Dimanche 24 Septembre 2017

Abdellatif Hammouchi : Parcours d’un homme intègre qui travaille pour l’intérêt général

Ajouté le 12 Septembre 2017 à 12:55


Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Direction Générale de la Sûreté Nationale et de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire.

 


Bouhaddou Toudghi

 

Il est des hommes, dit-on, dont le parcours est un cheminement réussi de positions et d'actions suscitant l'admiration et le respect de tout le monde. C’est le cas de Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Direction Générale de la Sûreté Nationale et de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire.

 

Durant son parcours, s’étalant sur plus d’un quart de siècle au rangs de l’institution sécuritaire marocaine, le patron du pôle sécuritaire DGSN-DGST a cumulé une grande expérience et un savoir faire,  qui lui a permis d’être sollicité aussi bien par les français, les américains, les espagnols que les pays du Golfe pour traquer les cellules dormantes qui s’activent dans le monde entier.

 

En effet, Abdellatif Hammouchi, qui dispose de relais dans le monde entier, jouit de la confiance de nombreux services de renseignements étrangers grâce à sa prédisposition à collaborer sans distinction de nationalité.

 

Grace à sa compétence,  la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST depuis 2003, anciennement Direction de la Surveillance du Territoire DST) est devenue une fierté nationale. C’est sous sa direction et grâce à sa méthodologie sécuritaire, ménageant entre lutte contre les dangers terroristes et toutes les menaces qui guettent la sécurité du pays et le respect des droits de l’homme et Sous sa houlette, l’image de la DGST a considérablement changé, de grandes améliorations   au niveau des méthodes de fonctionnement sont remarquables ce qui a abouti à un service de renseignements normal, comme il en existe partout dans le monde”, selon le témoignage de plusieurs acteurs et militants associatifs.

 

Mieux encore, les services de la DGST sont loués par plusieurs pays ces dernières années, avec la montée de la menace terroriste qui a touché plusieurs régions dans le monde, et ce grâce au savoir faire de Abdellatif Hammouchi et  à l’efficacité de son staff dans la lutte anti-terroriste.

 

Ce parcours exemplaire a valu à Abdellatif Hammouchi, plusieurs consécrations. En effet, pour la première fois depuis l’indépendance du pays, SM  Le Roi a décoré en 2011 deux hauts cadres de la DST  lors d’une cérémonie officielle retransmise en direct à la télévision. L’un des deux honorés,  dont le  travail a été  publiquement salué par le souverain, était Abdellatif Hammouchi … Selon la dépêche officielle, la décoration d’El Hammouchi et du contrôleur général de la DST est intervenue pour rétribuer “leur contribution aux enquêtes menées suite à l’attentat contre la café Argana à Marrakech”. Une enquête rapide, plutôt efficace, puisqu’elle a permis l’arrestation du principal auteur de l’attentat et de ses complices en moins de trois semaines. C’est surtout - et ce n’est pas anodin - une enquête relativement propre puisque aucune atteinte majeure aux droits humains n’a été enregistrée.

 

Mais ce n’est pas tout..  Abdellatif Hammouchi n’a cessé depuis, de faire l'objet de reconnaissance à l’échelle internationale. Le patron de la DGST marocaine a été décoré par le secrétaire d’Etat espagnol à la sécurité. Une cérémonie de remise de décorations à des responsables de la DGST a été organisée, mercredi 22 octobre 2014 à Madrid, pour saluer la contribution de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) au  maintien de  la paix et de la sécurité dans le monde.

 

A cette occasion, Francisco Martinez, secrétaire d’Etat espagnol à la sécurité, a remis une des plus hautes distinctions espagnoles à Abdellatif Hammouchi, directeur général de la DGST.

 

Réservée aux personnalités étrangères, "la croix honorifique de mérite policier avec distinction rouge " lui a été décernée pour sa collaboration exemplaire.

 

En février 2015, Bernard Cazeneuve (alors ministre français de l’Intérieur en 2015) a enterré le rêves de quelques apprentis sorciers qui ont tout fait pour envenimer les relations avec le Maroc,  et ce en annonçant la décision de la France d’honorer le parton de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi, des insignes d’Officier de la Légion d’honneur.

 

Cet hommage appuyé rendu à M. Hammouchi, par le biais de la plus haute distinction décernée par la République à une personnalité étrangère, est une belle reconnaissance du professionnalisme et de l’efficacité des services de sécurité marocains, dont le rôle est jugé capital par l’ensemble des acteurs, soucieux de la stabilité et de la sécurité dans le monde, de manière générale, et en Afrique du nord et le Sahel, en particulier.

 

Après ses succès à la tête de la Direction de  la Surveillance du Territoire, domaine dans lequel il a excellé au point d’être félicité par des partenaires essentiels du Maroc comme la France, la Belgique et l’Espagne, Abdellatif Hammouchi a été nommé, le 15 mai 2015, par SM le Roi à la tête de la DGSN tout en  gardant ses responsabilités à la tête de la DGST. Six mois après cette nomination, la DGSN a été rénovée de fond en comble : mise en œuvre du nouveau plan pour la modernisation de l’appareil sécuritaire dans le but d’insuffler une nouvelle dynamique à cette dernière en lui permettant de développer et moderniser son mode de fonctionnement selon le quotidien, rénovation du parc automobile, grand effort de moralisation de la fonction de police, par le biais de l'opération "Mains propres", menée par le nouveau directeur général  de la DGSN et une coopération avec d'autres services notamment avec  le BCIJ.

 

Parcours d’un homme intègre qui travaille pour l’intérêt général

 

 

Abdellatif Hammouchi est l’un des hommes les mieux informés du royaume et les plus influents de l’institution  sécuritaire marocaine. Au sein de la DST, l’homme a eu un parcours exemplaire, passant de simple fonctionnaire fraîchement diplômé en 1993 au poste  du  directeur général de l’un des services des renseignements les plus stratégiques du pays.

 

Hammouchi, alors étudiant à l’Université Mohammed Ben Abdellah de Fès, a toujours su rester loin des confrontations idéologiques qui opposaient islamistes et gauchistes, préférant se concentrer plutôt sur ses études. En 1993, le jeune Hammouchi décroche un diplôme de 3eme  cycle en droit à l’université Dhar EL Mehraz qui a toujours été le fief des étudiants de l’extrême gauche et des islamistes de toute obédience.

 

Le haut diplômé intègre, dès l'âge de 27 ans, le corps de la sécurité, où il s’est vite fait remarquer par son sens élevé de la discipline, ses qualités morales, mais aussi et surtout par sa capacité à anticiper et déchiffrer les grandes problématiques se rapportant à la sécurité. Une capacité qu'il mettra à l'épreuve avec brio, lors des attentats terroristes survenus en ce tristement célèbre 16 mai 2003 à Casablanca. Deux ans plus tard, en 2005, il est nommé Directeur de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire. Une première, puisque jamais aucun de ses prédécesseurs n'a pu accéder à ce poste à l'âge de 35 ans!

 

Avec l’attentat de l’hôtel Atlas-Asni à Marrakech, il se frotte au fonctionnement des cellules islamistes djihadistes qui finiront par n’avoir plus aucun secret pour lui.

 

Hammouchi est incontestablement un infatigable analyste qui connaît ses dossiers sur le bout des doigts.

 

C’est sous l’ère de Hamidou Laanigi nommé en 1999 à la tête de la DST que ce spécialiste de la menace salafiste devient incollable sur les réseaux islamistes marocains mais aussi mondiaux.

 

Au lendemain des attentats sanglants du 16 mai 2003, le général est débarqué pour être remplacé par son dauphin, Ahmed Harari qui dirigera la DST jusqu’à décembre 2005.

 

En 2007, Abdellatif Hammouchi, âgé alors de 39 ans seulement, devient le plus jeune directeur général de la DST. Très vite, il est d’ailleurs confronté à de nouveaux attentats islamistes qui secouent le royaume.

 

Tout juste nommé, il fait ses preuves en décapitant les cellules opérantes qui ont déclenché les attentats sanglants de Casablanca mais aussi les idéologues du mouvement de la salafiya jihadiya marocaine.

 

Son efficience au lendemain de l’attentat du café Argana à Marrakech en 2011 lui vaudra d’ailleurs d’être décoré par le SM Roi Mohamed VI  du Wissam Al Arch au rang d’officier. Et pour cause, en 3 semaines seulement, le service qu’il dirige saura appréhender l’auteur de l’attentat et ses complices.

 

Comme il a été susmentionné, Abdellatif Hammouchi qui dispose de relais dans le monde entier jouit de la confiance de nombreux services de renseignement étrangers grâce à sa prédisposition à collaborer sans distinction de nationalité. Son savoir faire lui permet d’être sollicité aussi bien par les français, les américains, les espagnols que les pays du Golfe pour traquer les cellules dormantes qui s’activent dans le monde entier. Nicolas Sarkozy n’avait pas hésité à le faire chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur en 2011.

 

L’Espagne a par la voix de son secrétaire d’Etat assuré que les distinctions dont Hammouchi a fait l’objet, venaient "en reconnaissance de l'excellence et de la fluidité des relations basées sur la confiance et l'entraide mutuelle qui unissent les deux pays voisins".

 

 Aujourd’hui encore, et rien que lors des dernières attentats meurtrièrs qui ont touché Barcelone, Abdellatif Hammouchi a rencontré les trois plus hauts responsables sécuritaires du voisin ibérique. En effet, le patron de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) et de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) s’est entretenu, fin août dernier, ainsi que ses équipes avec «les trois plus hauts responsables de la lutte antiterroriste, du renseignement et de la sécurité» du voisin ibérique. Il s’agissait de José Louis Olivera, Directeur du Centre d’Information sur le terrorisme et le Crime Organisé (CITCO), Pablo Salas, Général, Chef du Service des renseignements de la Garde Civile, ainsi que Enrique Baron, Commissaire Général pour l’information du corps national de la police.


Des visites réciproques ont été organisées entre les différents responsables sécuritaires des deux Royaumes, et la collaboration entre les deux pays s’est soldée par des résultats convainquent, en témoigne la dernière opération de démantèlement d’une cellule terroriste liée à Daech(EI), qui planifiait de perpétrer des attaques "d'envergure" visant  les deux pays..








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Une femme et des hommes

Corruption:Un conservateur pris la main dans le sac

Handball: Coup d’envoi aujourd’hui du 20eme Championnat d’Afrique

Alphabétisation: Le Maroc a pris un retard considérable

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Karim Taj, Fekkak et Mahamma et Ali Idrissi, grands cabinards du PPS

Les nouveaux Charlatans

Villa des arts de Casablanca : Rencontre avec Rachida Madani et Rachid Khaless

Scandale sexuel à l’Office national des Aéroports

Anouar Malek demande aux Qataris 500.000 € contre ses déclarations

Le kiosque: dissensions au sein de l’alliance Benabdellah-Benkirane

Départ de SM le Roi à destination du Mali

SM le Roi regagne le Maroc au terme d’une tournée dans quatre pays africain

Une délégation française au Maroc pour tenter d'aplanir la crise

SM le Roi préside à Rabat une réception à l'occasion de la Fête du Trône

Lutte anti-crime: L’Espagne décore des responsables de la DGST

L'Espagne honore les Services de Sécurité marocains

Le soutien à un escroc marocain qui interroge !

Carte des risques: le Maroc plus sûr que l’Espagne en 2015, l’Algérie «pays à haut risque»

Le Maroc nie demander l'immunité pour ses diplomates en France





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma