Mardi 26 Septembre 2017

Bouteflika à la Télé officielle: une autre preuve de la vacance du pouvoir

Ajouté le 7 Septembre 2017 à 19:14


Bouhaddou Toudghi

 

En voulant faire avaler au peuple algérien que le président Bouteflika se porte très bien et qu’il est en «possession de ses facultés physiques et intellectuelles», les responsables de la piètre mise en scène de la séquence éclair diffusée aujourd’hui par la télévision publique algérienne, où le locataire du Palais El Mouradia est apparu plutôt aphone et amorphe, n’ont fait que  conforter ceux qui brandissent l'article 102 pour la destitution du président invalide, depuis son accident vasculaire cérébral (AVC), diagnostiqué en 2013 à l'hôpital militaire Val-de-Grâce, à Paris.

 

En effet, cette mise en scène, qui a été servie mercredi 6 août par la télévision publique algérienne, et où les Algériens n'ont eu droit qu'à 30 secondes de plans d'un président plutôt aphone et amorphe, n’a pas réussi à dissiper  les inquiétudes du peuple sur l'état de santé du Président, ni convaincre ceux qui appellent à l’application de l’article 102 de la Constitution sur la déclaration de l’état d’empêchement du Président, et qui doutent sur la capacité du président Abdelaziz Bouteflika à diriger le pays, à cause de sa maladie.

 

Il a été question, une autre fois, d’une scène théâtrale mal interprétée, et où les metteurs en scène ont échoué dans la mission qui leur a été confiée, au même titre que ces valets et autres rabatteurs d’un système agonisant à l’image de ce président, qui veulent à tout prix prouver le contraire dans un effort dérisoire en faisant de l’Algérie la risée du monde.

 

Une autre Mise en scène ratée:

 

Il y a eu, d'abord, la traditionnelle photo de famille du président avec les membres du gouvernement Ouyahia, où Bouteflika apparaît affalé sur une chaise, les bras ballants et le regard vide. Vient ensuite, la séquence où l'on a usé et abusé de tous les subterfuges pour tenter de "vivifier" un président incapable de la moindre motricité et élocution. Plans de coupes, zooms arrière, plans fixes sur les ministres visiblement gênés de jouer les figurants dans un spectacle de très bas niveau et où même les lustres de la salle où devait se tenir le conseil des ministres "présidé" par son excellence, ont eu droit à des images!

 

Point d'orgue de cette affligeante mise en scène, c'est quand la télévision algérienne a zoomé sur le président faisant mine de tourner des pages comme s'il ne tenait qu'à cet "exploit" pour montrer qu'il était capable de diriger 40 millions d'Algériens! Mais même sur ce coup, la tentative de monsieur le président a fait pschitt! Bouteflika a en effet démontré qu'il n'était pas en mesure de bouger le petit doigt, a fortiori ses bras, ou encore ses lèvres pour placer la moindre parole!

 

L’«apparition» de Bouteflika à la chaine de  télévision officielle a été exploitée à outrance par la junte au pouvoir, pour faire avaler au peuple algérien qu’il  n’est pas question d’appliquer l’article 102 de la constitution (précédemment article 88) puisque le président est «sain et sauf» et est même capable de camper le rôle de quelqu’un pouvant…ou plutôt faisant mine de tourner des pages..

 

Cette apparition montée à toutes pièces, n’était en fait qu’une ridicule mise en scène dont le clan présidentiel se serait bien passé. Car cette nouvelle apparition éclair et mutique n'a fait que conforter ceux qui brandissent l'article 102 pour la destitution du président invalide. Une apparition qui a en effet apporté de l'eau au moulin des partis de l'opposition, à leur tête Soufiane Jilali, le président du parti du parti « Jil Jadid» (nouvelle génération) à l'origine de la campagne lancée sur les réseaux sociaux pour revendiquer l'application dudit article à l'encontre de Bouteflika. Un président qui n'est que l'ombre de lui-même, à l'image de tout un pays en crise et sans réel maître à bord.

 

 

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Logements : La voie royale

Un sexologue marocain propose le "speed dating" pour résoudre les problèmes du célibat

RELATIONS ALGÉRO-MAROCAINES: Ouverture des frontières en 2012?

Signature...

PJD : des voix discordantes

Corruption:Un conservateur pris la main dans le sac

L’Orchestre Philarmonique du Maroc démarre l’année 2012 avec un beau programme

Alphabétisation: Le Maroc a pris un retard considérable

Après l’affaire Abu Ghrib : les Marines enquêtent sur une vidéo choquante en Afghanistan

Chamakh veut d’abord faire une CAN fantastique, Le reste suivra

Les Algériens votent pour élire leurs députés

Bouteflika à la télévision: le ridicule par l’image

Bouteflika à la Télé officielle: une autre preuve de la vacance du pouvoir





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma