Mardi 22 Août 2017

Le Kiosque: Chabat revient à la charge contre Benkirane

Ajouté le 23 Août 2013 à 12:39


Lareleve.ma

 

A la une ce matin: Chabat revient à la charge contre Benkirane, le gotha politique estomaqué par les congés de Benkirane et de Mezouar, La masse salariale en permanente hausse.

 

Al Massae:

 

- Chabat revient à la charge contre Benkirane. Dans une déclaration au journal, Hamid Chabat, secrétaire général du parti de l'Istiqlal, a accusé Abdelilah Benkirane de vouloir perdurer le statuquo et imposer son hégémonie sur les institutions.

 

- Loi de finances 2014: Baraka jette la balle dans le camp du Chef du gouvernement. Des sources informées indiquent que Nizar Baraka, ministre de l'Economie et des finances, nommé président du Conseil économique et social (CESE), a préféré ne pas s’engager dans les mesures liées à l’élaboration du projet de loi de finances 2014, afin de ne pas assumer la responsabilité de tout retard dans son élaboration.

 

- Benmoussa tire la sonnette d'alarme sur la situation du Maroc en 2012. Le rapport présenté par Chakib Benmoussa, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), à SM le Roi Mohammed VI, tire la sonnette d'alarme sur la situation du Maroc en 2012, en particulier l'aspect économique, qu'il a qualifié de "fragile", ainsi que l’aspect social qui "fait face à des défis importants", révélant un ensemble de problèmes et de défis auxquels font face plusieurs secteurs, notamment ceux liés à l'économie nationale.

 

Al Ahdath Al Maghribia:

 

- Corruption concernant des marchés publics à Khémisset: le parquet général de Rabat a ordonné d'auditionner les suspects. La police judiciaire de khémisset a commencé à convoquer les 60 personnes impliquées dans une "affaire de corruption" concernant des marchés publics dans la commune urbaine de Sidi Allal El Bahroui, relevant de la province de Khémisset, pour les entendre suite à un rapport de la Cour régionale des comptes, qui a relevé "des irrégularités" dans la conclusion de ces marchés.

 

Annahar Al Maghribia:

 

- Discours royal: diagnostic "réel" du secteur de l'enseignement. Dans son discours adressé mardi à la Nation à l'occasion du 60e anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, SM le Roi Mohammed VI a indiqué que les efforts nécessaires n'avaient pas été entrepris pour consolider les acquis engrangés dans le cadre de la mise en œuvre du plan d'urgence, appelant à ne pas enserrer le secteur de l’éducation "dans un cadre politique stricto sensu, pas plus que sa gestion ne doit être l’objet de surenchères ou de rivalités politiciennes".

 

- Le gotha politique estomaqué par les congés de Benkirane et de Mezouar. Les congés du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et de Salaheddine Mezouar, président du RNI, ont suscité une grande surprise chez l'élite politique. Les deux responsables, qui s'étaient déjà engagés dans le vif des pourparlers après des rencontres protocolaires, ne vont reprendre les négociations que dans la semaine à venir.

 

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

 

- SM le Roi loue les qualités et les compétences de Baraka, attaqué par Chabat. La nomination par SM le Roi Mohammed VI de Nizar Baraka, en tant que président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a constitué un cruel revers pour Hamid Chabat, SG du Parti de l'Istiqlal, qui avait tant flagellé Baraka.

 

- Amara présente la feuille de route du gouvernement pour renforcer la politique d'exportation. Dans un entretien accordé au journal, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a passé en revue les grandes lignes de la stratégie du gouvernement, visant le renforcement de la promotion du commerce extérieur. Le ministre a fait remarquer que la politique sous-tendant cette stratégie a été dictée par le changement que connait le modèle de développement marocain. M. Amara a d'autre part indiqué que la Charte de l'investissement sera prête avant fin 2013.

 

Al Khabar:

 

- Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) recommande la solidarité fiscale, le soutien aux prix et l'inscription des relations entre les partenaires sociaux dans le cadre des contrats sociaux. Dans son dernier rapport, le CESE appelle également à promouvoir la qualité de l'enseignement et prôner la concertation dans toute réforme prévue.

 

- La masse salariale en permanente hausse. Selon la Trésorerie Générale du Royaume, la masse salariale a dépassé 58 millions de dirhams durant les 7 premiers mois de l’année en cours, tandis que les dépenses de la Caisse de compensation ont été estimés à plus de 30 milliards de dirhams.

 

Assabah:

 

- Benmoussa dresse un tableur sombre sur la situation économique. Le rapport que Chakib Benmoussa, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a présenté mercredi à SM le Roi révèle que la crise mondiale, l'absence d'une vision sur les réformes, l'attentisme des acteurs et la faiblesse structurelle de l'économie avaient eu un effet négatif sur la croissance économique et sur la capacité de créer les opportunités d'emploi.

 

- La FDT: le gouvernement a miné les acquis de la classe ouvrière. Dans un entretien au journal, Al Arabi Al Habachi, membre du bureau exécutif de la FDT, a déclaré que le gouvernement avait miné les acquis de la classe ouvrière, précisant que l'exécutif "par manque d'une vision stratégique claire en matière de gestion de la chose publique tape dans le tas et se contente de la gestion au quotidien". Il a ajouté que le gouvernement avait trahi ses promesses d'élever le SMIG à 3.000 DH, d'améliorer la situation du travail et de lutter contre la corruption.

 

L’Economiste:

 

- Rapport CESE( au titre de l'année 2012): le dernier rapport de Chakib Benmoussa ressemble à une nouvelle alerte. Ce document présenté au Roi mercredi 21 août ressemble à bien des égards à un réquisitoire dressé à l’encontre des politiques menées ces dernières années. Le manque de compétitivité de l’économie nationale reste imputable, selon le Conseil économique, social et environnemental (CESE), à des facteurs internes, même si le contexte international a été défavorable. La détérioration de la stabilité macroéconomique, l’accroissement du déficit, les difficultés d’implémentation du cadre législatif et institutionnel, le faible niveau d’éducation et d’innovation, sont autant de facteurs qui grèvent la compétitive.

 

- Experts judiciaires: des listes fourre-tout? Chaque année, le ministère de la Justice dresse le tableau national des experts judiciaires. Celui de 2013 a été publié avec un peu plus de 6 mois de retard au Bulletin officiel, soit le 11 juillet dernier! Qui fait quoi et quand? Une partie de ping-pong s’engage alors entre le ministère de tutelle et les auxiliaires de justice. Le cas de cet expert décédé et figurant pourtant sur la liste des experts judiciaires est assez révélateur. Deux autres tableaux se rapportant aux traducteurs assermentés et aux experts judiciaires agréés auprès des Cours d’appel complètent ce dispositif.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



D'intenses recherches sont menées par la police pour retrouver un homme filmé devant un lycée

Le kiosque: cinq marocains rejoignent la Syrie pour le "Jihad"

Le kiosque: Chabat accuse Benkirane de "marchandage"

Le kiosque: dissensions au sein de l’alliance Benabdellah-Benkirane

Le Kiosque: Benkirane comparé à Morsi

Le Kiosque: Remous et files d’attente devant les stations-service

Le kiosque: Benkirane entame ce lundi ses consultations

Le Kiosque: clivage au sein du RNI

Le kiosque: le PPS inquiet de son avenir au sein du gouvernement

Le Kiosque: les "primes de Mezouar" font obstacle aux concertations

Le kiosque: Chabat accuse Benkirane de "marchandage"

Le Kiosque: Chabat revient à la charge contre Benkirane





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma