Dimanche 20 Août 2017

Revue de presse du mardi 08 Avril 2012

Ajouté le 8 Mai 2012 à 8:24


 

 

 

 

 lareleve.ma-MAPF

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du mardi 08 Mai 2012 :

 

AL MASSAE

 

 

-Abdelilah Benkirane mobilise sa majorité pour éviter l'instauration de l'impôt sur la fortune et des contacts intensifs sont menés actuellement pour garantir une présence massive des conseillers de la majorité à la 2ème Chambre pour barrer la route à cet amendement apporté par l'opposition au projet de loi de finances. Par ailleurs, des dirigeants PJDistes ont blâmé le représentant de l'UNTM, Mohamed Remmach après que ce dernier ait soutenu l'opposition au sujet de cet impôt.

 

-La Course à la présidence de l'USFP s'enflamme à deux mois de la tenue du congrès national du parti: Habib El Malki, Mohamed El Achâari et Ahmed Reda Chami candidats en lice aux côtés de Fathallah Oualalou, Maire de Rabat.

 

-Poursuite de l'audition de Khalid Alioua, ancien PDG du CIH qui pourrait être déféré devant le Parquet général dans les prochains jours, dans le cadre de l'affaire de dysfonctionnements relevés par la Cour des comptes au sein de l'établissement bancaire lors de la période où Alioua était à la tête du CIH.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

-Sur fond de craintes d'une victoire écrasante des islamistes lors des prochaines élections, Abdelilah Benkirane entame des consultations secrètes avec les leaders de la majorité sur les élections communales. Une source indique que Abdelilah Benkirane a déclaré à des responsables de son parti que la question des prochaines échéances électorales a été évoquée avec le ministre de l'Intérieur, Mohand Laenser. Ce dernier a indiqué que s'il est une volonté pour l'organisation des élections dans les prochains mois, il n'y aura pas de temps pour procéder à la révision des listes électorales.

 

ASSABAH

 

-Les diplômés chômeurs accusent Abdellah Baha et Mustapha El Khalfi de "rente gouvernementale" en raison du recrutement direct du fils de Baha et de l'épouse d'El Khalfi dans la fonction publique.

 

-De hautes instructions pour la régularisation de la situation de 56 walis et gouverneurs: Le ministère de l'Intérieur acquiert 12.000 motocyclettes au profit des chioukhs et moukkadems et régularise leur situation financière et administrative.

 

 

 

-Un plan des séparatistes pour faire échouer l'opération de recensement des Sahraouis des camps de Tindouf: Des différends éclatent entre les dirigeants du polisario en vue de faire gonfler le nombre des Sahraouis dans ces camps et l'Algérie établit de nouveaux camps dans lesquels sont installés des Sahraouis venus de Mauritanie et du Mali.

 

-Des dirigeants USFPéistes soutiennent la candidature de Ahmed Reda Chami au poste de Premier secrétaire du parti de la Rose: Les caciques de l'USFP mécontents des déclarations de certains dirigeants dans lesquelles ils ont estimé que le parti a perdu beaucoup de son aura.

 

AL KHABAR

 

-Mustapha Ramid entre sur la ligne des "matches truqués" du championnat national de football. Selon des sources bien informées, le ministre de la justice a donné ses instructions au Procureur du Roi au tribunal de première instance de Casablanca pour l'ouverture d'une enquête transparente et honnête sur les accusations proférées à l'encontre de plusieurs responsables chargés de la gestion du football concernant des tentatives de trucage des résultats de matches de 1ère et 2ème division.

 

+Abdelilah Benkirane prépare son prochain passage devant le Parlement et l'opposition promet une séance "très chaude et très animée". Selon des sources informées, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane et le ministre d'Etat, Abdallah Baha tiennent des réunions quasi-quotidiennes avec les ministres de leur parti et certains directeurs de départements sectoriels en vue d'avoir plus d'informations concernant la politique de gestion de ces secteurs.

 

+Débat serré et houleux sur la participation des sociétés au Fonds de solidarité sociale au milieu d'avis partagés des membres de la commission des finances. Certains membres de ladite commission affirment que les riches et les sociétés sont appelés à faire preuve de solidarité avec les couches démunies à travers l'augmentation des contributions au Fonds de solidarité, alors que les autres indiquent que les chefs d'entreprises doivent verser leurs contributions des recettes réalisées par ces sociétés selon des parts bien déterminées.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-La loi organique sur la grève freine le train du dialogue social: L'UMT et la CDT expriment leur rejet de discuter ce texte face à la persistance du gouvernement à accorder toute la priorité à cette loi organique pour qu'elle soit fin prête en début d'été.

 

-Le CIH fait tomber davantage de têtes. Des sources indiquent qu'un ancien haut responsable et un ex-directeur général adjoint au sein de cet établissement bancaire se verront interdire de quitter le territoire national dans le cadre des mesures de contrôle judiciaire, sur fond d'accusations de dilapidation de deniers publics suite au versement de prêts exceptionnels à certains promoteurs immobiliers débiteurs au CIH.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Les hauts cadres chômeurs attendent la réponse de Abdelilah Benkirane après avoir rencontré Mustapha El Khalfi et Habib Choubani dans un restaurant à Rabat. Au cours de cette rencontre, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement leur a promis de transmettre leurs doléances au Chef du gouvernement.

 

-Les diplômés chômeurs titulaires d'une licence mettent en garde Abdelilah Benkirane et dénoncent l'entêtement du gouvernement, la répression des manifestants et la non satisfaction de leurs revendications par l'Exécutif qui se contente uniquement de brandir des slogans.

 

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-Les magistrats du Maroc menacent de présenter une démission collective: Le Conseil national du club des magistrats du Maroc menacent de mener des mouvements de protestation allant jusqu'à la démission collective au cas où leurs revendications ne seront pas satisfaites.

 

-Les vice-doyens des facultés et les directeurs adjoints dans les établissements de l'Enseignement supérieur gèlent leurs activités administratives en protestation contre leur privation de la promotion et appellent à l'ouverture d'un dialogue pour la réévaluation de leurs indemnités.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Aziz Rebbah soumet à Abdelilah Benkirane le dossier relatif au trébuchement dans la réalisation du programme "Villes sans bidonvilles" à Kénitra: Des éléments des forces de l'ordre interdisent une manifestation de protestation de la commune Ouled M'Barek vers Rabat et le wali de la région accusé de faire entrave à la réalisation dudit programme.

 

-Abdallah Firdaous recourt à la Justice après avoir été relevé de ses fonctions du journal "Rissalat Al Oumma" et des parlementaires de l'Union Constitutionnelle protestent et menacent de former un mouvement réformateur au cas où le secrétaire général du parti refuse d'intervenir pour rétablir la situation.

 

ATTAJDID

 

-François Hollande remporte la course à l'Elysée face à Nicolas Sarkozy et des Marocains aspirent à une nouvelle politique en matière d'immigration. Selon Saad Dine Othmani, ministre des affaires étrangères et de la Coopération, les relations entre le Maroc et la France ne vont pas changer et "nous allons oeuvrer à les consolider davantage" et la députée PJDiste, Nezha El Ouafi déclare: "je souhaite que l'arrivée de François Hollande à l'Elysée permettra un nouveau traitement des questions de l'immigration et des immigrés".

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Le gouvernement refuse de qualifier "d'impôt" la contribution des entreprises au Fonds de solidarité sociale: Driss El Azami Idrissi, ministre chargé du Budget indique, devant la Commission des Finances à la Chambre des conseillers, que les contributions des entreprises audit Fonds n'est pas un impôt car elles seront perçues à partir des recettes réalisées par certaines sociétés depuis 2011.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Le Socialiste François Hollande remplace Nicolas Sarkozy à l'Elysée: Miloud Belkadi, enseignant chercheur en droit international, souligne que les relations distinguées entre le Maroc et la France resteront inchangées après la défaite de Nicolas Sarkozy, ajoutant que Paris ne pourra jamais revenir sur ses positions de soutien à Rabat.

 

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Nomination des patrons des établissements publics : L'opposition en embuscade à la Chambre des Conseillers. Au moment où l'opposition s'apprête à faire tomber le projet de loi de Finances à la deuxième Chambre, un autre texte pourrait connaître le même sort. Il s'agit de la loi organique sur la nomination des patrons des établissements publics qui sera présenté puis voté aujourd'hui au Parlement. Si les propositions d'amendements formulées par les partis de l'opposition, notamment le PAM ainsi que l'USFP, n'ont été retenues que partiellement par l'Exécutif, la donne va changer à la 2ème Chambre.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Maroc-CCG : une tournée très prometteuse. La crise en Europe, le tassement de la demande chez la plupart de ses partenaires commerciaux traditionnels et l'instabilité au Maghreb poussent le Maroc à diversifier ses débouchés. Dans un intervalle de 6 mois, Maroc Export, accompagné d'une cinquantaine d'entreprises exportatrices, a sillonné les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). La première fois, en octobre 2011, le périple a concerné le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis , la deuxième fois, la caravane s'est rendue du 26 avril au 4 mai en Arabie saoudite, au Sultanat d'Oman et au Bahreïn. Si le processus d'intégration du Maroc dans le CCG n'a pas abouti, sa position de partenaire privilégié est tout aussi bénéfique. A chaque étape du Prospectour (Arabie saoudite, Oman, Bahreïn), organisé par Maroc Export, les responsables moyen-orientaux n'ont eu de cesse d'insister : il est temps de passer de l'amitié au partenariat économique.

 

L'ECONOMISTE

 

-Présidentielles françaises : les réseaux marocains de Hollande. L'élection du Socialiste, François Hollande, à la présidence de la République française, aura-t-il un impact sur le couple Maroc-France ? La question n'est pas anodine surtout que Paris est le premier partenaire commercial et économique du Maroc et vice versa. Et du coup, c'est normal qu'un changement à la tête de l'Etat suscite des interrogations. Même s'il n'y a pas lieu de s'en inquiéter. Dans l'immédiat, la chose à faire pour le Maroc est de désigner rapidement un ambassadeur à Paris.

 

LIBERATION

 

-L'USFP savoure la victoire de François Hollande à la présidence de République française : la gauche, ce rêve possible contre la crise. Des lendemains de victoire qui chantent à Rabat. Ce dimanche 6 mai, le camp des socialistes marocains a passé une longue nuit de joie à peine contenue. A l'évidence, la victoire de François Hollande aux Présidentielles françaises est vécue intensément par la gauche marocaine. L'USFP ne boude pas sa joie. Le rêve à gauche est possible. Un rêve qui peut se faire réalité s'il y a refondation et des hommes et des femmes qui incarnent un projet collectif. A quelques mois du prochain congrès de l'USFP, ce constat a valeur de recommandation.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma