Samedi 19 Août 2017

Revue de presse quotidienn

Ajouté le 31 Octobre 2013 à 11:03


 

Lareleve.ma

 

Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce jeudi 31 octobre:

 

*AUJOURD’HUI LE MAROC:.

 

- Mobile: Moins de 0,50 DH/Min. Prix des communications en baisse, usage moyen grandissant et nombre d’abonnés à la hausse. D’un trimestre à l’autre, le marché des télécoms au Maroc confirme sa croissance soutenue. Le prix des communications mesuré par le revenu moyen par minute (ARPM) poursuit son trend baissier en 2013. Pour le segment mobile, l’ARPM enregistre une baisse trimestrielle significative de 25pc passant de 0,57 DHHT/Min à fin septembre 2012 à 0,43 à fin septembre 2013. Au niveau du fixe, l’ARPM est en baisse de 16pc passant de 0,82 DHHT/Min à fin juin 2012 à 0,69 DHHT/Min à fin juin 2013. - Casablanca: Saisie de plus de 140.000 pétards avant Achoura. Plus de 140.000 pétards ont été saisis, lundi après-midi, par les éléments de la police judicaire du district de la sûreté El Fida-Mers Sultan à Casablanca, apprend-on d’une source policière. Trois personnes ont été arrêtées lors de cette opération qui s’inscrit dans le cadre d’une campagne menée contre la vente de pétards lors de la période des festivités de l’Achoura. - Le médiateur règle un quart des plaintes reçues. Un quart des plaintes reçues par l’institution du Médiateur ont été définitivement réglées. C’est ce que le président de l’institution du Médiateur, Abdelaziz Benzakour, vient d’annoncer. "Le taux de règlement définitif des plaintes reçues par l’Institution du Médiateur a atteint 25pc", a-t-il affirmé mardi dernier à Casablanca.

 

*L’ECONOMISTE:.

 

 - Coupe déguisée dans l’investissement. Nouveau coup dur pour l’investissement public. Le chef du gouvernement vient de décider l’annulation pure et simple de tous les crédits d’investissement non engagés au 31 octobre. C’est une première dans les annales des finances publiques. Au-delà de cette date, aucun projet d’investissement ne pourra plus être réalisé. Selon un spécialiste des finances publiques, cette décision traduit une grave crise budgétaire. - L’écotaxe de la discorde. La taxe devrait s’appliquer sur le plastique, mais elle ne fait toujours par le consensus. Instituée par la loi de Finances 2013, cette écotaxe, dont l’application est prévue dès janvier 2014, est rejetée par la CGEM. La Confédération patronale, qui a saisi récemment le ministre des Finances, la juge inapplicable. D’abord parce qu’elle se traduira par un renchérissement des intrants et pénalisera la production nationale.

 

- Projet de budget 2014: Le PJD déclare la guerre à l’Istiqlal. C’est parti pour l’examen détaillé du projet de loi de Finances 2014. En effet, les discussions au sein de la commission des finances de la Chambre des représentants ont démarré hier, dans une ambiance tendue, marquée par la poursuite du bras de fer entre l’Istiqlal et le PJD, qui ont été les seuls à prendre la parole.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB:.

 

- Rencontre informelle entre les syndicats et le gouvernement: Relance improbable du dialogue social. Préparer le terrain à une éventuelle reprise du dialogue social, au point mort depuis plus d’une année, tel est l’objectif de la réunion informelle tenue la semaine dernière, à Rabat, à l’initiative du Chef du gouvernement et à laquelle ont été conviées les principales centrales syndicales. L'UGTM, bras syndical de l'Istiqlal, a préféré ne pas assister à cette rencontre. Un choix somme toute logique, vu les positions de Hamid Chabat, secrétaire général du parti. L’initiative du Chef du gouvernement se veut un signe de bonne volonté et une tentative de relancer les pourparlers. Mais visiblement, les divergences sont difficiles à surmonter, puisque chaque partie campe sur ses positions.

 

- Les formations politiques à l’épreuve du changement. La loi organique 29-11 relative aux partis politiques, adoptée il y a deux ans, a permis de sortir la scène partisane de sa léthargie. Les formations politiques qui ne tenaient leur congrès que grâce au bon vouloir de leurs leaders, sont désormais tenues de respecter des délais imposés par la loi. La transparence de la gestion financière, la démocratie interne, la place des femmes et des jeunes dans les instances dirigeantes constituent désormais des règles à observer impérativement. Théoriquement du moins. Car, dans la pratique, les partis ont besoin de plus de temps pour se mettre au diapason d’une loi qui, visiblement, place la barre trop haut. Et pour se départir d’une culture vieillotte considérant l’action partisane comme une rente politique.

 

*L’OPINION:.

 

- 51pc des Marocains se désengagent du travail. 31pc des Marocains sont malheureux au travail, ils passent leur temps à faire savoir leur mécontentent. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude réalisée par la société américaine de sondage Gallup sur l’état de l’environnement international, menée dans 142 pays entre 2009 et 2012. - Un projet de loi octroyant la nationalité marocaine au conjoint étranger. Le département de la Justice a proposé au gouvernement un projet de loi, qui met à égalité l’Homme et la Femme, permettant l’acquisition de la nationalité marocaine au conjoint étranger ayant épousé une marocaine. Le ministère a proposé ce projet au gouvernement en tenant en considération les problèmes qui peuvent se poser aux non-détenteurs de la nationalité marocaine, particulièrement en ce qui concerne la résidence, l'entrée et la sortie du territoire national.

 

*LIBERATION:.

 

- Une plateforme commune pour préparer un programme national alternatif. Après plusieurs mois de réunions, de rencontres et de rendez-vous au sommet, c’est désormais chose faite. Usfpéistes et istiqlaliens se sont mis d’accord sur les mécanismes et les instruments d’une action commune. L’entente a pris la forme d’une charte qui sera annoncée aujourd’hui jeudi au cours d’une conférence de presse conjointe des deux leaders de l’USFP et de l’Istiqlal qu’accueillera le siège central de l’Istiqlal. - Arrêt de l’impunité, justice et équité pour les victimes de viol: Le Comité national des victimes de viol et d’agressions sexuelles monte au créneau. Le comité a lancé un appel aux autorités marocaines afin de prendre davantage de mesures à même d’assurer la protection des enfants et des femmes contre les violences qui leur sont faites en instaurant les structures administratives et juridiques de nature à mettre un terme de l’impunité des auteurs.

 

*AL BAYANE:.

 

- Conseil de la ville de Casablanca: Une session qui s’annonce houleuse. Le Conseil de la ville de Casablanca tiendra ce jeudi au siège de la wilaya sa session ordinaire au titre du mois d’octobre, consacrée notamment à l’examen et l’approbation du projet de budget pour l’exercice de l’année prochaine. Cette session, au cas où le quorum serait atteint pour l’ouvrir, s’annonce houleuse. - Hassad au Parlement: Les projets de lois relatifs aux élections et à la région ne seront pas prêts avant novembre 2014. Les projets de lois relatifs aux élections et à la région ne seront pas prêts avant novembre 2014, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad. Ces projets de lois, dont cinq organiques, seront soumis au gouvernement mi-novembre prochain par le ministère de l’Intérieur, a précisé M. Hassad qui intervient lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.

 

*AL HARAKA:.

 

- Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, a souligné mardi, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, que son département observe la neutralité dans le cadre de la course pour la présidence de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

 

 *AL ALAM:.

 

- Les débats à la Commission des finances et du développement économique révèlent des vérités. Le président du groupe istiqlalien de l'unité et l'égalitarisme à la Chambre des représentants, Noureddine Moudiane, souligne que l'aspect administratif l'emporte dans le cadre du projet de loi de Finances 2014 qui, selon lui, manque de cohésion et de créativité.

 

*ANNAHAR AL MAGHRIBIA:.

 

- Accord de principe pour la création d'un front social contre Benkirane. Abdelkrim El Aziz, l’un des dirigeants de la CDT, a fait part d'un accord de principe en vue de la création d'un front social regroupant les principales centrales syndicales: la CDT, la FDT et l'UMT. Des réunions officieuses ont eu lieu entre ces trois syndicats pour rapprocher les points de vue et créer une plateforme de coordination.

 

 *RISSALAT AL OUMMA:.

 

- Belmokhtar annulera-t-il le concours de recrutement organisé par son prédécesseur Mohamed El Ouafa? Selon des sources renseignées, le nouveau ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, a fait part à certains de ses proches collaborateurs de sa déception au sujet du concours organisé le 27 septembre dernier et des circonstances dans lesquelles il s'était déroulé. Il a également fait part de l'impossibilité d'annoncer très prochainement les résultats de ce concours en raison de l'existence de certaines contraintes.

 

* ATTAJDID:.

 

- 3.000 aliénés mentaux dans les rues de Casablanca. De nouvelles statistiques sur la santé psychologique et mentale dans la région du Grand Casablanca indiquent qu'un million de Casablancais souffrent de troubles psychiques et mentaux et près de 3.000 malades mentaux errent dans les rues de Casablanca. Selon ces statistiques du conseil de la ville de Casablanca, il y aurait un seul spécialiste des maladies mentales pour 144.000 Casablancais.

 

*ASSAHRAE AL MAGHRIBIA:.

 

- Réunion imminente entre Benkirane et les boulangers-pâtissiers pour résoudre le problème de la "crise du pain". Selon des sources fiables, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane devrait tenir une rencontre, la semaine prochaine, avec les représentants de la Fédération nationale de la boulangerie-pâtisserie du Maroc (FNBP) pour examiner les problèmes du secteur et les moyens de mettre en œuvre le contrat-programme pour la période 2011-2015, signé entre le gouvernement et les professionnels du secteur. Le président de la FNBP, Hussein Azaz, affirme que le pain n'a connu, jusqu'à présent, aucune hausse et que le secteur informel profite de la conjoncture actuelle.

 

- Chabat et Lachgar présentent les priorités de leur plateforme contre le gouvernement Benkirane. Ce jeudi, une rencontre réunit les dirigeants de l'USFP et du PI, qui sera suivie d'une conférence de presse conjointe de Driss Lachgar et Hamid Chabat destinée à procéder au lancement de leur action commune au sein de l'opposition. Les deux dirigeants vont présenter les moyens à même de concrétiser une coordination efficace et efficiente entre les deux formations politiques.

 

*AL MOUNAATAF:.

 

- Le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad met fin à tous les pronostics relatifs à la date des échéances électorales prochaines, soulignant mardi lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants que les élections n'auraient pas eu lieu avant 2015, les projets de loi s'y rapportant ne seraient pas prêts avant novembre 2014.

 

*AL AHDATH AL MAGHRIBIA:.

 

- Projet de budget 2014: escarmouches PJD/PI. Lors du débat sur le projet de loi de Finances 2014 à la Chambre des représentants, les députés PI ont échangé des insultes avec ceux du PJD.

 

- Alors que certains partis préfèrent l'organisation immédiate des élections pour mettre un terme à la polémique engagée sur la constitutionnalité de la Chambre des conseillers, le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé mardi lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants qu'il est impossible d'organiser des élections avant novembre 2014.

 

*SAHIFAT ANNAS:.

 

- Des sources indiquent que les patrons des sociétés du transport maritime, toutes catégories confondues, se sont réunis mardi à Tanger pour concerter un plan afin de riposter au cahier des charges présenté par le ministère de l'Equipement, du transport et de la logistique. Ces patrons estiment que ce cahier des charges porte atteinte aux sociétés productives et entraine le licenciement des employés.

 

- Séance houleuse au parlement: un dirigeant istiqlalien insulte El Ouafa. La séance, destinée mercredi au débat sur le projet de loi de Finances 2014 à la Chambre des représentants, a dégénéré en une confrontation publique entre les représentants du PI et ceux du PJD. Noureddine Moudiane, président du groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme, a adressé des insultes à l'ex-ministre de l'Education nationale Mohamed El Ouafa. Par ailleurs, Abdellah Bouano, président du groupe PJD, a imputé le retard des réformes structurelles, notamment la Caisse de compensation, au parti de la balance en raison de son retrait du gouvernement.

 

- Maalinine: le départ d'El Otmani est choquant pour le PJD. La députée PJD, Amina Malainine, a indiqué dans un entretien au journal que le départ de Saad Dine El Otmani, ex-ministre des Affaires étrangères et de la coopération, était choquant pour le parti de la lampe. Elle par ailleurs souligné que le coût de la réforme ne devrait pas être payé par le simple citoyen, mettant l'accent sur l'impératif d'une mobilisation de toutes les parties afin de mener les grandes réformes qui, a-t-elle dit, devraient être accompagnées de décisions qui tiennent compte des conditions sociales des citoyens.

 

*ASSABAH:.

 

- Mezouar repousse la réunion du parlement de son parti. Selon un dirigeant du RNI, Salaheddine Mezouar, président du parti de la colombe, a réussi à persuader la plupart des membres du bureau politique de son parti pour remettre à plus tard la session du conseil national, prévue le 9 novembre prochain.

 

- La présence influente du Maroc en Afrique inquiète l'Algérie. Mustapha Naimi, spécialiste du dossier du Sahara, a indiqué dans un entretien au journal que la forte présence du Maroc en Afrique est l'un des principaux facteurs qui expliquent la recrudescence des attitudes hostiles de l'Algérie à l'égard du Maroc. Des politologues et des spécialistes dans les relations internationales affirment que la présence massive et croissante du Maroc sur la scène africaine a porté un coup dur à l'Algérie qui cherchait incessamment à isoler le Maroc de l'Afrique.

 

*AL KHABAR:.

 

- Des tirs amis: Benabdellah critique le projet de loi de Finances 2014. Lors d'une journée d'étude organisée mardi à la Chambre des représentants, le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville a déclaré que le projet de loi de Finances 2014 a été présenté dans une conjoncture difficile et complexe. Il a indiqué que la préparation de ce texte n'avait pas joui de l'attention politique qu'il fallait.

 

- Le secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme, Mohamed Sebbar, a appelé à diversifier les peines et à recourir à des peines alternatives à la détention. Lors d'un colloque, organisé mercredi à Rabat, Sebbar a souligné que la réalité met en évidence le besoin pressant de prévoir et diversifier les peines alternatives dans le système pénal.

 

*AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA:.

 

- Les Marocains victimes de l'expulsion arbitraire d'Algérie interpellent l'OMC. Après avoir saisi le tribunal national espagnol, l'Association pour la défense des Marocains expulsés d'Algérie (ADMEA) a adressé une correspondance au gouvernement marocain afin d'empêcher l'Algérie d'obtenir la qualité de membre au sein de l'Organisation mondiale du commerce.

 

- Onze millions d'abonnés au service mobile. De nouveaux chiffres de l'Agence nationale de règlementation des communications (ANRT) révèlent que le taux annuel de la téléphonie mobile a enregistré une hausse de 20 pc et que la moyenne mensuelle de communication via le mobile a augmenté au mois de septembre dernier à 80 mn, ce qui représente une hausse de 11 pc par rapport à l'année écoulée. - Finances: le boom de la bancassurance. En dépit de la crise, les chiffres d’affaire de la bancassurance ont progressé de 19pc à fin 2012. Une circulaire du ministère de l'Economie et des finances attribue cette hausse à l'augmentation des émissions des garanties directes qui sont passées de 23.76 milliards de DH à 25.84 milliards de DH entre 2011 et 2013. - La FIFA demande à la Fédération royale marocaine de football (FRMF) de reporter au mois de janvier prochain son assemblée générale, prévue le 10 novembre, en raison de l'organisation du Mondial des Clubs 2013.

 

*AL MASSAE:.

 

- Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad suscite la colère de 150 journalistes étrangers de 22 pays ayant visité le Maroc lors du 55ème congrès de la Fédération internationale des journalistes et écrivains du tourisme (FIJET), qui s'est tenue à Casablanca. Ces journalistes reprochent au ministre son absence en dépit des correspondances qui lui ont été adressées par la FIJET pour assister aux travaux de ce congrès. De plus, aucun représentant de l'Office marocain du tourisme ou du ministère de tutelle du secteur n'a pris part à cette réunion.

 

- Le Secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah affirme que le projet de loi de Finances 2014 est entaché de plusieurs lacunes. Lors d'une journée d'étude organisée mardi à la Chambre des représentants, M. Benabdallah a soutenu que l'aspect technique a prévalu sur la vision politique dans le cadre de l'élaboration de la loi de Finances. - Le Maroc classé au 82ème rang sur 142 pays dans l'indice de prospérité établi par l'Institut britannique Legatum. Le Maroc devance la Tunisie, l'Algérie, l'Egypte et la Mauritanie et arrive en 4ème position au niveau du monde arabe, après les Emirats arabes unis, le Koweït et l'Arabie saoudite.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma