Samedi 19 Août 2017

Revue de presse du mercredi 15 aout 2012

Ajouté le 15 Août 2012 à 9:44


 

 

 

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du mercredi 15 aout 2012 :

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Un rapport accable les responsables de l'OCE: Les parlementaires demandent l'ouverture d'une enquête judiciaire. La commission parlementaire chargée d'enquêter sur la situation financière de l'Office de Commercialisation et d'Exportation (OCE) a révélé une multitude de dysfonctionnements. C'est en tout cas ce qui ressort de son rapport présenté lundi en séance plénière à la Chambre des Conseillers. Dans sa 1ère sortie médiatique, après la présentation dudit rapport, Najib Mikou, DG de l'OCE affirme que les parlementaires se sont basés à 90 pc sur le rapport de l'Inspection générale des Finances, un rapport qu'il dit avoir lui-même commandité à son arrivée à l'Office. En ce qui concerne son refus de mettre à la disposition de ladite commission des documents demandés, le responsable explique qu'il s'est conformé à un avis de l'ancien ministre de la justice, feu Mohamed Taib Naciri.

 

 

L'ECONOMISTE

 

-Criminalité: L'Etat muscle son action. Pour la première fois en effet, les différents services chargés de combattre la criminalité vont croiser leurs données. Le gouvernement va créer un observatoire de la criminalité où siègeront la police, la gendarmerie, la douane, le ministère de la Justice, le CNDH, l'administration pénitentiaire, des juges et des universitaires. L'objectif est d'accroître l'efficacité de l'action publique face aux différentes formes de criminalité. Le projet de loi portant la création de l'Observatoire de la criminalité devrait être présenté à la session parlementaire d'automne. Cette structure va élaborer une base de données, produira des études et émettra des recommandations au ministère de la Justice et des libertés. Elle aura enfin en charge la gestion du registre national des empreintes génétiques.

 

-Assurance chômage : désaccord sur le financement. Si la Confédération patronale est d'accord sur le principe d'instituer une indemnité pour perte d'emploi (IPE), elle émet des réserves sur le schéma de financement proposé par le gouvernement. Car il induirait des coûts supplémentaires difficilement supportables par l'entreprise. Une position qui risque de renvoyer le dossier au point de départ sauf décision politique. Le scénario à l'étude prévoit une cotisation salariale de 0,19 pc du salaire de base contre 0,38 pc pour la part patronale. Le tout dans la limite du plafond de cotisation de 6.000 dirhams.

 

LIBERATION

 

-Le nombre d'intoxications alimentaires ne cesse d'augmenter : des aliments périmés distribués dans les camps de Tindouf. Le manque de nourriture, l'absence d'opportunités d'emploi et les mauvaises conditions de vie ont fait perdre patience aux séquestrés dans les camps de Tindouf. Les jeunes mécontents n'hésitent pas à jeter ouvertement la pierre à Mohamed Abdelaziz et à ses lieutenants. Des sit-in et manifestations de protestation ont été régulièrement observés devant le QG du front Polisario. Ils ont redoublé d'intensité dernièrement suite au scandale relatif à la récente distribution d'aliments périmés ou avariés aux séquestrés et aux nombreuses intoxications dont ils étaient victimes.

 

-Abdelilah Benkirane décortique la situation économique devant les députés:"Une déclaration gouvernementale bis et pas de plan de sortie de crise!". Interpellé ce lundi 13 août sur la situation économique et financière du pays -loin d'être rassurante aux dires même du gouvernement- Abdelilah Benkirane était attendu sur le front des mesures urgentes et de l'annonce d'un plan de sortie de crise. Alors que tous les clignotants, ou presque, de l'économie marocaine sont au rouge, le mot crise est soigneusement banni du lexique de l'Exécutif qui consent à parler de situation difficile mais pas inquiétante. Donc, pas de plan de sortie de crise, mais des mesures à moyen et long termes -pour la première fois depuis sa nomination, le chef du gouvernement a soigneusement lu son discours contenant mesures et chiffres- et qui remettent en cause le modèle de croissance en cours jusque-là.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Chambre des Représentants : l'heure du bilan, en attendant la session d'automne. L'heure est au bilan pour Karim Ghellab, qui s'est montré satisfait quant aux résultats de cette session marathonienne, qui a duré 4 mois avec un rythme de travail soutenu. Sur le plan législatif, les résultats s'avèrent faibles. Jusque-là, la Chambre des Représentants a adopté 24 projets de loi, ainsi qu'une seule proposition de loi. Sur ce volet, le moment fort de la session était l'adoption de la loi organique relative à la nomination aux hautes fonctions. Depuis l'entrée en vigueur de Constitution, la Chambre n'a adopté que 5 lois organiques sur un total de 20, d'où la nécessité pour l'ensemble des acteurs de conjuguer leurs efforts pour respecter le délai constitutionnel, à savoir l'adoption de l'ensemble des lois organiques avant la fin de l'actuelle année législative.

 

ASSABAH

 

-Drame à la maison de bienfaisance de Hay Hassani à Casablanca: Une animatrice affirme que des pensionnaires sont victimes de tortures de la part d'encadrants et de responsables de la maison. Elle a, dans ce sens, déposé une plainte auprès du Procureur général du Roi qui l'a, à son tour, soumise à la Police Judiciaire de Hay Hassani avant d'auditionner la plaignante, les enfants victimes de ces violences et les encadrants accusés dans cette affaire.

 

-Ali Qayyouh, l'un des dirigeants de l'Istiqlal, qualifie de "partial", "populiste" et de "fallacieux" le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l'OCE, présenté lundi devant la Chambre des conseillers, ajoutant que le rapport a fermé les yeux sur les véritables dilapidateurs des fonds de l'Office.

 

-Abdelilah Benkirane déclare: "l'ère du monopole de la vie politique, des instructions et des insultes par téléphone à l'égard des responsables est révolue". Lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des représentants, le Chef du gouvernement a réitéré ses virulentes attaques contre le PAM et a longuement fait les yeux doux à l'USFP.

 

AL MASSAE

 

-Séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Représentants: Abdelilah Benkirane tire à boulets rouge, sur un ton inhabituel, sur les dirigeants du PAM, sans les citer, et sur ceux qui rêvent encore d'avoir la mainmise sur la politique, en donnant des instructions aux ministres par téléphone et en insultant certains responsables. Le Chef du gouvernement, qui a par ailleurs accusé l'ancien ministre des Finances, Salaheddine Mezouar d'avoir manipulé les chiffres relatifs à la loi de Finances, s'est montré très courtois à l'égard des Usfpéistes, en saluant l'expérience de Abderrahmane El Youssoufi à la tête du gouvernement d'alternance.

 

-Le gouvernement face à une nouvelle impasse après le refus des Etats-Unis de satisfaire les appels d'offres lancés par le Maroc pour l'importation de grandes quantités de blé tendre, ce qui représente les prémices d'une véritable crise et d'un manque aigu en blé et en pain au cours des prochains mois. Selon une source sûre à l'ONICL, le refus américain est dû essentiellement au recul de la production céréalière à cause de la vague de sécheresse qui a sévi dans le pays de l'Oncle Sam.

 

-Un MRE accuse la conservatrice foncière de Témara de falsification d'un certificat de propriété en vue de mettre la main sur une villa sise au douar "Loulalda" et dont la valeur est estimée à 7 milliards de centimes. Ce ressortissant marocain a indiqué que les responsables de l'agence nationale de la conservation foncière ont ajouté le nom d'un autre propriétaire sur le certificat de propriété, et ce en mentionnant des données erronées sur le titre foncier de la villa.

 

-Le groupe istiqlalien à la Chambre des Conseillers fait éclater un nouveau scandale devant la commission d'enquête parlementaire sur l'OCE et son président Hakim Benchemmas et fait impliquer l'opposition et ce après avoir révélé de nouvelles anomalies et irrégularités dans la gestion de l'Office, portant notamment sur la cession de biens de l'Office et l'"évaporation" de comptes bancaires à l'étranger.

 

AL KHABAR

 

-Houssein El Ouardi, le ministre de la Santé, fait face à la corruption et la prévarication dans le secteur de la santé à travers la nomination de nouveaux responsables et l'élaboration d'un nouveau plan pour la promotion de ce secteur. Selon plusieurs sources, M. El Ouardi poursuivra son action pour l'éradication des réseaux de prévarication dans le secteur, en tenant d'intenses réunions avec les hauts responsables du ministère, en prenant des mesures et des décisions concernant le mode d'action de certains responsables et en barrant la voie aux recrutements directs ou par téléphone.

 

-La FAO met en garde contre les protestations contre la faim au Maroc à cause de la hausse des prix des produits alimentaires: Un nouveau rapport de la FAO a ainsi tiré la sonnette d'alarme suite à la hausse des prix des denrées alimentaires particulièrement au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Mauritanie.

 

-Karim Ghellab, le président de la Chambre des représentants reconnaît la faiblesse en matière d'adoption des lois organiques prévues par la nouvelle Constitution: Il a regretté que la 1ère Chambre n'ait adopté que 5 lois organiques sur un total de 20.

 

-Abdellatif Ouahbi, le président du groupe du PAM à la Chambre des représentants et avocat au barreau de Rabat, tire à boulets rouges sur les magistrats de la Cour des comptes: Lors de l'examen de la question des cités universitaires par la Commission de l'enseignement, de la culture et de la communication à la première Chambre, Ouahbi a qualifié d'"incompétents" les juges de la Cour des comptes et d'"inutiles" les rapports réalisés par la Cour. Preuve en est, affirme-t-il, les personnes impliquées dans des dossiers soumis par la Cour des comptes à la justice sont innocentées.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Le PAM et l'Istiqlal s'échangent les accusations lors de la séance consacrée à la présentation du rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l'OCE. Cette séance, qui devait permettre aux membres de la commission et à son président de dévoiler toutes les données collectées, s'est transformée en "un choc" lorsque les Istiqlaliens ont révélé des faits qui n'ont pas été mentionnés par ledit rapport, soulignant que ce document dans son ensemble est "une sorte de surenchère politique ni plus ni moins".

 

-Séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Représentants: Abdelilah Benkirane se désengage de sa responsabilité vis-à-vis de la situation économique dans le Royaume et fait endosser la responsabilité au gouvernement sortant qui avait occulté la réalité aux Marocains. Face aux critiques acerbes de l'opposition, Benkirane a ajouté que lorsque l'actuel gouvernement est arrivé, il nous a été dit que le déficit budgétaire a atteint 3,5 pc et par la suite on a découvert que le déficit était de l'ordre de 6,1 pc.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, impute la responsabilité de l'échec de son gouvernement et de la crise économique aux comportements quotidiens des citoyens qui préfèrent les produits de consommation importés. Il a également fait endosser une part de la responsabilité aux précédents gouvernements, dans une tentative d'innocenter son Cabinet de la situation socio-économique critique que vit le Royaume.

 

-Le ministre de l'Artisanat, Abdessamad Qayyouh, réagit au rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l'OCE et qualifie d'"acte hostile gratuit" les manœuvres de certaines parties qui l'ont sciemment impliqué en personne dans cette affaire. Il a également nié avoir utilisé son poste pour bénéficier d'un quelconque privilège ou facilité.

 

AL MOUNAATAF

 

-Séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Représentants: Abdelilah Benkirane admet que l'économie nationale ne se porte pas bien et l'opposition met en garde contre un nouveau plan d'ajustement structurel.

 

-Le rapport de la commission d'enquête parlementaire sur l'OCE, présenté lundi en plénière à la Chambre des Conseillers, fait éclater un grand scandale relatif à la dilapidation de 73 pc des fonds de l'Office sous forme de créances et des pertes immobilières évaluées à 54 MDH.

 

-L'ONU s'apprête à désigner un nouvel émissaire onusien pour le Sahara en remplacement de Christopher Ross. Selon des sources bien informées, le SG de l'ONU devrait nommer son nouvel envoyé personnel avant la réunion annuelle de l'Assemblée générale de l'ONU, prévue début septembre prochain.

 

AL ALAM

 

-L'ambassade irakienne à Rabat affirme que le Marocain Mohamed Aalouchen ne sera pas exécuté et que sa peine de mort sera commutée en prison à vie. Selon l'ambassade, le nombre des Marocains emprisonnés en Irak ne dépasse pas les neuf personnes, ajoutant que leurs peines varient entre 5 et 20 ans de prison pour leur implication dans des affaires liées au terrorisme.

 

ATTAJDID

 

-Séance mensuelle des questions orales à la Chambre des Représentants: Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane regrette la propagation du discours "mystificateur" sur le recul de la confiance dans la solidité de l'économie nationale, ajoutant que les promoteurs de ce discours tiennent à poursuivre une politique sélective de certains indicateurs financiers et économiques pour semer la confusion.

 

-Des activistes internationaux lancent une campagne pour la signature d'une pétition réclamant la levée du siège imposé aux Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf. Cette campagne est baptisée "Ouvrez maintenant les camps de Tindouf et accordez la liberté aux séquestrés!".

 

AL ITTIHAD ICHTIRAKI

 

-Nouveau record de la dette publique intérieure qui a atteint les 342,6 MMDH à fin juillet dernier, soit une augmentation de 8,6 pc depuis le début de l'année en cours.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma