Samedi 21 Octobre 2017

Revue de presse du vendredi 28 décembre 2012

Ajouté le 28 Décembre 2012 à 10:09


 

 

 

 

 

 

 

  L’essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du vendredi 28 décembre 2012:

 

LE SOIR ECHOS

 

-Retraites: une réforme sur fond de tensions socio-économiques. Une équation assez complexe que celle de la réforme du système de retraite en place. L’urgence d’une réforme s’impose inéluctablement comme l’a recommandé le FMI dernièrement, d’autant plus que le compte à rebours a déjà commencé, étant donné les déficits techniques des trois caisses qui piquent déjà du nez. Le gouvernement Benkirane semble ainsi être dans une situation peu enviable du moment que les marges de manœuvre sont très restreintes au même titre que les pistes de réforme. Le HCP vient en fait de publier les résultats d’une étude intitulée « Vieillissement de la population marocaine: effet sur la situation financière du système de retraite et sur l’évolution macroéconomique ». Le scénario établi par le HCP montre l’inefficacité d’agir séparément sur les taux de cotisation et de remplacement. L’effet même du report de l’âge de retraite serait à terme nul. Selon le Haut-Commissariat, une réforme du système de retraite devrait être exhaustive, dotée d’une vision globale et accompagnée par « la mise en place d’autres mécanismes de solidarité alternatifs ».

-PLF 2013: L’amendement qui divise les élus. La deuxième lecture du Projet de loi de finances 2013 a suscité, mercredi, un débat houleux autour de la taxation sur le sable. L’USFP, appuyée par le RNI, a revendiqué son augmentation en lutte contre l’économie de rente. Portant le numéro 14, cet amendement du PLF a prédominé la discussion durant laquelle l’USFP n’a pas baissé les bras.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Echéances électorales: Le ministre de l’Intérieur jette un pavé dans la mare du Chef du gouvernement. Les préparatifs pour les prochaines élections sont un sujet récurrent qui préoccupe l’ensemble de la classe politique. C’est le principal point qui doit être débattu par les partis de la majorité qui veulent élaborer une vision commune à cet égard. De son côté, l’opposition ne cesse d’interpeller le gouvernement pour lui demander d’entamer les concertations en vue d’adopter une approche cohérente quant à l’agenda électoral. A ce niveau, il y a quelques jours, M. Laenser a déclaré que son département était capable de tenir ces élections d’ici trois mois. Par ailleurs, lors d’une rencontre du groupe parlementaire Haraki, il y a deux jours, avec les ministres MP, Laenser a parlé d’élections à organiser, au plus tard, au cours de l’année 2013 et appelé ses troupes à se préparer, dès maintenant. Seulement, ces propos sont mal vus du côté de l’opposition qui estime que le ministre de l’Intérieur, connaissant l’orientation des textes électoraux, ne manquera pas de privilégier sa formation politique aux dépens des autres. Elles estiment qu’il en sera de même pour la formation du chef du gouvernement.

 

-PLF 2013. Taxe sur le sable : les députés rejettent les amendements des conseillers. C’est aujourd’hui que le PLF 2013 devrait être adopté par la 1ère Chambre. Les représentants de la nation se réuniront cet après-midi pour voter en séance plénière le texte. Ce vote a été déjà précédé par une seconde lecture au sein de la commission des finances à la Chambre des représentants. Pour le lot, les membres de la commission des finances ont adopté, à l’unanimité, les dispositions de la mouture du PLF telle qu’amendée par les conseillers. Sauf en ce qui concerne la taxe spéciale sur le sable qui, depuis son introduction, n’avait cessé de susciter les débats au sein des commissions des finances des deux Chambres. Après que les conseillers aient porté le montant de cette taxe à 30 DH/M3 pour le sable des dunes, des rivières et de dragage, et fixé la taxe sur le sable de concassage à 15 DH/M3, les membres de la commission ont revu, encore une fois, ce processus de taxation. Ainsi, la formule adoptée à l’unanimité prévoit une taxe à la vente de 50 DH/M3 pour le sable des dunes, des rivières et de dragage et de 20 DH/M3 pour la taxe sur le sable de concassage.

 

L’ECONOMISTE

 

-Alerte sur les retraites des fonctionnaires. Eludée par les différents gouvernements qui se sont succédé, la réforme de la retraite ne pourra pas attendre. Cette fois, c’est le Fonds monétaire international (FMI) qui tire la sonnette d’alarme sur l’urgence du dossier. La Caisse marocaine des retraites (CMR), qui a tenu son conseil d’administration jeudi 27 décembre, enregistrera le premier déficit technique du régime civil en 2013. Les différentes mesures d’urgence proposées par son conseil d’administration sont restées sans suite.

 

-Partenariat public-privé: Une première étape pour le projet de loi. C’est un projet de loi modifié et beaucoup plus clair qui vient d’être adopté par le Conseil de gouvernement. Une bonne nouvelle pour les partenaires publics-privés qui étaient, jusque-là, régis par une vieille loi incomplète qui ne constituait pas un cadre juridique adéquat pour leur réussite. En effet, le texte de base ne réglementait que la gestion déléguée des services publics, sans se soucier du partenaire privé. Désormais la nouvelle loi permettra, tel que stipulé dans l’article premier, à une personne publique (Etat, établissement public de l’Etat ou entreprise publique) de « confier à un partenaire privé la responsabilité de réaliser une mission globale de conception, de financement, de toute ou partie, de construction ou de réhabilitation, de maintenance et/ou d’exploitation d’un ouvrage ou infrastructure nécessaire à la fourniture d’un service ».

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Polémique autour de l’incompatibilité de mandats à la première Chambre: La majorité dénonce des cas au sein de l’opposition. Trois parlementaires de la majorité à la première Chambre, à savoir Abdelouahed Ansari de l’Istiqlal, Ali Kabiri du MP et Abdellah Bouanou du PJD avaient pris l’initiative voilà quelques semaines pour dénoncer à la présidence de leur Chambre un premier cas d’incompatibilité du mandat de députation au parlement avec la présidence des régions. Mais la demande des trois parlementaires a tout de suite viré à la polémique au sein de l’institution législative, puisque au moins deux autres parlementaires se trouvent dans la même situation. Seul bémol: tous les parlementaires concernés par cette incompatibilité appartiennent à des partis de l’opposition: Said Chbaâtou (USFP), Rachid Talbi Alami (RNI) et Mohamed Boudra (PAM).

 

-Des cigarettes plus accessibles aux jeunes et plus de contrebande. Dans un entretien avec Paul John Leggat, DG d’Imperial Tobacco Maroc, ce dernier a déclaré que « Nous ne contestons pas la libéralisation du secteur. Notre position n’est pas de contester le processus de libéralisation entamé depuis quelques années. Bien au contraire, Imperial Tobacco Maroc s’inscrit totalement en phase avec la vision du gouvernement et les objectifs et principes recherchés à travers cette réforme ». Cependant, il estime que « la nouvelle législation des prix ne va pas permettre une réduction des prix du tabac, mais provoquera une augmentation de la consommation de produits à bas prix, ce qui va entrainer une diminution des recettes fiscales ».

 

LIBERATION

 

-La société gestionnaire des horodateurs dans l’illégalité: Les recettes de 4.000 places de stationnement échappent au Conseil de la ville de Casablanca. La société espagnole gestionnaire des horodateurs est de nouveau sur le banc des accusés. Certains députés estiment qu’elle œuvre dans l’illégalité en contournant les dispositions du cahier des charges. Selon eux, le concessionnaire exploite 12.000 places au lieu de 8.000 prévues préalablement. Donc, 4.000 places sont exploitées frauduleusement, d’où la question: où vont les recettes fiscales générées par ces places? et sont-elles soumises au contrôle des pouvoirs publics? Une question qui trouve sa légitimité dans le fait que cette exploitation illégale recèle des enjeux financiers importants. En effet, elle génère près de 2.496.000 de DH par an.

 

AL BAYANE

 

-Fêtes de fin d’année: Les services sécuritaires sur le qui-vive. Des barrages de contrôle établis dans presque toutes les entrées des grandes villes du Royaume, des policiers déployés pour sécuriser les gares et maintenir la sécurité, des motards sillonnant les boulevards et ruelles. Attention, la police est sur le qui-vive! En effet, l’opération menée récemment par les services sécuritaires et qui a abouti au démantèlement d’une cellule soupçonnée de recrutement au profit d’AQMI, a incité la police à renforcer davantage son dispositif sécuritaire, surtout que les fêtes de fin d’année battent déjà leur plein.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

-Abdelouahed El Fassi tire à boulets rouges sur Hamid Chabat et appelle à un « soulèvement » contre les orientations du nouveau SG de l’Istiqlal. Dans un entretien au journal, le fils du leader historique du parti a déclaré que la prochaine session du conseil national du parti, prévue les 11 et 12 janvier 2013, et qui sera consacrée à l’élection des membres du comité central sera des « plus difficiles », tout en fustigeant les positions de Chabat qui ne cesse de réclamer un remaniement ministériel. Dans ce sens, Abdelouahed El Fassi a estimé que procéder à un remaniement en cette conjoncture « comporte des risques » pour le Maroc.

 

-Affrontements entre les forces de l’ordre et des étudiants à la cité universitaire de Marrakech: 14 étudiants arrêtés, deux commissaires de police et 7 éléments des forces auxiliaires blessés, outre de grands dégâts matériels, et le DG de la sûreté nationale, Bouchaib Rmail suit personnellement la situation sécuritaire à la cité universitaire de la ville.

 

AL KHABAR

 

-Scandale à l’hôpital provincial de Tiznit!: Saisie de près de 800 KG de médicaments altérés au service psychiatrique de l’hôpital Hassan Ier de Tiznit, ont indiqué des sources médicales, précisant que la date d’expiration de ces médicaments découverts est dépassée de deux ans.

 

-Les critiques à l’égard du gouvernement Benkirane dépassent les frontières du Maroc: Des journaux étrangers à grand tirage publient le « linge » de l’équipe gouvernementale qualifiée d’ »incapable ». Ainsi, « Le Monde » et « The New York Times » ont publié des rapports détaillés consacrés à l’évaluation du bilan de l’actuel Exécutif, dans lesquels les deux publications ont indiqué que les réalisations du gouvernement conduit par le PJD n’ont pas été à la hauteur des ambitions et des attentes des Marocains en matière de changement, de réforme et de lutte contre la corruption, estimant que le Chef du gouvernement n’a pas assumé pleinement et de manière positive le rôle que lui confère la nouvelle Constitution pour servir les intérêts grandissants des citoyens.

 

-Arrestation de 31 Marocains en Espagne au cours de la plus grande opération de trafic de hachich en 2012. Les autorités espagnoles ont annoncé mercredi dernier le démantèlement du plus grand réseau de trafic de stupéfiants du Maroc vers l’Espagne, après avoir procédé à l’arrestation de 31 ressortissants marocains dans la province de Tolède, et de 3 Espagnols et d’une Belge dans la région de Madrid avec en possession 11 tonnes de haschich dissimulées dans les réservoirs de camions, outre près de 8 tonnes de cocaïne et 400.000 euros

 

ASSABAH

 

-Un traquenard mis en place par le Procureur du Roi près le tribunal de 1ère instance de Casablanca, en coordination avec les services de la BNPJ, permet l’arrestation d’une femme qui se faisait passer pour un substitut du Procureur du Roi, en flagrant délit d’escroquerie suite à une plainte déposée par l’une des victimes. Selon des sources informées, la femme en question faisait croire à ses victimes qu’elle pouvait intervenir pour le règlement de leurs dossiers en cours d’examen au sein du tribunal et de faire embaucher leurs proches en tant qu’éléments de la Gendarmerie royale moyennant des sommes d’argent.

 

-Le démantèlement d’un grand réseau de trafic de drogue en Espagne: L’arrestation de 35 personnes, dont 31 Marocains et la saisie de 11 tonnes de hachich amènent les services de police marocains à l’ouverture d’une enquête sur la manière avec laquelle cette grande quantité de stupéfiants a été acheminée vers l’Europe et les personnes impliquées dans cette opération au niveau national.

 

-Le ministère de la Justice ouvre un dialogue « officiel » avec les détenus salafistes. Des sources sûres ont indiqué que Driss Najim, conseiller du ministre de la Justice chargé de la question des droits de l’Homme est en train de finaliser un rapport concernant la récente visite qu’il a effectuée à Hassan El Khattab, l’un des chioukhs de la salafia jihadia, en compagnie du président du Forum « Al Karama » pour les droits de l’Homme et des représentants de la DST et de la Délégation générale de l’Administration pénitentiaire. Selon les mêmes sources, Mustapha Ramid va exploiter le rapport de son conseiller pour l’élaboration de son initiative pour le règlement du dossier des détenus salafistes, juste après la fin du dialogue national sur la réforme du système judiciaire.

 

-Rencontre entre Driss Lachgar et Mohamed El Yazghi pour le réglement des conflits au sein de l’USFP. Selon des sources ittihadies, le nouveau Premier Secrétaire de l’USFP a rencontré Mohamed El Yazghi dans le cadre d’une série de rencontres pour parvenir à une réconciliation entre les militants du parti pour préserver son unité avant la poursuite des travaux du 9ème congrès. Par ailleurs, des proches de Lachgar ont nié tout lien du nouveau leader du parti avec une quelconque « liste noire » qui comprend les noms de militants interdits de se porter candidats aux élections à la commission administrative.

 

AL MASSAE

 

-Le spectre de l’extrémisme plane sur le ciel du Royaume. Dans une première du genre, Mohamed Ben Al Hassan Fizazi, père de Mohamed Fizazi, l’un des chioukhs de la salfia jihadia, qui a bénéficié récemment d’une grâce royale, se désolidarise de son fils car il n’épouse plus la pensée takfiriste.

 

-Une partie « inconnue » déplace de force plus de 74 vagabonds de la ville de Tanger et les abandonne à l’entrée de la ville de Beni-Mellal en raison de la visite d’un responsable. Le président de l’AMDH-section de Béni-Mellal, Houcine Harchi a indiqué que ce qu’ont vécu ces vagabonds constitue une grave violation des droits de l’Homme.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-AQMI monte un nouveau plan pour « s’infiltrer » au Maroc et porter atteinte à sa stabilité et sa sécurité. Le plan est basé sur l’enrôlement et l’entraînement de jeunes Marocains dans ses camps avant de revenir pour perpétrer des attaques et des attentats contre des cibles vitales et sensibles sur le territoire national, ont révélé des sources sécuritaires, en attendant les résultats de l’enquête en cours avec les membres de la cellule démantelée récemment à Fès, et qui s’apprêtaient à rejoindre les camps d’AQMI en Algérie ou au Mali.

 

-Le conflit au sein de l’USFP s’intensifie. Ahmed Zaidi, candidat malheureux au poste de Premier Secrétaire de l’USFP, accuse le ministère de l’Intérieur d’avoir influencé la décision des congressistes pour voter en faveur de son rival Driss Lachgar.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Plus de 1000 diplômés chômeurs, victimes du procès-verbal du 20 juillet 2011, ont investi, mercredi dernier, le siège du PJD, scandant des slogans qui dénoncent la position du gouvernement sur le recrutement direct des cadres diplômés chômeurs. Selon des sources concordantes, encore plus de diplômés au chômage vont descendre dans les rues de Rabat pour dénoncer les concours annoncés par le gouvernement et qui ont été un échec sur tous les plans.

 

-L’Istiqlal veut reporter la tenue des élections communales à 2015. Un dirigeant istiqlalien a affirmé l’unanimité du comité exécutif du parti concernant le report des élections communales jusqu’à 2015, en raison de la lenteur enregistrée dans la préparation des lois organiques relatives à l’organisation de ces échéances. Par ailleurs, des sources istqlaliennes ont indiqué que le parti a élaboré un mémorandum de réformes qu’il présentera aux leaders de la coalition lors de la prochaine réunion des partis de la majorité gouvernementale.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Nouveaux affrontements, mercredi soir, entre étudiants et éléments des forces de l’ordre à la cité universitaire de la faculté Cadi Ayyad à Marrakech, suite à des incidents entre étudiants basistes et ceux issus des provinces du sud. Le chef de la police judiciaire de Marrakech et sept éléments des forces auxiliaires ont été blessés lors de ces affrontements, ainsi que des étudiants et des éléments des forces de l’ordre.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-La taxation sur le sable suscité de nouveau la polémique à la Chambre des représentants et le député usfpéiste Abdelali Domou, révèle mercredi devant les membres de la commission des finances à la 1ère Chambre qu’un conseiller de la région de Marrakech possède 12 carrières de sables, plaidant pour la hausse des taxes sur le sable pour la lutte efficace contre l’économie de rente, tout en faisant savoir que des lobbies ont exercé des pressions pour réduire cette taxation.

 

-Des diplômés chômeurs, membres de la Coordination unifiée des cadres supérieurs chômeurs, ont investi, jeudi, le siège du PJD à Rabat. Pour Anouar El Mehdi, chargé de la communication au sein de la Coordination, cette action est une mise en garde pour le gouvernement Benkirane pour mettre fin à sa politique de la sourde oreille dans le traitement des revendications de ces diplômés.

 

AL MOUNAATAF

 

-Polémique autour de l’incompatibilité de mandats. En attendant la décision du Conseil constitutionnel, la polémique s’intensifie autour des cas d’incompatibilité entre le mandat de député et la présidence des conseils des régions. Selon les derniers développements, les parlementaires concernés par cette incompatibilité pourraient perdre leurs sièges au sein de l’Hémicycle.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-Le ministère des Affaires générales et de la gouvernance contraint de reformuler les conditions de nomination aux postes des directeurs de la Caisse de compensation et de l’Office du développement de la coopération. Selon des sources proches du gouvernement, le ministère sera obligé de revoir ces conditions puisqu’aucun candidat postulant n’a rempli les conditions déjà préétablies.

 

-Des blessés parmi les étudiants et les éléments des forces de l’ordre suite aux nouveaux affrontements qui se sont déclenchés, mercredi soir dans la cité universitaire de Marrakech. Les affrontements ont éclaté quand des étudiants sahraouis ont fermé la cité universitaire et jeté des cocktails molotov à l’encontre des forces de l’ordre, ce qui a exigé l’intervention de ces dernières qui ont arrêté six étudiants et saisi des bonbonnes de gaz et des cocktails « molotov »








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma