 30 Mars 2012

Revue de la presse quotidienne du Jeudi 05 Avril 2012

Revue de presse du Vendredi 06 Avril 2012

Revue de presse du Samedi 07Avril 2012

Revue de Presse du Lundi 09 Avril 2012 :

Choubani par lequel le scandale arrive !

Alouani vendait des produits périmés pour financer Daesh





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma