Mercredi 26 Juillet 2017

Revue de presse du mardi 08 janvier 2013

Ajouté le 8 Janvier 2013 à 11:29


 

 

 

  L’essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du mardi 08 janvier 2013

 

+L’OPINION+:.

 

-Problématique réforme de la Caisse de Compensation: La solution douteuse des aides directes aux ménages les plus démunis. Le débat actuel sur le ciblage des ménages auxquels il faudrait verser une aide directe semble quelque peu surréaliste. Un sommaire et rapide sondage auprès des citoyens interrogés sur la pertinence d’une aide directe de 500 dirhams mensuels, voire 1.000 dirhams aux familles les plus démunies pour contrebalancer les effets d’une libéralisation des prix des produits jusqu’ici subventionnés, laisse penser que cette démarche à fort peu de chance de susciter la confiance et remporter l’adhésion de l’opinion publique. En fait, mots savants et arguments « scientifiques » peu accessibles au commun des mortels auront beaucoup de peine à venir à bout de la suspicion des citoyens envers cette solution

 

+AUJOURD’HUI LE MAROC+:.

 

-Réforme des caisses de retraite: Benkirane s’y intéresse enfin. La commission nationale des retraites se réunira le 23 janvier sous la présidence du Chef de gouvernement. Cette commission qui regroupe notamment les secrétaires généraux des centrales syndicales ne s’était plus réunie depuis sa création en 2004. L’annonce de la réunion fut d’ailleurs l’un des principaux faits marquants de la première rencontre de la Haute commission de concertation sur le dialogue social, tenue vendredi dernier à Rabat. Mais le gouvernement ne sera pas pour autant au bout de ses peines. La commission nationale devra trancher une réforme globale de longue haleine et un peu complexe à mettre en Âœuvre. Or, la Caisse marocaine de retraite (CMR) se trouve déjà dans une situation délicate et a donc besoin d’un plan de sauvetage urgent.

 

+LIBERATION+:.

 

-Nouveaux remous au sein de la coalition gouvernementale: Le PJD garde le silence et le PPS s’en prend au mémorandum de Chabat. Le mémorandum du SG du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, adressé récemment au Chef du gouvernement, continue de faire des remous au sein de la coalition gouvernementale. Alors que le PJD qui semble être la principale cible de ce mémorandum préfère jusqu’à maintenant garder le silence et ne pas réagir officiellement, le PPS, une autre formation de la coalition gouvernementale, s’en est pris vivement à cette initiative de Chabat qui a pour objectif de revoir la charte de la coalition gouvernementale, ce qui pourrait avoir des répercussions sur la position du parti au sein du gouvernement.

 

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.

 

-Entreprises: De nouvelles mesures pour renforcer l’appareil productif. L’Etat prévoit cette année d’élargir le tissu productif, en encourageant l’entrepreneuriat, l’auto-emploi et la création des emplois dans les associations. D’après le ministère de l’Economie et des Finances, la promotion de l’emploi et de l’auto-emploi bénéficiera d’un appui conséquent de la part du gouvernement au cours de l’année 2013. Il s’agit, en particulier, du programme « Moubadara » qui consiste à encourager l’emploi dans les associations Âœuvrant dans différents domaines socio-éducatifs, et du programme « Taatir » destiné aux diplômés chômeurs de longue durée qui vise à encadrer 50.000 diplômés par an. Dans le même sillage, on prévoit la prorogation, jusqu’à fin 2016, du délai d’exonération de l’IR, de l’indemnité de stage brute, plafonnée à 6.000 dirhams, versée aux stagiaires lauréats de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle, ainsi que de la prorogation du délai d’exonération des associations de microcrédit de la TVA sans droit à déduction jusqu’à la même échéance. Objectif affiché : « soutenir le développement de la microfinance et encourager les micro-entrepreneurs à développer leurs propres activités et réussir leur insertion économique ».

 

-Réforme: Le Conseil national de la presse sera mis sur pied avant fin 2013. Le Conseil national de la presse tarde à voir le jour. En gestation depuis 2007, le projet de loi instituant cet organisme semble piétiner. Pourtant, la création de cette instance est on ne peut plus urgente. En effet, en l’absence d’un organisme chargé de la régulation du secteur des médias et faute de structure professionnelle encadrant l’activité, la justice, elle, continue d’avoir recours au Code pénal pour juger les femmes et les hommes de médias pour des délits de presse. Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, se dit conscient des enjeux liés à ce projet et affiche son ambition de le faire aboutir. Actuellement, le projet de loi est entre les mains de la commission nationale chargée de la révision des codes de la presse et de l’édition présidée par l’ancien ministre Larbi Massari. D’après le ministre, le projet de loi sera fin prêt à l’horizon de 2013, précisant que la commission devrait achever bientôt ses travaux pour procéder aux concertations avec les professionnels, notamment avec la FMEJ et le SNPM sur les différentes questions posées.

 

+AL MASSAE+:.

 

-Nouvelle tension entre des parties « influentes » et le PJD. Un dirigeant du parti de la Lampe a révélé l’existence d’une guerre « non déclarée », menée par des parties influentes de l’Etat, qui commencent à voir d’un mauvais oeil le rapprochement entre le Chef du gouvernement et le Souverain, ajoutant que ces parties refusent que Benkirane instaure de nouveaux modes dans le traitement avec le Palais.

 

-Silence « suspect » du PJD après l’arrestation de l’un de ses dirigeants pour trafic de drogue. Contrairement aux précédentes affaires dans lesquelles étaient poursuivis des responsables pjdistes, aucune réaction officielle n’a été rendue publique par le parti à propos de l’interpellation de Driss Bouasria, secrétaire local du parti à la commune Dar Aslouji pour trafic international de stupéfiants.

 

-Les opposants de Hamid Chabat rallient à leur cause plusieurs caciques du parti, dont Abdelhamid Aouad, Abdelhaq Tazi et M’Hamed El Khalifa et ce dans le cadre de la bataille qu’ils mènent contre la nouvelle direction du parti de la Balance. Par ailleurs, le courant de l’opposition a décidé de former une commission restreinte pour trancher le boycott ou non des travaux du prochain conseil national de l’Istiqlal prévu le 11 janvier et réfléchir à l’organisation d’un sit-in devant le siège du parti.

 

-Salaheddine Mezouar, président du RNI: « le rendement du gouvernement est faible et confus et le Chef de l’Exécutif assiste en spectateur ». Intervenant lors du congrès régional de son parti à Béni Mellal, Mezouar a indiqué que le gouvernement a passé la première année de son mandat à engager des débats stériles, qualifiant de « blanche » la première année de l’Exécutif en matière de réalisations sur tous les plans.

 

+ASSABAH+:.

 

-Nabil Benabdallah déclare: « Il n’est pas très pressant de répondre au mémorandum de Chabat ». Le ministre de l’Habitat et SG du PPS a affirmé que le mémorandum présenté par Chabat « a eu droit à plus que ce qu’il mérite », ajoutant que la réponse à ce mémorandum ne fait partie à l’heure actuelle des priorités de la majorité.

 

-Le ministre de l’Eduction nationale, Mohamed El Ouafa exclut 44 entreprises (31 de manière provisoire et 13 définitivement) des marchés publics de son département. Cette décision a été prise après une évaluation faite par le ministère qui a relevé plusieurs dysfonctionnements financiers et administratifs ayant accompagné la mise en Âœuvre de certains contrats conclus dans le cadre des projets afférents au plan d’urgence 2009-2012. Le ministre a dans ce sens privé ces entreprises de bénéficier des prochains marchés publics qui devraient être conclus par les académies régionales et les délégations provinciales.

 

-Said Ameskane, SG délégué du MP, affirme que le « remaniement ministériel n’est pas entre les mains d’une seule personne », mais il est soumis à des règles qui doivent être acceptées par plusieurs parties », précisant que le remaniement dépend de la volonté de l’institution monarchique, de la présidence du gouvernement et des composantes de la coalition. Il a par ailleurs fait savoir que tout remaniement ne doit pas être opéré selon la volonté d’une direction d’un tel ou tel parti, mais doit faire l’objet de larges concertations entre les différentes composantes de la majorité gouvernementale. D’autre part, les dirigeants des partis de la majorité ont commencé l’examen du mémorandum du parti de l’Istiqlal, alors que le Chef du gouvernement a opté pour le silence au lieu d’y réagir.

 

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.

 

-Les partis de la coalition gouvernementale examinent le mémorandum de Hamid Chabat au niveau de leurs bureaux politiques avant la prochaine réunion de la majorité. Pour sa part, le PJD estime que le mémorandum et la réclamation du remaniement ministériel n’est qu’un moyen pour Chabat en vue de faire exporter la crise interne qui secoue le parti de la balance.

 

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.

 

-Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants condamne l’atteinte à l’image de la 1ère Chambre. Lors la réunion, hier lundi, du groupe parlementaire USFP, les députés du parti ont été unanimes à dénoncer l’éditorial du journal « l’Economiste » du 4 janvier dernier, dans lequel la directrice de rédaction du quotidien, Nadia Salah, a qualifié les députés de « moutons de l’aïd ». Les députés ont également souligné que l’éditorial « ne s’inscrit pas dans le cadre de la liberté d’expression, mais il s’agit simplement de propos diffamatoires à l’encontre d’une institution constitutionnelle et des parlementaires ».

 

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.

 

-Conseil régional du RNI à Béni Mellal: Salaheddine Mezouar qualifie de « blanche » la première année de l’action gouvernementale. Intervenant samedi dernier lors de la réunion du conseil régional de sa formation politique à Beni Mellal, Mezouar a indiqué que le Royaume vit une nouvelle phase marquée par une nouvelle expérience, après l’adoption d’une nouvelle Constitution et le déroulement d’élections législatives, qualifiant de « blanche » la première année de l’expérience de l’actuel gouvernement, puisque rien de probant n’a été réalisé au cours de l’année écoulée. Il a par ailleurs relevé que la coalition manque de cohérence et de cohésion, n’a pas honoré ses engagements contenus dans la Déclaration gouvernementale et a ignoré l’opposition.

 

+AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA+:.

 

-Le ministre de l’Education nationale dévoilé la liste de 74 entreprises ayant enfreint les clauses des marchés publics conclus avec le département de Mohamed El Ouafa pour la construction d’établissements scolaires et d’internats. Suite à ces dysfonctionnements concernent 124 marchés, le ministère a décidé d’exclure 44 entreprises des marchés publics, dont 31 seront écartées provisoirement du bénéfice des marchés publics et 13 le seront de manière définitive.

 

-Le Chef du gouvernement et SG du PJD, Abdelilah Benkirane évite lors de sa première sortie après la présentation du mémorandum de Chabat d’y réagir et paraît plus préoccupé à parvenir à un consensus entre l’Exécutif, les syndicats et la CGEM. Lors d’une rencontre organisée dimanche par l’UNTM, Benkirane a déclaré que le gouvernement s’apprête à lancer de grandes réformes, allusion faite à la réforme de la Caisse de compensation et des Caisses de retraites. S’agissant du dossier des diplômés chômeurs, Benkirane a indiqué que ces diplômés se sont sentis mal en raison de l’annulation du recrutement direct dans la fonction publique, ajoutant que « le procès verbal demeure un procès mais la loi c’est la loi ».

 

-USFP: Vers une imminente réconciliation entre Driss Lachgar et Ahmed Zaidi. Selon des sources partisanes, des caciques du parti de la Rose mènent des missions de bons offices pour parvenir à unifier les rangs du parti quelques jours avant la tenue de la deuxième partie du 9ème congrès national de l’USFP, prévue samedi et dimanche prochains.

 

+AL KHABAR+:.

 

-Réunion urgente entre Mohand Laenser et Bassima Hakkaoui pour l’examen de la situation des sans abri dans les grandes villes du Royaume. Selon des sources bien informées, une réunion d’urgence a eu lieu, au début de cette semaine, entre le ministre de l’Intérieur et la ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social pour l’examen de la manière de venir en aide à cette catégorie après la publication d’un rapport accablant sur le nombre croissant des sans abri dans les grandes villes marocaines, surtout que cela coïncide avec la vague de froid qui sévit actuellement dans le pays.

 

-Driss Jettou écarte le nom de Latifa El Abida de son équipe. Selon des sources informées, le Président de la Cour des comptes a écarté Latifa El Abida, ancienne secrétaire d’Etat chargée de l’enseignement scolaire, de son équipe de travail après qu’elle ait été sur ses tablettes. Selon les mêmes sources, Jettou a préféré écarter El Abida en raison de son rapport avec le programme d’urgence pour l’éducation qui se taillera la part du lion du travail des magistrats de la Cour au titre de l’année 2013.

 

-Les événements de Marrakech attisent la guerre des déclarations entre l’Istiqlal et le PJD. Selon des sources bien informées, le courant pro-Chabat a accusé des députés PJD de « mentir » aux familles démunies du quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech en leur promettant de régler leurs arriérés auprès de la RADEEMA, alors que des sources proches du parti de la Lampe ont imputé la situation que vit le quartier à la mauvaise gestion de la cité ocre, qui a été assurée par le parti de l’Istiqlal.

 

-Le courant pro-Abdelouahed El Fassi se prépare au prochain Conseil national du parti. Le courant réformateur conduit par les partisans de Abdelouahed El Fassi a tenu, dimanche, une réunion en présence de M’Hamed El Khalifa et Abdelhaq Tazi, pour resserrer les rangs du courant avant la tenue du Conseil national du parti, prévu vendredi prochain. Selon ces mêmes sources, les participants à cette réunion ont souligné que le parti est désormais « infiltré » et que Chabat sert un agenda bien précis en commettant des dérives attentatoires au parti et à la patrie.

 

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.

 

-Le SG de l’Istiqlal, Hamid Chabat accorde trois mois au Chef de l’Exécutif pour répondre au mémorandum qu’il lui a adressé et une source istiqlalienne indique que Benkirane devra y répondre lors de la prochaine réunion des leaders de la coalition. Par ailleurs, Adil Benhamza, porte-parole du parti de la Balance écarte que le parti rejoigne les rangs de l’opposition, alors que d’autres Istiqlaliens affirment l’impossibilité de la cohabitation avec le parti de la Lampe, étant donné les positions divergentes des deux formations.

 

-L’ODT menace d’intenter une action en justice et de déposer une plainte auprès du Bureau international du Travail (BIT) au cas où le gouvernement Benkirane persiste à poursuivre sa politique d’exclusion du dialogue social à l’égard de l’Organisation, estimant que son exclusion pour ne pas prendre part aux réunions du dialogue social est « une atteinte à la Constitution ».

 

+AL ALAM+:.

 

-Les citoyens craignent une hausse des factures d’eau et d’électricité. Suite aux manifestations qui ont eu lieu dans certaines villes pour protester contre la cherté des factures d’eau et d’électricité, les citoyens ne cachent pas leurs inquiétudes quant à une prochaine hausse des prix de ces deux matières. Pour sa part, le ministère de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement a affirmé que le gouvernement n’a pas pris de décisions pour l’augmentation des prix d’eau et d’électricité

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

Villa des arts de Casablanca : Rencontre avec Rachida Madani et Rachid Khaless

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

Parlement: Sanctions prévues à l’encontre des députés absentéistes

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

Rabat-Alger: réconciliation en vue?

Le Trophée Aïcha des Gazelles accompagné par La MDJS

Athlétisme : le Cubain Dayron Robles en stage en Martinique





 




France 24 LIVE


Les plus lus

France : Du Daft Punk au défilé du 14 juillet

14 Juillet 2017 à 15:30

463 visites

Bank Al Maghrib change de statut

14 Juillet 2017 à 15:48

461 visites

Décès de l'homme de théâtre Abdelkebir Chedati

21 Juillet 2017 à 22:50

377 visites


Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma