Mardi 17 Octobre 2017

Mariem Naciri ou l’éloge du flamenco

Ajouté le 12 Octobre 2017 à 11:07


Mohamed Ameskane

 

La deuxième édition de Flamenco Maroc, du 5 au 27 octobre 2017, fut inaugurée par l’exposition de la photographe Mariem Naciri qui, à coup de clichés sublimes, nous ressuscite les moments forts de la première édition.

 

 

Elle se définit comme photographe amateur, mais ses images sont d’une qualité hautement plus que professionnelle! Ingénieure en informatique, rien ne prédestinait la petite Mariem, d’origine slaouie mais née et grandit à Rabat, à une carrière artistique.  Inscrite à l’âge de 9 ans par ses parents pour des cours de piano pour en faire une musicienne, elle décrocha vite! Mais la photo c’est autre chose. Il se rappelle de la passion de son papa qui n’arrêtait pas de la prendre en photos. Ce fut son modèle, sa muse ! Possédant une infinité de clichés sur son enfance, son adolescence, elle ne cesse de les admirer, de les classer, de les scanner…

 

 

Passionnée par le jardinage, elle commence par prendre en photo ce qu’elle plante, captant la floraison ce qui surgit des entrailles de la terre pour s’épanouir absorbant l’air et la lumière. Le numérique débarque et elle acquit son premier appareil en 2005. Depuis elle ne cesse de capter l’instant s’intéressant à des thématiques bien choisies, en général dans le domaine culturel  Les Moussems et leurs Tbourida, le théâtre, le cirque avec ses derniers clichés, exposés aux nuits photographiques d’Essaouira, inspirés des différents spectacles de l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y de Salé, la musique, toutes les musiques entre le classique, Andalou,  jazz et flamenco.

 

 

Un vernissage haut en couleurs

 

Dans la salle d’exposition de l’Instituto Cervantes de Rabat, artistes, intellectuels et jeunes étudiants se sont donné rendez-vous pour admirer les images de la photographe le 5 octobre 2017. Tirées en numérique, les photos défilent nous révélant une maîtrise du cadrage, des jeux d’ombre et de lumière et cette force de capter des mouvements des danseurs avec une netteté éblouissante. Image après image, on est ébloui par le chatoiement des étoffes des danseuses, leurs tons et ces gestes ancestraux chers à ce genre musical unique célébrant à la fois la joie et la mélancolie. Très belle manière d’ouvrir le bal de la deuxième édition de Flamenco Maroc qui, outres, les diverses scènes flamenca nous propose une série de films. Demandez le programme !


 

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



La 5ème édition du Meeting international Mohammed VI d'athlétisme : Pari réussi pour la FRMA

Mariem Alaoui Selsouli réalise la meilleure performance mondiale

JO: l’athlète marocaine Selsouli exclue officiellement pour dopage

L’AMSD réclame une enquête sur le dopage dans l’athlétisme au Maroc

L’actrice égyptienne Mariem Fakhr El Dine n’est plus

Mariem Naciri ou l’éloge du flamenco

Mariem Naciri ou l’éloge du flamenco





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma