Mardi 26 Septembre 2017

Revue de presse du vendredi 09 novembre 2012

Ajouté le 9 Novembre 2012 à 10:03


 

 

L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du vendredi 09 novembre 2012 :

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Les transporteurs se mobilisent contre les cahiers des charges de Aziz Rebbah: Ils qualifient d’unilatérales les décisions du ministre du Transport et une nouvelle confrontation plane sur le secteur. L’heure est à la mobilisation chez les transporteurs. Des professionnels sont en effet montés au créneau pour dénoncer les cahiers des charges et les contrats-programmes que le ministre de tutelle compte appliquer dès 2013. Réunis pour concertation, mercredi à Rabat, ces professionnels ont estimé que ces cahiers des charges les « excluent » de manière systématique. Les contestataires disent même que les conditions contenues dans les cahiers sont « irréalisables » et revendiquent l’ouverture d’un dialogue avec les responsables.

 

LIBERATION

 

-Séance mensuelle consacrée aux questions de politique générale: Benkirane ou l’art de parler pour ne rien dire. Aux mêmes maux, les mêmes discours. C’est ainsi qu’on peut qualifier la politique du gouvernement Benkirane sur plusieurs sujets de société. Interpellés par les Conseillers, lors de la séance mensuelle consacrée aux questions de politique générale, notamment dans le secteur du transport, le Chef du gouvernement a repris à la lettre le discours éculé de son ministre de l’Equipement et du Transport. En effet, l’intervention de Benkirane n’a rien apporté de nouveau. Sans relief et sans aspérités, l’exposé du Chef de l’Exécutif s’est contenté de rabâcher ce que tout le monde avait déjà.

 

-Dernière ligne droite vers le 9ème Congrès national de l’USFP: Les candidatures au Premier Secrétariat ouvertes jusqu’au 13 novembre. Les candidatures, qui doivent être adressées à la présidence de la commission préparatoire au moins un mois avant la tenue du Congrès et accompagnées d’un programme de travail qui sera la base du contrat avec le candidat, seront soumises à la Commission chargée de leur validation après la fin du délai de leur réception. Après quoi, elle annoncera les noms des candidatures retenues pour postuler au poste de Premier Secrétaire du parti lors du congrès national prévu du 14 au 16 décembre.

 

-Réforme de la justice: Reprise du dialogue sur fond de boycott. Mustapha Ramid tournerait-il en rond? A quoi lui sert-il d’organiser un dialogue national sur la réforme de la justice si presque tous les corps de métiers composant le système judiciaire marocain, boycottent ce processus ou qu’ils en ont été tout simplement exclus? Tel est le cas des greffiers qui en ont été exclus d’office et sans raisons valables, des juges qui le boycottent tout bonnement et d’une partie des avocats qui n’est pas satisfaite de son déroulement.

 

L’ECONOMISTE

 

-Réforme de la Justice: Comment le « tout pénal » asphyxie le système. « Inefficace, lente, superficielle et expéditive ». Qui mieux que Taieb Cherkaoui, directeur des affaires pénales et de la grâce au ministère de Ramid, pourrait qualifier la justice pénale au Maroc? Ce sont ces conditions accablantes de l’exécution de la justice qui seront dévoilées ces 9 et 10 novembre à Fès lors de la 5ème conférence régionale sur la réforme de la justice ayant pour thème « la modernisation de la justice pénale ». Les mauvais réflexes de cette justice sont, selon des experts, une réaction toute naturelle à d’autres dysfonctionnements plus profonds et plus structurels.

 

L’OPINION

 

-Les professionnels du secteur du transport routier réagissent aux conditions contenues dans les cahiers des charges: « Irréalisables »! Les conditions contenues dans les cahiers des charges relatifs au secteur du transport sont « irréalisables » et « excluent de manière systématique les professionnels, ont estimé des professionnels du secteur qui ont souligné, mercredi à Rabat, que la réforme du système de transport est tributaire de l’implication de tous les intervenants en prenant en considération leurs propositions à travers un dialogue sérieux et responsable.

 

-Chambre des Conseillers: Abdelilah Benkirane développe la stratégie du gouvernement pour la mise à niveau du secteur du transport. Le secteur du transport, dans ses volets routier et ferroviaire, ses multiples problématiques et les solutions envisagées, le développement qu’il est appelé à réaliser, notamment sur les plans majeurs de la sécurité et de la qualité, ont constitué la matière essentielle qui a nourri la séance mensuelle consacrée aux réponses du Chef du gouvernement aux questions des membres de la Chambre des Conseillers, tenue mercredi. M. Benkirane y a brossé un tableau, éloquent et lucide, de la situation catastrophique qui prévaut au niveau de la circulation routière, évoqué le système des autorisations et des agréments devenu caduc, préconisant la création d’une Agence nationale de réglementation et de sécurité du transport et la mise en place d’un régime contractuel avec les transporteurs élaboré sur la base d’un cahier des charges.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Sécurité routière: Benkirane a mis l’accent au Parlement sur le facteur humain. Le Chef du gouvernement était censé répondre aux interrogations des conseillers sur le secteur du transport à travers ses différents volets (routier, aérien et maritime). Mais il a préféré axé son intervention sur la sécurité routière, un sujet on ne peut plus complexe vu le nombre des victimes recensées chaque année. Il a estimé qu’il s’agissait d’un dossier d’une brûlante actualité sur lequel il faut se pencher pour arrêter l’hécatombe, alors que les autres volets sont d’ordre technique et pourraient être discutés avec le ministre de tutelle et les responsables concernés en commission. Lors de son troisième passage à la Chambre des conseillers, M. Benkirane n’a pas été fidèle à sa bonne humeur habituelle. Son ton était plutôt grave. Pour lui, le sujet mérite une attention particulière, car presque toutes les familles ont souffert de la perte des proches à cause des accidents de la circulation. Il a aussi regretté le classement du Maroc parmi les pays qui enregistrent les taux les plus élevés d’accidents de circulation.

 

AL BAYANE

 

Le Chef du gouvernement au parlement: Sévir pour arrêter l’hécatombe des accidents de la circulation. Il faut sévir contre les chauffards, sanctionner encore plus sévèrement les contrevenants pour arrêter l’hécatombe des accidents de la circulation routière, qui font plus de 4.000 morts par an au Maroc, a souligné mercredi, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane. Plus personne ne doit échapper à la loi, abstraction faite de son nom de famille, de son appartenance sociale ou de sa responsabilité, y compris le Chef de l’Exécutif, a affirmé sur un ton grave M. Benkirane qui semble être toujours sous le choc du récent accident survenu à Tizi N’tichka, lequel avait fait 43 morts et plusieurs blessés dont certains porteront à vie les séquelles de ce drame.

 

AL MASSAE

 

-Le Patronat tire à boulets rouges sur le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et déclare: « Nous sommes inquiets pour l’avenir du Maroc et le gouvernement doit accepter nos critiques et notre vision de la réforme économique ». Dans un entretien au journal, Jamal Belahrech, président de la commission Emploi et relations sociales à la CGEM, a accusé le Chef de l’Exécutif de mettre en danger l’économie nationale en raison de la mauvaise gestion de la crise eu égard à la conjoncture que traverse le pays.

 

-Intervention violente des forces de l’ordre, mercredi, pour la dispersion d’une manifestation des diplômés chômeurs devant le siège Parlement qui coïncidait avec la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Conseillers.

 

-Les Istiqlaliens réagissent aux déclarations de Abdelilah Benkirane dans lesquelles il avait souligné qu’il ne croit qu’à une véritable coalition en faisant allusion aux sorties médiatiques de Hamid Chabat dans lesquelles il a menacé du retrait de l’Istiqlal du gouvernement. Dans ce sens, le quotidien « Al Alam » a publié un article qui a vivement critiqué le Chef du gouvernement, l’accusant d’adopter une vision partisane étriquée, un ton provocateur et d’exploiter les médias pour faire la propagande pour son parti.

 

-Fathallah Oualalou entre en lice dans la course pour le poste de Premier secrétaire de l’USFP et accord entre des candidats potentiels pour barrer la voie devant Lachgar pour présider aux destinées du parti. Ainsi, des sources ittihadies ont révélé que les sympathisants d’Ahmed Zaïdi, de Habib El Malki et de Fathallah Oualalou ont signé récemment un « accord éthique » pour empêcher Driss Lachgar d’arriver à la tête du parti lors du 9ème congrès prévu du 14 au 16 décembre prochain.

 

ASSABAH

 

-Les enquêtes des services de sécurité révèlent de nouvelles informations sur les membres de la cellule «Ansar Achariaa au Maghreb Islamique». Elles ont ainsi révélé que les mis en cause étaient arrivés à un stade très avancé pour l’exécution de leurs plans, dont une attaque contre une caserne militaire, une brigade de la Gendarmerie Royale à Boudnib et une base militaire à Tan Tan, en plus de la projection d’attentats contre des établissements bancaires, des perceptions et l’enlèvement de Marocains de confession juive qui célébraient un moussem à Ouazzane pour le financement de leurs projets terroristes.

 

-Des pèlerins victimes d’escroquerie sont toujours abandonnés à leur sort en Arabie Saoudite et Hassan Matar, Procureur du Roi près le tribunal de première instance de Casablanca ordonne l’ouverture d’une enquête suite aux plaintes déposées auprès du Parquet général pour escroquerie de pèlerins et d’une agence de voyage par un gérant d’une agence de voyage qui s’est vu interdire l’organisation de voyages pour le pèlerinage.

 

-Intervention musclée des forces de l’ordre mercredi pour la dispersion de la marche des diplômés chômeurs qui a coïncidé avec la séance mensuelle des questions orales à la chambre des conseillers en présence de M. Benkirane. Les représentants des différentes coordinations et associations de ces diplômés ont afflué en masse vers la capitale pour protester contre la décision du Chef du gouvernement de suspendre le recrutement direct dans la Fonction publique.

 

-Les étudiants infirmiers observent, depuis jeudi, un sit-in de 24 heures devant le ministère de la Santé en guise de protestation contre le décret publié au BO et relatif à l’intégration des lauréats du secteur privé dans la fonction publique en tant qu’infirmiers agréés par l’Etat, bien que le ministre leur avait promis avant sa publication de l’examiner du point de vue juridique. Ils ont menacé de prolonger leur mouvement en cas de non satisfaction de leur revendication inhérente au retrait immédiat de ce décret lors de la réunion prévue ce vendredi avec le ministre El Houssein El Ouardi.

 

AL KHABAR

 

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane appelle le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers tenue mercredi, à la publication de la liste des bénéficiaires des carrières de sable après l’insistance de la plupart des membres de la 2ème Chambre qui ont réclamé la lutte contre l’économie de rente et la corruption. Le Chef de l’Exécutif a, par la même occasion, demandé aux parlementaires de ne pas qualifier de « populiste » cette décision, précisant que la publication de cette liste a pour objectif de savoir ceux qui tirent profit de deniers publics et de procéder à la révision des lois régissant ce secteur.

 

-L’Espagne entrave le plus grand accord de production de l’énergie solaire au Maroc: Des rapports de médias font état du report de la signature d’un mémorandum d’entente sur l’accord de construction d’un site de production d’énergie solaire au Maroc dans le cadre du projet «Desertec» pour un coût de 600 millions d’euros à cause du retard de l’approbation par le représentant du gouvernement espagnol de certains détails dudit accord.

 

-L’affaire du juge Adil Fathi, substitut du Procureur du Roi près le tribunal de première instance de Taza, prend un nouveau tournant après la fixation du 16 novembre comme date de sa comparution, pour la deuxième fois, devant le Conseil supérieur de la magistrature sous la présidence du ministre de la Justice, Mustapha Ramid, suite à la lettre qu’il a adressée au Chef de l’Exécutif sur les fonds détournés et la publication d’articles sur les colonnes de journaux et de sites électroniques d’information où il a fustigé plusieurs personnalités appartenant au milieu des affaires et de la politique, tels que l’ancienne ministre française de la Justice, Rachida Dati et l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-Cinq ressortissants espagnols pro-polisario ont observé, mercredi, un sit-in devant le consulat d’Espagne à Agadir après que les autorités marocaines leur aient demandé de quitter Laâyoune où ils s’étaient rendus pour participer, aux côtés d’éléments qui véhiculent les thèses séparatistes, à la commémoration du prétendu 2ème anniversaire des évènements du campement de Gdeim Izek. Ils ont appelé le gouvernement espagnol à annoncer officiellement leur soutien aux thèses séparatistes et à faire part aux autorités marocaines de leur protestation suite à leur renvoi de Laâyoune. Par ailleurs, des sources ont affirmé que des éléments pro-polisario de l’intérieur s’apprêtaient à provoquer des affrontements avec les forces de l’ordre pour donner ainsi à leurs amis espagnols l’occasion de filmer la scène et de la diffuser auprès de l’opinion publique espagnole pour servir les visées des séparatistes.

 

-Séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Conseillers: Le Chef du gouvernement n’a pas assuré le «show habituel». Benkirane n’a pas présenté des mesures pratiques pour la lutte contre de l’hécatombe routière et n’a pas pu convaincre les conseillers lors de son intervention devant la 2ème Chambre.

 

ATTAJDID

 

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane demande à son ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, la publication des listes des bénéficiaires des carrières de sable et s’engage, lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers, consacrée au secteur du transport, de mettre fin au système des autorisations et agréments, affirmant la mise en place en 2013 d’un régime contractuel avec les transporteurs élaboré sur la base d’un cahier des charges. Il a par ailleurs appelé les agents de police et les éléments de la gendarmerie royale à faire preuve de fermeté et de rigueur dans l’accomplissement de leurs missions et l’application de la loi.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Conseillers: Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane prône davantage de fermeté vis-à-vis des auteurs de violations du Code de la route, appelant à l’application stricte de la loi à l’égard de tous y compris vis-à-vis du chef de l’Exécutif qui a rappelé avoir perdu deux de ses frères dans des accidents de la route.

 

-L’USFP ouvre la liste des candidatures pour le poste de Premier secrétaire du parti : A partir des jours qui viennent et jusqu’au 13 novembre, le président de la commission préparatoire du 9ème congrès, Abdelouahed Radi, recevra les demandes de candidature pour le poste de Premier secrétaire du parti.

 

-Douze mille familles marocaines délogées de leurs domiciles en Espagne: 3 pc des Marocains en Espagne sont touchés par cette mesure et le chiffre pourrait être revu à la hausse à cause de l’exécution par les tribunaux espagnols de 500 décisions d’évacuation par jour.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-2000 greffiers observent ce vendredi un sit-in de protestation à l’appel du Syndicat démocratique de la Justice, baptisé « le vendredi de l’Intifada ». Ce mouvement intervient pour dénoncer « la mise en jeu de l’avenir professionnel des greffiers ». Selon le SG adjoint du Syndicat, Fakhreddine Benhadou, le ministre de la Justice continue de fermer la porte du dialogue et de faire la sourde oreille en ce qui concerne les rapports entre son département et la centrale syndicale.

 

-10.000 infirmiers et étudiants infirmiers menacent le gouvernement de se rendre dans des pays étrangers pour y exercer en cas de non suspension du décret relatif à l’intégration des lauréats du privé dans la santé publique.

 

AL ALAM

 

-4000 morts et des dégâts estimés à 14 MMDH par an tel est le coût des accidents de la circulation au Maroc!: Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a déclaré, mercredi, lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers, que le Maroc occupe la première place au niveau du monde arabe et la sixième au plan international en matière des accidents de la route, annonçant la prise d’une batterie de mesures pour faire face à cette hécatombe.

 

-Les dissensions au sein du polisario révélées au grand jour suite à une rencontre entre des responsables du courant «Khat Achahid» et l’Envoyé personnel du SG de l’ONU, Christopher Ross à Nouakchott. Des dirigeants de ce courant de l’opposition ont déclaré qu’à l’issue de cette rencontre, la direction des séparatistes a fait appel aux services de renseignements algériens pour pirater le site internet du courant et bloquer les adresses électroniques ainsi que la boite e-mail des dirigeants de Khat Achahid.

 

AL MOUNAATAF

 

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane «ressasse» les promesses non concrétisées: Les professionnels du transport ont indiqué que les promesses faites par M. Benkirane, lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers tenue mercredi, sont de simples paroles qui ne seront pas traduites sur le terrain vu les dysfonctionnements profonds dont souffre le secteur, ajoutant que les questions relatives aux conditions sociales des professionnels constituent les plus importants dossiers en suspens.

 

-Le syndicat démocratique de la Justice (SDJ) appelle les greffiers à observer un sit-in national vendredi à Fès sous le signe «sit-in de l’Intifada», et ce à l’occasion de l’organisation du 5ème Forum régional du dialogue national pour la réforme de la justice, dénonçant la poursuite de l’exclusion des greffiers de participer aux travaux de ce dialogue.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane appelle à l’application rigoureuse de la loi contre les infractions du Code de la route et à l’adoption d’une attitude ferme vis-à-vis des contrevenants quels que soient leur rang social. Il a, lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des conseillers, indiqué qu’il a eu l’idée de présenter sa démission après l’accident de Tichka qui a fait 42 morts, notant que le gouvernement est en train de procéder au remplacement du système des autorisations et des agréments de transport par des contrats entre l’Etat et le transporteur, élaboré sur la base d’un cahier des charges.

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma