Dimanche 24 Septembre 2017

L’Orchestre Philarmonique du Maroc démarre l’année 2012 avec un beau programme

Ajouté le 11 Janvier 2012 à 12:43


 



Zineb SATORI

  Consacrés «aux musiques du monde» depuis plusieurs années, les «Concerts du Nouvel An» permettent à l’Orchestre philharmonique du Maroc d’interpréter des répertoires très diversifiés.


                 
  Les amoureux de musique classique sont gâtés. L’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) démarre l’année 2012 avec un beau programme avec Schéhérazade, Peer Gynt et le fameux Lac des cygnes. En effet, les traditionnels Concerts du Nouvel An sont annoncés du 15 au 21 janvier.
 Cinq représentations sont prévues à El Jadida (15 janvier), à Casablanca (18 janvier, deux concerts), à Rabat (19 janvier) et à Tanger (21 janvier). Le détail de la tournée et le prix des places sont disponibles sur le site www.opm.ma.



  Pour le grand bonheur des mélomanes, l’OPM interprétera sous la direction de Benoît Girault pour la première fois Schéhérazade, œuvre de Rimski-Korsakov puisée du conte les Mille et une Nuits et qui a été composée en 1888. A mi-chemin entre la symphonie fantastique de Berlioz et le poème symphonique de Franz Liszt, Schéhérazade à la limite entre la «musique à programme» et la «musique absolue». Revêtant à la fois les caractéristiques d’une symphonie (en quatre mouvements), elle s’inscrit également dans le genre rhapsodie, l’orchestre ne disposant pas de restrictions mais bien au contraire d’une large marge de liberté musicale.

 


  L’OPM interprétera aussi Peer Gynt, pièce de théâtre de l’auteur norvégien Henrik Ibsen sur une musique composée par Edvard Gieg. Drame poétique et philosophique, elle diffère des autres œuvres d'Ibsen de par ce qu'elle est écrite en vers, n'ayant pas vocation au départ à être jouée sur scène. L’histoire relate le parcours d'un antihéros parti défier le monde qui rate tout ce qu'il entreprend et découvre seulement à la fin combien il est seul.

 


  Enfin, le public aura droit à des extraits du Lac des Cygnes de Tchaikovsky. Ce ballet en quatre actes, rapporte l’aventure du prince Siegfried et de ses sentiments amoureux inattendus et agités pour la princesse Odette. Cependant, cette dernière envoûtée par un sorcier subit un terrible sort, celui de devenir cygne le jour et de n'être femme, qu'une fois la nuit tombée. Cette malédiction n'entrave toutefois pas le projet de mariage du prince. C'est alors que ce dernier va nuire à ses propres desseins en ne sachant pas reconnaître sa belle pour finalement se déclarer à Odile, la fille du sorcier et sublime cygne noir. C’est de la rencontre de ces deux personnages au bord du lac que l’œuvre tient son nom.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L’Orchestre Philarmonique du Maroc démarre l’année 2012 avec un beau programme

“L’Orchestre des aveugles“ remporte le Tanit d’Or à Carthage

L’Orchestre Philarmonique du Maroc démarre l’année 2012 avec un beau programme

Une Shehrazade aux mille et un charmes

Ouverture à Essaouira du Festival du Printemps musical des Alizés

Le monde entre peu à peu dans 2013

Physionomie de la presse quotidienne

Printemps Musical des Alizés, un hommage aux «Trois Titans » de la musique classique allemande

Décès du grand luthiste marocain Saïd Chraïbi

Printemps Musical des Alizés, une grande fête de la musique





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma