Dimanche 20 Août 2017

Revue de presse du jeudi 27 septembre 2012

Ajouté le 27 Septembre 2012 à 10:22


 

 

 

 

   L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du jeudi 27 septembre 2012:

 

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-A la veille du prochain round du dialogue social et les divergences sur la réforme des Caisses de retraite: Les syndicats tirent à boulets rouges sur le gouvernement. La trêve est-elle rompue entre le gouvernement et les syndicats? Tout porte à croire que les deux parties se dirigent vers une confrontation. Gouvernement et syndicats peinent à se mettre d'accord sur un ensemble de dossiers, notamment celui de la réforme des Caisses de retraite. De récentes fuites dans la presse sur la volonté du gouvernement d'instituer une retraite à 62 ans étaient suffisantes pour déclencher l'ire des syndicalistes. Des centrales syndicales annoncent, d'ores et déjà, qu'elles s'opposeront totalement à toute mesure prise d'une manière unilatérale. Le prochain round du dialogue social, prévu en octobre, s'annonce très chaud alors que les syndicats demandent des explications au gouvernement sur la réforme des caisses de retraite.

 

LIBERATION

 

-Un virus mortel détecté en Arabie saoudite: Panique parmi les 32.000 pèlerins marocains. Le premier groupe de pèlerins marocains a quitté hier le Maroc à bord d'un vol direct à destination de Médine, en prélude à une centaine d'autres voyages programmés du 26 septembre au 31 octobre prochain. Mais ces pèlerins se disent inquiets. Le nouveau virus appartenant à la même famille que celui qui est à l'origine du SRAS identifié sur un Qatari hospitalisé à Londres dans un état grave après avoir séjourné récemment en Arabie Saoudite les effraye.

 

L'ECONOMISTE

 

-Céréales: Les ratés de l'ouverture des importations. Les professionnels mettent les dernières touches pour lancer les importations de blé tendre qui devront démarrer lundi prochain. Le décret adopté lors du dernier conseil de gouvernement, qui suspend les droits de douane à l'importation et fixe la date du 1er octobre au 31 décembre, est arrivé en retard. Pourtant, les opérateurs s'étaient déjà plaints du manque de visibilité qui leur aurait permis de s'approvisionner à un moment où le marché international était favorable. Aujourd'hui, la mesure d'ouverture des importations de blé n'a pas fixé un seuil. Mais, il faudra importer l'équivalent de la consommation de chaque mois, jusqu'à la prochaine récolte nationale prévue en juin. Surtout que l'Etat ne veut pas toucher au stock de sécurité, estimé à trois mois de consommation.

 

-Assemblée générale de l'ONU: Grande présence de la diplomatie marocaine. Décidément, la diplomatie marocaine est aujourd'hui, plus que par le passé, sur tous les fronts. Il faut reconnaître que les deux ministres en charge du département des Affaires étrangères n'ont pas le temps de chômer. Et c'est tant mieux. Très actifs, Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, et Youssef Amrani, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération multiplient les sorties, les interventions et les contacts avec l'ensemble des amis du Maroc. Et c'est là le rôle d'une diplomatie agissante, qui prend les devants et anticipe sur les événements. La paire gagnante du gouvernement Benkirane, Otmani et Amrani, sont probablement les seuls ministres qui n'ont pas à rougir de leur bilan après 9 mois de présence dans le gouvernement.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Santé publique: Les médecins du privé partagés. Le département de la Santé, dirigé par El Hossein El Ouardi, a préparé un projet de décret visant à recourir aux médecins du secteur privé afin de combler le vide en ressources humaines constaté dans certains établissements hospitaliers. Les premiers concernés par cette mesure, les médecins du privé, n'ont pas réagi de la même manière en apprenant cette nouvelle. Une partie a salué l'initiative, alors que l'autre composante a contesté la rétribution proposée et suggère d'emprunter une autre voie pour résoudre le problème.

 

AL BAYANE

 

-Etablissements français au Maroc: L'UCPE réclame l'annulation des augmentations. L'Union des Conseils des parents d'élèves (UCPE) des établissements français au Maroc réclame le retrait de la grille tarifaire diffusée début septembre et la reprise des réunions de concertation avec l'Agence de l'enseignement français à l'étranger (AEFE). De nouvelles hausses des frais de scolarité sont prévues dans cette grille tarifaire décidée unilatéralement par l'AEFE, selon le président national de l'UCPE, Abdelouahed Boukouraych, qui s'exprimait mercredi lors d'une conférence de presse, précisant que les nouvelles augmentations ont suscité le mécontentement des parents d'élèves dans les établissements français au Maroc, qui sont décidés à poursuivre leur action, à dénoncer la politique tarifaire de l'AEFE et à militer pour une stabilité des droits de scolarité.

 

AL MASSAE

 

-Salaheddine Mezouar, président du RNI et ancien ministre de l'Economie et des Finances, critique d'une manière virulente le gouvernement concernant son mode de gestion des affaires et affirme que les déclarations de Abdelilah Benkirane ont attisé la tension sociale parmi les Marocains qui sont entrés dans des conflits inutiles. Lors d'une rencontre organisée, mardi, par l'association marocaine des lauréats de l'université de Sherbrooke, Mezouar a ajouté que le Chef du gouvernement a également créé un climat de méfiance. Il a par ailleurs qualifié de "très dangereux" les propos du Chef de l'Exécutif sur "la falsification" des chiffres de l'ancien budget, affirmant qu'ils "coûteront cher" à la réputation du Maroc.

 

-Des dizaines de blessés lors de la dispersion par les forces de l'ordre d'une marche organisée mardi par près de 1000 diplômés chômeurs appartenant aux quatre coordinations des cadres supérieurs au chômage.

 

-Istiqlal: Passation de pouvoirs ce jeudi entre Abbas El Fassi et Hamid Chabat. Ce dernier avait tenu une réunion avec les nouveaux membres du comité exécutif pour la mise en place d'une feuille de route à suivre par l'Istiqlal au cours des quatre prochaines années, portant sur la répartition des missions parmi les membres du comité exécutif selon leurs compétences, le renforcement des structures et la coordination en matière d'action gouvernementale.

 

-Les étudiants infirmiers boycottent les cours depuis lundi dernier et comptent intenter un procès contre le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi, à cause de l'ignorance par le ministre de leur revendication relative à la révision du décret qui permettra aux titulaires du diplôme de technicien spécialisé dans le domaine paramédical délivré par les établissements de formation professionnelle privés de participer aux concours organisés pour le recrutement au sein du secteur public.

 

ASSABAH

 

-Scandale du Master à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat-Souissi: Des étudiants ont révélé avoir découvert que la liste des candidats agréés à passer ce jeudi les épreuves orales du Master spécialisé en marketing stratégique et en gestion commerciale comprend les noms d'étudiants qui n'ont pas passé les épreuves de l'écrit, alors qu'une source de la faculté impute cet incident à un acte de piratage de son site internet et dément toute intention ou tentative de fraude.

 

-Prémices d'un "marché politique" entre le PJD et l'USFP concernant l'affaire de Khalid Alioua, ancien PDG du CIH, et Co : Des sources ittihadies bien informées ont indiqué que l'affaire prendra une autre tournure après avoir été adoptée par l'USFP lors de la réunion de son bureau politique, faisant état de l'existence des prémices d'une "entente" et de rencontres entre Driss Lachgar, avocat de Alioua, et le ministre de la Justice, Mustapha Ramid en vue de la libération des mis en cause.

 

-Alerte à El Jadida: Deux individus ont tiré mardi des coups de feu d'un fusil de chasse contre un petit taxi avec à bord deux personnes en plus du chauffeur. Des témoins oculaires ont relevé le numéro d'immatriculation de la voiture des agresseurs enregistré dans l'un des centres d'immatriculation à Casablanca et l'ont remis aux enquêteurs qui ont entamé leurs investigations pour élucider cette affaire.

 

-Mustapha Bakkoury, SG du PAM, et Hakim Benchemmas, président du Conseil national du parti, se réunissent en secret avec Mohamed Bouhriz, membre du bureau politique du RNI et coordinateur régional du parti à Tanger, et parviennent à le convaincre de soutenir Adil Dfouf, candidat PAMiste aux élections législatives partielles. Par ailleurs, le parti du Tracteur a accusé, mardi lors de la réunion de son bureau politique à Tanger, les ministres pjdistes de faire usage de leurs prérogatives ministérielles pour séduire les électeurs.

 

-Arrestation du directeur, du responsable financier et du magasinier d'une maison de bienfaisance à Aïn Chock et d'un président d'une association. Le Procureur général du Roi près le tribunal de première instance à Casablanca a ordonné le placement en garde à vue des mis en cause pour violence et torture à l'encontre des pensionnaires et utilisation de produits alimentaires périmés.

 

AL KHABAR

 

-Khalid Alioua, ancien ministre et ex-PDG du CIH, comparaît devant un conseil disciplinaire à la prison d'Oukacha à cause d'un téléphone portable découvert en sa possession lors d'un contrôle de sa cellule. Ledit conseil a décidé de le priver des visites en tant que mesure disciplinaire.

 

-Hamid Chabat compte désigner l'ancienne ministre de la Santé, Yasmina Baddou, coordinatrice du parti au niveau de la région du Grand Casablanca en prévision de lui baliser la voie pour occuper le poste de Mairesse de la métropole. Des sources indiquent que le choix de Mme Baddou qui a soutenu la candidature de Chabat au Secrétariat général de l'Istiqlal, s'inscrit dans le cadre de la réorganisation de la maison istiqlalienne au niveau de Casablanca et des préparatifs pour les prochaines élections communales et régionales prévues en 2013.

 

-Elections législatives partielles à Tanger-Asilah: Nouvel épisode de la bataille PAM-PJD. Le Parti du Tracteur a accusé le PJD d'exploiter les pouvoirs de ses ministres à des fins "suspectes" pour séduire l'électorat.

 

-Les fonctionnaires du ministère de l'Intérieur adressent une lettre, sur un ton sévère, au ministre de tutelle Mohand Laenser en réaction à la circulaire adressée aux walis et gouverneurs du Royaume, dans laquelle il demande de recenser le nombre de ces derniers et de veiller à ce que les présidents des communes en qualité d'ordonnateurs procèdent aux prélèvements sur les salaires des fonctionnaires et agents des collectivités territoriales pour les jours de grève. Ils ont ainsi menacé Laenser de descendre dans la rue pour protester.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Après 10 mois d'investigations communes entre les services de polices marocain, belge et hollandais: Démantèlement d'un réseau criminel s'adonnant au trafic de drogues et à leur écoulement au niveau international ainsi que dans le blanchiment des fonds qui en proviennent en les investissant dans des projets commerciaux et immobiliers. En parallèle à cette opération qui a donné lieu, dans le cadre d'actions concomitantes, à l'arrestation des membres de la bande criminelle en Hollande et à la saisie de 250 kg de hachich, les services de police marocains ont pu parallèlement mettre sous séquestre les biens immobiliers et geler les avoirs financiers des membres de ce réseau criminel dans les villes de Meknès et Nador.

 

-Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib appelle à renoncer aux "surenchères politiques" pour éviter les risques financiers qui planent sur le Royaume. Lors de la réunion trimestrielle du Conseil d'administration de la Banque centrale, mardi à Rabat, Jouahri a estimé que la satisfaction des revendications relatives à l'augmentation des salaires de la classe ouvrière relèverait des surenchères politiques, exprimant ses préoccupations envers cette attitude.

 

-Etat d'alerte à El Jadida: deux inconnus essaient de tuer un chauffeur de petit taxi à l'aide d'un fusil de chasse. Après une querelle, les deux individus en question ont violement battu le chauffeur avant de pointer un fusil de chasse vers la victime, qui s'est protégée derrière son véhicule. Les deux malfrats ont tiré un coup de feu dans l'air avant de prendre la fuite. Suite à cet incident, les services de police ont diligenté une enquête pour élucider les circonstances de cette agression et identifier ses auteurs.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Marche nationale contre Benkirane le 11 novembre prochain avec la participation des fonctionnaires, des infirmiers, des enseignants, des diplômés chômeurs et des employés. Ainsi, l'ODT a appelé à cette marche nationale unifiée pour protester contre la politique d'"appauvrissement" prônée par le gouvernement et les décisions illégales prises par ses ministres qui portent atteinte au vécu quotidien des ouvriers et des fonctionnaires.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Un réseau organisé impliqué dans le pillage des ressources halieutiques dans les provinces du sud dévoilé grâce à une correspondance du syndicat national des officiers et marins de la pêche côtière à Laâyoune. Suite à l'éclatement de cette affaire, des instructions très fermes ont été données pour l'ouverture d'une enquête à ce sujet et l'audition de toute personne soupçonnée d'être impliquée dans cette affaire.

 

-Le gouvernement recourt à la violence et à la "matraque" pour faire face aux protestations des diplômés chômeurs: Des sources au sein des coordinations de ces diplômés ont indiqué qu'au moins 20 personnes ont été blessées lors de l'intervention musclée des forces de l'ordre pour disperser une manifestation organisée mardi à Rabat.

 

ATTAJDID

 

-Mohamed El Ouafa, ministre de l'Education nationale, promet de mettre fin à l'anarchie qui sévit dans des établissements scolaires relevant de la mission française au Maroc qui fonctionnent désormais selon le système de l'enseignement en France. Lors d'une réunion avec les membres de la commission de l'Enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, le ministre a souligné qu'il tiendra une réunion le 3 octobre prochain avec les cadres pédagogiques de ces établissements en vue de les appeler à respecter les principes généraux du système éducatif marocain tel que convenu dans le cadre de la charte nationale d'Education et de Formation.

 

-Le Maroc hors de la liste des lauréats de la 3ème édition du prix e-gouvernement arabe tenue au Caire: Pour Yahya Yahyaoui, expert en communication, cette situation est due au fait que les institutions officielles marocaines manquent de coordination en matière de communication et n'accordent pas d'importance à la mise en place d'une politique de communication efficace et efficiente, absente au sein des ministères et des établissements publics.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-Mustapha Ramid, ministre de la Justice fait monter les citoyens contre le tribunal de première instance de Nador et la FDT exige des explications. La section du syndicat démocratique de la justice (FDT) à Nador qualifie de "fuite en avant" les déclarations de Ramid où il a indiqué que le tribunal de première instance à Nador est "le pire tribunal" au Maroc, exprimant son profond mécontentement vis-à-vis de ces propos qui portent atteinte aux fonctionnaires et aux magistrats de cette juridiction.

 

-L'USFP: la poursuite de la détention de Khalid Alioua est "une violation de la Constitution". Dans un communiqué publié mardi, le bureau politique de l'USFP estime que la poursuite de l'arrestation de Khalid Alioua et des autres mis en cause dans le cadre de l'affaire du CIH, malgré toutes les assurances et garanties pour le déroulement du procès du mis en cause en état de liberté, est une violation de la Constitution qui stipule le principe de la présomption d'innocence, ajoutant que ce procès vise à servir des intérêts politiques au détriment de l'intérêt général.

 

-La classe ouvrière à Casablanca met en garde contre les prélèvements sur les salaires des grévistes. Dans un communiqué conjoint, les bureaux régionaux de la CDT, de la FDT et de l'UGTM à Casablanca ont exprimé leur refus de la décision prise par le ministère de l'Intérieur concernant les prélèvements sur les salaires des grévistes parmi les fonctionnaires et agents des collectivités locales, faisant savoir que cette mesure aura de "lourdes conséquences".

 

AL MOUNAATAF

 

-Dans le cadre de la loi de Finances 2013, le gouvernement entend instituer l'âge de retraite à 62 ans. Les syndicats dénoncent cette décision "unilatérale" qui ne contribuera pas à la réussite de la réforme des régimes de retraite. Pour Ali Lotfi, SG de l'ODT, le gouvernement prend des mesures unilatérales concernant notamment des sujets concernant les intérêts de la classe ouvrière et des couches démunies.

 

-L'Organisation démocratique des collectivités locales dénonce la circulaire du ministère de l'Intérieur relative au prélèvement sur salaires des jours de grèves observés par les fonctionnaires et agents des collectivités. Lors d'une conférence de presse, l'Organisation a estimé que cette décision n'a aucun fondement légal.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma