Jeudi 20 Juillet 2017

Revue de presse du vendredi 05 avril 2013

Ajouté le 5 Avril 2013 à 10:18


 

  L’essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du vendredi 5 avril 2013 :

 

AL BAYANE

 

-Succès sur tous les plans de la visite de Hollande au Maroc: La France soutient le plan marocain d’autonomie au Sahara. Au deuxième jour de sa visite d’Etat au Maroc, le président français a prononcé hier un important discours devant les parlementaires, conseillers et députés réunis. Sans ambages, François Hollande a affirmé devant les représentants de la Nation que la France a confiance dans le Maroc, dont elle soutient le plan, crédible et sérieux, de solution au conflit du Sahara. Sans ambages aussi, le président français a loué la dynamique démocratique qui caractérise le nouveau Maroc et qui est aussi le secret de sa stabilité exemplaire.

 

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.

 

-Colocalisation, confiance et réciprocité: Le Maroc et la France tracent « la Méditerranée des projets ». L’amitié franco-marocaine au service de l’économie. Tel est le titre principal de la visite de François Hollande au Maroc. Le président français s’est enquis, depuis son arrivée sur le sol marocain, de nombreux projets stratégiques répondant aux priorités mutuelles du Maroc et de la France. Agriculture, transports, finances, énergies, cultures moult secteurs ont été à l’ordre du jour des échanges du Souverain et de son illustre hôte. La visite de deux jours de Hollande, première en son genre depuis son investiture, vient consolider le partenariat franco-marocain. Une vision commune de l’avenir se trace aujourd’hui axée sur la confiance, la stabilité, la diversité et la création de richesses. L’éducation et la formation s’inscrivent pour leur part en tant que fondements de la compétitive, de l’innovation et de la nouvelle économie.

 

+L’OPINION+:.

 

-Dans un discours très attendu devant le Parlement marocain: François Hollande salue « les pas décisifs » du Maroc vers la démocratie et affirme: « La France a confiance dans le Maroc ». Les deux Chambres du Parlement marocain ont tenu, jeudi, une séance commune consacrée à l’audition du discours du président français, François Hollande, en visite officielle au Maroc. Un discours pragmatique et d’une haute teneur politique à travers lequel le président français a loué les choix judicieux et les avancées démocratiques réalisées par le Maroc qui, a-t-il dit, maîtrise son propre changement. Le président Hollande a également salué « les pas décisifs » que le Maroc accomplit « chaque jour » vers la démocratie, ajoutant que le Royaume s’affirmait comme « un pays de stabilité ».

 

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.

 

-Dans un discours devant les parlementaires marocains, François Hollande affirme que « le plan marocain d’autonomie est une base sérieuse et crédible pour une solution négociée à la question du Sahara ». Le 2ème jour de la visite d’Etat effectuée au Maroc par le Président de la République française, François Hollande, a été marqué par le discours qu’il a prononcé devant les parlementaires des deux Chambres. En raison des messages forts et positifs qu’elle comportait, son allocution a été saluée à maintes reprises par des salves d’applaudissements. En effet, le Président français a été on ne peut plus clair quant à la position de son pays concernant la première cause des Marocains: l’affaire du Sahara. Dans son discours devant les parlementaires, François Hollande a renouvelé le soutien de la France au plan marocain d’autonomie du Sahara. Une déclaration qui réaffirme davantage la position de la France quant à cette question. Ainsi, M. Hollande a estimé qu’il était nécessaire de mettre fin à cette situation. « L’impasse actuelle est préjudiciable à tous. S’il y a un argument de plus qu’il faut ajouter, c’est bien celui de la crise au Sahel qui rend encore plus urgent la nécessité de mettre fin à cette situation », a-t-il précisé avant d’ajouter que la France soutenait les démarches du SG des Nations unies pour parvenir à un règlement politique, mutuellement acceptable sur la base des résolutions du Conseil de sécurité.

 

+LE SOIR ECHOS+:.

 

-Maroc-France: Pour une croissance en Afrique. La visite du président français François Hollande s’est achevée jeudi à Rabat. La poursuite de la coopération économique entre les deux pays a largement pris le dessus lors de ces deux jours. Rabat et Paris comptent intensifier leurs partenariats dans les pays africains. Bien que le volet économique ait pris le dessus sur la visite de François Hollande au Maroc, le président français a également abordé la question de la sécurité régionale, indiquant que « dans le contexte actuel, la menace terroriste concerne toute l’Afrique et l’Europe ». S’adressant au Parlement hier, Hollande a qualifié le plan marocain d’autonomie du Sahara de « base sérieuse et crédible en vue d’une solution négociée ». Une déclaration qui lui a valu une standing ovation dans l’Hémicycle.

 

+L’ECONOMISTE+:.

 

-Les vérités de Hollande devant le Parlement. Le discours de François Hollande au Parlement hier a été un moment fort dans la coopération bilatérale. Le président français a saisi cette opportunité pour affiner sa vision sur l’amitié entre la France et le Maroc qui n’est « ni un héritage ni un patrimoine » mais une relation qui doit être entretenue. Son discours a été aussi une occasion pour clarifier certaines questions de l’heure. En tête, le Printemps arabe. Lorsqu’il a décliné sa position sur le Sahara marocain, l’applaudimètre des parlementaires a crevé le plafond. « Le plan d’autonomie, présenté par Rabat, est une base sérieuse et crédible en vue d’une solution négociée », a martelé le président français. Sur le plan politique, M. Hollande a abordé les chantiers de réformes engagées avant même le Printemps arabe. Devant les parlementaires, le président français a aussi eu une formule qui en dit long sur son admiration pour les avancées démocratiques du Maroc et de la Constitution de 2011: « Ce n’est pas une Constitution, c’est un programme », avec la séparation des pouvoirs mais aussi un préambule qui garantit les libertés et la tolérance.

 

+LIBERATION+:.

 

-Le Groupe socialiste demande l’audition de plusieurs ministres par la Chambre des représentants. Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a demandé la présence de plusieurs ministres devant des commissions ad hoc de la première Chambre. D’un autre côté, le groupe a organisé mercredi une journée d’étude au cours de laquelle le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar a qualifié le plan législatif proposé par le gouvernement d’ »insolence » et d’ »hérésie ». Un tel plan ne concerne en aucun cas l’institution parlementaire, mais le gouvernement et les partis de la majorité, a-t-il expliqué. De son côté, l’intervention d’Ahmad Zaidi a été sur la même longueur d’onde quand il a expliqué que le plan législatif ne concerne pas, constitutionnellement parlant, le Parlement. Selon Zaidi, la tentative du gouvernement constitue « un précédent visant à confisquer le droit de l’institution parlementaire de légiférer ».

 

+AL MASSAE+:.

 

-Des éléments de la police de circulation arrêtés en flagrant délit de corruption à Casablanca. Une source informée a affirmé que le traquenard, ayant permis d’épingler les policiers en question, a été mis en place par des responsables de la police chargés de la lutte contre la corruption parmi les agents de police.

 

-Les professionnels de la pêche traditionnelle à Agadir révèlent l’existence de « bourses » secrètes de vente de poissons en pleine mer loin du port d’Agadir. Selon ces mêmes professionnels, des spéculateurs achètent les prises des pêcheurs et les transportent à bord de bateaux vers des destinations inconnues sans passer par le marché de poissons au port d’Agadir et sans payer les droits de douane.

 

-Tanger: Convocation de plusieurs élus pour leur audition dans le cadre d’affaires de corruption dans la ville du Détroit. Le Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Tanger a ordonné la convocation de quatre figures politiques pour enquêter avec elles au sujet de dossiers de fraude électorale. Selon des sources informées, il s’agit du Maire de la ville, Fouad El Omari, du député de l’UC, Mohamed Zemmouri, de Mohamed Bouhriz, coordinateur régional du RNI et Mohamed Hemami, Président de l’Arrondissement Beni Makada.

 

-Les salafistes descendent dans la rue pour protester contre l’émission « Massrah Al Jarima » (la scène du crime) diffusée par la chaîne « Medi 1 TV ». Ils ont organisé une série de sit-in devant certaines mosquées dans plusieurs villes après la diffusion par ladite chaîne de plusieurs épisodes sur les personnes arrêtées dans le cadre d’affaires de terrorisme. Cette émission télévisée a suscité la colère des membres du comité conjoint pour la défense des détenus islamistes, ainsi que de certaines familles de détenus dont les noms ont été cités dans les épisodes diffusés par la chaîne.

 

+AL KHABAR+:.

 

-Abdellatif Ouahbi, président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des Représentants défie ses détracteurs au sein du parti de le faire destituer de la présidence du groupe, affirmant qu’il n’est pas concerné par la question de rester à la tête du groupe. Il a par ailleurs ajouté dans une déclaration au journal qu’il n’a pas besoin de cette qualité de président de groupe pour être connu par les gens.

 

-Hassan Tariq, député USFPéiste « se rebelle » contre le Premier Secrétaire du parti, Driss Lachgar et le mis en garde contre tout soutien du PJD et contre tout rapprochement ou alliance avec le PAM. Des sources ont indiqué que l’intervention de Tariq lors d’une journée d’étude organisée par le groupe parlementaire de l’USFP à la Chambre des Représentants a suscité la colère de Lachgar qui a répliqué en critiquant sur un ton virulent Hassan Tariq et en qualifiant ses propos d’ »irresponsables ».

 

-Les opposants au SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat protestent contre la désignation de Mohamed Kafi Cherrat pour diriger l’UGTM, bras syndical du parti, après avoir échoué à tenir un congrès général extraordinaire pour l’élection d’un nouveau secrétaire général de la centrale syndicale, conformément aux principes de démocratie et de transparence.

 

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.

 

-Les USFPéistes tirent à boulets rouges sur le plan législatif du gouvernement. Lors d’une journée d’étude organisée, mercredi, par le groupe parlementaire du parti de la Rose à la Chambre des Représentants, Driss Lachgar et Ahmed Zaidi ont été sur la même longueur d’onde en s’attaquant au pan législatif élaboré par l’actuel Exécutif. Ainsi, Zaidi a indiqué que ce plan constitue un précédent visant à confisquer le droit de l’institution parlementaire de légiférer. De son côté, Lachgar a qualifié d’ »hérésie » et d’ »insolence » le plan législatif proposé par le gouvernement, ajoutant que ce plan ne concerne en aucun cas l’institution parlementaire.

 

-Le Maroc remet à la Libye Abdelhamid Sayeh, l’un des chefs des services de renseignements libyens sous le régime de Kadhafi. L’ancien responsable, qui a été appréhendé à l’aéroport international Mohamed V de Casablanca suite à un mandat d’arrêt émanant de l’Interpol alors qu’il s’apprêtait à voyager à destination de Tunis, a été remis aux autorités libyennes.

 

+ASSABAH+:.

 

-Arrestation de quatre gendarmes suite à la mort d’un trafiquant de drogue notoire samedi dernier près de Témara. Plusieurs sources ont indiqué que le Commandement général de la Gendarmerie royale a arrêté le chef d’une brigade de la gendarmerie à Benslimane et trois autres gendarmes afin de les auditionner sur la mort de ce trafiquant de drogue. Ce dernier avait déclaré aux enquêteurs avant sa mort à l’hôpital avoir été victime de tirs d’un fusil de chasse près d’Oued Charat à Bouznika avant d’être jeté près d’un centre commercial à Témara.

 

-Dans un discours devant le Parlement: Le président français François Hollande affirme que le plan d’autonomie présenté par le Maroc est une base « sérieuse et crédible en vue d’une solution négociée » à la question du Sahara. Dans ce même discours à l’adresse des élus de la nation, le président français a appelé les parties concernées à trouver à une solution définitive à ce différend afin d’instaurer la stabilité et la paix dans la région et de lancer une nouvelle dynamique maghrébine qui permettra une intégration maghrébine régionale forte en tant que choix stratégique qui sert les intérêts des peuples de la région.

 

-Abdelilah Benkirane réduit le budget alloué aux investissements. Des sources concordantes ont fait savoir que le Chef du gouvernement a adressé des correspondances à tous les ministères pour réduire leurs budgets d’investissements au titre de l’exercice 2013 afin de faire face à la crise financière. Ces mêmes sources ont indiqué qu’une réunion de la majorité gouvernementale aura lieu pour trancher ce sujet, surtout que plusieurs ministres ont estimé que l’application de cette décision est susceptible d’impacter le rendement de leurs départements. De son côté, Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a souligné dans une déclaration au journal que cette décision concerne le gel et non pas l’annulation des nouveaux fonds alloués au secteur de l’investissement au titre de l’exercice 2013.

 

-USFP: Driss Lachgar et Ahmad Zaidi s’unissent contre le plan législatif proposé par le gouvernement. Ahmed Zaidi, président du groupe parlementaire du parti de la Rose à la 1ère Chambre, a expliqué que ce plan ne concerne que le gouvernement, alors que Driss Lachgar a qualifié ce plan d’ »hérésie », ajoutant qu’il ne concerne en aucun cas l’institution parlementaire.

 

-Annulation de la visite d’une délégation parlementaire à Ramallah. Le groupe du PAM à la Chambre des représentants a vivement critiqué le PJD et lui a imputé la responsabilité de l’annulation de la visite d’une délégation parlementaire à Ramallah pour participer aux travaux d’une réunion du Comité du Conseil de l’Europe sur la cause palestinienne.

 

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.

 

-Décès mercredi à Casablanca du jeune entrepreneur qui s’est immolé par le feu dimanche dernier lors d’un meeting organisé par le PJD à la municipalité d’Aknoul à Taza en signe de protestation contre l’atermoiement du conseil municipal dans le remboursement de ses dus dans le cadre d’un contrat décroché par l’entreprise de la victime. Dans un communiqué rendu public, le secrétariat provincial du parti de la Lampe a appelé à l’ouverture d’une enquête honnête sur cet incident et dénoncé l’attitude négative des autorités locales d’Akounl qui n’ont pas pu mettre en place le dispositif nécessaire pour assurer le bon déroulement de cette manifestation organisée par le parti.

 

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.

 

-Le président français François Hollande loue les réformes politiques et constitutionnelles initiées dans le Royaume. Dans un discours très attendu devant le Parlement, François Hollande a également salué les pas décisifs franchis par le Maroc en termes de démocratie.

 

-Education nationale: Le département de Mohamed El Ouafa publie la liste de 568 fonctionnaires « fantômes ». Dans un communiqué rendu public, il a également menacé d’arrêter le versement des salaires à ces fonctionnaires en cas de non-régularisation de leur situation administrative dans un délai d’un mois à partir de la date de publication de ladite liste.

 

-Le PJD demande l’ouverture d’une enquête suite au décès de l’entrepreneur qui s’est immolé par le feu à Aknoul. L’entrepreneur a succombé, mercredi, à ses brûlures à l’hôpital CHU à Casablanca. Le président de la commune d’Aknoul a refusé qu’on lui fasse endosser la responsabilité de la mort de ce jeune entrepreneur après que ce dernier l’ait accusé de « bloquer » la réalisation des projets de sa société.

 

-Le rapprochement avec le PAM suscite des divergences au sein de l’USFP. Des sources partisanes ont indiqué que la réunion du groupe parlementaire du parti de la Rose à la première Chambre, tenue mercredi, a permis de consolider la position de Zaidi à la tête du groupe parlementaire du parti malgré la présence du Premier secrétaire de l’USFP Driss Lachgar.

 

-L’impôt de solidarité: Les parlementaires mécontents des prélèvements sur leurs salaires. Ils ont souligné en marge de l’ouverture de la session parlementaire extraordinaire, l’illégalité de ces prélèvements puisqu’ils ne perçoivent pas des salaires, mais des indemnités qui sont non imposables.

 

+ATTAJDID+:.

 

-Les travaux du séminaire international à Marrakech sur les changements politiques et sécuritaires en Afrique du Nord, initié par l’Assemblée parlementaire de l’OTAN et le Parlement marocain boycottés par le PJD. Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire PJD à la Chambre des Représentants, a, dans ce sens, déclaré que « nous avons pris une décision de boycotter toutes les activités auxquelles participent des Israéliens d’une manière officielle et non officielle ».

 

+BAYANE AL YAOUM+:.

 

-Le ministère de l’Equipement et des Transports appelle les titulaires des agréments de transport à créer des sociétés. Des professionnels soulignent qu’il est difficile de mette en Âœuvre cette mesure, estimant qu’elle n’est pas claire en ce qui concerne la relation entre les titulaires et les locataires de ces agréments.

 

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.

 

-Le gouvernement autorise l’entrée au Maroc d’une délégation israélienne et le Chef du gouvernement adopte « la politique de l’autruche ». Les travaux du Groupe spécial Méditerranée et Moyen-Orient (GSM) de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN a suscité un vif débat au sein du PJD après la décision de son groupe parlementaire de boycotter cette rencontre en raison de la présence d’une délégation israélienne. Des sources ont indiqué que des responsables du parti de la Lampe ont vertement critiqué le gouvernement pour avoir autorisé l’entrée sur le territoire national d’une importante délégation israélienne pour participer à ce séminaire.

 

+AL MOUNAATAF+:

 

-Grogne et mécontentement parmi le personnel du corps enseignant après la décision du ministre Mohamed El Ouafa de procéder aux prélèvements (entre 350 et 1.200 dirhams) sur les salaires des enseignants qui ont participé au mouvement de grève initié par la CDT et la FDT le 12 février dernier. En réaction à cette décision, les deux centrales ont estimé qu’il s’agit d’une grave atteinte aux droits et aux libertés syndicales.

 

+AL ALAM+:.

 

-Le président français, François Hollande déclare jeudi, dans un discours « historique » devant le Parlement que « la France a confiance dans le Maroc » qui a franchi de grands pas en termes de démocratie, ajoutant que le plan d’autonomie présenté par le Royaume est une base « sérieuse et crédible » en vue d’une solution négociée à la question du Sahara.

 

+RISSALAT AL OUMMA+:.

 

-Visite de François Hollande au Maroc: Une nouvelle ère dans les relations franco-marocaines. Un nouveau jalon a été posé sur la voie de la consécration de l’amitié solide et de la coopération fructueuse entre Rabat et Paris, et de la promotion d’un partenariat politique et économique stratégique entre les deux pays, comme l’a clairement exprimé le chef d’Etat français. Il s’agit également d’un signal fort de l’importance du Maroc pour la France en tant qu’Etat « influent » dans la région qui bénéficie d’une présence et d’une place de choix sur les scènes régionale et internationale








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE


Les plus lus

France : Du Daft Punk au défilé du 14 juillet

14 Juillet 2017 à 15:30

441 visites

Bank Al Maghrib change de statut

14 Juillet 2017 à 15:48

436 visites

La diplomatie algérienne en flagrante dégénérescence

8 Juillet 2017 à 13:03

406 visites


Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma