Mercredi 24 Mai 2017

Revue de presse du 01 juin 2013

Ajouté le 1 Juin 2013 à 12:40


 

   L’essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du samedi 1 mai 2013 :

 

LIBERATION

-La situation du Conseil de la Concurrence alimente la polémique: L’élargissement de son champ d’action toujours entravé par les atermoiements du gouvernement Benkirane. Le projet de loi modifiant la loi N 06-99 sur la liberté des prix et de la concurrence ne semble pas trouver son chemin vers le Parlement. Le gouvernement Benkirane, qui a prétendu faire de la lutte contre la prévarication, la rente et la corruption son cheval de bataille, semble ne pas vouloir ériger le Conseil en une institution constitutionnelle indépendante de gouvernance économique. Dans la foulée de la polémique déclenchée sur ce sujet par les déclarations du président du Conseil de la concurrence, Abdelali Benamour, qui a pointé du doigt les lenteurs législatives qui incombent en premier lieu à l’actuel Exécutif, les interrogations à propos des ambitions de ce dernier occupent de plus en plus de place sur la scène économico-politique. Les observateurs se demandent si « ce gouvernement veut ou non d’une institution conforme aux dispositions de l’article 166 de la Constitution ».

 

-Le Sida évolue de manière inquiétante: Le nombre de personnes atteintes au Maroc a augmenté de 52 pc entre 2007 et 2011. Quel est le nombre de Marocains atteints du Sida? L’absence de dépistage généralisé ne permet pas certes de l’appréhender avec l’exactitude voulue, mais les dernières estimations du Programme national de lutte contre cette maladie l’estiment à 6.842 cas déclarés sur un total de 29.000 séropositifs, alors que les données émanant de l’ALCS (Association de lutte contre le sida) l’évaluent à 32.000 personnes, dont 80 pc ne connaissent pas leur statut. Des statistiques alarmantes qui méritent de s’interroger sur l’efficience des stratégies adoptées pour lutter contre ce fléau.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

-Echiquier politique: La gauche tente de redorer son blason. Le renforcement de la Gauche au Maroc est un vÂœu pieux depuis des années. Les dernières initiatives visant l’union vont-elles permettre concrètement de redorer le blason des partis socialistes? Cette question incessante demeure en suspens tant que la volonté affichée ne se transformera pas en réalité sur le terrain, d’après les observateurs. Il y a lieu de passer de la phase des discours à celle des actions concrètes qui ont été déjà entamées. La gauche au Maroc est divisée en deux camps. L’un ambitionne de créer un grand parti dans le cadre de l’USFP. Et l’autre écarte pour le moment la possibilité de la fusion, favorisant une nouvelle forme d’alliance.

 

AL BAYANE

-Clôture ce week-end du festival Mawazine-Rythmes du monde: Pari réussi, objectifs atteints. Pour sûr que les prochaines éditions de Mawazine seront prometteuses. C’est en tout cas ce dont est convaincu Aziz Daki. Le directeur artistique du festival « Mawazine » résume ainsi le franc succès enregistré par cette douzième édition. M. Daki souligne que le festival attire un public de plus en plus nombreux, notamment les jeunes. Et les chiffres enregistrés jusqu’à jeudi dernier dans les différentes scènes du festival le confirment bien, a-t-il dit. Cette 12ème édition du Festival Mawazine devrait donc s’achever ce samedi, sous le signe de la réussite. En fait, durant les neuf jours de festivités, le public marocain et étranger a découvert un métissage de musiques et rythmes du monde qui sont réunis sur les scènes emblématiques de la capitale du Royaume pour partager la profondeur de la parole et la joie de la musique.

 

AL MASSAE

-Une femme marocaine agressée et tabassée par la police espagnole au point de passage de Mellilia. La femme, qui était mariée à l’un des éléments de la police à Mellilia, a été expulsée de la ville occupée et violement agressée, mercredi dernier, par des éléments de la police espagnole après avoir réclamé qu’on lui rende ses deux enfants et ses documents administratifs qui lui ont été retirés par les autorités espagnoles.

 

-La ville de Tanger secouée par un crime à la « hollywoodienne ». Deux individus ont tiré à bout portant, vendredi à l’aube, trois balles sur un jeune homme de 25 ans, en pleine rue, alors qu’il s’apprêtait à monter dans sa voiture en compagnie de l’un de ses amis. Des sources policières ont indiqué que leurs services ont diligenté une enquête pour déterminer l’identité de son ami, seul témoin oculaire du crime et celle de ses auteurs.

 

-Un médecin arrêté pour avortement illégal à Meknès. Les services de police ont arrêté, au début de cette semaine à Meknès, un médecin en flagrant délit alors qu’il procédait à une opération d’avortement clandestin dans son cabinet . La patiente en question a été transférée à l’hôpital provincial de la ville, alors que le médecin a été placé en détention provisoire.

 

-Les avocats optent pour l’escalade. L’association des barreaux du Maroc, qui a affirmé son maintien de sa décision de suspension de l’assistance judicaire, a annoncé une nouvelle escalade juste après la tenue du 28ème congrès de l’Association. Lors d’une conférence de presse, jeudi à Rabat, Hassan Ouahbi, président de l’Association, a souligné que la publication du décret relatif à l’assistance judiciaire dans le Bulletin officiel malgré l’accord conclu entre l’association, le ministère de tutelle et le Secrétariat général du gouvernement sur l’ajournement de la publication de ce texte est une « mesure qui n’est pas du tout innocente », surtout compte tenu de son timing qui coïncide avec la tenue prochaine du congrès de l’association.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

-Abdelilah Benkirane restera-t-il otage des manoeuvres du parti de l’Istiqlal? Au moment où le Chef de l’Exécutif mise sur le RNI et l’UC comme « pièces de rechange » pour remplacer le parti de la Balance en cas de retrait définitif de la coalition gouvernementale, le parti de Salaheddine Mezouar a exprimé son attachement à son positionnement aux côtés des partis de l’opposition, alors que le parti de Mohamed Abied a lié sa participation à l’Exécutif par la formation d’une majorité gouvernementale homogène et cohérente.

 

-Séance mensuelle de questionnement du Chef du gouvernement: L’opposition boycotte, Benkirane ignore les revendications de cette dernière et l’Istiqlal poursuit ses critiques. Au début de cette séance, le président du groupe parlementaire USFP à la Chambre des Représentants, Ahmed Zaidi, a annoncé, au nom des groupes de l’opposition, le boycott de cette séance mensuelle, expliquant que cette décision intervient en réaction à la manière dont la séance est gérée et en l’absence d’un consensus autour des points de divergence à ce sujet. Suite à ce retrait, le Chef du gouvernement a préféré ignorer cette décision de boycott et ne pas y réagir, tout en répondant aux questions des groupes de la majorité présents. Dans ce cadre, le groupe istiqlalien à la 1ère Chambre a saisi cette nouvelle occasion pour fustiger de nouveau le gouvernement, en critiquant vertement les coupes budgétaires de 15 MMDH effectuées récemment par l’Exécutif.

 

-Un début du mois de juin « chaud » attend le gouvernement dans les secteurs de l’enseignement, de la santé, de la justice et de l’agriculture. Ainsi, l’Organisation démocratique de l’enseignement (ODT) a appelé à une grève de deux jours, les 3 et 4 juin, ponctuée d’un sit-in devant le siège du ministère de l’Education nationale le 3 juin. De son côté, le Syndicat démocratique de la justice (SDJ) a appelé le personnel du secteur à une grève dans l’ensemble des tribunaux du Royaume le 5 juin, journée qui sera également marquée par le mouvement de grève qui sera observé par le personnel du secteur de la santé à l’appel de la Coordination nationale des employés du ministère. Dans le même sens, le syndicat de l’agence de développement agricole a appelé les cadres et les employés de l’agence à un débrayage du 4 au 6 juin.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

-Les avocats du Maroc décident d’organiser une marche nationale, vêtus de leurs robes noires. L’association des barreaux du Maroc a décidé d’organiser une marche nationale en guise de protestation contre la publication du décret relatif à l’assistance judiciaire dans le Bulletin officiel sans concertation au préalable avec l’Association. Lors d’une conférence de presse, tenue jeudi, Hassan Ouahbi, président de l’Association, a indiqué que le timing de la publication du décret n’est pas innocent, puisque elle intervient quelques jours avant la tenue du prochain Congrès de l’Association, rappelant l’accord conclu entre l’Association, le ministère de la Justice et des libertés et le Secrétariat général du gouvernement sur l’ajournement de la publication du décret jusqu’à sa reformulation.

 

-Parlement: L’opposition adopte la politique des chaises vides. Benkirane s’est adressé, vendredi, à la majorité lors de la séance mensuelle d’interpellation du Chef de gouvernement devant des chaises vides en l’absence des groupes de l’opposition qui ont décidé de boycotter cette séance et publié un communiqué dans lequel ils ont accusé le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane de rendre cette séance « improductive » et « non efficiente » sur le plan constitutionnel, puisqu’elle traite de sujets qui ne sont plus d’actualité, alors que le pays est confronté à une sérieuse crise gouvernementale en raison des rivalités entre ses composantes, ce qui impacte lourdement l’image du Maroc à l’international et auprès des investisseurs étrangers.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

-Les comportements du Chef du gouvernement poussent l’opposition à boycotter la séance mensuelle consacrée à la politique générale du gouvernement. Intervenant au début de cette séance au nom des groupes de l’opposition, le président du groupe socialiste à la Chambre des Représentants, Ahmed Zaidi, a expliqué les motifs de cette décision, ajoutant qu’elle intervient en réaction à la manière dont la séance est gérée et en l’absence d’un consensus autour des points de divergence à ce sujet. Par la suite, les chefs des groupes de l’opposition à la chambre des représentants se sont retirés de la salle, laissant la majorité s’adresser à elle-même. Dans le même sens, le Chef du gouvernement a poursuivi sa politique de fuite en avant, en estimant que ce boycott n’est qu’une simple absence, ce qui démontre que Benkirane ne prend pas les choses au sérieux.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

-Terrorisme: Le département d’Etat US épingle le manque de coordination entre le Maroc et l’Algérie. Dans son dernier rapport sur le terrorisme dans le monde, le département d’Etat a indiqué que le différend politique entre le Maroc et l’Algérie autour de la question du Sahara constitue un obstacle devant une coopération plus approfondie pour la lutte contre le terrorisme. Ledit rapport a fait savoir également que l’organisation d’Al Qaida enrôle de plus en plus de Marocains pour combattre à l’étranger, notant que les autorités marocaines craignent le retour de ces jihadistes pour commettre des attentats terroristes sur le territoire marocain.

 

-Hassan Ouahbi, président de l’Association des barreaux des avocats du Maroc, accuse implicitement le ministre de la Justice et le Secrétaire général du gouvernement de « mépris » à l’égard des avocats. Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Rabat, Ouahbi a souligné que le décret relatif à l’assistance judiciaire a été publié dans le Bulletin officiel « contrairement à la volonté des avocats », ce qui constitue « une atteinte à leur dignité », estimant que les sit-in et la suspension des services rendus dans le cadre de l’assistance judiciaire sont « des messages forts » adressés à qui de droit pour le retrait de ce décret.

 

-L’UC laisse la porte entrouverte pour une possible participation au gouvernement. Mohamed Abied, SG du parti, a souligné lors d’une conférence de presse, tenue jeudi à Casablanca, consacrée à l’annonce des préparatifs du 5ème congrès du parti, qu’en cas d’un remaniement ministériel, il ne briguera aucun portefeuille ministériel parce qu’il existe de jeunes militants à qui il faut donner leur chance, ajoutant toutefois qu’il est trop tôt pour parler de ce sujet.

 

-Le Premier Secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a indiqué, lors du conseil régional du parti à Fès, que si le parti de la Rose ne réalise pas une grande percée qui lui permettra d’occuper une place honorable lors des prochaines échéances électorales, les membres du bureau politique du parti doivent présenter leur démission pour consacrer la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes.

 

ASSABAH

-Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a demandé, dans une lettre adressée au Président de la Chambre, la formation d’une commission parlementaire pour enquêter sur la mort d’une femme suite à l’intervention des pouvoirs publics pour l’exécution d’une décision de démolition d’une habitation anarchique dans la région des « Chalalates » à Mohammedia. Ladite commission, qui devrait être composée de membres de la commission de l’Intérieur, procèdera à l’audition du gouverneur de la province, Mme Faouzia Imensar, sur les circonstances du décès.

 

-Mustapha Ramid perd une action intentée en justice contre un greffier. Le tribunal administratif de Rabat a annulé, jeudi, la décision de licenciement du chef du greffe du tribunal de première instance de Ksar El Kébir, soulignant que les décisions de licenciement relèvent des compétences de la justice administrative. Le tribunal a également affirmé que la décision du ministre n’a pas explicité les motifs de ce licenciement.

 

-Parlement: L’opposition boycotte la séance mensuelle d’interpellation du Chef de gouvernement. L’opposition a pris cette décision pour protester contre la répartition du temps d’intervention et la transformation de cette séance en « une tribune de propagande » pour attaquer les adversaires du PJD.

 

-MP: Mohand Laenser reporte les discussions sur la succession de Zahra Cheggaf à la tête de l’organisation de la femme harakie. Le SG du MP a décidé de reporter les discussions sur la présidence de l’organisation féminine du parti de l’Epi suite aux conflits qui se sont déclenchés entre les militantes du parti pour succéder à Zahra Cheggaf, et a donné ses instructions à Said Ameskane, SG par intérim, pour le report de l’examen de cette question à l’après commémoration du 40ème jour de la disparition de Mme Cheggaf.

 

AL KHABAR

-Un magistrat porte plainte contre Mustapha Ramid et Hamid Chabat. Mohamed Anbar, président de Chambre à la Cour de cassation a déposé, jeudi dernier, une plainte auprès du Procureur général du Roi près la même Cour contre le ministre de la justice et le SG du parti de l’Istiqlal, dans laquelle il réclame l’ouverture d’une enquête avec les parties concernées, suite aux récentes accusations proférées par Chabat à l’encontre de l’épouse du dirigeant PJDiste et président du Forum « Al Karama pour les droits de l’Homme », Abdelali Hamieddine, et selon lesquelles elle aurait bénéficié de 100 millions de centimes de dédommagements versés par le ministère.

 

BAYANE AL YAOUM

-Suite aux menaces de mort à l’encontre de sa personne et des membres de sa famille: Le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi saisit la justice. Une source responsable au sein du ministère a indiqué que le ministre El Ouardi a déposé une plainte auprès de la DGSN après avoir été menacé de mort ainsi que les membres de sa famille. Par ailleurs, des sources ont indiqué au quotidien qu’un dispositif sécuritaire très renforcé a été dressé autour du domicile du ministre suite à des instructions fermes des responsables du ministère de l’Intérieur, ajoutant que des éléments des services de renseignements ont entamé, eux aussi, leurs investigations pour déterminer l’identité de ces persécuteurs et leurs motivations.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma