Samedi 19 Août 2017

Une rencontre de bonnes intentions

Ajouté le 25 Janvier 2012 à 12:08


 

 

 


Mohamed Jâabouk

  Saâd-Eddine El Othmani a clos, hier, sa visite de deux jours à Alger. Celle-ci  a été  couronnée, mardi, par des entretiens avec le président Abdelaziz Bouteflika. De ce déplacement du chef de la diplomatie marocaine, on retiendra les nombreuses annonces qui ont été faites. Toutes vont dans le sens d’un dégel des relations entre les deux pays. Mais qu’en est-il de leur réalisation sur le terrain? Là, c’est une autre paire de manche.

 


   On se contentera pour l’instant de la réunion, prévue le 17 février à Rabat, entre les ministres des Affaires étrangères des cinq pays de l’Union du grand Maghreb. Le choix de la date est hautement symbolique. Il coïncide justement avec la commémoration du 23e anniversaire de la création, à Marrakech, de l’UMA. Une initiative, de plus, pour une relance de ce groupement boîteux, voire inexistant dans les faits.

 


   La concrétisation des autres annonces est, elle, suspendue au bon vouloir des autorités algériennes, à commencer par la réunion de la commission mixte.  Dans des déclarations à Alger, Saâd-Eddine El Othmani a assuré que «les deux parties vont examiner les conditions» de la tenue de ladite commission dont la dernière session remonte à 1994.  Le PJDiste, sourire aux lèvres, a confié qu’il a proposé à son homologue algérien «une réunion tous les six mois au niveau des ministres des Affaires étrangères pour évaluer les relations tant sur le plan bilatéral que maghrébin. Nous considérons que le dépassement des obstacles du développement des relations politiques et économiques à tous les niveaux constitue la priorité des priorités ».

 


Sahara et frontières, les grands oubliés

  Sur le front de la réouverture terrestres, condition sine qua non, pour une normalisation des relations entre les deux pays,  rien à signaler. Mourad Medelci estime, sur un ton très diplomatique, que « l’Algérie préfère inscrire le dossier de la réouverture de la frontière dans un cadre global ». Une manœuvre de diversion, encore une de plus, pour que le statut quo, en vigueur depuis 1994, perdure.

 


   Parfaitement en phase avec ces propos, Saâd-Eddine El Othmani a répliqué par un «Nous allons ouvrir un dialogue permanent. Le temps nous permettra de trouver des solutions». Il s’avère que les deux ministres ont convenu d’éviter, savamment, d’aborder les sujets objets de tensions entre Rabat et Alger et tenter de se projeter dans l’avenir, armés seulement de belles paroles et de déclarations de bonne intention. Et rien de plus. « Notre stratégie est basée sur les questions qui font l’objet de consensus entre les deux pays.

 

  Quant à celles à l’origine de divergences, nous allons les poser en toute transparence », a lancé El Othmani. Un cadeau, sachant que sans la résolution de ces dossiers dits de « divergences », il n’y aura point de normalisation des relations entre les deux pays.  En plus de la réouverture des frontières, rien à signaler également sur la question du Sahara. Plus explicite, Mourad Medelci a confié aux journalistes : «Nous n’avons pas évoqué le problème du Sahara», tout en souhaitant de « trouver une solution à l’avenir. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il existe une volonté politique, de part et d’autre, pour agir ».








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Le calvaire des MDM escroqués

LES HAREDIM JUIFS: Une autre facette de l'intégrisme

RELATIONS ALGÉRO-MAROCAINES: Ouverture des frontières en 2012?

2011: l’année de la révolution musicale

The funny chef du gouvernement du Maroc 2012

Hydrocarbures…

Les Coptes pris entre le sabre et le croissant

Une usine au Maroc plutôt que des immigrés de plus en France

Accord Maroc-UE: L'Espagne pris entre le marteau de la pêche et l'enclume agricole

Leurre...

Accord Maroc-UE: L'Espagne pris entre le marteau de la pêche et l'enclume agricole

L’Orchestre Philarmonique du Maroc démarre l’année 2012 avec un beau programme

Des journalistes manifestent à Tunis

Parlement: Sanctions prévues à l’encontre des députés absentéistes

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

A la rencontre des femmes du « Moukef »

Les ténébres et les miroirs

Le PJD : le temps est à la prolifération de positions internes critiques

Festival national du film: Le Prix de la critique annulé

Une rencontre de bonnes intentions





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma