Mardi 22 Août 2017

Donald Trump se dit prêt à frapper la Corée du Nord

Ajouté le 12 Août 2017 à 13:35


Lareleve.ma

 

Donald Trump a maintenu un haut niveau de tension vendredi sur le dossier nord-coréen, affirmant que l'option militaire était "prête à l'emploi" contre Pyongyang.

 

Face à une surenchère sans précédent entre Washington et Pyongyang, la Chine a enjoint aux deux pays de "faire preuve de prudence" et a exhorté Pyongyang à éviter les "démonstrations de force".

 

Depuis son golf de Bedminster, près de New York, où il passe ses vacances, le président américain a annoncé qu'il s'entretiendrait vendredi soir avec son homologue chinois Xi Jinping.

 

"Nous travaillons très étroitement avec la Chine et avec d'autres pays", a déclaré Donald Trump après une réunion de travail avec son équipe diplomatique, en particulier son secrétaire d'Etat Rex Tillerson.

 

La Chine est le principal partenaire économique de la Corée du Nord et son rôle est crucial pour l'efficacité des sanctions économiques prises contre la Corée du Nord pour l'obliger à freiner ses programmes nucléaire et balistique.

 

Multipliant les interventions devant les caméras et sur Twitter, M. Trump a persisté dans le registre belliqueux adopté depuis trois jours: "S'il fait quoi que ce soit visant Guam, ou un autre territoire américain, ou un allié des Etats-Unis, il le regrettera vraiment et il le regrettera rapidement", a-t-il lancé, évoquant le jeune leader nord-coréen Kim Jong-Un.

 

Son attitude ne contribue-t-elle pas à faire monter la tension à un niveau dangereux? "Mes détracteurs disent cela parce que c'est moi. Si quelqu'un disait exactement la même chose, ils diraient +Quelle grande déclaration!+", a-t-il répondu, assurant que des "dizaines de millions d'Américains" étaient heureux qu'un président "parle enfin haut et fort" pour leur pays et ses alliés. Il a assuré avoir le soutien du Japon et de la Corée du Sud.

 

Quelques heures plus tôt, M. Trump --qualifié par Pyongyang d'"odieux fanatique de la guerre nucléaire"-- avait souligné sur Twitter que les solutions militaires étaient "complètement en place" et "prêtes à l'emploi" si la Corée du Nord se comportait imprudemment.

 

Jusqu'à l'annonce d'une discussion avec Xi Jinping, aucun signe d'apaisement n'était perceptible. Or les prochains exercices militaires conjoints entre Séoul et Washington, durant lesquels les tensions sur la péninsule coréenne tendent à s'aggraver, commencent prochainement, autour du 21 août.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Ballon d’or 2011: Qui de Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Xavi sera élu joueur de l'année 2011?...

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

McDonald’s Maroc confirme son engagement social

Jean-Claude Denis remporte le grand prix du festival d'Angoulême 2012

Roberto Carlos arrêtera sa carrière en décembre

La BAD, premier partenaire au développement du Maroc

Le Barça s'accroche aux branches

Espagne: le Real et le FC Barcelone à l'arraché

Le "pink slime", du bœuf à l'ammoniaque servi dans les cantines américaines

33 millions d'euros pour Messi cette année

La menace terroriste, fonds de commerce de Donald Trump

Donald Trump, officiellement nommé candidat du GOP pour les présidentielles US de 2016

Michael Flynn, conseiller du president Trump à la sécurité nationale, démissionne

Donald Trump se dit déterminé à tenir ses promesses de campagne

"Hitler ne gazait pas sa population": le porte-parole de Trump s'enfonce en direct

Donald Trump se dit prêt à frapper la Corée du Nord





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma