Lundi 23 Octobre 2017

Revue de presse quotidienne

Ajouté le 2 Juillet 2014 à 12:21


Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi 02 juin:

 

*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

 

- Le CNDH s'engage pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap. Bien que l'inclusion des personnes en situation de handicap soit dans tous les discours, elle est loin d'être une réalité. Ce constat a été fait par le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH, selon lequel les droits des personnes en situation de handicap au Maroc ne sont pas encore perçus comme étant une priorité nationale. Pour remédier à cela, le CNDH et d'autres institutions œuvrent pour que le Maroc soit doté de politiques publiques assorties de programmes budgétisés et de lois, visant la réalisation de l'accessibilité universelle et de l'égalité des chances.

 

- Création de deux fonds publics pour accompagner le développement socioéconomique des régions. Les préparatifs pour les prochaines élections sont au cœur des débats politiques actuels. Dans la foulée, un avant-projet de loi organique sur la régionalisation a été présenté aux différents acteurs politiques. Parmi les principales nouveautés du projet, la mise en place de deux fonds dans le but de soutenir le développement économique et social au sein des régions. Il s'agit du fonds de mise à niveau sociale et du fonds de solidarité interrégionale. C'est en vertu des dispositions du 142e article de la Constitution que ces deux fonds vont être créés.

 

*L'Economiste :

 

- Croissance: Moins de 2% pour démarrer. La perspective d'une croissance limitée comprise entre 2,5 et 3% semble se préciser. L'évolution des agrégats économiques sur les 3 premiers mois fait ressortir un taux de croissance de 1,7% contre 3,8% à la même période de 2013. A l'origine, la contre-performance du secteur primaire, explique le HCP. C'est donc le même argumentaire avancé pour étayer le faible taux de croissance (2,5%) attendu pour 2014.

 

- Casablanca renonce à son métro aérien. Casablanca n'aura finalement jamais son métro ! Après plus d'un an et demi de suspense, le conseil de la ville vient de trancher. Il a décidé lundi 30 juin de remplacer le métro aérien par quatre lignes de tramway. Selon les premiers éléments disponibles, les nouvelles lignes de tramway (d'une longueur de plus de 80 km) couvriront tous les quartiers non desservis par la ligne de tram actuelle. Le métro aérien, qui devait être opérationnel à l'horizon 2018, allait relier le quartier Moulay Rachid au centre-ville sur une distance de 15 km. L'option jugée trop coûteuse (9 milliards de DH) a été finalement abandonnée par les autorités de la ville.

 

*Aujourd'hui Le Maroc.:

 

- Gros scandale au ministère de la justice. Les résultats d'une enquête supervisée par Mustapha Ramid au sein du ministère de la Justice et des libertés sur de supposés dysfonctionnements ont été publiés. L'enquête a été ouverte suite à la diffusion d'enregistrements audio révélant de supposés cas de corruption, de clientélisme et de dysfonctionnements entre 2008 et 2011. Bien que certains faits mentionnés dans les enregistrements aient été démentis par la commission d'enquête, cette dernière confirme dans son rapport plusieurs dysfonctionnements. C'est le cas notamment pour le projet de construction d'un tribunal de première instance à Benguerir.

 

- CMR: Il est temps d'agir ! La Caisse marocaine des retraites (CMR) peut mieux faire. C'est ce qu'il y a à retenir de la tenue, lundi 30 juin à Rabat, de la sixième session au titre du cinquième mandat du conseil d'administration de la CMR, consacrée à la présentation de plusieurs rapports et du bilan de plusieurs projets. A cette occasion, le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a souligné que le gouvernement compte bien assurer la réforme de cette Caisse, "une réforme urgente qui doit avoir lieu dans les plus brefs délais". Selon les pronostics, le déficit de la CMR se chiffrera à 1,28 milliard de dirhams en 2014.

 

*L'Opinion.:

 

- Le Maroc sera la porte d'entrée pour le Mexique vers l'Afrique. Le Mexique désire renforcer son partenariat économique, commercial et touristique avec le Maroc. L'objectif étant de consolider sa présence en Afrique. "On est en train d'ouvrir un bureau commercial à Casablanca, baptisé Mexico (Agence d'investissement et d'exportations mexicaines). Il aura pour tâche non seulement de consolider les relations commerciales entre les deux pays mais aussi d'encourager les investisseurs mexicains à s'implanter au Maroc", a déclaré Andrés Ordonez, ambassadeur du Mexique à Rabat. -Ralentissement du rythme de croissance de l'économie au 1er trimestre 2014. Dans sa note d'information relative aux comptes nationaux du 1er trimestre 2014, le Haut-Commissariat au plan souligne que l'arrêté des comptes montre un ralentissement du rythme de croissance de l'économie nationale, se situant à 1,7% au lieu de 3,8% durant la même période de 2013. Les activités non agricoles ont affiché une augmentation de 2,1%, celles du secteur agricole, en revanche, accusent une baisse de 1,6%. Dans ce contexte, le besoin de financement de l'économie est en hausse, passant de 7,3% du produit intérieur brut à 8,1% alors que le niveau général des prix est en quasi-stabilité.

 

*Libération.:

 

- La FIJ fustige la vision rétrograde de Benkirane. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a tancé le gouvernement Benkirane en l'exhortant à se préoccuper de la situation de la liberté de presse et à protéger les journalistes contre les abus plutôt que de reluquer seulement les habits des femmes journalistes. Cette position a été exprimée lors de la réunion de la Commission exécutive de la FIJ tenue les 28 et 29 juin à Bruxelles.

 

- Football: Larguet désigné DTN et Hormatallah patron des centres de formation des cadres. Après la désignation des entraîneurs des différentes sélections marocaines, le tour était venu, lundi, à la nomination du nouveau directeur technique national. Pour ce poste de grande importance, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a porté son choix sur le cadre Nasser Larguet, l'actuel directeur de l'Académie Mohammed VI. Nasser Larguet qui a signé un contrat de 4 ans sera assisté par l'ex-DTN, le français Jean-Pierre Morlans qui s'occupera, lui, du développement et des orientations. De son côté, Hassan Hormatallah s'est vu confier la tâche de patron des centres de formation des cadres et ce, pour une durée de deux saisons.

 

*Al Bayane :

 

- Exportation de la tomate marocaine au marché de l'UE: Les propositions de sortie de crise jugées crédibles. Les négociations qui ont démarré entre le Maroc et l'Union européenne (UE) au lendemain de la décision unilatérale des autorités compétentes de l'UE pour modifier les conditions de dédouanement de la tomate marocaine exportée vers le marché de l'UE commencent à aboutir. Les propositions de sortie de crise émises par l'UE sont jugées crédibles et sérieuses. Cela étant la prudence reste de mise.

 

- Communes: Une grève sans grévistes. "Appeler à une grève au sein de nos communes est une chose réussie "syndicalement" bien avant le jour de débrayage. Par exemple, à Casablanca, la moitié du personnel des communes est fantôme. C'est dire que plus de 50 % des employés sont au "débrayage" tout le temps et ils perçoivent tranquillement leur salaire. Le débrayage auquel a appelé un syndicat de la place ce mercredi et demain jeudi sera suivi par plus de 50% du personnel. Et si un autre syndicat appelle le lendemain à un débrayage, il aura le même taux de participation.

 

*Al Massae.:

 

- Après des semaines d'attente, le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid a dévoilé les résultats de l'enquête menée par une commission centrale du ministère sur des enregistrements audio comportant des allégations de dysfonctionnements dans les concours de recrutement et les marchés publics passés entre 2008 et 2011. D'après ces résultats annoncés lundi, la commission a démenti les accusations sur une prétendue médiation du directeur du budget et du directeur des ressources humaines en faveur d'une candidate à un concours. Elle a en revanche relevé des dysfonctionnements dans le projet de construction d'un nouveau siège du tribunal de première instance de Benguerir.

 

- Taux de croissance: le HCP donne une nouvelle gifle au gouvernement. Dans une note sur la situation économique au premier trimestre 2014, le HCP indique que le rythme de croissance de l'économie nationale a enregistré un ralentissement, se situant à 1,7% au lieu de 3,8% durant la même période de l'année 2013. Les activités non agricoles ont affiché une augmentation de 2,1%, celles du secteur agricole, en revanche, accusent une baisse de 1,6%.

 

*Assabah.:

 

- La collision entre Ramid et Mezouar menace la coalition gouvernementale. Les déclarations du ministre de la Justice et des Libertés Mustapha Ramid au sujet de la double nationalité du ministre des Affaires étrangères et de la coopération Salaheddine Mezouar risquent d'engendrer des conséquences fâcheuses sur la coalition gouvernementale, selon des sources gouvernementales. Ramid avait souligné que " ça serait une catastrophe, s'il est affirmé que Mezouar a une nationalité étrangère", bien qu'il sache que Mezouar avait démenti ces allégations relayées par un quotidien, ont précisé ces sources.

 

- Le gouvernement impuissant à réduire la masse salariale. Quoique le gouvernement ait réussi à réduire le déficit budgétaire à 5,5% du PIB contre 7,4% en 2012, la masse salariale demeure l'une des sources importantes de vulnérabilité budgétaire. Son poids par rapport au PIB s'est établi à 11,3% en 2013, l'un des plus élevés de la région, selon le rapport de Bank Al Maghrib sur la situation économique, monétaire et financière en 2013.

 

*Sahifat Annas.:

 

- Dans une interview accordée au magazine hebdomadaire français "L'Usine nouvelle", Ismail Douiri, le DG d'Attijariwafa bank, a estimé que la croissance du Maroc serait comprise dans une fourchette de 3,5 à 4%.

 

- Les dysfonctionnements financiers du club sportif Wifak Bouznika devant la cour d'appel de Casablanca. Le secrétariat local de la section du PJD dans cette ville demande l'ouverture d'une enquête sur des accusations et des documents fournis par l'ancien et l'actuel bureaux.

 

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

 

- Le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad en lutte contre les députés PJD à cause du directeur général du Fonds d'équipement communal, Allal Sekrouhi. Lors de la séance hebdomadaire des questions, les députés PJD ont accusé Sekrouhi de soutenir leurs adversaires du PAM. Le ministre de l'Intérieur a démenti ces accusations.

 

- Le maire de Casablanca renonce au tramway aérien en le remplaçant par 4 lignes de tramway terrestre, destinées à couvrir environ 80 km. Cette décision, qui a été prise lundi par le bureau qui dirige le conseil de la ville, sera examinée par les conseillers au cours de la session de juillet.

 

*Al Assima Post.:

 

 

- Le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad a suggéré mardi que l'inscription sur les listes électorales soit effectuée via internet afin d'encourager la participation aux élections, soulignant qu'il allait proposer cette idée aux partis politiques. Cette proposition a été faite au cours de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants.

 

- Le ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle Rachid Belmokhtar a démenti catégoriquement mardi une hausse des droits d'inscription de nouveaux élèves au titre de l'année scolaire prochaine. Le ministère n'a édicté aucun document prescrivant une quelconque augmentation des droits des élèves, a dit Belmokhtar devant les conseillers parlementaires.

 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

 

- Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé avoir veillé, depuis sa nomination, à faire de la lutte contre la corruption son champ de bataille tout en s'engageant à réagir avec fermeté et rigueur vis-à-vis de tous les cas. "Il ne se passe pas un jour sans que des décisions sur la lutte contre la corruption ne soient prises", a-t-il dit lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats des travaux de la commission chargée d'examiner certaines allégations sur l'existence de fraudes ayant entaché les marchés publics et les concours de recrutement durant la période allant de 2008 à 2011.

 

- Le taux de croissance baisse à 1,7% durant le 1er trimestre de 2014. L'arrêté des comptes nationaux du premier trimestre 2014 montre un ralentissement du rythme de croissance de l'économie nationale, se situant à 1,7% au lieu de 3,8% durant la même période de l'année 2013, relève le HCP. Les activités non agricoles ont affiché une augmentation de 2,1%, celles du secteur agricole, en revanche, accusent une baisse de 1,6%, a assuré l'institution.

 

*Al Khabar.:

 

- Le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Driss El Yazami, a indiqué, lundi à New York, que l'un des enjeux majeurs dans les pays du sud est de généraliser la culture des droits de l'Homme et de l'implanter au sein des populations, notamment à travers un large partenariat avec le mouvement associatif.

 

- Le HCP a indiqué que l'indice des prix à la production du secteur des "Industries manufacturières" a enregistré une baisse de 1,8% au cours du mois de mai 2014 par rapport au mois d'avril 2014, expliquant que cette baisse résultait de la baisse des prix de l'"Industrie chimique" de 13,2% et du "raffinage du pétrole" de 0,2%.

 

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

 

- Les investissements directs étrangers ont progressé de 4 pc en Afrique durant l'année 2013 pour atteindre 57 milliards de dollars, selon un rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement.

 

- La décision du ministère de l'enseignement supérieur de réviser le cahier des normes pédagogiques nationales du cycle de la licence a provoqué l'ire des professeurs. Son entrée en vigueur est prévue à partir de l'année scolaire prochaine.

 

*Rissalat Al Oumma.:

 

- Le Maroc rejette totalement la décision de l'UA de désigner un "envoyé spécial" pour le dossier du Sahara marocain. Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération a indiqué que le Maroc "partie fondamentale et incontournable à ce différend régional, ne se sent aucunement concerné par cette décision unilatérale qu'il rejette totalement".

 

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane esquive-t-il la confrontation et le débat programmé au cours des sessions du conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites? Son absence pour la cinquième fois aux sessions jette des soupçons sur la ferme détermination du gouvernement à combattre la corruption.

 

*Al Alam.:

 

- Le nombre de migrants, qui ont déposé des dossiers pour régulariser leur situation irrégulière au Maroc, a été estimé à 16.123. La détermination du nombre de bénéficiaires de la régularisation semble être incompatible avec la philosophie de la nouvelle politique, selon des sources du journal.

 

- Le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid a reconnu une mauvaise gestion dans le chantier de la construction du tribunal de première instance de Bengrir. Ramid a affirmé d'autre part qu'il n'y pas eu de détournements dans la Direction de Kénitra. Il a également indiqué que le directeur de l'équipement et de la gestion du patrimoine a été relevé de ses fonctions pour avoir répandu des informations inexactes et contraires aux obligations professionnelles. Ramid a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats des travaux de la commission chargée d'examiner certaines allégations sur l'existence de fraudes ayant entaché les marchés publics et les concours de recrutement durant la période allant de 2008 à 2011.

 

*Attajdid.:

 

- En violation du cahier des charges, la deuxième chaîne bombarde le téléspectateur de publicité humiliant la femme au moment de la rupture du jeûne. Le vice-président de l'Association marocaine des droits du téléspectateur indique que "2M prend le téléspectateur pour un idiot et ne respecte son intelligence, de même qu'elle présente une image stéréotypée de la femme et de l'enfant". Quant à la présidente du Forum Azzahrae pour la femme marocaine, Aziza Bakkali, elle souligne que "la deuxième chaîne porte atteinte à l'image de la femme" et exhorte le gouvernement à mettre en place un observatoire pour améliorer l'image de la femme dans les médias.

 

- Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé qu'"il n'y a pas un jour qui passe sans s'attaquer à un dossier de la corruption". S'exprimant lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats des travaux d'une commission d'enquête relative à des enregistrements audio évoquant des irrégularités dans des marché publics, le ministre a fait savoir "qu'on ne peut dévoiler tous les dossiers de corruption faisant l'objet d'une enquête".

 

*Al Haraka.:

 

- Le crédit bancaire a poursuivi sa décélération entamée en 2008, enregistrant une progression de 3,9 pc en 2013 au lieu de 4,6 pc une année auparavant, relève Bank Al-Maghrib (BAM), notant que le ratio du crédit bancaire au PIB s'est établi à 85,6 pc contre 86,9 pc. Cette évolution est imputable aussi bien à une baisse de la demande qu'à un durcissement des conditions d'offre, explique BAM dans son rapport annuel présenté, samedi, devant SM le Roi Mohammed VI.

 

- Le Maroc a été sélectionné pour l'organisation de l'International collegiate programming contest (ICPC), sorte de coupe du monde de génie informatique, en mai 2015, apprend-on auprès de l'université Mundiaplolis de Casablanca, qui organisera l'événement aux côtés des universités Mohammed V-Souissi de Rabat et Al Akawayn d'Ifrane. Le choix s'est porté sur le Maroc lors de la finale de la 38è édition de l'ICPC, qui s'est déroulée en juin 2014 en Russie parallèlement à la coupe du monde de football au Brésil et qui a connu la participation de 2286 universités en phases éliminatoires dont les 122 plus prestigieuses universités du monde qui se sont qualifiées pour les phases finales. Le Maroc devient ainsi le premier pays arabe, méditerranéen et africain à accueillir cette manifestation mondiale.

 

*Al Mounaataf.:

 

- Suite à l'entrée en vigueur de la décision de baisse des prix de plus de 1000 médicaments, le 8 juin dernier, les pharmacies ont vu leur stock de certains médicaments s'épuiser. Il s'agit notamment des antibiotiques, des anti-inflammatoires et de certaines pilules de contraceptive.

 

- Les sociétés de la sécurité privée annoncent la révision des prix de leurs prestations à partir du 1er juillet prochain. Selon l'Association professionnelle des agences de sécurité, l'augmentation de 10% du SMIG à partir du juillet prochain, impactera la comptabilité des sociétés, raison pour laquelle les entreprises opérant dans le secteur de la sécurité privée ont décidé d'augmenter de 5% les tarifs de leurs prestations pour couvrir l'augmentation du SMIG.

 

*Bayane Al Yaoum.:

 

- La ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'eau, Charafat Afilal, a mis l'accent, lors de la réunion conseil d'administration de l'agence du bassin hydraulique de Tensift, sur la situation préoccupante des ressources en eau souterraine à cause de la faiblesse des précipitations et de l'exploitation excessive de ces réserves stratégiques.

 

- Le secteur de la sidérurgie a besoin de mesures d'accompagnement pour pouvoir s'adapter aux enjeux de la compétitivité internationale, a affirmé le président de la Fédération marocaine des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (FIMME), Abdelhamid Souiri. "La sidérurgie est en train de vivre des moments difficiles", a-t-il affirmé dans un entretien publié sur le site de l'hebdomadaire français "L'Usine Nouvelle", estimant important de mettre en place des mesures d'accompagnement pour l'ensemble des acteurs de la filière pour faire face à cette situation. *Assahrae Al Maghribia.:

 

- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a présidé, mardi au Palais Royal à Rabat, la première causerie religieuse du mois sacré du Ramadan. Cette causerie inaugurale a été animée par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, sous le thème "les mécanismes de protection de la religion et de la foi au Royaume du Maroc", s'inspirant du Saint Coran: "Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus: Etablissez la religion, et n'en faites pas un sujet de divisions".

 

- Le Maroc rejette totalement la décision de l'Union africaine (UA) de désigner un prétendu "envoyé spécial" pour le dossier du Sahara marocain, indique mardi le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, précisant que le Royaume "ne se sent aucunement concerné par cette décision unilatérale". Le Maroc, ajouté le communiqué, appelle l'ONU et les membres du Conseil de Sécurité à ignorer cette décision et à soutenir la facilitation menée sous l'égide des Nations Unies.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma