Lundi 23 Octobre 2017

Sahara marocain: Le Maroc rejette l’“envoyé spécial” de l’UA

Ajouté le 2 Juillet 2014 à 12:17


Joaquim Chissano, ex-président du Mozambique, connu pour son hostilité au Maroc


Lareleve.ma

 

Sur demande de l’Algérie, le sommet de l’Union Africaine tenu récemment à Malabo, en Guinée équatoriale, sous présidence du président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a décidé la désignation d’un envoyé spécial pour le Sahara, en la personne d’un ex-président du Mozambique connu pour son hostilité au Maroc, Joaquim Chissano.

 

Le ministère marocain des affaires étrangères a publié aujourd’hui, un communiqué dans lequel il rejette la décision de l’Union africaine (UA) de ‘‘désigner un prétendu envoyé spécial pour le dossier du Sahara marocain’’.

 

Le MAEC a assuré que le Royaume “ne se sent aucunement concerné par cette décision unilatérale”.

 

“Le Royaume du Maroc, partie fondamentale et incontournable à ce différend régional, ne se sent aucunement concerné par cette décision unilatérale qu’il rejette totalement”, précise le ministère des Affaires étrangères et de la coopération dans son communiqué, réaffirmant que le dossier du Sahara est du ressort exclusif de l’ONU. “L’UA n’a aucune base juridique ni fondement politique ou légitimité morale pour intervenir de quelque manière que ce soit dans ce dossier”, souligne le ministère marocain.

 

Le MAEC ajoute que ‘‘l’UA est, en effet, la seule organisation régionale et internationale au monde à avoir intégré une entité fantoche en son sein, en violation totale de la légalité internationale et en déphasage avec la position des deux tiers de ses propres membres”.

 

“Les positions de cette organisation sont en contradiction avec le processus onusien en cours. De ce fait, elle ne peut prétendre à aucun rôle dans ce dossier, alors qu’elle s’aligne aveuglement sur les positions des autres parties et ignore complètement les résolutions pertinentes du conseil de sécurité” indique le ministère des affaires étrangères.

 

“Au moment où le Continent africain est confronté à de nombreux défis liés à la paix et au développement, certaines parties connues pour leur antimarocanisme primaire, prennent en otage l’agenda de l’organisation panafricaine”, a fait remarquer le communiqué.

 

Le Maroc, conclut le MAEC, appelle l’ONU et les membres du Conseil de Sécurité à ignorer cette décision et à soutenir la facilitation menée sous l’égide des Nations Unies.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Pêche : Du poisson fabor

Le grand quiproquo d’Ali Anouzla

Le Polisario démantèle un camp de protestation à Tindouf…

Anouar Malek demande aux Qataris 500.000 € contre ses déclarations

Genre et développement au centre des débats à l’institut Cervantès de Rabat

Le programme gouvernemental à l'épreuve de la Constitution au sein de l'Hémicycle

Lareleve.ma à Washington

Saad Eddine Othmani à Alger lundi prochain

El Othmani en Algérie : de l’Uma à l’Oumma

Rabat-Alger: réconciliation en vue?

Le programme gouvernemental à l'épreuve de la Constitution au sein de l'Hémicycle

El Othmani en Algérie : de l’Uma à l’Oumma

Sahara marocain...

Le Wydad de Washington, oui ça existe!

Un rapport américain recommande la fermeture des camps de Tindouf

Arrivée à Nouakchott du président tunisien Moncef Marzouki

Le président tunisien en visite à Alger pour évoquer l'Union du Maghreb

Rabat accueille les ministres des Affaires étrangères de l'UMA le samedi prochain

Le Sahara vu par nos enfants d’Amérique

Sahara marocain : Nouvelle réunion à Manhasset





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma