Dimanche 22 Octobre 2017

Revue de presse du vendredi 05 octobre 2012

Ajouté le 5 Octobre 2012 à 10:04


 

   

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du vendredi 05 octobre 2012:

 

AUJOURD’HUI LE MAROC

 

-Grèves en escalade : que veulent les syndicats? A quelques jours de l’ouverture d’un nouveau round du dialogue social, la tension semble atteindre son summum entre les syndicats et le gouvernement. Les divergences entre les partenaires sociaux paralysent déjà des secteurs socioéconomiques vitaux dans le pays. Après les greffiers et les chauffeurs d’autocars, c’est au tour des enseignants d’observer une grève ce vendredi. Les magistrats devraient prendre le relais ce samedi 6 octobre avec un sit-in à Rabat devant la Cour de cassation, alors qu’une autre grève est annoncée dans le secteur des collectivités locales les 16 et 17 octobre. D’autres mouvements de débrayage pourraient avoir lieu également la semaine prochaine, notamment dans les hôpitaux. Le dialogue social serait-il dans l’impasse?.

 

+LIBERATION+:.

 

-PAM, UC, RNI et MP font front commun contre le PJD: Guerre de tranchées au Conseil de la ville de Casablanca. Un autre blocage et une autre crise se profilent à l’horizon au conseil de la ville de Casablanca. Les partis composant la majorité au sein de celui-ci se sont réunis mercredi en vue de discuter de la session d’octobre dont la tenue est prévue au cours de ce mois. Mais le plus important point débattu lors de cette réunion, selon des sources bien informées, c’est la révision de la Charte d’honneur signée le 11 janvier 2012, en vertu de laquelle le PJD a obtenu une délégation de signature pour la gestion d’un secteur clé, à savoir celui des infrastructures. Maintenant, les partis politiques de la majorité à savoir le MP, le RNI, l’UC et le PAM veulent mettre fin à la domination du PJD et lui ôter la délégation de signature concernant ce secteur.

 

-Après les violents affrontements de la nuit de mardi à mercredi: Sidi Ifni panse ses plaies. Le calme est revenu dans le quartier Bouaalam à Sidi Ifni après de violents affrontements qui ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi entre une centaine de jeunes et les forces de l’ordre, faisant plusieurs blessés des deux côtés. Pourtant, la tension est toujours palpable et l’éventualité de nouveaux affrontements n’est pas exclue.

 

-Grogne au sein des établissements d’enseignement français au Maroc: Une nouvelle procédure judiciaire initiée contre l’AEFE. La mobilisation des parents d’élèves d’établissements d’enseignement français au Maroc suite aux augmentations, qu’ils qualifient d’importantes et successives ainsi que des droits de scolarité dans les écoles relevant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger se poursuit. La dernière action qui va être engagée dans ce sens sera un recours à la justice pour motif d’ »excès de pouvoir de la part de ladite agence », selon Abdelwahab Boukouraych, président de l’Union des conseils des parents d’élèves.

 

+L’ECONOMISTE+:.

 

-MedZ décroche plus d’un milliard de DH. Une véritable bouffe d’oxygène pour le programme de MedZ. La filiale du groupe CDG a signé hier jeudi un contrat de prêt avec la BEI d’un montant de 100 millions d’euros, soit près de 1,1 milliard de DH. Cette somme est destinée à financer la deuxième phase des travaux de 7 projets de technopoles qui sont développés à travers plusieurs villes du pays. Pour Anass Houir Alami, DG du groupe CDG, « ce prêt permettra d’accélérer la cadence des projets lancés et rembourser une partie des dettes de l’entreprise »..

 

-Marina Smir: le bateau de l’avortement interdit d’accoster. C’est une véritable opération commando que celle qu’ont tenté de mener les militantes de l’association « Women on Waves ». Leur bateau, baptisé « le navire de l’avortement » et qui a fait le tour de divers pays d’Europe pour promouvoir des moyens d’avortement sûrs a été refoulé par la Marine marocaine à hauteur du port de Marina Smir. Sur terre, un groupe de militants marocains, dans le cadre d’une plateforme « pour le respect de la vie » étaient eux aussi à Marina Smir pour faire entendre leur voix en faveur du respect de la vie et des fÂœtus à exister dans le cadre de la Constitution et des lois marocaines.

 

+LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB+:.

 

-10ème réunion de Haut niveau maroco-espagnole: Volonté commune d’améliorer le partenariat bilatéral à tous les niveaux. La 10ème réunion de haut niveau mixte entre le Maroc et l’Espagne a été fructueuse. C’est ce que tiennent à souligner les chefs de gouvernement des deux pays. Les deux parties se sont félicitées de la qualité des échanges entre les responsables gouvernementaux. Si les relations sont au beau fixe en ce moment, on tient à les améliorer davantage à travers des actions concrètes. En cette conjoncture spéciale, les deux pays voisins ont convenu de renforcer la collaboration dans le cadre d’un partenariat stratégique « gagnant-gagnant ».

 

+AL BAYANE+:.

 

-Rabat et Madrid scellent un véritable partenariat stratégique: La confiance mutuelle rétablie. En donnant la priorité lors de la 10ème réunion de haut niveau Maroc-Espagne à la coopération économique et commerciale, les deux pays ont en fin de compte opté pour donner une nouvelle impulsion à leur partenariat, devant être désormais axé sur ce qui fait l’unanimité des deux pays voisins, à savoir la création des richesses et le développement des affaires entre leurs opérateurs économiques et commerciaux. Et comme n’a cessé de le répéter le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, qui co-présidait avec son homologue marocain, Abdelilah Benkirane, cette réunion, « ce qui unit désormais les deux parties est beaucoup plus important que ce qui les sépare ».

 

+L’OPINION+:.

 

-Grève des transporteurs: L’escalade! Suite à la réunion des professionnels chauffeurs d’autocars de transport de voyageurs mercredi dernier, la grève de trois jours des transporteurs entamée lundi a été prolongée de 72 heures supplémentaires vu l’absence de dialogue de la part du ministère de l’Equipement et du Transport. Par ailleurs, les chauffeurs de transport de marchandises s’apprêtent à rejoindre le mouvement de grève à partir de lundi prochain. De leurs côtés, des syndicats des chauffeurs de grands taxis, qui multiplient les réunions pour décider de la démarche à suivre, risquent de suivre.

 

+AL MASSAE+:.

 

-Le Maroc interdit l’entrée dans les eaux territoriales marocaines du bateau de l’avortement de l’ONG néerlandaise « Women on waves » qui tentait de violer les lois marocaines en vigueur. Selon des sources bien informées, ce sont les bâtiments de la Marine Royale qui se sont chargés de cette opération en procédant au blocage de tous les accès aux eaux nationales devant le navire de ladite ONG.

 

-Khalid Alioua, poursuivi dans l’affaire du CIH, s’effondre dans sa cellule: Des sources ont affirmé que depuis deux jours, Alioua est entré dans une crise d’hystérie, en accusant la direction de la prison de l’espionner au sein de sa cellule, ce qui a nécessité l’intervention du médecin de l’établissement pénitentiaire.

 

-Khalid Moussadak, membre du secrétariat général du Parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV) déclare: « Nous oeuvrons pour une réconciliation nationale à travers la libération de tous les prisonniers de la Salafia jihadia qui ne s’avèrent pas impliqués dans des crimes de sang ». Dans un entretien au journal, il a exprimé le souhait de voir SM le Roi répondre favorablement à leur doléance pour trouver une solution définitive à cette affaire.

 

-Une délégation du Mouvement « Al Adl wal Ihssane » reçue mercredi au siège de l’Istiqlal par le nouveau SG du parti, Hamid Chabat. Elle a à cette occasion présenté les félicitations du mouvement à M. Chabat à l’occasion de son élection à la tête du parti de la Balance. Des sources qui ont estimé que cette rencontre avait pour objectif de tâter le pouls de la nouvelle direction istiqlalienne, n’ont pas écarté l’éventualité que cette entrevue d’une heure a constitué l’occasion pour la délégation du mouvement de passer des messages à qui de droit.

 

+ASSABAH+:.

 

-Les sceaux des ministères de l’Economie et des Finances et de la Justice entre les mains d’une bande à Casablanca: Une plainte d’un MRE établi en France déposée auprès du Procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca a été derrière l’éclatement de cette affaire relative à l’usage de faux sceaux d’établissements publics pour l’obtention de crédits bancaires et de logements, de contrats de travail et d’autres documents administratifs et judiciaires. La plainte a conduit les éléments de la police judiciaire à l’interpellation d’un réseau composé de 20 personnes et spécialisé dans la réalisation de documents falsifiés (bulletins de paie, contrats de travail etc) de sociétés fictives et la falsification de documents officiels.

 

-Le « bateau de l’avortement » interdit d’accéder au port de Marina Smir à Tétouan, par les services de police de la ville qui ont également interdit l’accès au port à des journalistes étrangers, alors que des escarmouches ont éclaté entre des citoyens dont la plupart sont des pro-PJDistes et des membres de l’ONG néerlandaise.

 

-Driss Lachgar, l’un des dirigeants de l’USFP, déclare que la décision de la participation du parti de la Rose au gouvernement est entre les mains des organes élus du parti, qui trancheront lors du 9ème congrès national, de la position à prendre à l’égard de la proposition de Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, de former un gouvernement de coalition nationale composée de l’USFP et des autres composantes de la Koutla démocratique.

 

+AL KHABAR+:.

 

-Le bureau exécutif de la Ligue amazighe des droits de l’Homme appelle le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, à écrire en langue amazighe les noms des administrations et des établissements publics, y compris l’ensemble des ministères et le Parlement, conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution.

 

-La bataille entre les « notables » et les « gauchistes » au sein du PAM franchit une nouvelle étape suite au communiqué incendiaire du Centre marocain des valeurs et de la modernisation, dirigé par Tahar Chakir, un des leaders du parti du Tracteur. Dans ce document, Chakir accuse Khadija Rouissi, membre du bureau national du parti, de « porter atteinte à la Constitution et de servir l’agenda de parties étrangères et vouloir réaliser des intérêts personnels », estimant que Rouissi adopte des positions « hasardeuses » ne reflétant pas celles du PAM.

 

-Hamid Chabat, SG de l’Istiqlal, a reçu mercredi une délégation du mouvement Al Adl Wal Ihssane, venu le féliciter après son élection à la tête du Parti de la Balance. Selon des observateurs, ce geste reflète la nouvelle approche adoptée par le mouvement dans sa relation avec les autres sensibilités politiques. Pour d’autres, cette rencontre intervient suite aux déclarations de Chabat dans lesquelles il a fait les yeux doux à l’USFP et au PAM et critiqué le rendement du gouvernement dirigé par le PJD, proche du MUR, le rival d’Al Adl Wal Ihssane.

 

-En réaction aux critiques virulentes des syndicats, Mohammed El Ouafa, ministre de l’Education nationale, déclare avoir refusé d’approuver le mouvement d’affectation pour des raisons sociales suite aux pressions exercées par des parties influentes (gouverneurs, sécuritaires et militaires) pour faire bénéficier leurs proches de ce mouvement.

 

-Forte mobilisation des services de sécurité, jeudi, au port de Marina Smir à Tétouan pour éviter des affrontements entre des manifestants et des membres de l’ONG néerlandaise à bord du bateau de l’avortement, qui a accosté dans les eaux internationales. Ces manifestations ont eu lieu après l’arrivée de certains membres de l’ONG au port pour distribuer un communiqué et des brochures dans lesquels ils expliquent les raisons de leur visite.

 

+AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI+:.

 

-La Marine Royale interdit au bateau de l’avortement l’accès aux eaux territoriales nationales et l’accostage au port de Marina Smir, et des sources ont fait savoir que le bateau de l’ONG « Women on waves » cherche d’autres alternatives pour accoster à l’un des ports marocains.

 

-La FDT observe un sit-in de protestation mardi prochain devant le Tribunal de première instance de Rabat en signe de solidarité avec les fonctionnaires poursuivis dans le cadre de l’affaire des indemnités de Salaheddine Mezouar et Nourredine Bensouda. La centrale syndicale estime que la poursuite en justice des deux mis en cause accusés de divulgation de documents officiels a été « montée de toute pièce », ajoutant qu’elle est en décalage avec les slogans du gouvernement au sujet de la lutte contre la corruption.

 

+ATTAJDID+:.

 

-Des organisations de la Société civile protestent au port de Marina Smir contre le « bateau de l’avortement » et un communiqué du ministère de la Santé souligne qu’aucune autorisation n’a été accordée à une quelconque partie ou à un médecin non résident au Maroc pour effectuer des opérations d’avortement.

 

+AL AHDATH AL MAGHRIBIA+:.

 

-Les islamistes poussent les autorités marocaines à interdire l’entrée dans les eaux territoriales marocaines du bateau de l’avortement, qui a accosté dans les eaux internationales alors que les responsables de l’ONG néerlandaise « Women on waves » ont rendu public un communiqué dans lequel ils indiquent que les autorités marocaines ont interdit l’entrée du bateau dans les eaux marocaines.

 

-Dialogue social: Les syndicats craignent une année blanche. Après trois semaines de l’engagement du gouvernement Benkirane à adopter une nouvelle méthodologie en matière de dialogue social lors des réunions de concertation avec les centrales syndicales, les espoirs des responsables syndicaux quant à l’entame d’un dialogue sérieux commencent à s’évaporer devant le mutisme de l’Exécutif.

 

+ANNAHAR AL MAGHRIBIA+:.

 

-Transport routier des voyageurs: Les chauffeurs d’autocars menacent d’observer une grève ouverte après la fin du débrayage préventif qu’ils ont décidé de prolonger jusqu’à samedi. Ils accusent le ministre de l’Equipement et du Transport, Aziz Rebbah, d’adopter la politique de « la fuite en avant » et appellent à la mise en application des dispositions du Code de la route.

 

+ASSAHRAE AL MAGHRIBIA+:.

 

-Le bateau d’avortement de l’ONG néerlandaise interdit d’accéder aux eaux marocaines: Refus officiel et populaire des dépassements et des agissements de l’ONG en question.

 

-Prolongement de 72 heures supplémentaires du mouvement de grève des transporteurs de voyageurs: Les conducteurs des autocars de transport des voyageurs menacent d’observer un sit-in ouvert devant le siège du ministère de l’Equipement et du Transport si ce dernier ne satisfait pas leur dossier revendicatif.

 

+RISSALAT AL OUMMA+:.

 

-La Marine Royale interdit au « bateau de l’avortement » l’accès au port de Marina Smir pour embarquer des femmes marocaines souhaitant effectuer des opérations d’avortement et le ministère de la Santé dément avoir accordé une autorisation d’entrée audit bateau dans les eaux territoriales marocaines.

 

-Les effets du mouvement de grève des conducteurs des autocars se répercutent sur les citoyens et hypothèquent l’accomplissement de leurs affaires: Le débrayage se poursuit dans toutes les villes après que les syndicats des professionnels du transport routier et des conducteurs d’autocars aient décidé lors d’une réunion mercredi de prolonger la grève de trois jours supplémentaires.

 

+BAYANE AL YAOUM+:.

 

-Les consulats du Maroc en Espagne et en Belgique refusent d’inscrire les nouveaux nés portant des prénoms amazighs: La Ligue amazighe des droits de l’Homme estime que ces « agissements sont contraires aux dispositions des lois et des conventions internationales en matière des droits humains ratifiées par le gouvernement marocain qui s’est engagé à leur mise en application ».

 

+AL MOUNAATAF+:.

 

-Les groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition affûtent leurs armes et se préparent pour la première rentrée parlementaire sous l’ère du gouvernement Benkirane: L’un des plus importants défis porte sur la mise en Âœuvre des dispositions de la Constitution et la question de l’adoption de la mouture finale du règlement intérieur du Parlement afin de surmonter les obstacles qui avaient entravé l’action législative au cours de l’année dernière.

 

-Ligne de conduite du gouvernement: Politique du mutisme envers les revendications des citoyens, alors que les diplômés chômeurs ne cessent de pourchasser le Chef du gouvernement lors de ses participations aux congrès régionaux du PJD à Oujda, Marrakech et Tanger pour faire entendre leurs voix et revendications, estimant que la politique du mutisme et de l’atermoiement adoptée par le gouvernement constitue une violation flagrante des dispositions de la Constitution.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma