Dimanche 22 Octobre 2017

Déclaration Benkirane : Les prémices d’une déception annoncée …

Ajouté le 18 Janvier 2012 à 15:13


 

 

Bachir Znagui

 

   Demain jeudi 19 janvier, aura lieu enfin, la cérémonie  parlementaire de la déclaration gouvernementale  tant  attendue; celle-ci se tient  à 11 h de la matinée avec un retard qu’aucune source n’a véritablement expliquée, l’argumentaire présenté à ce sujet par Abdel Ilah Benkirane , le chef du gouvernement et par le porte-parole du nouvel exécutif , M Khalfi , est plutôt inquiétant. Le  retard  serait dû –dit -on- à la demande des ministres du nouveau gouvernement .Ils auraient demandé un temps suffisant pour l’examen des volets concernant leurs départements respectifs ;  ce qui reflète donc déjà une  carence en matière de coordination et  de discipline politique. Mais ce n’est finalement qu’une question de détail dans le cycle du déficit de gouvernance « équitablement » partagé par les intervenants politiques nationaux. Bref, Demain M Benkirane va prononcer sa déclaration gouvernementale, mais les préliminaires de cette déclaration semble confirmer les appréhensions exprimées par certains observateurs ; avant-hier soir , face à la tv nationale ,M Benkirane exhortait ses ministres de « traduire en mesures concrètes  les termes de la déclaration gouvernementale »,ça craint et on ne peut être qu’étonné de voir le chef du gouvernement reconnaitre implicitement que son speech n’était qu’une déclaration d’intentions. Même s’il est prématuré de discuter du contenu de cette déclaration, on sait d’après les déclarations des uns et des autres, que la question du SMIG à 3000 DH n’est plus à l’ordre du jour ; des engagements  sur la question seront prises ultérieurement sans précision du  le taux d’augmentation qui sera fixé. On sait  également que le taux de croissance prévu pour le PIB serait de 5 , 5%, loin des 6 et 7 % promis par le PJD . Pour le taux de chômage à 8% on serait tenté de dire Inchallah, car  il est quasiment impossible d’atteindre un tel taux avec une croissance économique si limitée ! Enfin on nous dit que le taux d’alphabétisation serait de 80 % , mais nul n’est en mesure de dire comment ?!

 

  En tout cas , en vue d’une analyse plus fine , on doit attendre demain pour prendre  connaissance du document officiel . Pour le moment, nous n’avons que les indiscrétions des ministres et officiels, la confiance par rapport à cette étape du nouveau mandat gouvernemental est cependant en train de fondre. A entendre un Ramid qui déclare : «  le succès de l’action  gouvernementale dépend aussi du prix du pétrole, de la météo et du dénouement de la crise de la zone euro » ; on a l’impression  que le changement a frappé plutôt le PJD; pas la vie des Marocains ! Ce n’est en tout cas pas le discours qui a amené cette équipe aux rênes de la gestion des affaires publiques.

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



La déclaration gouvernementale sera guidée entre autres par les nouvelles dispositions constitutionnelles

Déclaration gouvernementale : un retard dû à quoi ?

Anouar Malek demande aux Qataris 500.000 € contre ses déclarations

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Déclaration Benkirane : Les prémices d’une déception annoncée …

Déclaration gouvernementale Un programme revu et corrigé

Le régime Kadhafi disposait d'armes chimiques non-déclarées

Déclaration de patrimoine!

Benkirane dément sa déclaration à la "Voix d'Israël"

Déclarations du patrimoine : des retardataires sont signalés

Déclaration Benkirane : Les prémices d’une déception annoncée …





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma