Lundi 24 Avril 2017

Des incendiaires de voitures sous les verrous àTiznit

Ajouté le 4 Fevrier 2012 à 10:32


 

 

 

Abderrafii ALOUMLIKI

  Étrange! À Tiznit, depuis trois mois, à chaque fois une voiture est ravagée par le feu, on s’est retrouvé ainsi avec une douzaine de véhicules calcinés. S’agit-il d’un acte criminel? «Incontestablement oui», répondent les éléments de la police scientifique. Ces policiers du laboratoire scientifique et technique révèlent dans leur rapport que le ou les incendiaires aspergeaient uniquement le pare-brise et tout l’avant de la voiture par un liquide inflammable avant de mettre le feu. Un choix qui cible de détruire le moteur du véhicule.

 

 

   Ces conclusions ont poussé la PJ à mener des investigations minutieuses. D’abord, ils remarquent que les voitures ciblées étaient toujours garées devant les demeures de leurs propriétaires. Ils ont également noté que les pyromanes ne choisissent pas un moment précis pour agir, mais ils s’activent entre minuit et l’aube et qu’ils ne ciblent pas spécialement une marque. Ils ont même incendié un camion qui était garé dans la zone industrielle.

 

 

   En fait, c’est une énigme que les policiers de Tiznit n’arrivaient pas à résoudre depuis novembre 2011. Mais le plus énigmatique dans l’affaire est que les pyromanes, après être passés à l’acte, prenaient le soin de sonner à la porte de la famille propriétaire de la voiture incendiée. Ce n’est qu’en fin du mois de janvier que le travail de fourmi que les enquêteurs de la PJ de Tiznit avaient effectué tous ces trois mois a donné ses fruits. Ils sont arrivés à arrêter trois mis en cause dont un mineur de seize ans. Un quatrième membre de la bande, le chef, court encore les champs. Ils sont tous des SDF et des drogués.

 

 

   Les trois malfrats mis hors d’état de nuire ont avoué être les incendiaires des dix voitures. Le mobile n’était que le vol, ont-ils expliqué aux enquêteurs. Ils ont ajouté, lors de leurs interrogatoires, qu’ils subtilisaient tout ce qui se trouvait à l’intérieur des voitures qu’ils arrivaient à ouvrir. Et par vengeance, ils mettaient le feu à celles qu’ils ne pouvaient pas ouvrir et sonnaient à la porte des propriétaires.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Akhannouche : les dessous d’une démission

Al Adl wal Ihsane : A deux doigts de l’implosion

Logements : La voie royale

Al Adl wal Ihsane : A deux doigts de l’implosion

Gouvernement Benkirane: A la copiée-collée

LES HAREDIM JUIFS: Une autre facette de l'intégrisme

Incohérences bien marocaines !

Le cinéma français sur un nuage

2011: l’année de la révolution musicale

Une main robotisée contrôlable par les ondes cérébrales

Des incendiaires de voitures sous les verrous àTiznit

Faut-il rappeler à Ramid ses responsabilités ?

L'incendiaire présumé d'une mosquée belge voulait "faire peur" aux chiites

Procès Breivik : un homme tente de s'immoler devant le tribunal

Cannes: le réalisateur de "Precious" s'essaie au thriller

L'ambassadeur américain en Libye tué à Benghazi

Revue de presse du vendredi 05 octobre 2012

Guerre entre le PJD et le PAM

Revue de presse du samedi 29 décembre 2012

Revue de presse du vendredi 04 janvier 2013





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma