Samedi 21 Octobre 2017

Revue de presse du samedi 16 juin 2012

Ajouté le 16 Juin 2012 à 13:37


 

 

 

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du samedi 16 juin 2012 :

 

AL MASSAE

 

-Le PJD réagit avec force à la décision du Conseil constitutionnel qui a invalidé l’élection de trois députés du parti dans la circonscription de Tanger-Asilah, la qualifiant de « scandaleuse ». Des sources indiquent que cette décision est considérée par le parti de la Lampe comme « un acte de vengeance » suite aux déclarations de Najib Boulif concernant les grandes sociétés qui profitent des subventions de la Caisse de compensation.

 

-Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Rabat ordonne à la police judiciaire de diligenter une enquête sur une affaire de torture d’une commerçante ambulante, originaire de Salé par un policier qui l’a violenté et séquestré dans un parking d’un immeuble à Rabat.

 

-La disparition du médicament VP16 du Centre d’oncologie à Rabat depuis 5 mois menace la vie de dizaines d’enfants atteints de leucémie et des sources informées du Centre indiquent que le médicament dont le prix d’une seule boîte est estimé à 7000 DH est offert gratuitement surtout que la majorité des patients admis au Centre appartiennent aux catégories démunies.

 

-La direction du RNI opte pour l’apaisement face à la bourrasque provoquée par les déclarations du député pjdiste Abdelaziz Aftati: Le parti renonce à poursuivre en justice Aftati, avançant que cette décision a été dictée par la situation politique que traverse le pays qui ne supporte pas davantage de tensions.

 

AL KHABAR

 

-Collectivités locales: L’UNTM décide de boycotter les réunions de dialogue social avec le ministère de l’Intérieur et endosse la responsabilité d’une éventuelle escalade au wali-directeur général des collectivités locales et au directeur des finances au sein de la Direction générale des collectivités locales.

 

-Les dirigeants politiques du PJD à rude épreuve dimanche lors des travaux du Conseil national extraordinaire du parti: Des sources indiquent que l’expérience et les actions de l’actuel gouvernement seront au centre des débats du Conseil national particulièrement après certaines « erreurs » commises par certains ministres.

 

-Les magistrats de la Cour des comptes procèdent à un audit du budget du ministère des Finances: Il s’agit de la première réaction du gouvernement au sujet de la question des indemnités illégales perçues par d’anciens responsables du ministère. Dans ce cadre, Abdelilah Benkirane affirme que l’Exécutif est responsable de la lutte contre tout violeur des lois en vigueur, ajoutant que tout contrevenant doit en payer le prix.

 

AL ALAM

 

-Le ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka déclare: « le ministre des Finances ne doit pas être concerné par les primes accordées au fonctionnaires du département des Finances, d’autant plus que c’est lui qui arrête la liste des bénéficiaires conformément à la Loi ». Le ministre a affirmé que la Cour des comptes effectue actuellement un audit des comptes spéciaux concernés, précisant que les responsables de son département sont disposés à coopérer et à fournir toutes les données et documents en rapport avec le sujet. De même, ajoute-t-il, une commission technique a été constituée dans le cadre du dialogue sectoriel avec les syndicats pour examiner la question des primes en vue de les maîtriser, réduire les disparités entre fonctionnaires, réaliser l’équité, lier la prime au mérite et instaurer la transparence.

 

ASSABAH

 

-Le lobby des industries agro-alimentaires s’accaparent des milliards de centimes destinés à la subvention du sucre: Une étude réalisée par le Conseil de la concurrence indique que l’industrie alimentaire qui utilise le sucre en tant que matière première dans sa production a bénéficié de 123 milliards de centimes en 2010 et Nizar Baraka, ministre e l’Economie et des Finances, annule un arrêté stipulant le remboursement par ces unités industrielles de la moitié des sommes perçues de la Caisse de compensation.

 

-Abdelilah Benkirane refuse de présenter des excuses à Salaheddine Mezouar concernant les accusations proférées contre le président du RNI par le député PJDiste Abdelaziz Aftati. Lors de la réunion du Conseil de gouvernement, Benkirane a indiqué que toute personne qui s’avère s’être enrichie de manière illicite doit assumer ses responsabilités et appelé son ministre de l’Economie à lui faire parvenir tous les dossiers en rapport avec les indemnités des cadres du ministère. Par ailleurs, des sources gouvernementales indiquent que la Cour des comptes est entrée sur la ligne de l’audit effectué par le ministère de l’Economie et des Finances avant que le Parquet général n’ouvre une enquête concernant cette affaire.

 

-Des habitants de maisons menaçant ruine dans l’ancienne médina de Casablanca dressent des dizaines de tentes malgré les menaces des autorités publiques et les tentatives de ces derniers de les convaincre de revenir sur ces agissements en attendant la décision de la commission des programmes de relogement d’urgence des habitants de ces constructions.

 

-Salaheddine Mezouar déclare: « je n’ai perçu aucun pot de vin tout au long de ma mission en tant que ministre de l’Economie », ajoutant qu’il percevait des indemnités mensuelles légales de la Trésorerie générale inférieures aux 40 millions de centimes avancées par Aftati.

 

-La direction du RNI décide de tourner la page des accusations proférées par Abdelaziz Aftati contre Salaheddine Mezouar: Le parti de la Colombe opte pour l’apaisement et l’audit du ministère des finances et décide de ne pas porter plainte devant la justice à ce sujet.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Affaire Aftati-Mezouar: Le RNI renonce à poursuivre en justice le PJD en attendant sa décision de reprendre ses activités au sein de l’institution parlementaire.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Les familles des détenus salafistes interpellent Benkirane et Ramid sur « la nouvelle justice »: le comité conjoint de défense des détenus islamistes organise deux sit-in de protestation devant les sièges du CNDH et du ministère de la Justice et des libertés et accuse Ramid d’avoir trahi la cause des détenus salafistes.

 

-Les sociétés de distribution des bonbonnes de gaz augmentent le prix de vente aux petits commerçants: la hausse varie entre 2 et 5 DH selon la distance séparant les points de vente et le siège de la société alors le gouvernement est aux abonnés absents.

 

-Les « camarades » du ministre de l’Habitat et de la politique de la ville à Taza présentent une démission collective de la section locale du PPS suite à l’effondrement d’une maison dans la médina de Taza et imputent la responsabilité à Nabil Benabdellah et l’accusent de ne pas avoir honoré ses engagements surtout qu’il avait affirmé qu’il présenterait sa démission si de tels incidents se reproduisaient.

 

-Hausse des prix des carburants: Les syndicats promettent à Benkirane un été « très chaud » et la CDT reporte l’annonce de la grève nationale après le mois sacré du Ramadan, ajoutant que ce débrayage pourrait être observé à la prochaine rentrée sociale.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-La Direction générale des Impôts est en cours d’élaboration d’une note détaillée qui sera prochainement adressée à tous les établissements bancaires concernant les opérations de recouvrement forcé sur les comptes bancaires des contribuables, au moment où le recours au dispositif de l’avis à tiers détenteur (ADT) ne cesse de devenir de plus en plus récurrent et de susciter une vive polémique au sein du secteur bancaire.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Le Conseil de gouvernement adopte le projet de décret fixant les modalités de répartition du soutien accordé aux partis politiques et les modes de son allocation. Par ailleurs, les magistrats de la Cour des comptes ont procédé à un audit des Caisses spéciales du ministère des Finances et Mustafa El Khalfi souligne l’intention du gouvernement de réviser le régime des indemnités et d’adopter un nouveau système basé sur le renforcement de la transparence, de la justice, de l’équité et du mérite.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Le plan « Rawaj » relatif au commerce de proximité, adopté par le gouvernement sortant, connaît des dysfonctionnements aux plans de l’exécution et de l’accompagnement, selon la Fédération marocaine des droits du consommateur qui appelle le ministère de tutelle à une véritable réévaluation de la gestion de ce programme.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Les employés des « autoroutes du Maroc » suspendent leur grève: La décision intervient, selon Mourad Zerbi, membre du bureau national des employés des autoroutes, à la suite de la signature par les représentants d’ADM, de l’UMT et des employés des autoroutes et les ministères de l’Emploi et de l’Equipement et du transport, d’un procès-verbal d’accord qui satisfait toutes les parties.

 

LIBERATION

 

-La France veut rapatrier ses call-centers : Avis de tempête sur les centres d’appels. C’est d’un véritable avis de tempête qu’il s’agit. Le troisième du genre en huit ans. Les centres d’appels des opérateurs français de télécommunications externalisées au Maroc risquent de plier bagage. Après Jean Louis Borloo en 2004 et Laurent Wauquiez en 2010, Arnaud Montebourg, le tout nouveau ministre du Redressement productif a reçu mardi dernier les dirigeants de Bouygues Telecom, d’Iliad, d’Orange et de SFR pour leur faire part de son voeu de voir les centres d’appels relocalisés en France et leur signifier sa préoccupation concernant la préservation de l’ensemble au sein de la filière.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Haute commission mixte : Engagements pour booster le partenariat entre le Maroc et la Tunisie. L’heure est à l’action pour booster concrètement le partenariat entre le Maroc et la Tunisie. C’est la volonté affichée par les chefs de gouvernement des deux pays, hier à Rabat, lors de la réunion de la haute commission mixte maroco-tunisienne qui a connu la conclusion de plusieurs conventions de partenariat. Il est temps de dépasser la phase des discours pour mettre en Âœuvre des accords portant sur plusieurs domaines à commencer par le volet économique. A l’heure actuelle, les échanges commerciaux bilatéraux ne sont pas à la hauteur des aspirations.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma