Jeudi 17 Août 2017

Revue de presse du lundi 25 juin 2012

Ajouté le 25 Juin 2012 à 8:19


 

 

 

 

 

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du lundi 25 juin 2012 :

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Bientôt une nouvelle alliance sur initiative du RNI et du PT : Mezouar et Benatik affûtent leurs armes et promettent un Ramadan chaud au gouvernement Benkirane. Alliance pour la démocratie, acte II. C'est une nouvelle alliance politique, revue et corrigée que le RNI et le Parti Travailliste sont en train de concocter en perspective des prochaines échéances électorales. Les deux formations sont actuellement en contact avec plusieurs autres formations, notamment l'USFP. Cette nouvelle alliance qui comprendra vraisemblablement les mêmes partis ayant formé l'alliance pour la démocratie sauf bien évidemment le MP, sera probablement baptisée "G7" et son annonce aura lieu officiellement pendant le mois du Ramadan.

 

-Le PJD réagit à l'invalidation des 3 sièges par le Conseil constitutionnel : "une décision non conforme à la loi". Le PJD conteste la décision du Conseil constitutionnel suite à l'invalidation de ses trois places parlementaires dans la circonscription de Tanger. Selon Abdellatif Berroho, l'un des trois députés PJD à Tanger dont l'élection à la 1ère Chambre a été annulée, "cette décision n'est pas conforme à la loi organique de la Chambre des Représentants".

 

L'ECONOMISTE

 

-Dégâts d'un barrage inachevé au Gharb : 110.000 ha menacés par la salinité. Nette dégradation des terres et des revenus. C'est la conséquence du retard pris dans l'aménagement des superficies dominées par les barrages. Conçu pour lutter contre les sels véhiculés par les marées hautes et réduire les pertes d'eau vers la mer, le barrage de garde Lalla Aïcha devait être accompagné par l'aménagement des terres avoisinantes, mais voilà que cet aménagement n'a jamais été réalisé et depuis plus de 20 ans. Ainsi environ 110.000 hectares sont concernés. Mais l'essentiel se trouve dans la région du Gharb: 95.000 ha. Et la zone de Mnasra, située à quelques kilomètres de Sidi Allal Tazi est carrément menacée d'abandon. Mais nul n'avance une estimation ni des superficies ni des familles concernées. Les parcelles y sont cultivées une année sur deux, voire plus. En cause, la salinité des eaux puisées dans l'oued Sebou ou pompées à partir de la nappe phréatique.

 

LIBERATION

 

-L'Economie de rente au département Rebbah : Le Centre d'homologation et d'essais défraie la chronique. L'affaire du Centre est louche. Elle réunit tous les ingrédients du scandale, voire ceux d'une véritable bombe qui pourrait secouer le ministère de l'Equipement et du Transport.

 

-Un nouveau sit-in organisé ce mercredi à Paris : Dialogue de sourds entre les enseignants et la Fondation Hassan II pour les MRE. Les tiraillements entre le Collectif des enseignants d'arabe et de la culture marocaine en poste en Europe, et la Fondation Hassan II pour les MRE continuent. Le dernier épisode de cette polémique qui a même mené ces deux parties devant la justice aura lieu ce mercredi : ledit Collectif organisera, en effet, un autre sit-in de protestation devant l'ambassade du Maroc à Paris. Selon un communiqué du Collectif, toutes les catégories du corps enseignant marocain de France, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie et Grande Bretagne participeront à ce sit-in, pour réclamer l'application stricte du statut général de la Fonction publique et des dispositions juridiques et réglementaires le complétant, pour tout le corps enseignant marocain à l'étranger.

 

AL BAYANE

 

-Lancement des audiences publiques : Préparatifs du grand colloque national sur la santé. Le ministre de la santé, El Houssein El Ouardi a affirmé que les audiences publiques sur la santé organisées par son département du 26 juin au 5 juillet constituent la première étape dans le cadre des préparatifs du prochain grand colloque national sur la santé au Maroc qui devra adopter une charte nationale pour doter le secteur de la santé de la visibilité nécessaire et d'une vision claire sur une période de 15 et 20 ans, afin de mettre fin à toute improvisation dans un secteur vital pour le développement du pays.

 

 

 

-Déclaration obligatoire du patrimoine : Carton jaune pour les députés contrevenants. Deuxième avertissement pour les parlementaires. Le président de la Cour des comptes, Ahmed Midaoui a prévenu encore une fois les représentants de la nation qui ne se conforment pas aux lois en vigueur. Et plus particulièrement ceux qui n'ont pas procédé à la déclaration de leur patrimoine ou contourné la loi en communiquant de fausses informations. Dans le cas échéant, les mauvais élèves seront déchus de leur mandat. Une fois le travail des magistrats achevé pour s'assurer de la véracité des informations déclarées et leur conformité avec celles dans le formulaire, la Cour des comptes saisira le Conseil constitutionnel pour faire le nécessaire. Selon certaines sources, le 30 juin a été fixé comme dernier délai pour les députés.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Baisse des cours de pétrole : Aucun impact sur les prix du carburant au Maroc. Il ne faut pas s'attendre à une diminution des prix du carburant au Maroc, même si les prix du pétrole connaissent, dernièrement, une accalmie au niveau international. Tant que le baril du pétrole coûtera entre 65 et 100 dollars, les prix au Maroc resteront inchangés. C'est ce qu'a expliqué le ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif. Selon lui, "la baisse du prix du jour du pétrole sur le marché de Rotterdam ne pourra avoir un impact sur le Maroc que dans quatre mois. Et ce, à supposer que le pays ne dispose pas déjà d'un stock. En effet, pour négocier avec l'institution concernée, l'acheter sur le marché, le transporter, le raffiner et le distribuer, il faut compter des mois".

 

Al MASSAE

 

-Des Qataris exercent des pressions sur le groupe "Vivendi" pour lui racheter ses parts dans le capital de Maroc Telecoms. Selon plusieurs sources, des investisseurs du Golfe, dont des Qataris exercent des pressions sur le groupe français pour le convaincre de céder ses parts dans le capital de l'opérateur marocain de télécommunication, malgré les informations ayant déjà véhiculé ces derniers temps et qui prévoient le recours par Vivendi à l'introduction en bourse de sa filiale "Canal Plus" pour sortir de sa crise financière. Par ailleurs, des observateurs prévoient une tension dans les relations maroco-françaises si l'opération de rachat est conclue.

 

-Hamid Chabat déclare: "Il y a une minorité d'élites qui détient aujourd'hui entre ses mains le sort de l'ensemble des composantes du parti de l'Istiqlal" et affirme que la question de sa candidature à la tête du parti de la balance ne date pas d'aujourd'hui, rappelant qu'il s'était déjà porté candidat en 1989 contre Mohamed Boucetta, mais il s'était retiré le jour du vote.

 

ASSABAH

 

-Un scandale traîne l'USFP devant la justice: Un responsable du parti de la Rose à Casablanca a fait impliquer le Premier Secrétaire Abdelouahed Radi, étant donné qu'il est le représentant juridique du parti après avoir saisi un tribunal au sujet d'un différend foncier. Il s'agit d'un commerce vendu aux enchères par un établissement bancaire et dont le jugement d'évacuation n'a pas été exécuté. Abdelouahed Radi a fait part de son irritation à propos de cette affaire surtout après avoir découvert que la saisine a été rédigée en son nom sur demande du tribunal.

 

-Abdelilah Benkirane favorable au transfert devant la justice du dossier Aftati suite à ses accusations à l'encontre de Salaheddine Mezouar d'avoir perçu des deniers publics avec le soutien de certaines "parties" sans les nommer au moment où le groupe PJD hausse le ton et demande à la divulgation des montants des salaires et des indemnités des ministres du gouvernement sortant.

 

-Les magistrats de la Cour des comptes au ministère des Habous et des affaires islamiques: Ils ont tenu une réunion préliminaire avec le ministre de tutelle pour arrêter la méthodologie à suivre lors des opérations d'audit qu'ils entameront au cours de cette semaine. Des sources dignes de foi avancent que les magistrats devraient identifier des irrégularités et des dysfonctionnements dans la gestion et l'exécution du budget du ministère demeuré des années durant en dehors de tout contrôle.

 

-Suspension du directeur de l'académie régionale de l'éducation et de la formation Guelmim-Smara: Des Sahraouis entrent en ligne. Une source indique que la suspension de Mohamed Laouina a pris des dimensions politiques après la pétition signée par 21 parlementaires des provinces du Sud et dans laquelle ils attirent l'attention sur cette décision "hâtive" et "démesurée" du ministre de l'Education nationale à l'encontre "de l'un des notables de la région, originaire de la tribu Ouled Tidarine et un ancien membre de la Commission d'identification".

 

-L'USFP en pourparlers pour le retour de Noubir Amaoui: Des sources indiquent que la direction du parti de la Rose a tenu une réunion avec le leader syndicaliste après son retour de l'étranger et les deux parties ont convenu de l'élargissement des concertations avec les responsables du parti du Congrès National Ittihadi (CNI), le bras politique de la CDT pour leur retour à l'USFP.

 

AL KHABAR

 

-Salaheddine Mezouar enquête sur les titres des carrières de pierres exploitées par les membres de la famille Aftati: le président du RNI qui a chargé des membres de son parti dans la province de Khénifra de mener des enquêtes au sujet de ces carrières, compte dévoiler les dysfonctionnements dans les procédés d'exploitation. A ce sujet, Abdelaziz Aftati déclare que "ma fortune ne dépasse guère les 20 millions de centimes", ajoutant que son père avait cédé, avant sa mort, sa part dans la carrière de Kahf Nsour.

 

-Hamid Chabat déclare la guerre au Parti de l'Istiqlal et au gouvernement Benkirane. Au moment où son offensive a été considérée comme une sorte de prélude pour son intention à se porter candidat pour le poste de secrétaire général du parti, l'intéressé a tout simplement annoncé qu'il tiendra mercredi une conférence de presse pour annoncer la position définitive de l'UGTM, faisant toutefois état de la possible annonce de 3 ou 4 candidatures pour le même poste, ce qui signifie la fin du consensus pour le choix du Secrétaire général du PI.

 

-Des avocats se soulèvent et refusent la décision du retrait de la Haute Instance du dialogue national sur la réforme de la justice. Des sources indiquent que de nombreux avocats s'apprêtent à signer une pétition dénonçant l'avis de Hassan Ouahbi, président de l'Association des barreaux du Maroc appelant au retrait du dialogue national sur la réforme de la justice et considèrent que la politique de "la chaise vide témoigne de l'incapacité et du déni des collègues participant au dialogue qui jouissent d'une considération et d'un respect en tant qu'anciens barreaux".

 

-Grogne au sein du groupe PJD à la Chambre des représentants suite à la publication du communiqué du ministère de l'Intérieur demandant au ministre de la Justice et des libertés de diligenter une enquête concernant les dernières déclarations d'Abdelaziz Aftati. Abdellah Bouano, membre du groupe PJD déclare: "nous avons pensé à réagir par communiqué au communiqué de Laenser mais nous avons décidé de tenir une réunion ce lundi pour arrêter les démarches appropriées à suivre pour répondre au communiqué du ministère de l'Intérieur".

 

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-A une semaine de la tenue du congrès du PI, le SG de l'UGTM, Hamid Chabat annonce que la logique du consensus sur un seul candidat pour le poste de secrétaire général du parti de la balance est révolue et affirme que la conférence de presse qui sera organisée mercredi prochain par la Commission préparatoire dudit congrès connaîtra l'annonce de 3 ou 4 candidatures pour succéder à Abbas El Fassi à la tête du parti.

 

-Saisie par des éléments de la police judiciaire d'armes à feu et de balles dans une valise à bord d'un autocar de transport international en provenance d'Europe et qui se dirigeait vers Oujda. Les efforts des services de sécurité, qui se sont poursuivis depuis mardi dernier jusqu'à vendredi ont permis l'identification du principal mis en cause, qui est entré le même jour au territoire national et qui se rendait à Berkane.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Le SG de l'UGTM, Hamid Chabat échoue à porter ses candidats par procuration dans la course lancée pour le poste de secrétaire général du PI contre Abdelouahed El Fassi et se sert du Conseil général de la centrale syndicale pour adresser des messages à ses détracteurs au sein du parti.

 

-Les cours du pétrole en baisse sur le marché international: Les prix ont baissé à moins de 80 dollars le baril et des prévisions tablent sur des baisses à 70 dollars. Des analystes économistes marocains considèrent que cette baisse a démenti les prévisions du gouvernement Benkirane et rendu injustifiées les dernières augmentations des prix des carburants. Dans ce cadre, plusieurs observateurs ont fustigé le mutisme de l'Exécutif sur cette situation et l'ont appelé à assumer sa responsabilité politique surtout que de nombreux pays ont révisé à la baisse les prix des carburants suivant le cours à l'international.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Les coordinations et groupes des hauts cadres et diplômés chômeurs 2011 réaffirment leur boycott des concours qui seront annoncés par le gouvernement Benkirane, les qualifiant de "simples sédatifs" et de "solutions de rafistolage" de l'actuel Exécutif. Dans ce sens, ces coordinations appellent Benkirane à ouvrir le dossier des "fonctionnaires fantômes".

 

-Après la baisse à l'international des cours du pétrole: Le gouvernement aura-t-il la volonté de revoir sa position relative à la récente décision d'augmentation des prix à la pompe?.

 

ATTAJDID

 

-Le président de la Cour des comptes, Ahmed El Midaoui adresse des correspondances à dix parlementaires n'ayant pas encore présenté leur déclaration de patrimoine. Dans ces lettres, El Midaoui somme ces députés à déposer lesdites déclarations conformément aux lois en vigueur, tout en les mettant en garde contre tout retard. Dans le cas échéant, la Cour des comptes saisira le Conseil constitutionnel pour demander leur déchéance.

 

AL MOUNAATAF

 

-Le syndicat démocratique de la Justice exprime ses craintes que la Haute instance du dialogue national pour la réforme de la justice ne devienne une partie de la crise dont pâtit le système judiciaire au lieu d'être un préambule pour sa réforme. Il a dans ce cadre réaffirmé sa position de boycotter les travaux de ladite instance.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Hamid Chabat, SG de l'UGTM déclare qu'il se portera candidat contre Abdelouahed El Fassi dans la course ouverte pour la succession à Abbas El Fassi. Il déclare que sa candidature est une mission de militantisme pour préserver le rayonnement et la place d'avant-garde qu'occupe le parti de la balance sur la scène politique nationale et régionale. Par ailleurs, les pro-Chabat comptent organiser une conférence de presse mercredi pour l'annonce de sa candidature.

 

-Le sort de l'ancien DG de la COMANAV, Taoufik Ibrahimi entre les mains du juge d'instruction chargé des affaires de terrorisme et des grands dossiers de crimes financiers, et les clubs de natation adressent une correspondance au ministre de la jeunesse et des sports pour réclamer la tenue d'une assemblée générale extraordinaire de la Fédération royale marocaine de natation dont l'actuel président n'est autre que Taoufik Ibrahimi.

 

AL ALAM

 

-Forte explosion dans un commerce à Derb Dabachi dans la médina de Marrakech mobilise les différents services de sécurité dans la cité ocre. Les premiers éléments de l'enquête indiquent que cette explosion serait due à une fuite de gaz dans une pâtisserie et les investigations se poursuivent pour déterminer les véritables causes de la déflagration et la nature des dégâts causés.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-"Le printemps de la dignité", l'une des associations du mouvement féminin rejoint les rangs des opposants à la composition de la Haute instance du dialogue national pour la réforme de la justice. Elle a critiqué le fait que ladite Instance ne soit composée que de 20 pc seulement des femmes, estimant que les objectifs de ce dialogue ne pourront répondre aux attentes et aspirations de la société qu'à travers l'implication effective des composantes du mouvement féminin concerné de manière directe par ce chantier d'envergure.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma