Lundi 25 Septembre 2017

Revue de presse du mardi 19 février 2013

Ajouté le 19 Fevrier 2013 à 11:44


 

 

  L’essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du mardi 19 février 2013:

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Blocage en vue dans le transport. Les transporteurs fêtent à leur manière la journée de la sécurité routière et déclarent la guerre aux cahiers des charges de Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport. Les transporteurs ont leurs propres revendications. Ils veulent avant tout que leurs remarques soient prises en considération et que les autres points en suspens soient résolus. Les revendications sociales occupent une place importante, notamment la déclaration à la CNSS. Un nouveau bras de fer entre le ministère de tutelle et les syndicats les plus représentatifs se profile donc à l’horizon. D’autant plus que le Code de la route, toujours très critiqué par les professionnels, n’a pas apporté les résultats escomptés.

 

-Les patrons des trois autres partis de la majorité ont fait l’impasse: Chabat tient mordicus à son remaniement. Après la réunion tenue entre les dirigeants de la coalition gouvernementale vendredi dernier, les responsables de l’Istiqlal s’attachent toujours au remaniement ministériel et entendent à tout prix l’inscrire à l’ordre du jour de la révision de la Charte de la majorité. Ainsi, la commission chargée de réviser cette Charte et qui doit rendre sa copie dans moins de 15 jours travaille d’arrache-pied pour satisfaire les revendications de l’Istiqlal. « La gestion du remanient ministériel doit se faire sur la base de mécanisme précis et clairs qu’il va falloir définir tout malentendu à venir », a déclaré Adil Benhamza, membre du bureau exécutif de l’Istiqlal.

 

LIBERATION

 

-La majorité réussira-t-elle à mettre fin à son psychodrame? Fin du psychodrame au sein de la majorité que composent le PJD, l’Istiqlal, le MP et le PPS? Pas vraiment même si la longue réunion de vendredi dernier est volontiers présentée par des partis au pouvoir comme « une rencontre positive et franche au cours de laquelle les grandes questions d’actualité ont été débattues ». Les priorités seront-elles listées? Le gouvernement saura-t-il enfin s’atteler aux grandes réformes et mettre fin aux déchirements internes et aux dissensions d’une coalition qui n’en finit pas de se perdre dans les abysses des querelles politiciennes? Et au moment même où la majorité tenait une réunion de réconciliation-raccommodage, quatre partis de l’opposition, l’USFP, le RNI, le PAM et l’UC, étaient, ce même vendredi, les « guest stars » d’une conférence organisée par la Fondation diplomatique pour débattre des droits de l’opposition et son rôle politique dans la cristallisation de l’action démocratique. L’objectif affiché par ces nouveaux alliés est clairement défini: Le passage à une opposition de qualité et la prise de positions communes en matière de contrôle du gouvernement. Une manière de promettre au gouvernement Benkirane des séances qui ne seront sûrement pas ronronantes.

 

-Ouzzine dans la ligne de mire des jeunesses d’une quinzaine de partis politiques: Le ministre n’a octroyé de subventions qu’au PJD et au PPS. Les jeunesses de 15 partis politiques s’en prennent à la politique de Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports. Vendredi dernier, les jeunesses de ces partis ont boycotté une réunion qui devrait avoir lieu avec le ministre en guise de protestation contre sa politique envers elles. Mais ce qui a provoqué le courroux de ces jeunesses regroupées dans un Comité de la jeunesse et de la démocratie, c’est la décision d’Ouzzine d’octroyer une subvention aux organisations de jeunes de deux partis seulement, à savoir la jeunesse socialiste (PPS) et la jeunesse du PJD, tout en excluant les autres organisations de cette subvention.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Pêche: Le Salon «Halieutis» a fait carton plein. Reconduction de l’accord de pêche avec la Russie, rencontres bilatérales avec les ministres de pays subsahariens, labellisation du produit marocain, nouvelles technologies La 2ème édition du Salon Halieutis, qui vient de fermer ses portes à Agadir, aura été particulièrement féconde en événements. En plus d’accords institutionnels avec des pays partenaires, des innovations technologiques ont été dévoilées, notamment le dispositif «VMS» équipant désormais obligatoirement les bateaux de pêche et permettant aux autorités de contrôler les activités halieutiques en haute mer.

 

L’ECONOMISTE

 

-Tiers payant: Bras de fer CNSS/officines. 15.219 malades atteints de pathologies lourdes comme le cancer, l’insuffisance rénale ou l’hépatite B devraient bientôt voir leurs frais médicaux diminuer. La CNSS compte mettre en place un dispositif de tiers payant pour les médicaments à partir d’avril. « Ce projet a pour but d’améliorer l’accès aux soins de nos assurés en les dispensant de l’avance des frais des médicaments couteux remboursables au titre de l’assurance maladie obligatoire (AMO) », explique le management de la CNSS. Le dispositif cible principalement 29 médicaments couteux administrés à titre ambulatoire pour 32 maladies. Cependant, le principal risque est la non adhésion des officines au dispositif. Pour l’heure, rien n’a encore été tranché et les négociations restent toujours ouvertes. L’ensemble des parties doivent se réunir cette semaine pour arriver à un terrain d’entente. Une autre rencontre est programmée le 1er mas à Marrakech.

 

-Trésor: Comment financer les besoins en 2013? Le Trésor a levé plus de 28 milliards de DH en moins de deux mois sur le marché domestique. Il a commencé l’année en fanfare mais pourrait rapidement se retourner vers les sources de financement extérieures pour ne pas pénaliser les entreprises. L’érosion des réserves de changes mais aussi le renchérissement du coût de financement sur le marché intérieur plaideraient pour une mobilisation plus importante de ressources en devises. Cela dit, les besoins de financement dépendront surtout des décisions sur la compensation. L’absence d’une réforme immédiate pourrait compromettre les objectifs de déficit budgétaire d’ici 2016.

 

LE SOIR ECHOS

 

-Conjoncture: Les IDE sur une mauvaise pente. Sans grande surprise, les investissements directs étrangers (IDE) au Maroc subissent le plongeon de leur flux sortants. C’est du moins ce qui ressort des dernières données préliminaires des échanges extérieurs rendues publiques par l’Office des changes. Ainsi, les transferts à l’étranger de placement financiers se sont chiffrés à 477 millions de dirhams à fin janvier 2013 contre seulement 85 millions une année auparavant. Cela veut dire tout bonnement que la dynamique des flux de capitaux sortants entraîne dans sa chute le stock de capital investi. Une dynamique plus vive que celle observée au niveau des flux financiers entrants.

 

L’OPINION

 

-3ème édition des Assises nationales de l’Industrie: 150 acteurs internationaux auront accès de manière directe aux composantes de l’offre Maroc. Après le succès de deux précédentes éditions, le Maroc est à sa troisième édition des Assises Nationales de l’industrie. Ces assises, dont le contenu sera dévoilé demain mercredi, auront aussi à rendre compte de l’état d’avancement des réalisations du Pacte national pour l’Emergence industrielle. Cette année, les Assises de l’industrie retiennent pour thème « Emergence, une dynamique engagée ». A en juger par une note de présentation de cette édition, le choix de ce thème s’est quasiment imposé de lui-même dans la mesure où le Maroc Industriel est devenu une réalité tangible pour tous les acteurs économiques et politiques marocains et internationaux.

 

AL BAYANE

 

-Sécurité routière: le constat est toujours alarmant. Plus de 67.500 accidents et plus de 4.500 morts. Encore une fois, le Maroc a célébré le 18 février, la journée nationale de la sécurité routière, qui est à sa 8ème édition, avec un constat alarmant: 67.515 accidents entre décembre 2011 et décembre 2012, dont 3.434 sont mortels, ce qui fait que les routes marocaines font partie des plus meurtrières au monde. Non pas à cause d’une guerre mais à cause des chauffards. Quoique le bilan relevé a diminué en 2012 par rapport à l’année précédente, ce recul reste insignifiant et ne reflète guère les efforts déployés aussi bien par les autorités que le Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation.

 

AL MASSAE

 

-Les étrangers accusés de prosélytisme s’apprêtent à revenir à Ain Louh. Des sources bien informées ont fait savoir que l’ancien directeur du village d’espérance, expulsé avec d’autres étrangers pour s’être livrés à des activités de prosélytisme, a effectué une visite dans la région depuis quelques jours et promis à certains jeunes la reprise de leur activité très prochainement.

 

-Plusieurs acteurs politiques, des droits de l’Homme et de la société civile à Midelt s’apprêtent à observer une série de mouvements de protestation pour condamner l’attitude d’un substitut du Procureur général du Roi près le tribunal de première instance de la ville, accusé d’avoir forcé un citoyen à lui embrasser les chaussures.

 

-La BNPJ enquête sur des dysfonctionnements financiers à la commune de « Gueffaf » dans la région de Khouribga. Les éléments de la BNPJ ont auditionné, mardi, l’actuel président, le SG et certains fonctionnaires de la commune sur les dysfonctionnements financiers durant le mandat de l’ancien président.

 

-Les groupes de l’opposition aux deux Chambres du Parlement s’apprêtent à convoquer le ministre chargé de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Abdeladim El Guerrouj, dans les prochains jours, pour l’interpeler au sujet des nominations aux hautes fonctions et leur fournir un premier bilan sur ces nominations entamées depuis le Conseil du gouvernement du 6 décembre dernier. Des sources parlementaires ont indiqué que cette démarche vise à mettre le gouvernement dans l’embarras, surtout que certaines nominations seraient, selon ces mêmes sources, taillées sur mesure au profit de certains ministres.

 

-Entreprises: Les banques « ferment le robinet » des crédits. La majorité des établissements bancaires ont, dans le cadre des mesures qui reflètent la gravité de la situation économique du pays, serré la ceinture et réduit le nombre de crédits accordés aux PME sur fond de la récession qui frappe plusieurs secteurs économiques, a révélé une source bancaire, soulignant que les problèmes rencontrés par la société « Maroc Steel » a contribué à élever le niveau de vigilance des banques.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, garde le silence face au phénomène de la contrebande du carburant en provenance d’Algérie et destiné aux villes marocaines de l’intérieur. Des sources concordantes ont fait savoir que les villes de Fès, Casablanca et Rabat ont été inondées par des tonnes de carburants de contrebande en provenance de l’Algérie par le biais de camions à double réservoir, ajoutant que le ministère est au courant de ces pratiques illégales mais il refuse d’intervenir à cause des propriétaires des camions qui menacent de ne plus circuler en cas de suppression du deuxième réservoir.

 

-Le Réseau marocain de défense du droit à la santé révèle une grande pénurie des médicaments pour le traitement du diabète dans les hôpitaux publics et les dispensaires locaux particulièrement les comprimés utilisés par des diabétiques, et une récente étude fait savoir que 70 pc des personnes bénéficiant de la carte du RAMED achètent leurs médicaments des officines.

 

-Le Syndicat démocratique de la Justice (SDJ) harangue les fonctionnaires du secteur pour participer massivement le 2 mars prochain à une journée nationale de protestation à Rabat pour revendiquer à Mustapha Ramid, ministre de la Justice et des Libertés, la restitution des sommes d’argent prélevées sur les salaires des grévistes, le règlement de la situation des fonctionnaires classés dans les basses échelles à travers une promotion exceptionnelle et l’augmentation des salaires.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Les leaders des partis de la majorité n’ont tranché ni la question du remaniement ministériel ni fixé son calendrier. Alors que cette question a été évoquée par le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat lors de la réunion de vendredi dernier, les débats se sont limités à l’acceptation du principe du remaniement gouvernemental sans pour autant fixer une date pour y procéder, se contentant ainsi de donner une promesse à Chabat.

 

-Des professionnels de la santé tirent la sonnette d’alarme concernant la pénurie du stock des médicaments dans les hôpitaux publics au moment où le ministère de la Santé a, par la voix du responsable de la communication, minimisé l’ampleur de ce problème en affirmant qu’il ne s’agit pas d’une pénurie mais simplement d’un manque de certains médicaments.

 

ASSABAH

 

-Le député et membre du Secrétariat général du PJD, Abdelaziz Aftati, tire à boulets rouges, lors d’un meeting dans la région de Zliligue à Fès, sur les partis politiques et les rivaux du candidat de son parti aux élections législatives partielles prévues dans la circonscription de Moulay Yaacoub. Lors de ce rassemblement, Aftati a qualifié ces partis «d’adeptes des jeux de hasard» et «de voleurs» qui présentent des «criminels» comme candidats aux élections en violation de la loi et de la Constitution, ajoutant que le parti de la Lampe est venu sortir le peuple de ce « bourbier ».

 

-Opérations frauduleuses sur les indemnités des adhérents à la CNSS. Les services de police de Casablanca ont auditionné récemment un responsable du bureau central de la CNSS de la métropole sur fond de détournements frauduleux d’indemnités et de sommes d’argent dues à des clients de la Caisse. Selon des sources informées, il s’agit d’un chef du bureau au service des assurés, qui est soupçonné d’avoir détourné des sommes d’argent dues aux ayants droits suite au décès de leurs proches adhérents.

 

AL KHABAR

 

-Un scandale de «la rente politique» sous l’ère du gouvernement d’alternance épingle un proche de Driss Lachgar. Fathallah Oualalou, ancien ministre des Finances et actuel Maire de la ville Rabat a cédé un lot de terrain à Casablanca relevant du domaine public de l’Etat à Kamal Dissaoui, membre du bureau politique de l’USFP à 360 DH/M2 en contrepartie d’une promesse de Dissaoui de soutenir Oualalou dans la course pour le poste de premier secrétaire du parti lors du 8ème congrès.

 

-La France mécontente de la presse marocaine et satisfaite de la position de Saad Dine El Otmani. L’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries a salué, lors d’une réunion vendredi dernier avec les présidents des commissions à la Chambre des représentants, le rôle du Maroc au Mali, soulignant que le Royaume, en la personne du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, a joué « un rôle principal » dans le règlement de la crise politique et sécuritaire dans ce pays, tout en critiquant vertement la couverture médiatique par la presse marocaine de l’intervention militaire de la France dans ce pays africain.

 

-Le PJD entre en ligne suite à l’éclatement de l’affaire du substitut du Procureur du Roi près le tribunal de 1ère instance de Midelt, accusé d’avoir obligé un citoyen à lui embrasser les chaussures deux fois. Le conseil provincial du PJD a organisé, dimanche, un sit-in en signe de solidarité avec la victime qui a accusé ce magistrat de l’avoir humilié en l’obligeant à lui embrasser les chaussures.

 

-Le scandale du projet de construction du grand théâtre de Casablanca pour une enveloppe de 157 milliards de centimes suscite une polémique entre les membres du conseil de la ville, et des élus appellent le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à intervenir d’urgence et à diligenter une enquête sur le budget destiné au financement et à la réalisation de ce projet.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

-Le responsable pjidste Abdelaziz Aftati qualifie de «pourries» les élections supervisées par le ministère de l’Intérieur. Lors d’un meeting tenu dimanche à Ain Chkef à Fès, Aftati a qualifié de « voleurs » certains partis politiques qui font usage de l’argent illicite, à qui il a lancé: « vous avez raté le train ». Il a également fustigé Ilias El Omari du PAM et évoqué son rôle dans les événements de Gdeim Izik.

 

-Le remaniement ministériel attise les tensions parmi les partis de la coalition. Ainsi, des caciques du parti du Mouvement Populaire réclament un autre portefeuille ministériel. Des sources ont révélé que les militants du parti de l’Epi vont informer leur Secrétaire général de leur volonté de bénéficier de ce remaniement. Dans le même sens, le parti de l’Istiqlal vit au rythme d’un débat houleux autour de cette question dans la mesure où la représentativité du parti au sein du gouvernement n’a jamais satisfait Hamid Chabat.

 

-Elections législatives partielles: Le PJD s’abstient de présenter ses candidats dans 3 des cinq circonscriptions. Le Secrétariat général du parti a décidé de présenter ses candidats seulement dans les circonscriptions de Moulay Yaacoub et Settat, afin d’apaiser les craintes qui ont émergé après ses victoires lors des dernières élections partielles.

 

-Karim Ghellab s’apprête à distribuer des enveloppes budgétaires spéciales aux groupes parlementaires. Le Président de la Chambre des représentants s’apprête à distribuer entre 12 et 60 millions de centimes en faveur des groupes parlementaires selon la taille de chaque groupe pour leur permettre d’améliorer la qualité de la production législative.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-La commission chargée par les dirigeants de la coalition de la révision de la Charte de la majorité entame son travail lors d’une réunion tenue lundi et Adil Benhamza, membre du Comité exécutif du parti de l’Istiqlal, indique que le parti de la Balance reste attaché à l’action commune et à la revendication du remaniement ministériel.

 

-Des instances partisanes, syndicales et des droits de l’Homme à Marrakech dénoncent les menaces proliférées par les « lobbies de la corruption » à leur encontre. Dans un communiqué conjoint, ces organismes ont appelé tous les responsables et toutes les instances judiciaires et administratives à la poursuite des responsables de la dilapidation des deniers publics et à la restitution des sommes d’argent volées.

 

AL ALAM

 

-La frontière orientale du Maroc se transforme en un passage pour le trafic international de drogue. Des sources officielles ont affirmé que les services des douanes d’Oujda ont saisi dernièrement, dans le cadre de la deuxième plus grande opération en deux mois, quatre tonnes de chira cachées dans une maison abandonnée dans la région de Kaada Hlal relevant de la commune rurale Ouled Sidi Abdelhakem, située à 5 Km des frontières entre le Maroc et l’Algérie.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Les composantes du «Printemps féministe pour la démocratie et l’égalité» se réunissent pour mettre les dernières retouches sur leur mémorandum relatif à la création de l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination. Ces composantes craignent l’hégémonie d’un certain courant au sein de la commission scientifique, nommée par la ministre Bassima Hakkaoui, pour imposer sa vision et ses orientations.

 

AL MOUNAATAF

 

-Affaire du Sahara: A l’occasion de l’arrivée de Christopher Ross à Paris dans le cadre de sa nouvelle tournée dans la région, l’eurodéputé socialiste, Gilles Pargneaux, a adressé une question écrite à la Commission européenne (CE) dans laquelle il l’interpelle au sujet de l’aide humanitaire qu’elle attribue depuis 1993 aux populations des camps de Tindouf, s’interrogeant si la CE prend toutes les mesures qui s’imposent pour s’assurer que cette aide parvienne bien à ses bénéficiaires








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

Villa des arts de Casablanca : Rencontre avec Rachida Madani et Rachid Khaless

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

Parlement: Sanctions prévues à l’encontre des députés absentéistes

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

Rabat-Alger: réconciliation en vue?

Le Trophée Aïcha des Gazelles accompagné par La MDJS

Athlétisme : le Cubain Dayron Robles en stage en Martinique





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma