Vendredi 21 Juillet 2017

Hugo Chavez sera embaumé pour l'éternité

Ajouté le 8 Mars 2013 à 13:30


Luiz Inacio Lula da Silva et Dilma Rousseff  auprès du corps d'Hugo Chavez

 

Lareleve.ma

 

 

  Le défunt président vénézuélien Hugo Chavez sera visible "au moins sept jours de plus" par le public après ses funérailles d'Etat vendredi, puis "embaumé" pour l'éternité, a annoncé jeudi le président par intérim Nicolas Maduro.

 

  "Nous voulons que puissent le voir tous ceux qui le veulent", a expliqué M. Maduro, dauphin désigné par le défunt président, lors d'une intervention publique retransmise à la télévision.

 

  Alors qu'il s'exprimait, des dizaines de milliers d'anonymes faisaient encore la queue sur plus de quatre kilomètres jeudi en fin d'après-midi, pour accéder à la chapelle ardente où est exposé le cercueil de Chavez, dans le salon d'honneur de l'Académie militaire de Caracas.

 

  Après les funérailles d'Etat, qui auront lieu vendredi à partir de 11 heures locales (16H30 GMT) devant plus de 30 chefs d'Etat et de gouvernement, la dépouille d'Hugo Chavez sera transportée "à la caserne de la Montagne", dans son bastion électoral du quartier du 23 de Enero (23 janvier), à l'ouest de la capitale.

 

  C'est depuis cette caserne aujourd'hui désaffectée, qu'Hugo Chavez avait lancé son coup d'Etat militaire avorté de 1992, avant d'être élu à la tête du pays en 1998.

 

  De son vivant, il avait souhaité qu'elle abrite un Musée de la Révolution bolivarienne actuellement en construction.

 

  "Il a été décidé de préparer le corps du Comandante, de l'embaumer, pour qu'il puisse être exposée dans un cercueil en verre, et que le peuple puisse l'avoir avec lui dans son musée de la Révolution pour l'éternité", a précisé M. Maduro.

 

  Le leader de gauche sud-américain sera ainsi exposé comme plusieurs grands révolutionnaires du XXe siècle, Lénine, Hô Chi Minh et Mao Tsé-toung, a souligné M. Maduro.

 

  Ses funérailles tourneront une page d'histoire de ce pays pétrolier très divisé entre partisans et détracteurs du bouillant président, où des élections doivent avoir lieu d'ici 30 jours.

 

  La plupart des chefs d'Etats latino-américains participeront aux obsèques, tout comme certains alliés controversés de l'ancien président "anti-impérialiste", l'Iranien Mahmoud Ahmadinejad, le Cubain Raul Castro ou le Bélarus Alexandre Loukachenko. Les Etats-Unis, souvent la cible de diatribes enflammées d'Hugo Chavez, et les Européens enverront des délégations de second rang.

 

  En 14 ans au pouvoir, Hugo Chavez a ravivé la flamme de la gauche latino-américaine "anti-impérialiste" sur le continent latino-américain.

 

  Au Venezuela, il a forgé sa popularité dans les couches défavorisées avec des programmes sociaux financés par une manne pétrolière infinie, et grâce à son charisme exubérant. Il a aussi fortement creusé les clivages de la société vénézuélienne, sans parvenir à endiguer les pénuries et une violence urbaine croissante.

 

  Jeudi, ses partisans ont encore été des dizaines de milliers à se presser devant l'Académie militaire de Caracas, pour pouvoir apercevoir une dernière fois leur "leader".

 

  En impeccable costume militaire vert olive, cravate noire, coiffé de son légendaire béret rouge, Hugo Chavez arbore un visage serein, figé dans la mort, à travers la vitre qui recouvre le haut de son cercueil, a rapporté une journaliste de l'AFP.

 

  Les chefs d'Etat argentin (Cristina Kirchner), uruguayen (Jose Mujica) et bolivien (Evo Morales) ont également pu se recueillir devant sa dépouille. Les autres étaient attendus dans les prochaines heures à Caracas.

 

  A Cuba, le président Raul Castro a rendu hommage à Hugo Chavez, dans le cadre d'une journée de mobilisation nationale en mémoire du principal allié politique et soutien économique de Cuba. "Chavez est parti invaincu, il est parti invincible, il est parti victorieux", a déclaré Raul Castro.

 

  Hugo Chavez luttait depuis juin 2011 contre un cancer dans la zone pelvienne. Après plus de deux mois d'hospitalisation à Cuba, il était rentré inopinément à Caracas le 18 février. Mais il n'avait été ni vu ni entendu en public depuis cette date.

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



"The Artist" récompensé trois fois aux 69e Golden Globes

Jean Dujardin et The Artist triomphent aux Bafta

«The Artist», champion du monde

Hugo, portrait d'une légende

Whisper to a Roar : Le documentaire du prince Hicham sortira en avril prochain

Di Caprio, futur trader obsédé et cocaïnomane

Venezuela: Chavez annonce la réussite de sa radiothérapie

Décès de l'écrivain mexicain Carlos Fuentes

Les leaders politiques et le compte Twitter

Hugo Chavez réélu pour six ans à la tête du Venezuela

Hugo Chavez sera embaumé pour l'éternité





 




France 24 LIVE


Les plus lus

France : Du Daft Punk au défilé du 14 juillet

14 Juillet 2017 à 15:30

444 visites

Bank Al Maghrib change de statut

14 Juillet 2017 à 15:48

439 visites

La diplomatie algérienne en flagrante dégénérescence

8 Juillet 2017 à 13:03

408 visites


Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma