Vendredi 21 Juillet 2017

Entre émeutes et baisse de la rente pétrolière, l’horizon s’assombrit pour le régime algérien

Ajouté le 10 Janvier 2017 à 20:09


Lareleve.ma

 

Plusieurs villes algériennes sont secouées par des émeutes et des revendications populaires dues à la hausse insoutenable des prix de première nécessité, une situation instable qui met le régime algérien, déjà en pleine crise existentielle, “au bord de l’implosion”, comme l’ont souligné plusieurs prescripteurs d’opinion américains.

 

La Banque mondiale relève, dans ce contexte, que la baisse de la rente pétrolière a réduit de manière substantielle le taux de croissance en 2016, dans un contexte socio-économique très durement impacté par cette baisse qui continuera de grever les finances de l’état algérien en 2017, avec une exacerbation de l’inflation, du chômage et de la dépréciation du dinar, qui a déjà perdu 20 pc de sa valeur.

 

Une étude du prestigieux think tank américain Atlantic Council sur les perspectives économiques en Afrique en 2017 relève que le gouvernement algérien a décidé, face à cette conjoncture précaire, d’augmenter les taxes dans le but de compenser le déclin des revenus des hydrocarbures, ce qui signifie qu’Alger “ne peut plus acheter la paix sociale à coups de subsides publiques faramineuses”. “Ce n’est tout simplement plus une option, comme ce fut le cas lors du printemps arabe”.

 

Acculé donc dans ses derniers retranchements, le régime algérien, “au bord de l’implosion”, a choisi d’opposer une “main de fer” aux revendications populaires et aux émeutes qui secouent le pays en protestation notamment contre la cherté insoutenable du coût de la vie, relève Middle East Confidential, site américain spécialisé dans les questions stratégiques dans la région MENA.

 

“Au lieu de tenir compte des revendications populaires en procédant au gel de la hausse des prix qui grève le pouvoir d’achat des Algériens, les autorités algériennes ont menacé de sévir avec une main de fer contre quiconque oserait déstabiliser la sécurité du pays”, écrit Middle East Confidential.

 

Dans un article intitulé : “Algérie: émeutes et colère menacent la stabilité du pays”, l’auteur de l’article décrit une Algérie “secouée par des mouvements de protestation populaire depuis le début de l’année contre la décision du gouvernement d’augmenter les taxes et les prix de l’électricité, du gasoil et des produits de première nécessité”.

 

Ces émeutes, observe-t-on, “interviennent au moment où s’exacerbe la crise politique en Algérie à cause des différentes revendications sociales”, ajoutant que cette situation “intensifie les préoccupations aux niveaux régional et international au sujet de la stabilité et de l’avenir de l’Algérie, dont le régime a renoncé à une série de projets faute de fonds nécessaires à la mise en œuvre”.

 

Les Algériens ont, dans cette conjoncture, “commencé à ressentir les effets négatifs de la dépréciation du dinar face au Dollar et à l’Euro, alors que les produits manufacturés à l’étranger deviennent hors d’atteinte du pouvoir d’achat de la majorité des citoyens”, note-t-on, rappelant que cette situation a empiré avec la chute de pas moins de 50 pc des revenus des hydrocarbures.

 

Face à la fluidité de la situation politique et sécuritaire en Algérie, Middle East Confidential rappelle que plusieurs pays occidentaux, dont les Etats-Unis, ont mis en garde leurs citoyens contre tout déplacement en Algérie “à cause des risques élevés d’attentats terroristes dans ce pays qui est au bord de l’implosion”.

 

Régissant à ces développements, le géant pétrolier russe Rosnef a décidé, selon le journal des affaires Komersant, de se retirer d’un projet d’exploration en Algérie, en qualifiant de “douteuses” ses perspectives.

 

Entre tensions sociales et baisse de la rente pétrolière, les mauvaises nouvelles s’accumulent et l’horizon s’assombrit pour le régime algérien réduit à constater, par ailleurs, le recul de l’Algérie sur la scène africaine sur fonds de guerre de positionnement entre les différents centres du pouvoir.

 

Source MAP (Par Fouad ARIF)

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Pêche : Du poisson fabor

Logements : La voie royale

Gouvernement Benkirane: A la copiée-collée

Adel Taarabt, le rebelle du foot marocain

Un sexologue marocain propose le "speed dating" pour résoudre les problèmes du célibat

Poisson sans Tomate svp…

Nouvel attentat suicide à Damas: au moins 25 morts

LES HAREDIM JUIFS: Une autre facette de l'intégrisme

Incohérences bien marocaines !

RELATIONS ALGÉRO-MAROCAINES: Ouverture des frontières en 2012?

Entre émeutes et baisse de la rente pétrolière, l’horizon s’assombrit pour le régime algérien





 




France 24 LIVE


Les plus lus

France : Du Daft Punk au défilé du 14 juillet

14 Juillet 2017 à 15:30

444 visites

Bank Al Maghrib change de statut

14 Juillet 2017 à 15:48

439 visites

La diplomatie algérienne en flagrante dégénérescence

8 Juillet 2017 à 13:03

408 visites


Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma