Mardi 26 Septembre 2017

Une femme escroc à El Aïoune préfère cibler Les pharmacies

Ajouté le 9 Janvier 2012 à 11:10


 




Par: Abderrafii ALOUMLIKI

  Nous sommes à El Aïoune Sidi Mellouk, à 72 km de la ville d’Oujda. Le matin de ce deuxième jour du Nouvel An, une jeune femme rentre dans une pharmacie de cette petite municipalité. Bien habillée, elle se tient devant le pharmacien. Le petit sourire ornant ses lèvres cache quelque chose de malicieux au fond de ses yeux. C’est du moins ce que ce pharmacien semble avoir remarqué. Et pourtant, il ne prend pas cela au sérieux. Pour lui, elle reste une cliente comme toutes les autres qui achètent des médicaments. Elle tourne ses regards à gauche et à droite comme si elle cherchait quelqu’un ou quelque chose.

 

   Il n’y a personne. D’abord, elle a remarqué, avant d’y entrer, qu’il n’y avait aucun client dans la pharmacie. Elle balbutie. Le pharmacien ne comprend rien, lui demande de parler à haute voix. «Je suis la fille de (…)», se présente-t-elle tout en lui révélant le nom d’un homme qui jouit d’une bonne réputation dans la ville d’El Aïoune. Elle lui précise que son père et sa mère sont en voyage, qu’elle a besoin de deux cents dirhams et que son père l’a sollicitée, par téléphone, de les emprunter chez lui. Celui-ci ouvre la caisse et lui remet un billet de 200 DH bien que ses comportements lui aient paru bizarres.

 

   Vers midi, il ferme la pharmacie. Par un pur hasard, il rencontre le frère de l’homme que la jeune fille avait prétendu être son père. Il lui demande si son frère est en voyage. La réponse est négative. A la grande surprise du pharmacien, l’homme est bel et bien chez lui, lui répond le frère.

 

   Mais rapidement il réalise que la fille l’a arnaqué. Au début de l’après-midi, il décide de la rechercher. Il se rend dans une première pharmacie, puis une deuxième et une troisième, il la surprend enfin prétendant être une fonctionnaire, sa voiture est tombée en panne et elle a besoin de cinq cents dirhams qu’elle va lui remettre quand elle rentrera chez elle. Les pharmaciens alertent les éléments de la police judiciaire qui arrivent hâtivement. Ils arrêtent la jeune fille. Elle avoue être une escroc qui cible les pharmacies.
Le 05-01-2012 à 16:06








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



LES HAREDIM JUIFS: Une autre facette de l'intégrisme

Une femme et des hommes

Une femme escroc à El Aïoune préfère cibler Les pharmacies

SYNOPSIS DE MILLENIUM : LES HOMMES QUI N’AIMAIENT PAS LES FEMMES

A la rencontre des femmes du « Moukef »

Mode associatif : après les magistrats Les magistrates se mobilisent

Harcèlement sexuel: Une salariée décide de lever le bouclier

Des kidnappeurs réclament Deux cent mille dirhams pour libérer un fkih

Moi, Mohamed, esclave moderne": une vie de sans-papiers

La ménopause en dix questions

Une femme escroc à El Aïoune préfère cibler Les pharmacies

Casablanca: une femme escroc subtilise 2 millions DH à ses victimes





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma