Mardi 26 Septembre 2017

Revue de presse quotidienne

Ajouté le 27 Septembre 2013 à 10:16


Lareleve.ma

 

 Voici les principaux titres à la Une des quotidiens parus ce vendredi 27 septembre:

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

 - Forum avec Najib Boulif: "l’indexation est la porte d’entrée pour réformer l’ensemble du système". Invité du Forum Le Matin : 90 minutes pour convaincre, mercredi 25 septembre, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, a souligné que l’entrée en vigueur, il y a une semaine, du mécanisme d’indexation partielle des produits pétroliers constitue "la porte d’entrée pour réformer l’ensemble du système et atteindre progressivement la vérité des prix". Le ministre décrypte le système et liste les conséquences sur l’inflation, sur le PIB et sur la compétitive de l’économie. - Conjoncture: le CMC crée son système de rating. Le Centre marocain de conjoncture a noté, selon une échelle décroissante de trois valeurs A, B et C, sept composantes de l’économie nationale. Croissance, industrie, échanges extérieurs, marché du travail, pourvoir d’achat, tourisme et réformes structurelles désormais passés au crible.

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

- Les industriels pharmaceutiques rejettent le projet de décret relatif au mode de calcul des prix: la guerre des médicaments reprend. Le projet de décret relatif au mode de calcul des prix des médicaments du ministère de la Santé suscite la colère des industriels. Les industriels pharmaceutiques se sont engagés à prendre toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder les intérêts du secteur et à assumer une meilleure santé aux citoyens. Le chiffre d’affaires des industriels va fortement chuter, ce qui aura un impact direct sur l’investissement et l’emploi. En d’autres termes, ce décret va induire pour les industriels un gel des investissements et la perte de milliers d’emplois. - Le parti proteste contre le gouvernement le 5 octobre au complexe Moulay Abdellah à Rabat: l’USFP délègue l’organisation de la manif à sa jeunesse. L’USFP a choisi de déléguer l’organisation de ce rassemblement à la "Chabiba Ittihadia". Pour Abdelmajid Bouzoubaa, membre du bureau politique de l’USFP, ce choix n’est pas fortuit. "Nous voulons donner l’occasion aux jeunes de prendre l’initiative et assumer plus de responsabilités", explique-t-il. Pourtant, c’est le premier secrétaire du parti, Driss Lachgar, qui multiplie les rencontres avec les instances de l’USFP pour s’assurer du bon déroulement du rassemblement. Les Usfpéistes veulent ainsi ne rien laisser au hasard pour réussir un grand coup contre la politique gouvernementale.

 

L'OPINION

 

- Le CMC attribue une note "B" à la croissance marocaine. Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a octroyé une note "B" à la croissance marocaine en précisant qu’elle "est plus que jamais tributaire d’une demande intérieure animée par des augmentations de salaires, des programmes de l’habitat social et des dépenses d’infrastructures". Le CMC qui a élaboré, à travers une analyse d’un ensemble d’agrégats de l’économie nationale, une appréhension qualitative de quelques composantes, selon une échelle décroissante de trois valeurs A, B et C, offrant ainsi un éclairage aux décideurs et autres opérateurs, a précisé que le modèle de croissance, qui est basé sur l’impulsion de a demande interne, fait largement appel aux importations, actionnant de ce fait le mécanisme d’un multiplicateur qui va transférer une grande parties des effets emplois et revenus vers l’étranger.

 

- L’UGTM s’exprime contre l’indexation et appelle à un sit-in à Rabat. Le Conseil général de l’UGTM, réuni mercredi dernier au siège central du syndicat à Rabat et au cours duquel l’ensemble de ses membres, après analyses et discussions approfondies, ont été unanimes quant à la responsabilité directe du gouvernement impopulaire et antidémocratique dans la dégradation continue de la situation économique.

 

- Le Partenariat de mobilité Maroc-UE: base appropriée pour soutenir une politique migratoire marocaine juste et efficace. Le Partenariat de mobilité Maroc-UE constitue une base appropriée pour soutenir une politique migratoire marocaine juste et efficace, a affirmé l'Union européenne. Le Partenariat de mobilité Maroc-UE, signé en juin dernier, permet aux deux parties de coopérer sur l’ensemble des sujets liés à la migration, indique la Délégation de l'Union européenne au Maroc dans un communiqué publié à l'occasion de la visite au Royaume du directeur général de la Commission européenne en charge des Affaires intérieures, Stefano Manservisi, pour faire le point sur le soutien que l'UE mobilisera dans le cadre de ce partenariat.

 

 

L’ECONOMISTE

 

 - L'"assurance chômage" démarre en janvier: la CGEM confirme l'application de l'indemnité pour perte d'emploi. L'indemnité pour perte d'emploi (IPE) serait opérationnelle dès janvier 2014. Elle devrait figurer dans la loi de finances 2014 comme cela a été convenu entre le gouvernement et les partenaires sociaux lors du dernier conseil d'administration de la CNSS. Jamal Belahrech, président de la commission emploi et relations sociales de la CGEM confirme que le patronat travaille sur les modalités d'application. Des réunions se tiennent ainsi entre la Confédération patronale, la CNSS, l'Office de la formation professionnelle ainsi que l'ANAPEC.

 

- Plan logistique: deux ans de retard. La stratégie de développement de la compétitive logistique traîne toujours. Seul le tiers du foncier est mobilisé. Or, les ambitions affichées pour 2015, date butoir, exigent d’aller beaucoup plus vite pour contribuer de 20 milliards de DH au PIB, créer 36.000 emplois et réduire de 20pc actuellement à 15pc l’impact des coûts de la logistique sur le PIB. Cela passe d’abord pour mettre à niveau le transport de marchandises, en s’attaquant aux 70pc des entreprises du secteur à caractère informel pour espérer inverser la tendance. Le transport constitue 60pc du coût de la logistique.

 

LIBERATION

 

- Benkirane II devrait enfin voir le jour quoique dans la douleur: quid de la loi de Finances? Le gouvernement a finalement pris forme, sur le papier du moins, mais pas le projet de loi de finances 2014. A l’instar du manque de visibilité qui avait accompagné la formation du premier cabinet Benkirane et du manque à gagner dont l’économie nationale avait pâti après que celui-ci a décidé de retirer la loi de finances préparée par son prédécesseur du Parlement pour en préparer une nouvelle qui lui rassemblait comme deux gouttes d’eau, le Maroc se trouve, une nouvelle fois, en standby. - Le maire d’Anvers appelle à la construction d’un pénitencier belge au Maroc. Après d’être attaqué aux homosexuels, aux fonctionnaires, aux consommateurs de cannabis, aux sans-papiers et aux chômeurs, Bart de Wever, président de la N-VA (Alliance néo-flamande) et bourgmestre d’Anvers, récidive. Cette fois-ci, il s’attaque aux prisonniers marocains, qui représentent 10pc de la population carcérale en Belgique. Il vient de proposer la construction d’une prison au Maroc pour y incarcérer des ressortissants marocains emprisonnés en Belgique.

 

AL BAYANE

 

- Sahara marocain: l’Espagne soutient la recherche d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable. L’Espagne soutient la recherche d’une solution "politique juste, durable et mutuellement acceptable" à la question du Sahara marocain, a déclaré, mercredi soir au siège des Nations Unis à New York, le Président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. "L’Espagne appuie la recherche d'une politique juste, durable et mutuellement acceptable" pour la résolution de la question du Sahara, a souligné M. Rajoy dans un discours devant la 68ème session de l'Assemblée générale de l'ONU.

 

- Casablanca: un faussaire notoire de documents administratifs marocains et étrangers sous les verrous. La brigade judicaire de Ben M’sick a réussi un joli coup de filet en mettant hors d’état de nuire un présumé faussaire de documents administratifs marocains et étrangers, apprend-on jeudi de source policière. Les éléments de la police judiciaire du district étaient, depuis plusieurs semaines, sur les traces de ce suspect qui prenait de grandes précautions pour éviter d’être repéré.

 

AL ALAM

 

- L’UGTM impute au gouvernement la responsabilité de la dégradation de la situation économique. Les membres du Conseil général de l'UGTM se sont réunis mercredi en session extraordinaire. Dans un communiqué publié à l'issue de cette réunion, ils imputent au gouvernement la responsabilité de la dégradation continue de la situation économique caractérisée par le repli et la morosité, la faiblesse de la croissance et la diminution de la création d’emplois.

 

BAYANE AL YAOUM

 

 - Le PPS appelle à surmonter la situation d'attentisme et d’immobilisme. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son bureau politique, le parti du livre a exhorté les parties prenantes à œuvrer pour surmonter la situation d'attentisme et d’immobilisme, et rétablir une situation politique et institutionnelle saine. - Des banques préparent l’introduction en bourse de la filiale de l’émirati Jorf Lasfar Energy. Trois groupes bancaires, marocains et français, s'apprêtent à lancer une grande opération pour introduire en bourse Jorf Lasfar Energy Co, la filiale au Maroc de l’entreprise Abu Dhabi Energy Co (Taqa).

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

- L’Istiqlal rassemble les signatures pour renverser le gouvernement. L'UGTM, le bras syndical du parti de la balance, a décidé d'organiser une deuxième manifestation à Rabat et mener une compagne nationale pour dénoncer la politique économique, appelant le gouvernement, dans un communiqué, à revenir immédiatement sur l'application du système d'indexation des prix des produits pétroliers et ouvrir le dialogue avec les syndicats avant fin septembre. - La représentante du HCR au Maroc: l’ouverture à Rabat d'un Bureau des réfugiés et des apatrides est "un bon pas" pour la résolution des problèmes migratoires. Leila Jane Nassif, représentante du Haut-Commissariat pour les réfugiés au Maroc, a salué l'ouverture mercredi à Rabat d'un Bureau des réfugiés et des apatrides, jugeant cette démarche "une grande réalisation" en matière des droits de l'Homme et de protection des réfugiés et de demandeurs d'asiles au Maroc.

 

AL MASSAE

 

- Casablanca: arrestation d'un grand faussaire de documents nationaux et internationaux. Les services de sécurité de Casablanca ont arrêté une personne, jugée dangereuse, spécialisée dans la falsification de tous les documents administratifs marocains et européens. Une source sécuritaire a indiqué que l'auteur présumé avait été appréhendé en possession de plusieurs documents falsifiés, notamment des visas d'entrée à l'Union européenne, des cartes de séjour électroniques, des cartes d'identité nationale et des permis de conduire.

 

- Le gouvernement Benkirane II va voir le jour la semaine prochaine. Des sources informées ont exclu la proclamation vendredi de la composition du gouvernement Benkirane II, fixant la semaine prochaine comme le rendez-vous probable pour cette annonce. Ces mêmes sources ont toutefois démenti l'existence d'"un accord global" concernant tous les aspects en rapport avec la formation d'une nouvelle majorité.

 

- Ramid se réunit avec le syndicat de la justice après des mois d'affrontements. La rencontre, tenue entre le ministre de la Justice et des libertés Mustafa Ramid et des responsables du syndicat démocratique de la justice, a permis d'établir un pont de communication entre les deux parties qui se sont affrontés pendant des mois sur plusieurs dossiers, notamment celui des retenues sur salaires des fonctionnaires.

 

- Rentrée sociale: les ingénieurs se révoltent contre Benkirane. La sphère de protestation contre les politiques du gouvernement semble de plus en plus s'étendre. Lors de la réunion de leur conseil national, les ingénieurs de l'Union nationale des ingénieurs marocains ont exprimé leur opposition aux "décisions impopulaires" du gouvernement, notamment l'application du système d'indexation partielle des prix des produits pétroliers. Ils ont également dénoncé le renchérissement des produits de première nécessité et la hausse des carburants qui, disent-ils, affaiblissent le pouvoir d'achat des consommateurs.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

 - Naissance du gouvernement Benkirane II: le compte à rebours commence. Des sources ont affirmé au journal qu'après deux mois de tractations, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et le patron du RNI Salaheddine Mezouar ont tranché sur la composition de la nouvelle majorité, ainsi que sur le portefeuille des Finances que devrait conserver Aziz Akhennouch.

 

AL KHABAR

 

 - Escroquerie des pèlerins: arrestation d’un faux directeur d’une agence de voyages à Casablanca. Le suspect se faisait passer pour un directeur d’une agence de voyages et a induit en erreur 16 candidats au pèlerinage en leur assurant qu’il pouvait leur obtenir un visa en contrepartie de sommes allant de 15.000 à 18.000 DH.

 

- Hausse des prix carburants: les professionnels du transport urbain avertissent le gouvernement contre une crise. L’Association du transport urbain par autobus a envoyé un message vigoureux au gouvernement, mettant en garde contre la gravité des hausses successives des prix des carburants.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

 - La crise politique hypothèque l’élaboration de la loi de Finances. Les ministres du gouvernement Benkirane n’ont pas encore reçu la lettre de cadrage de la loi de Finances qui, selon des déclarations du ministre chargé du budget, devait être finalisée au début d'août dernier. - L’Instance nationale de protection des biens publics demande à la justice d’entendre l’ancien wali de Marrakech, Mounir Chraïbi, dans le cadre de l’affaire de corruption connue sous le nom de "City One", une société appartenant au conseiller parlementaire et premier adjoint du maire de Marrakech, Abdelaziz Banine.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAK

 

 - Le syndicat national de l’enseignement supérieur en débrayage mardi en solidarité avec son secrétaire régional à Marrakech. Ce syndicat entend observer une grève nationale mardi prochain pour dénoncer "l’arbitraire, l’injustice et la mauvaise gestion". Cette action vise aussi à défendre la transparence et la bonne gouvernance suite à "une plainte" déposée par le président de l’Université Kadi Ayad de Marrakech contre le professeur Moulay Ahmed Boumehdi, secrétaire régional du syndicat à Marrakech et membre du conseil de cette Université. Selon le syndicat, la convocation du professeur Boumehdi par la police judiciaire représente une tentative désespérée de museler une des voix les plus sincères défendant l’intérêt suprême de l’université marocaine, selon un communiqué du syndicat.

 

 AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

 - Racisme: la HACA adresse un avertissement à la société Medi 1 Sat. Dans un communiqué, la HACA a indiqué que "la société Medi 1 Sat a enfreint les dispositions de son cahier de charges en ce qui concerne les obligations relatives à la maîtrise d’antenne et au respect de la dignité humaine". La HACA a décidé, en conséquence, d’adresser un avertissement à Medi 1 Sat, et ce après avoir relevé la diffusion par la société, lors de l’édition du 10 juillet 2013 de l’émission de caméra cachée "Ouakila Houa", à plusieurs reprises, l’utilisation notamment du terme "AZZIYYA", et ce, par la personne objet de la caméra cachée, à la suite d’une photographie qui lui a été présentée et qui met en scène son époux avec une dame d’origine subsaharienne supposée être sa seconde épouse.

 

ASSABAH

 

- Des différends retardent la formation du nouveau gouvernement. Selon des sources proches de la majorité, les négociations entre le chef du gouvernement et le président du RNI pour la formation du nouvel exécutif sont encore opaques, infirmant tout discours délayé sur la finalisation d’un accord entre les deux hommes en raison de la persistance de plusieurs points de divergence.

 

- Remous au sein du RNI en raison de la liste des ministrables. Lors d’une réunion du bureau politique, Salaheddine Mezouar a refusé de dévoiler la liste des ministres de son parti qui devraient prendre part au prochain gouvernement. Une source Rniste affirme que Mezouar sait pertinemment qu’une révélation précoce des noms des ministrables aurait déclenché des luttes au sein du parti de la colombe.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma