Dimanche 22 Octobre 2017

Revue de presse du lundi 06 aout 2012

Ajouté le 6 Août 2012 à 9:55


 

 

 

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du lundi 06 aout 2012:

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Une bouffée d'oxygène de 100 Milliards DH pour le Maroc. Les responsables en charge des finances du pays peuvent pousser un ouf de soulagement. Le FMI a accepté de mettre à la disposition du Maroc une réserve de 7,5 Milliards de dollars dans laquelle il peut puiser en cas de besoin. Dans une conjoncture marquée par de grandes difficultés économiques et surtout financières, cette décision est comme une bouée de sauvetage pour l'économie nationale. En effet, depuis quelques semaines, les indicateurs financiers étaient devenus alarmants, notamment celui des avoirs extérieurs qui ont atteint environ 137 MMDH à la fin du mois de juillet contre 167 MMDH en décembre dernier.

 

LIBERATION

 

-Les affaires de dopage à tire-larigot touchant l'athlétisme marocain soulèvent l'indignation générale: Vivement un vrai coup de pied dans la fourmilière ! Les scandales se suivent et se ressemblent pour notre sport national et plus précisément l'athlétisme qui, traîné dans la boue par des affaires pas propres du tout, en éclabousse gravement l'image et le prestige du Royaume. C'est la honte ! C'est un coup bas et vil porté à la fierté de nos autres Marocains par nos propres enfants. C'est dommage pour cette catégorie de sport qui nous a tant donné et dont les héros de jadis sont aux oubliettes aujourd'hui au bonheur et profit d'inefficaces "cols blancs".

 

-Exaspérés par les moyennes excessives fixées pour l'accès aux instituts et grandes écoles : Les bacheliers 2012 appellent à un sit-in pour aujourd'hui. Les bacheliers 2012 qui ont achevé leur année scolaire sur de bons résultats se sont trouvé confrontés à la triste réalité des seuils minimums excessifs fixés pour l'accès aux grandes écoles et instituts du Royaume. Conséquemment à cette donne et après un débat acharné via les réseaux sociaux, ils ont décidé de créer une Coordination dénommée "Union des étudiants pour le changement du système éducatif" dont l'objectif est de dénoncer les seuils appliqués dans les grandes écoles et instituts marocains et de plaider pour une réforme du système.

 

AL BAYANE

 

-Le FMI aligne 6,2 milliards de dollars pour le Maroc : le Royaume inspire confiance aux investisseurs. Le FMI ouvre une Ligne de précaution et de liquidité (LPL) de 6,2 Milliards de dollars en faveur du Maroc. Cette ligne, qui vise à permettre au Royaume de se protéger contre les chocs extérieurs, est de nature aussi à rassurer les investisseurs et les partenaires financiers étrangers ainsi que les agences de notation sur les perspectives économiques et financières du Maroc et permettra de faciliter la mobilisation de financements sur le marché financier international à des conditions favorables.

 

L'ECONOMISTE

 

-La crise est bien-là ! Le temps n'est plus à l'austérité façade. La rapidité de la dégradation de la situation économique, à commencer par les réserves de changes a obligé le gouvernement à adopter à ce qui s'apparente à un plan de crise. La mesure la plus spectaculaire restera bien évidemment la Ligne de précaution et de liquidité qui vient d'être obtenue auprès du FMI. C'est une première dans la vie économique marocaine. C'est aussi le signe qu'il n'y a plus de tergiversations possibles sur les finances du pays.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Istiqlal: La bataille au niveau des villes s'intensifie entre les candidats en lice pour le poste du nouveau secrétaire général: Hamid Chabat continue de tirer à boulets rouges sur la famille El Fassi et déclare que cette dernière vit au rythme de conflits internes très acharnés entre ses membres en dépit de la cohésion qu'elle laisse paraître en public.

 

-Enquête sur des accusations de détournement de 500 millions de centimes de la Chambre d'Artisanat de Casablanca: Une commission de l'inspection générale du ministère de l'Artisanat s'est rendue au siège de la Chambre de l'artisanat de la métropole pour mener une enquête concernant les plaintes déposés par les membres de la Chambre et portant sur des dysfonctionnements et une mauvaise gestion financière de 500 millions de centimes. Une plainte détaillée dans ce sens a été remise au Procureur général du Roi avant d'être soumise à la BNPJ, et une plainte similaire a été adressée au wali du Grand Casablanca et au ministère de l'Artisanat, alors que les plaignants s'apprêtent à déposer une autre auprès de l'inspection générale des finances.

 

AL MASSAE

 

-Abdelilah Benkirane devant un scandale de "corruption" dont l'accusé n'est autre que le gouverneur de Kelaât Sraghna: Un investisseur Marocain de nationalité italienne a affirmé avoir remis au gouverneur Mohamed Bencheikh 60.000 euros en contre partie d'une autorisation pour la réalisation d'un projet dans la ville.

 

-Hamid Chabat, SG de l'UGTM, implique Mohamed Benjelloun El Ansdaloussi, ancien SG de la centrale syndicale en remettant des chèques du syndicat au Parquet général: Ces chèques prouvent que El Andaloussi avait acquis une voiture d'occasion avec l'argent du syndicat et l'a gardé après son départ du secrétariat général de la centrale.

 

-Les familles des prisonniers dans l'affaire Belliraj dénoncent les déclarations du ministre de la justice Mustapha Ramid, dans lesquelles il a nié l'existence de prisonniers politiques au Maroc. Dans un communiqué, les familles ont souligné que ces déclarations renvoient le pays aux années de plomb et sont contraires aux positions annoncées par Ramid lorsqu'il était président du Forum Vérité et Equité.

 

-Hamid Chabat règle ses comptes avec la famille El Fassi et qualifie Abdelouahed El Fassi d"'éradicateur". Il a aussi qualifié de "misérable" et de "faible" son expérience au sein du gouvernement et au sein du parti. Il a par ailleurs fait savoir qu'aucune partie n'intervient dans le choix du SG du parti.

 

ASSABAH

 

-Le Chef du gouvernement Abdalilah Benkirane déclare qu'il n'a pas accordé d'"immunité" aux prévaricateurs suite à ses récentes déclarations à la chaîne "Al Jazeera", soulignant qu'il ne veut pas semer la panique ou la zizanie dans le pays et qu'il n'interviendra jamais dans le cours de la justice à propos des dossiers de corruption. Il a par ailleurs affirmé que toute personne qui s'avère impliquée dans des affaires de dilapidation de deniers publics sera poursuivie en justice.

 

-Les membres du Conseil national du RNI conviennent de présenter une motion au bureau politique du parti lors de sa réunion de ce lundi pour réclamer l'expulsion de Khaïri Belkhir, membre de l'ancien bureau exécutif et conseiller à la deuxième chambre, ainsi que d'autres parlementaires, dont les noms n'ont pas été révélés, et qui sont accusés de porter atteinte à l'image du parti de la Colombe et à son président Salaheddine Mezouar.

 

-Le ministre de l'Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, appelle les familles aisées à payer les frais d'inscription de leurs enfants aux facultés de médecine et d'ingénierie alors que les étudiants issus des classes démunies ou moyennes seront exempts de ces frais, soulignant que c'est l'étudiant issu d'une famille démunie qui paie le coût de la gratuité des études universitaires.

 

-Hamid Chabat déclare que les hautes sphères de l'Etat ne s'opposent pas à sa candidature au poste de SG de l'Istiqlal, contrairement aux informations véhiculées par certaines parties, affirmant que le parti est totalement indépendant dans la prise de ses décisions.

 

AL KHABAR

 

-L'Espagne décide de fermer trois consulats installés au Maroc, à commencer par celui de Larache et de Fès et ce afin de réduire les dépenses conformément à la politique d'austérité adoptée par le gouvernement espagnol de droite et imposée à tous les ministères.

 

-Salaheddine Mezouar, président du RNI et ancien ministre de l'Economie et des Finances, s'est il débarrassé du dossier des indemnités? Des sources indiquent que Mezouar est, de l'avis de ses opposants, devenu une charge de trop pour le parti de la Colombe, particulièrement après la publication d'un communiqué par l'Alliance marocaine des organisations des droits de l'Homme, composée de plus de 18 ONG, dans lequel elle exprime ses préoccupations quant aux développements de ce dossier.

 

-Sur instructions du ministre de l'Artisanat, Abdessamad Qayyouh, une commission d'inspection se rend aux locaux de la Chambre d'Artisanat de Casablanca suite à plusieurs plaintes sur les dysfonctionnements financiers et administratifs au sein de ladite Chambre.

 

-Hamid Chabat déclare: "Les Istiqlaliens ignorent le budget du parti et les biens dont il dispose et refusent l'hégémonie de la famille El Fassi". Il a par ailleurs exprimé son étonnement vis-à-vis des rumeurs faisant état de l'opposition du Palais à sa candidature pour le secrétariat général du parti.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Mohamed Benkaddour, président de la Fédération nationale des associations des consommateurs accuse le gouvernement Benkirane d'"arnaquer" les citoyens en avançant des prix qui ne reflètent aucunement la réalité des marchés sur le plan national et indique que c'est le critère de la qualité qui fixe ces prix.

 

-Un groupe d'étudiants et d'élèves décident d'observer un sit-in ce lundi dans les différentes villes du Royaume sous le signe "Sauvez notre enseignement!" pour plaider pour une école publique responsable, la promotion du secteur de l'éducation, la démocratisation de l'université marocaine et l'institution de la gratuité des études supérieures. Ce sit-in intervient suite aux déclarations du ministre de l'Enseignement supérieur relatives à la suppression de la gratuité des études supérieures.

 

 

 

ATTAJDID

 

-Idriss El Azami, ministre délégué chargé du Budget, dément l'existence d'une crise économique au Maroc et indique que les chiffres du premier semestre du budget 2012 doivent être lus en tenant compte du contexte politique et économique, reconnaissant toutefois l'existence de quelques difficultés. Selon lui, le Maroc sortira de cette situation très prochainement grâce aux mesures d'urgence et à moyen terme prises par le gouvernement à ce sujet.

 

AL ALAM

 

-Le scandale des affaires de dopage des athlètes marocains met l'image de marque du pays à rude épreuve: Ces affaires suscitent tant d'interrogations sur les causes de ces agissements, au moment où l'Association marocaine de sensibilisation contre le dopage dans le sport endosse au président de la FRMA, Abdesslam Ahizoune et au bureau fédéral la responsabilité de ces scandales.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-La Chambre des conseillers tient mercredi sa 2ème séance mensuelle des questions orales sur "les OMD: Bilan et perspectives" sur fond de la poursuite de la polémique sur la répartition du temps d'intervention entre le gouvernement et la 2ème Chambre. Pour Abdellatif Ouammou, du groupe de l'alliance socialiste à la deuxième Chambre, le recours à l'arbitrage royal au sujet de cette question relève de "l'obstination au lieu de faire prévaloir la raison et la logique dans le règlement de tels différends".

 

-L'inspection générale relevant du ministère de l'Artisanat dépêche une commission pour mettre le doigt sur les dysfonctionnements financiers au sein de la Chambre d'artisanat de la région du Grand Casablanca et procéder à l'audit de son budget. Selon une source informée, cette opération d'audit intervient après que l'inspection ait reçu des plaintes de la part de membres du bureau et du Conseil de la Chambre d'artisanat.

 

AL MOUNAATAF

 

-Relations tendues entre le ministre de la Santé et les pharmaciens: 400 officines menacées de faillite et des sources à la section du syndicat des pharmaciens du Maroc de la région de Rabat-Salé indiquent que la situation du secteur est à la croisée des chemins car plusieurs pharmaciens s'apprêtent à fermer leurs officines à cause de la crise provoquée par la réduction des prix des médicaments par le ministère et la promotion des médicaments génériques.

 

-Après les scandales successifs de dopage des athlètes marocains lors des JO de Londres : L'ancien champion olympique Saïd Aouita s'est attaqué vendredi dernier via la chaîne "Al jazeera sports" aux responsables de la FRMA qui l'a qualifiée de "sale", faisant part de sa disposition à la "nettoyer".

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Des acteurs sur les réseaux sociaux et des associations des droits de l'Homme et de la société civile accusent Abdelilah Benkirane de fermer les yeux sur les crimes financiers, et ce sur fond des récentes déclarations du Chef du gouvernement relatives à la lutte contre la corruption.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma