Lundi 01 Mai 2017

Revue de presse du Lundi 23 Avril 2012

Ajouté le 23 Avril 2012 à 10:13


 

 

 

lareleve.ma-MAPF

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du Lundi 23 Avril 2012 :

 

AL MASSAE

 

-Le scandale de la vente de bébés marocains à des familles espagnoles au préside occupé de Sebta secoue l'opinion publique en Espagne et au Maroc: L'affaire a éclaté suite à une enquête diffusée par la troisième chaîne de télévision espagnole au cours de laquelle des femmes et des hommes ont livré leurs témoignages sur la vente de nouveaux nés marocains à des familles espagnoles.

 

-Mustafa El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement indique qu'il va dévoiler la situation financière de la "SOREAD-2M" ce lundi en séance plénière à la Chambre des Représentants et annoncer les mesures prises pour la mise en application des cahiers des charges qui ont suscité un large débat dernièrement.

 

-Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, accuse des "parties" de téléguider plusieurs fonctionnaires du secteur public pour critiquer les responsables de son parti au sujet des initiatives de réforme qu'ils ont prises, allusion faites aux critiques contre les décisions des ministres PJDistes particulièrement celles relatives aux cahiers des charges du pôle audiovisuel public.

 

-Aziz Rebbah, ministre de l'Equipement et du Transport critique fermement les parties opposées au projet du TGV: il les accuse de proférer des accusations sur la base de fausses données, et les appelle à un débat " créatif" et "civilisé".

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAKHRIBIA

 

-Aziz Rebbah tire à boulets rouges sur l'USFP et déclare que le projet du TGV est devenu un projet du PJD, soulignant que le parti de la Rose avait signé la convention relative au projet auquel il est opposé aujourd'hui comme ce fut le cas pour la privatisation pour laquelle il s'est érigé en porte flambeau.

 

-La bataille "des cahiers des charges" arrive au parlement et Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte parole du gouvernement répond aujourd'hui à Salim Cheikh et à Samira Sitaïl en dévoilant les dysfonctionnements dans la gestion financière de la deuxième chaîne 2M.

 

-Le secrétaire général du PAM, Mustapha Bakkoury déclare que "le G8 est fini" et annonce sa possible candidature lors des prochaines élections, ajoutant que la hache de guerre est enterrée avec les islamistes et qu'il se penche pour finaliser ses réponses aux problèmes des Marocains dans le cadre du projet de société que défend son parti.

 

-Les déclarations de Nabil El Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe, concernant le Sahara provoque la colère du Maroc. Des sources précisent que ces déclarations peuvent conduire à une grande crise entre le Maroc et la Ligue arabe au cas où des éclaircissements ne seraient pas apportés à ce sujet.

 

-Les détracteurs du président du RNI Salaheddine Mezouar exigent un quota de 1000 délégués sur les 3000 au 5ème congrès national du parti. Ils accordent un délai pour donner suite à leurs revendications, sinon ils envisagent des sit-in de protestation devant le siège du parti et l'endroit où aura lieu le congrès.

 

ASSABAH

 

-Le Secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane déclare que les bénéficiaires de la situation qui prévalait auparavant combattent le processus de réforme que mène son parti, ajoutant l'engagement de réforme et de changement pris par sa formation politique ne peut le dérober de poursuivre sa mission d'amélioration de la situation de la société.

 

-Un Commandant et 10 gendarmes impliqués dans un réseau de trafic de drogue à Settat. L'enquête diligentée par les éléments de la gendarmerie royale fait état de contacts téléphoniques entre les prévenus et les membres du réseau et la liste des personnes impliquées demeure ouverte.

 

-Le Wali-Directeur des walis au ministère de l'Intérieur, chargé du dossier des auxiliaires d'autorité, menace les Moqadems et les chioukhs de mettre à exécution la procédure de révocation et des sanctions en cas de la persistance de leur mouvement de protestation. Il annonce à leur coordinateur l'impossibilité de leur intégration dans la fonction publique car ils sont une "spécificité marocaine" .

 

-Le ministre de l'Equipement et des transports, Aziz Rebbah défend le projet du TGV et insiste sur l'importance de ses retombées économiques et sociales, ajoutant qu'il n'y a pas de raisons d'arrêter le projet dont la réalisation ne se fera pas au détriment d'autres projets à caractère social.

 

AL KHABAR

 

-Habib El Malki, membre du Bureau politique de l'USFP déclare que le PJD "se comporte comme un parti unique" et que "le gouvernement est devenu en fait celui du parti unique". Il fait état de l'absence du rôle du Chef du gouvernement qui était largement présent dans les petites et grandes affaires lors des précédentes expériences, soulignant que la participation de l'USFP dans les précédents gouvernements a été "boiteuse".

 

-Le courant réformateur au sein du RNI exprime son attachement à l'unité du parti et précise que sa participation aux travaux du 5ème congrès national du parti de la Colombe est tributaire de la satisfaction de nombreuses revendications, à savoir la présentation d'excuses et la réhabilitation des militants exclus de la participation aux instances locales et nationales. Le courant réformateur insiste aussi sur la nécessité de le faire participer aux travaux du comité préparatoire et des commissions en plus de l'adoption de l'actuel règlement intérieur du parti pour l'organisation du congrès.

 

-"Gifle arabe pour la diplomatie marocaine": Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération demande des explications sur la véracité de déclarations à la presse du Secrétaire général de la Ligue arabe Nabil El Arabi concernant le dossier du Sahara et dans lesquelles il reconnaît le droit à l'autodétermination.

 

AL AHDATH AL MAGRIBIA

 

-Réunion ministérielle pour apaiser la tension suscitée par les cahiers des charges du pôle audiovisuel public: Nabil Benabdellah demande une réunion informelle du gouvernement mardi pour prendre une décision concernant ces cahiers et Abdelilah Benkirane indique que la réforme ne sera pas de tout repos, soulignant que les parties opposées à ces cahiers des charges ayant bénéficié de la situation qui prévalait résistent actuellement au processus de changement.

 

-Les centrales syndicales écartent l'éventualité de la présentation de la loi sur la grève devant le Parlement en juin prochain: Le round du dialogue social, tenu jeudi dernier, constitue un échec pour le gouvernement face aux centrales syndicales, après qu'il ait été décidé de tenir uniquement deux sessions du dialogue par an, la première en avril et la seconde en septembre et de soumettre la loi organique sur la grève à l'une des cinq commissions nouvellement créées et qui n'ont pas encore entamé leurs travaux, ce qui écarte l'éventualité de la finalisation de ladite loi avant juin.

 

-Vastes opérations d'"assainissement" au sein des services de la police et de la gendarmerie royale: Arrestation de plusieurs éléments de la police et de la gendarmerie dans plusieurs villes pour connivence de certains de ces éléments avec des réseaux de trafic de drogue et la liste des présumés impliqués demeure ouverte.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Le ministre de l'Education nationale, Mohamed El Ouafa demande aux académies de lui faire parvenir les factures des dépenses relatives à la réalisation du plan d'urgence et les informe de la visite de missions d'inspection à ce sujet.

 

-Des centrales syndicales lancent une campagne de collecte d'un million de signatures contre Abdelilah Benkirane: Elles accusent le gouvernement de menacer la paix sociale et menacent de descendre dans la rue pour protester contre l'atteinte de l'Exécutif aux principes de la démocratie, notamment le droit à la grève et à la protestation.

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-Le Maroc interpelle le Secrétaire général de la Ligue arabe concernant sa position hostile à l'intégrité territoriale du Royaume: La Ligue arabe réagit rapidement à travers un communiqué dans lequel elle souligne que ce qui a été imputé à Nabil El Arabi sur la question du Sahara "n'est pas bien précis".

 

ATTAJDID

 

-Le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi répond aujourd'hui à la Chambre des représentants à ses détracteurs concernant les cahiers des charges du pôle public audiovisuel.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Le Maroc impose ses conditions aux Européens désirant exploiter ses ressources halieutiques. Le ministre de l'Agriculture et des pêches maritimes Aziz Akhannouch déclare que le Maroc n'envisage pas d'engager des négociations concernant l'accord de pêche avec l'UE en dehors du respect de ses ressources, de son environnement et des intérêts du secteur de la pêche.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Le Secrétaire général de la Ligue arabe "empiète" sur les prérogatives des Nations Unies après avoir reconnu le droit à l'autodétermination et le Maroc demande des explications à ce sujet.

 

AL MOUNAATAF

 

-Le dialogue social "se noie" dans les formalités: Les attentes de la classe ouvrière se heurtent aux atermoiements du gouvernement alors que le 1er mai serait "très chaud" à cause de la stagnation du dialogue.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Abdelilah Benkirane indique que le PJD a choisi l'approche de la réforme dans le cadre de la stabilité, soulignant que ce choix, bien qu'il soit difficile, ne sera pas abandonné afin de servir les intérêts du pays et des institutions, tout en appelant les personnes honnêtes à immuniser ces institutions.

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Pour éviter un mauvais classement du Maroc au prochain rapport du World Economic Forum sur la compétitivité, la CGEM s'active en coulisses pour mobiliser ses adhérents : Mohamed Horani mécontent du désintérêt des entreprises. Depuis quelques jours, la présidence tente de mobiliser les adhérents aussi bien que les fédérations que les entreprises, pour éviter encore un nouveau mauvais classement. Dans ce sens, Mohamed Horani a envoyé une correspondance à tous les présidents de fédérations les invitant à mobiliser les entreprises et leurs secteurs.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-TGV :Rebbah et Khlie prennent les choses en main. Le ministre de l'Equipement et du Transport et le DG de l'ONCF, ont été réactifs et décidé de prendre les choses en main après leur retrait de la rencontre avec le collectif des ONG "Stop-TGV", qui devait avoir lieu jeudi dernier, mais qui a été annulée suite à la distribution, avant le débat, d'un article contenant des allusions tendancieuses sur le projet. Certaines parties ont vu dans cet incident un motif pour le gouvernement de fuir le débat. Une rencontre avec la presse a ainsi été organisée samedi par le ministre et le patron des chemins de fer pour expliquer leur position et les causes de leur retrait du débat avec les anti-TGV. Sur ce point, Abdelaziz Rebbah a été on ne peut plus clair : "C'est nous qui avions invité la société civile à ce débat. Une fois sur place, nous avons été surpris par la distribution d'un article qui nous porte atteinte. Insulter un responsable ou un projet est pour nous chose inacceptable".

 

L'ECONOMISTE

 

-CGEM: Une femme brigue la présidence! une femme aux commandes de la Confédération patronale? Miriem Bensalah-Chaqroun, administrateur des Eaux minérales d'Oulmès, est officiellement partante pour la course aux présidentielles dont les candidatures seront closes le jeudi 26 avril. D'ores et déjà, plusieurs membres qui comptent parmi les plus importants groupes industriels du pays, ont déjà exprimé leur soutien (officieux ou officiel) à Miriem Bensalah Chaqroun.

 

LIBERATION

 

-Accord de pêche Maroc-UE: les tractations commencent aujourd'hui. C'est aujourd'hui que débutent au Luxembourg de nouvelles discussions entre le Maroc et l'UE sur un éventuel renouvellement de l'accord de pêche suspendu depuis le 14 décembre 2011. Des pourparlers qui s'annoncent serrés vu la position non enthousiaste de la partie marocaine. En effet, les voix qui sont opposées à la reconduction dudit accord et à la renégociation d'un nouvel accord qui s'inscrirait dans la même optique sont nombreuses.

 

AL BAYANE

 

-Dialogue social: Vers un compromis concerté. Le gouvernement et les syndicats, réunis jeudi dernier, dans le cadre des sessions du dialogue social, sont tombés d'accord sur les questions à trancher en priorité cette année, à la lumière des recommandations qui seront élaborées par les commissions thématiques mises sur pied. Ainsi, il a été convenu de mettre sur pied des commissions thématiques composées de représentants syndicaux et du gouvernement pour approfondir la réflexion sur la révision du décret relatif à l'élection des commissions paritaires, du statut de la fonction publique, de la grille des salaires ainsi que de la réforme des régimes de retraite et de la loi organisant les syndicats.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma