Jeudi 20 Juillet 2017

Revue de presse marocaine du 26 septembre 2013

Ajouté le 26 Septembre 2013 à 10:17


Lareleve.ma

 

Voici les principaux titres à la Une des Revue de presse marocaine quotidiens parus ce jeudi 26 septembre:

 

LIBERATION

- Le RNI aurait obtenu gain de cause: Accord global entre Mezouar et le chef du gouvernement. Souriant et confiant. C’est ainsi qu’est apparu, mardi, Salaheddine Mezouar, le président du RNI, devant les membres du bureau politique de sa formation. S’il s’est abstenu de livrer les détails de négociations qui ont traîné en longueur, le sourire présidentiel était, lui, bien éloquent. Les militants du parti de la colombe peuvent souffler. Mission accomplie pour leur leader. Il aurait eu gain de cause sur ses principales exigences: Une restructuration du gouvernement où le RNI détiendrait essentiellement le pôle économique et le ministère des Finances et de l’économie où Mezouar serait seul maître à bord.

 

- Les Ittihadis de Casablanca se mobilisent pour la réussite de la manifestation contre le chantage et la paupérisation. A l’USFP, l’heure est à la mobilisation. Comme leurs camarades des autres régions du Royaume, les militants de Casablanca se mobilisent pour la journée de protestation que l’USFP organisera le 5 octobre prochain au Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat.

 

- Le Conseil de la concurrence tacle la HACA: Benamour prône l’ouverture du marché audiovisuel. Réviser la décision de suspendre le processus d’ouverture du marché de la télévision sur de nouvelles initiatives privées, prise par la Haute autorité de la communication et de l’audiovisuel (HACA), en février 2009, a été la principale recommandation d’une étude sur « la concurrence dans le secteur audiovisuel », que le Conseil de la concurrence a présentée mardi à Rabat. L’étude base sa recommandation sur le fait que la majeure partie de l’audience marocaine va vers les chaînes étrangères.

 

L’OPINION

- Mesures compensatoires: La désillusion! Le ministère de l’Intérieur et non pas le département chargé du transport?- a annoncé lundi la décision d’accorder une compensation aux professionnels des taxis de première et deuxième catégories. Compensation que le gouvernement entend inscrire dans le cadre de mesures censées accompagner la mise en œuvre de l’indexation partielle des prix de certains produits pétroliers afin d’en limiter l’impact sur les professionnels utilisant ces produits et ainsi préserver la stabilité des prix des produits et des services et protéger le pouvoir d’achat des citoyens.

 

- Sahara/ONU: Deux ONG dénoncent Tindouf comme zone de non-droit. Deux ONG internationales ont attiré, mardi, l’attention du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies (CDH) sur le caractère périlleux du maintien d’une zone de non-droit à Tindouf, au sud-ouest de l’Algérie, « où un vrai désastre humanitaire subsiste et résiste au temps ». Lors d’une séance plénière dans le cadre de la 24e session du conseil à Genève, le Comité international pour le respect de la charte africaine des droits de l’Homme (CIRAC) et l’Agence internationale pour le développement (AIDE) ont appelé le CDH à tout faire pour recenser les populations sahraouies et leur assurer la liberté d’expression et de mouvement.

 

- L’association de transport urbain par autobus tire la sonnette d’alarme sur un secteur menacé. L’association de transport urbain par autobus a estimé, mardi à Rabat, que le secteur du transport urbain est menacé, jugeant nécessaire un soutien financier et technique au secteur en vue de garantir un service au diapason des attentes des usagers. Lors d’une conférence de presse, l’association a considéré que les sociétés de transport urbain ont pour objectif de réaliser des bénéfices tout en assurant un service public, estimant que l’absence de liberté pour fixer le tarif du ticket entrave la réalisation de l’équilibre financier de la société, ajoutant que les coûts d’exploitation augmentent d’année en année.

 

L’ECONOMISTE

- Finances publiques: gare aux dérapages de fin de parcours. Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib, se garde de commenter les choix politiques du gouvernement. Au cours de la traditionnelle rencontre avec la presse, mardi, à l’issue du conseil de la Banque centrale, les charges de compensation étaient dans tous les esprits.

 

- Cafouillage dans le transport urbain. Tram, taxi, bus Avant que la complémentarité ne soit opérationnelle, chaque mode de transport a ses difficultés: déficits lourds, indexation, flotte vétuste les maux du secteur sont multiples. Pour Casa Tram, le premier bilan d’étape (10 mois après l’entrée en service) montre un déficit de 140 millions de dirhams. Côté taxis, les dernières propositions du ministre de l’Intérieur (subventions trimestrielles) sont jugées irrecevables. Les exploitants reprochent à leur tutelle de ne pas les avoir associés à la concertation

 

AL BAYANE

- Réunion ministérielle du Conseil de Bank Al-Maghrib: Déficit budgétaire à 3,5pc fin 2013 et taux d’inflation à 2,2pc. La croissance du PIB devrait s’établir entre 4,5pc et 5pc, le déficit budgétaire avoisinerait les 5,5pc et le déficit du compte courant devrait se situer au terme de l’année 2013 autour de 8pc du PIB. Les derniers chiffres de Bank Al-Maghri communiqués lors de la réunion trimestrielle du Conseil de banque annoncent aussi un taux d’inflation maîtrisée de 2,2pc.

 

- Conseil supérieur de l’enseignement: La première feuille de route 2013-2014 mise en place. Le Conseil supérieur de l’enseignement a dévoilé, mardi, sa première feuille de route 2013-2014, qui s’articule autour de trois leviers principaux: une approche participative et concertée consistant en l’ouverture d’un débat élargi, l’activation de la mise en place du nouveau Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, et l’évaluation de la décennie de la Charte nationale d’éducation et de formation.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

- Tractations politiques: L’opacité entoure la formation du nouveau gouvernement. La formation de la nouvelle majorité tarde encore à voir le jour. Dans les derniers contacts directs avec ses alliés de la majorité, le chef du gouvernement avait déclaré qu’il avait des points qui étaient encore en suspens. C’est ce qui affirme Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS. Il souligne en effet qu’il n’y a, pour l’instant, aucun rendez-vous annoncé pour la tenue d’une réunion de « la présidence de la majorité », instance qui avait mandaté le chef du gouvernement pour mener les négociations pour la formation du nouveau gouvernement.

 

- Najib Boulif: « La réforme de la Caisse de compensation ne peut se faire qu’avec du courage politique ». Invité du « Forum le Matin: 90 minutes pour convaincre », mercredi 25 septembre, le ministre des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, tient à défendre la décision très controversée de l’indexation des prix des produits pétroliers sur le cours mondial. Pour lui, l’application de ce système est une porte d’entrée pour la réforme globale de la compensation. Une réforme qui tarde toujours à voir le jour en raison de l’enjeu politique qui l’entoure. Il estime qu’il y a des décisions qu’il faut savoir prendre malgré leur difficulté.

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

- Un déficit de 140 MDH malgré 90 MDH de recettes: le tram a transporté 4 fois la population de Casablanca. A quelques mois de la célébration de sa première année d’exploitation, le bilan d’étape s’avère positif. Le tramway de Casablanca, mis en service depuis décembre dernier dans la métropole, a connu un grand engouement. 16 millions de passagers l’ont emprunté durant ces 10 premiers mois de service, soit une moyenne journalière de 80.000 voyageurs du lundi au vendredi. Une affluence qui s’est traduite en dirhams dévoilant ainsi une recette financière de plus de 90 millions de dirhams. Par contre, les dépenses restent énormes couvrant ainsi 246 millions de charges. Le déficit d’exploitation dégagé à ce jour serait de 140 millions de dirhams.

 

- Le parti prend ses distances par rapport à l’activation de l’indexation: L’étrange testament du RNI avant l’entrée au gouvernement. Le RNI annonce officiellement avoir trouvé un accord « global » avec le PJD pour la formation d’un nouveau gouvernement. La direction du parti a officialisé l’accord en question dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son bureau politique mardi dernier. « Le parti assure qu’il a respecté tous ses engagements que ce soit envers son conseil national ou envers le chef de gouvernement en toute positivité dans un climat de responsabilité ayant marqué l’interaction entre les deux parties. Un accord global a été trouvé concernant tous les aspects en rapport avec le sujet », lit-on dans le communiqué du parti.

 

AL ALAM

- Indexation des prix des produits pétroliers: l’UGTM menace d’escalade. Un dirigeant de l’UGTM a indiqué que la centrale syndicale s’apprête à observer une série de sit-in et de marches de protestation aux niveaux national et régional, en guise de protestation contre l’application du système d’indexation des prix de certains produits pétroliers, qui a provoqué la hausse de carburants.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

- Jouahari: le report des réformes risque d’entraîner le Maroc dans une spirale de difficultés. Lors d’une conférence de presse tenue mardi à l’issue du conseil de la Banque centrale, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri a affirmé qu’il est regrettable que le pays garde la tête haute en pleine crise économique (entre 2008 et 2010) et ploie au moment où les effets de cette crise commencent à se dissiper. Il a souligné la nécessité de préserver les équilibres macroéconomiques, dont les dysfonctionnements éventuels entraineraient des difficultés pour le pays.

 

ASSABAH

- L’USFP se mobilise contre les politiques « impopulaires » du gouvernement. Le parti de la rose mobilise ses militants pour la journée de protestation que le parti compte organiser le 5 octobre prochain à Rabat. Le parti de la rose s’apprête à créer un front social pour faire face aux politiques « impopulaires » du gouvernement conduit par le PJD.

 

- Retard de la formation du gouvernement Benkirane II: Mezouar décline toute responsabilité. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son bureau politique mardi dernier, le parti de la colombe affirme qu’il a « respecté tous ses engagements que ce soit envers son conseil national ou envers le chef de gouvernement dans un climat de responsabilité ayant marqué l’interaction entre les deux parties. Un accord global a été trouvé concernant tous les aspects en rapport avec le sujet ».

 

- M. Jouahri: l’indexation partielle est une décision politique. Lors de la traditionnelle rencontre avec la presse mardi à l’issue du conseil de la Banque centrale, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri a indiqué que l’indexation partielle des prix de certains produits pétroliers est « une décision politique », affirmant que le gouvernement n’a pas demandé l’avis de la banque centrale avant la prise de cette décision.

 

- Les professionnels du transport urbain par autobus réclament la révision des impôts. L’association du transport urbain par autobus a appelé à la révision de quelques impôts imposés aux sociétés de transport urbain, indiquant que les sociétés s’acquittent non seulement des taxes sur les bénéfices mais paient, aussi, des taxes aux communes urbaines. Lors d’une conférence de presse mardi, l’association a estimé que le secteur du transport urbain est menacé, jugeant nécessaire un soutien financier et technique au secteur en vue de garantir un service au diapason des attentes des usagers.

 

AL MASSAE

- Jouahri: le recours à l’indexation est une « discision politique difficile ». Le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a déclaré lors d’une conférence de presse que le recours du gouvernement à l’indexation partielle de certains produits pétroliers est une « décision politique difficile, indépendamment de son timing », faisant remarquer que l’Exécutif n’a pas demandé l’avis de la banque concernant cette mesure.

 

- Les patrons du transport urbain promettent de maintenir inchangés les tarifs des tickets, réclament du soutien. L’Association de transport urbain par autobus a annoncé sa décision de ne pas augmenter les prix actuels des tickets suite à la hausse des prix des carburants, appelant l’Etat à soutenir ce secteur, qui fait face à des difficultés financières.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

- Mezouar affirme parvenir à un consensus global sur la composition du gouvernement. Un communiqué attribué au RNI, dont le bureau politique s’est réuni mardi, indique que le président du parti de la colombe Salaheddine Mezouar a informé les dirigeants du parti qu’il a respecté tous ses engagements, aussi bien envers le conseil national qu’à l’égard du chef du gouvernement, faisant remarquer qu’un accord global a été trouvé concernant tous les aspects en rapport avec la formation du gouvernement Benkirane II. Par ailleurs, des sources bien informées ont indiqué que le chef du gouvernement ne devrait pas annoncer la composition de sa nouvelle équipe cette semaine.

 

- L’USFP: une journée de protestions contre les décisions du gouvernement. L’USFP emboite le pas à l’Istiqlal et annonce une journée de protestation le 5 octobre prochain à Rabat. Selon un communiqué de son bureau politique, le parti de la rose indique que cette manifestation vient en signe de protestation contre « la politique de paupérisation adoptée par le gouvernement ».

 

- Jouahri: « l’indexation est une décision politique difficile et son évaluation n’est pas de mon ressort ». Lors d’une conférence de presse, tenue mardi à Rabat, le gouverneur de Bank Al Maghrib Abdellatif Jouahri a souligné que le recours par le gouvernement au système d’indexation partielle des produits pétroliers liquides est « une décision politique difficile », se déclarant incompétent pour donner un quelconque jugement sur cette démarche.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

- Accord entre Benkirane et Mezouar: nomination du gouvernement vendredi. Des sources informées ont indiqué qu’il est probable que les nouveaux ministres soient nommés vendredi après le retour du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane de New York. Selon ces sources, les noms des ministres du RNI seraient Talbi Alami, Fatima Merouan, Anis Birou, Mohamed Abbou, Mohamed Ouajr, Mbarka Bouaida et Hassan Oukacha.

 

- Le Tramway a transporté 16 millions de Casablancais et réalisé 9,8 milliards centimes de recettes. Le tramway de Casablanca a transporté, pendant les dix mois de son service, plus de 16 millions de personnes, soit 80.000 passagers journellement. Youssef Draiss, DG de la société Casa Transport, a souligné que ce bilan quoique positif, « le tram n’est pas encore parvenu à atteindre son équilibre financier: il a enregistré un déficit estimé à 14 milliards de centimes ».

 

AL KHABAR

- Jouahri: il est nécessaire de maintenir le déficit budgétaire à un niveau acceptable. Le gouverneur de Bank Al Maghrib Abdellatif Al Jouahri a mis en garde contre une éventuelle intervention des institutions internationales et des agences de notation au cas où le gouvernement ne prendrait pas les mesures qui s’imposent pour maintenir le déficit budgétaire à un niveau acceptable. Dans le cas contraire, les résultats seraient déplorables, a-t-il estimé. Jouahri a, en outre, indiqué que tout retard dans les réformes aurait des conséquences désagréables et que le prix d’une option inadéquate serait exorbitant.

 

- Le PJD interroge Laenser et Ramid sur l’immigration. Le groupe parlementaire du PJD à la Chambre des représentants a convoqué les ministres de Intérieur Mohand Laenser, et de la Justice et des libertés Mustafa Ramid devant la commission de justice, de législation et des droits de homme pour examiner la question migratoire suite au rapport du Conseil national des droits de l’homme sur la situation des immigrés et des réfugiés au Maroc.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

- BAM: Le déficit budgétaire s’établirait autour de 5,5 pc du PIB en 2013. Le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a déclaré mardi , lors d’une conférence de presse, que les dépenses globales ont enregistré une hausse de 1,2pc, malgré le repli de 19pc des charges de compensation, estimant qu’en conséquence, le déficit budgétaire devrait ressortir autour de 5,5 pc du PIB à fin décembre 2013. Jouhari a en outre assuré que le gain que devrait réaliser le gouvernement en termes de dépenses de compensation, suite à l’application du système d’indexation partielle des produits pétroliers, serait moins de deux milliards de dirhams pour le reste de l’année 2013.

 

BAYANE AL YOUM

- Le Conseil supérieur de l’enseignement lance des consultations pour la réforme du système éducatif. Le Conseil supérieur de l’enseignement a lancé des concertations avec toutes les parties concernées afin d’établir un diagnostic de la situation actuelle des différentes composantes du système éducatif et de formuler des propositions en vue de leur réforme, leur mise à niveau et leur réhabilitation, selon un communiqué du Conseil.

 

AL MOUNAATAF

- Nouvelles cités: un fiasco de la politique gouvernementale! La demande de logement dans les régions de Rabat (Tamesna), Marrakech (Tamensourt), Casablanca (Lakhyayta) n’a pas atteint le niveau escompté, en raison de la priorité qui a été accordée à la construction de logements au détriment des équipements de base.

 

ASSAHRA AL MAGRIBIA

- Le gouvernement Benkirane II enfin prêt. Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion mardi de son bureau politique, le RNI a souligné que le parti a respecté tous ses engagements vis-à-vis du conseil national et du chef du gouvernement au sujet de la formation de la nouvelle majorité. Ce communiqué a amené certains observateurs à croire que la composition du nouveau gouvernement est fin prête.

 

ATTAJDID

- Le RNI déclare son accord concernant la constitution du nouveau gouvernement. Dans un communiqué, le RNI a fait état d’un consensus global relatif à tous les aspects liés à la formation du gouvernement Benkirane II. Cet éclairage fait suite à la publication par un journal d’un article prétendant que les tractations pour la formation d’une nouvelle coalition sont reparties à zéro après l’application du système d’indexation partielle de certains produits pétroliers, qui a provoqué la hausse des prix des carburants.

 

- Suspension des études dans les classes du baccalauréat international au lycée Moulay Youssef de Rabat. Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, a suspendu les études dans les classes du baccalauréat international au lycée Moulay Youssef de Rabat en raison d’irrégularités constatées dans l’opération de sélection des élèves. Cette décision a engendré un vif désappointement chez les parents d’élèves, qui ont protesté devant le siège du ministère de l’Education pour exprimer leur crainte pour l’avenir de leurs enfants.

 

RISSALAT AL OUMMA

- Nouvelle majorité: Accord global entre Mezouar et Benkirane. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son bureau politique mardi dernier, le parti de la colombe a assuré qu’il a respecté tous ses engagements que ce soit envers son conseil national ou envers le chef de gouvernement, dans un climat de responsabilité ayant marqué l’interaction entre les deux parties, ajoutant qu’un accord global a été trouvé concernant tous les aspects en rapport avec le sujet. Par ailleurs, le parti a critiqué violemment les récentes décisions du gouvernement, dont l’application du système d’indexation partielle des prix des produits pétroliers, qui a provoqué une hausse des prix carburants.

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE


Les plus lus

France : Du Daft Punk au défilé du 14 juillet

14 Juillet 2017 à 15:30

441 visites

Bank Al Maghrib change de statut

14 Juillet 2017 à 15:48

436 visites

La diplomatie algérienne en flagrante dégénérescence

8 Juillet 2017 à 13:03

406 visites


Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma