Mardi 26 Septembre 2017

La réhabilitation des monuments de l’ancienne médina de Fès, une des priorités du Roi du Maroc

Ajouté le 25 Mai 2017 à 14:32


Farid Mnebhi

 

Fermement déterminé à redonner aux medersas (école théologique musulmane où l'on enseigne, dans le monde sunnite, un ou plusieurs des quatre rites (hanafite, chaféite, malékite et hanbalite), qui correspondent à quatre écoles de droit, légèrement différentes sur certains aspects canonique et traditionnel, mais aussi la philologie et la linguistique arabe) leurs lettres de noblesse d’antan, et à veiller de manière permanente à la diffusion des valeurs de l'Islam du juste milieu, de la modération, de la tolérance et de l'ouverture sur l'autre, le Roi du Maroc avait lancé, le 04 mars 2013, un programme de rénovation à l'identique  d'édifices historiques de la ville de Fès, capitale spirituelle du Royaume du Maroc.

 

Ainsi, le Souverain marocain a présidé, le 24 mai 2017, à la bibliothèque Al Qaraouiyine à Fès, la cérémonie de présentation du programme de réhabilitation des anciennes médersas de Fès, après leur restauration et leur ouverture, à des fins d’hébergement et d’enseignement, au profit respectivement d’étudiants du cycle terminal «Al Alimiya» et de ceux de la filière de la calligraphie de l’Université Al Qaraouiyine.

 

A cette occasion, le Roi Mohammed VI a visité la Medersa Mohammadia, édifiée par Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, les Medersas construites à l'époque des Mérinides au 13ème et  14ème siècle, à savoir Seffarine (dédiée à l'enseignement des sciences sociales et humaines) et Mesbahiya, ainsi que la Medersa de Sahrij qui abrite le cycle de formation en calligraphie.

 

Le Souverain marocain a également visité Dar Al Mouaqqit, qui sert, à la fois, d’observatoire pour un savant astronome chargé de l’observation du croissant lunaire et de l’établissement du calendrier des horaires de prière, et de musée où sont exposés d'anciens instruments astronomiques marocains et arabes traduisant l'intérêt que l'on portait à la notion de l'espace-temps dans la culture islamique.

 

Avec ces réhabilitations, l’Université Al Qaraouyine, le plus ancien établissement d’enseignement supérieur islamique dans le monde, demeure un haut lieu de mémoire et d’histoire et un acteur majeur dans la diffusion des sciences de la religion, au service du rayonnement de la civilisation islamique.

 

Fondée au 9ème siècle, sous la dynastie des Idrissides, l'Université Al Qaraouiyne renoue, après sa complète restructuration, avec son histoire millénaire en contribuant à faire connaître les sciences islamiques, l’histoire du Maroc, le patrimoine du fikh islamique et tout particulièrement du fikh malékite, en portant soin à ses sources et en oeuvrant à sa diffusion.

 

Cette initiative du Souverain marocain, qui a nécessité un investissement de près de 04 millions d'Euros, conforte également l’Université Al Qaraouyine dans l’accomplissement de ses missions, tout en lui permettant de retrouver son rayonnement dans le domaine des connaissances et son rôle de leader qu’elle a toujours joué depuis sa création.

 

Elle traduit aussi la ferme détermination du Souverain Maroc de redonner aux medersas leurs lettres de noblesse d’antan.

 

Ces édifices réhabilités viennent enrichir le patrimoine matériel et immatériel du Maroc et permettront à l'Université Al Qaraouiyine d'assurer pleinement son rôle dans la diplomatie religieuse du Maroc.

 

L'Université Al Qaraouiyine, sous la conduite du Roi Mohammed VI, participe à la mise en œuvre de la politique africaine du Maroc, en assurant la formation de plusieurs étudiants originaires de pays africains dans les domaines des sciences de la charia, des études et de la pensée islamiques.

 

A noter que la Directrice Générale de l'Organisation des Nations-Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO), Madame Bokova, présente lors de cette cérémonie, a salué cette initiative du Roi du Maroc et lui a exprimé toute son admiration et ses respects.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Ouverture à Rabat de la 18è édition du Festival international du cinéma d'auteur

Une batterie de mesures pour la réhabilitation des anciennes villes

Plan d’action pour la réhabilitation des anciennes écoles israélites

Le Kiosque: Immobilier, le marasme s’installe

Physionomie de la presse quotidienne

Installation des membres du Conseil supérieur de l'éducation

La réhabilitation des Grottes d’Hercule traduit l’intérêt particulier que SM le Roi accorde à la valorisation du patrimoine historique de Tanger

SM le Roi inaugure une série de projets pour la réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca

La réhabilitation des monuments de l’ancienne médina de Fès, une des priorités du Roi du Maroc

Des robots geôliers en Corée du Sud

Les Amazighes de Kabylie célèbrent le nouvel an amazigh YENNAYER

Inauguration de projets à EL Jadida

SM le Roi s'informe des programmes d'assainissement à Khouribga

Habitat anarchique: destruction de quelque 7000 logements non réglementaires en 2011

construction de la plus grande laverie des phosphates au monde

Revue de presse du Lundi 02 avril 2012 :

L’AMDH réclame à la France et l’Espagne réparation des préjudices

Patrimoine de Casablanca : redécouvrir la richesse architecturale

Premier symposium sur l'architecture écologique marocaine, du 25 au 28 avril à Fès





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma