Lundi 23 Octobre 2017

Revue de la presse quotidienne internationale européenne

Ajouté le 8 Octobre 2013 à 12:19


Lareleve.ma

 

La relance de l’économie belge, les réactions à l'issue du 1er tour de la cantonale partielle de Brignole en France, le non-lieu prononcé en faveur de l’ex-président Nicolas Sarkozy, la mission à hauts risques des experts de l’ONU pour le démantèlement et la destruction de l’arsenal chimique syrien, le débat sur le financement des régions en Espagne et les nouvelles mesures d’austérité envisagées par le gouvernement portugais pour respecter ses engagements budgétaires pour 2014, autant de sujets qui retiennent mardi l'attention de la presse européenne.

 

Le journal belge ‘’Le Soir’’, qui titre ‘’un mini-plan de relance fédéral’’, croit savoir qu’il ne devrait plus y avoir de surprises sur les dossiers relance, relevant que le gouvernement fédéral devrait se limiter à prendre une première batterie de mesures, pour une centaine de millions d’euros, et à renvoyer les autres propositions à la concertation avec les Régions.

 

Parmi ces propositions ‘’éminemment symboliques’’, le quotidien cite la baisse de la TVA sur l’électricité, les mesures de soutien à la formation et le développement de zones franches, notant toutefois que d’autres projets ont carrément disparu de la table des négociations, comme la réforme de la fiscalisation de l’épargne, la suppression d’un jour de congé ou encore la non-compensation des jours fériés qui tombent un samedi ou un dimanche.

 

‘’La Libre Belgique’’ constate de son côté que le gouvernement peine à boucler son plan de relance, les discussions ayant surtout buté, selon le quotidien, sur la diminution de la TVA sur l’électricité.

 

La publication note toutefois que le comité ministériel restreint chargé de la relance s’est mis d’accord sur l’alignement de l’allocation familiale et la baisse des cotisations sociales pour les jeunes, relevant que la discussion devra reprendre ce samedi pour tenter de boucler.

 

‘’Mardi il sera à nouveau question de relance, à la reprise des travaux, mais davantage à travers une série de mesures plus idéologiquement que financièrement sensible dans l'immédiat pour les caisses de l'Etat’’, relève, quant à lui, l’Avenir.

 

Et la discussion ne sera pas facile, note l’auteur de l’article. Car, ‘’après une poussée d'adrénaline entre les formations du SP.A et du CD&V au sujet de la TVA sur les tarifs de l'électricité, un autre parti (Open VLD) est monté au créneau en ouvrant la débat sur la loi sur la compétitivité des entreprises’’.

 

"Aujourd'hui en France" écrit que le second tour dimanche de la cantonale partielle de Brignoles (région Provence-Alpes-Côte d'Azur) prend valeur de test national, ajoutant que ce scrutin a fait peur à la gauche et à la droite.

 

Sous le titre "Responsabilités", l'éditorialiste relève que les partis de gouvernement se renvoient la responsabilité sur le score réalisé par le front national, ajoutant "que haro sur la droite coupable d'avoir trop flirté avec l'extrême droite au point de la banaliser! Haro sur la gauche coupable d'avoir à ce point déçu les siens qu'ils ne se déplacent même plus pour aller voter! Haro sur la majorité et ses divisions, haro sur l'opposition et son manque de crédibilité..." La publication estime que "ce petit jeu à somme nulle ne fait qu'un gagnant, le parti de Marine Le Pen, qui parvient à faire la course en tête sans pour autant augmenter son nombre de voix".

 

"Le Figaro" indique, pour sa part, que "le Front national fait sensation à chaque élection partielle et la gauche, privée de seconds tours, n'a plus que ses yeux pour pleurer", ajoutant que "les électeurs de Marine Le Pen ont beau exprimer massivement leur angoisse face à l'immigration, au communautarisme et à la rapide métamorphose de l'identité de leur pays.

 

Par ailleurs, "Libération" consacre tout un dossier au décès du metteur en scène français Patrice Chéreau, soulignant que ce décès "nous touche et nous peine comme la disparition d’un compagnon de route qui suivait l’histoire de Libération".

 

Sous le titre "Intense", l'éditorialiste rappelle que les premières mises en scène de théâtre de Patrice Chéreau remontent aux années 70 avant son passage à l'opéra et au cinéma.

 

Les journaux suisses focalisent sur le non-lieu prononcé en faveur de l’ex-président Nicolas Sarkozy, dans l'affaire Bettencourt.

 

Sarkozy ne sera donc pas poursuivi pour abus de faiblesse. Désormais la voie lui est grande ouverte pour les présidentielles de 2017", écrit à ce sujet +La tribune de Genève+, estimant que la décision de la justice lève une sérieuse hypothèque sur son opération "reconquête de l’Elysée".

 

Pour l’éditorialiste, "si une grosse épine lui est ainsi ôtée, les retombées du futur procès sur le financement de la campagne 2007 risquent de ne pas l’épargner tout à fait" +Le temps+ considère de son côté que l’hypothèse du retour de l’ex-chef de l’Etat dans l’arène politique a pris un sacré coup après avoir été mis en examen dans l’affaire Bettencourt, qualifiant de véritable revirement de la situation pour Sarkozy.

 

+Le matin+ s'intéresse, lui, aux chances de l'ancien président de se propulser au-devant de la scène politique, soulignant que M. Sarkozy, en retrait de la vie politique depuis sa défaite face à François Hollande, reste de loin le candidat préféré des sympathisants de l'UMP, parti qui se débat dans d'incessantes querelles internes.

 

En Grande Bretagne c'est la mission à hauts risques des experts de l’ONU pour le démantèlement et la destruction de l’arsenal chimique syrien qui retient l’attention de la presse locale.

 

Le "Guardian" revient sur les propos du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon qui qualifie de "très dangereuse" l’opération engagée par l’équipe onusienne dans un pays déchiré par la guerre civile et secoué par des affrontements sanglants qui se poursuivent sans répit entre les rebelles et les forces du régime de Bachar Al Assad.

 

Et d’ajouter que les armes chimiques que les experts doivent éliminer "sont dangereuses à manier, à transporter et à détruire", affirmant qu’il s’agit-là d’une opération jamais tentée auparavant dans un pays en pleine guerre civile.

 

D’après le "Daily Telegraph", la mission des experts de désarmement de l’ONU pourrait durer une année et nécessitera la mobilisation d’une centaine d’hommes et la coordination des actions entre l’ONU et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

 

Le journal se fait également l’écho de la proposition faite par le secrétaire général de l’ONU au Conseil de Sécurité pour le renforcement de l’équipe des experts en désarmement opérant en Syrie et la mise en place d'une mission conjointe regroupant les experts de l’ONU et ceux de l’OIAC.

 

Quant au quotidien "Independent", il s’intéresse à la lourde tâche et aux grands défis qui attendent les experts internationaux de désarmement qui doivent neutraliser et débarrasser le monde des dangers de 1000 tonnes de produits toxiques stockés dans une quarantaine de sites installés dans plusieurs régions du pays.

 

La presse néerlandaise revient sur la tendance du gouvernement à approuver l’utilisation du bois importé de Malaisie malgré les réserves émises sur sa qualité.

 

Le quotidien Volkskrant s’intéresse à la décision du ministère de l’infrastructure d’approuver l’utilisation du bois importé de Malaisie malgré les réserves émises sur sa qualité par le même département, soulignant que la ministre de l’infrastructure a indiqué que la Malaisie a fait des efforts pour améliorer la qualité de son bois et un refus d’importation serait "une mauvaise récompense".

 

Le NRC rapporte quant à lui que le constructeur italien du train à grande vitesse Fyra, qui aurait dû relier Amsterdam à Bruxelles avant d’être suspendu pour des problèmes techniques par les chemins de fer belges et néerlandais, n’aura pas accès aux rapports établis par ces derniers et sur la base desquels la décision de rompre le contrat a été décidé. Les Belges et les Néerlandais estiment que ces rapports ne peuvent être transmis à un tiers pour les informations sensibles qu’ils contiennent, indique le journal.

 

En Espagne, les journaux locaux s'intéressent au débat entre les partis politiques sur le financement des régions et la proposition de la présidente du PP catalan.

 

"Le Parti populaire (PP) rejette la proposition de sa présidente en Catalogne, Alicia Sanchez-Camacho, qui a demandé un traitement privilégié pour la région", souligne le quotidien pro-gouvernemental "ABC", ajoutant que les dirigeants du parti au pouvoir qualifient d’"erreur" de mettre fin à la solidarité entre les communautés autonomes.

 

"Pour le PP, le principe de solidarité entre les régions est intouchable", indique la publication.

 

"Le financement de la Catalogne met à nu les tensions au sein du PP", écrit, pour sa part, le journal "El Pais", notant que la proposition de Camacho a été rejetée de manière catégorique par les responsables du parti.

 

La présidente du PP a tenu lundi une réunion avec le chef du gouvernement Mariano Rajoy pour expliquer sa proposition, approuvée l’année dernière par le PP catalan, rapporte encore le quotidien.

 

Selon "El Mundo", "le débat sur le financement de la Catalogne menace de provoquer une division au sein du PP", précisant que les populaires catalans n’ont pas bien accueilli la réaction de la direction centrale à la proposition de Camacho.

 

Par ailleurs, l’intention du gouvernement portugais de mettre en Bourse la majorité du capital de la poste (CTT) en vue de sa privatisation, focalise l’attention des journaux locaux qui continuent de s’intéresser aux nouvelles mesures d’austérité que l’exécutif envisage de mettre en place afin de respecter ses engagements budgétaires pour 2014.

 

Pour le journal ‘’Publico’’, le chemin choisi par le gouvernement pour mener à bien la vente de la poste, prévue par le programme de privatisations exigé par les créanciers dans le cadre du pan de sauvetage au Portugal, est similaire à celui emprunté par d’autres pays européens. ‘’Le Portugal suit ainsi l'exemple de la Belgique mais aussi de la Grande Bretagne qui a lancé fin septembre une opération d'introduction en Bourse de la majorité du capital du Royal Mail’’, ajoute la publication.

 

‘’L'introduction en Bourse concernera plus de 50 pc du capital de la poste’’, indique de son côté ‘’Diario Economico’’ , ajoutant que cette opération qui devrait rapporter un montant global de 600 millions d'euros à l'Etat, ’’suscite notamment l'intérêt de l'entreprise publique brésilienne Correios do Brasil, du groupe de transports portugais Rangel, du PDG du groupe de médias Cofina, Paulo Fernandes, et probablement l’entreprise publique espagnole ‘’ Correos de Espagna’’.

 

’’Jornal de Negocios’’ avance pour sa part que huit candidats ont jusqu’à présent manifesté leur intérêt pour le rachat de la CTT, mais tous, observe le journal, ont été surpris par la décision du gouvernement de mettre en bourse la majorité du capital de la poste. Le journal ‘’ Correio da Manha’’, s’intéresse quant à lui à l’intention du gouvernement de procéder à des coupes de près de 5 pc dans les salaires des fonctionnaires, précisant que cette nouvelle mesure devra être mise en œuvre à partir de l’année prochaine. A travers cette nouvelle mesure, ajoute la publication, le gouvernement espère réduire les dépenses publiques de 445 millions d’euros.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Bonjour la transparence !

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les islamistes cueillent les fruits du Printemps arabe

Rétro: 2011, l'année où la presse papier a été dépassée par la presse en ligne

"The Artist" récompensé trois fois aux 69e Golden Globes

Lareleve.ma à Washington

Inauguration de projets à EL Jadida

La Banque mondiale au secours des ONG

Médias: Moins de peines privatives de liberté?

Israéliens et Palestiniens se disputent un joueur





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma