Samedi 24 Juin 2017

Revue de presse du Mercredi 11 Avril 2012

Ajouté le 11 Avril 2012 à 10:13


 

 

 

 lareleve.ma-MAPF

 

  L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du Mercredi 11 Avril 2012 :

 

AL MASSAE

 

-Les déclarations de Abdelilah Benkirane provoquent l'ire des diplômés chômeurs. Mécontents des propos du Chef du gouvernement qualifiant d'"erreurs" les promesses de recrutement direct avancées par l'Exécutif sortant, ces diplômés chômeurs ont bloqué la circulation devant le siège du Parlement sans que les autorités n'interviennent.

 

-Les victimes des années de plomb protestent contre le gouvernement. Le Président du Forum Vérité et Justice, Mustapha Manouzi annonce qu'une marche prévue pour le 15 avril est en cours de préparation pour protester contre la non inclusion des recommandations de l'IER ayant trait à la régularisation administrative et l'intégration sociale de ces victimes dans le projet de loi de Finances 2012.

 

-L'habitat anarchique conduit à l'interpellation de dirigeants du RNI. Les éléments de la police judiciaire de Casablanca ont convoqué le président de la commune rurale d'Aourir et quatre vice-présidents, tous RNIstes, trois autres conseillers et trois fonctionnaires suite à des observations d'une Commission d'enquête qui s'est rendue dernièrement dans la région et qui font état d'infractions et d'irrégularités en matière d'urbanisme.

 

-Coulisses du démantèlement de la cellule "terroriste" de Meknès: Des sources indiquent que les trois jeunes arrêtés à Agourai pourraient être impliqués dans l'incendie du siège de la gendarmerie royale à "Aït Aatam", il y a près de quatre mois, sous prétexte que les éléments de la gendarmerie couvrent un trafiquant de drogue.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

-Le gouvernement déterminé à procéder aux prélèvements sur les salaires des grévistes: Selon des sources, le Chef du gouvernement a décidé de procéder au prélèvement sur les salaires des fonctionnaires pour chaque jour de grève à l'instar des dispositions en vigueur dans les pays européens.

 

-Les diplômés chômeurs descendent dans les rues de la capitale: Plus de 2.000 diplômés chômeurs ont manifesté mardi à Rabat en protestation contre le non respect par le gouvernement des engagements du 20 juillet 2011.

 

-Amina Benkhadra dément les déclarations de Najib Boulif et Najib Akesbi met en garde le ministre de reproduire le même scénario de l'affaire de Talsint : La directrice générale de l'ONHYM nie que le Maroc ait découvert du pétrole et du gaz comme l'a déclaré le ministre des Affaires générales et de la Gouvernance.

 

-Les prisonniers de la salafia jihadia brandissent la carte de la grève de la faim devant le ministre de la Justice et des Libertés: 70 prisonniers de la salafia jihadia ont entamé une grève de la faim en protestation contre la situation qu'ils vivent au sein des prisons, alors que le délégué général de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion, Hafid Benhachem souligne que les conditions exigées par la loi au sein des établissements pénitentiaires sont respectées et que cette catégorie de prisonniers veulent seulement avoir un traitement de faveur.

 

 

ASSABAH

 

-Scandale de malversations douanières au port de Casablanca. Des sources indiquent que les prévenus dont un agent de transit, ont tenté d'exporter des tonnes de tapis vers l'Amérique au nom d'une société à l'insu de son patron, et ont engagé toutes les procédures administratives. Aussitôt informé du stratagème, le responsable de la société a pris les mesures appropriées pour arrêter l'opération.

 

-Cellule terroriste de Meknès: Saisie d'explosifs dans la cantine du collège Yaacoub Mansour à Agourai que comptaient utiliser les éléments de la cellule dans des actes criminels. Des sources indiquent que l'interrogatoire des personnes arrêtées a permis la découverte des numéros d'immatriculation de véhicules de la gendarmerie royale dans un téléphone portable de l'un des prévenus en plus d'un document expliquant la fabrication des cocktails Molotov.

 

-La rencontre El Ouafa-Ahmed Boukouss renforce les craintes des Amazighs. Des sources soulignent que la rencontre ayant réuni le ministre de l'Education nationale et le recteur de l'IRCAM a été un simple tour d'horizons sur des généralités au cours de laquelle le ministre a usé de son "style diplomatique" sur la problématique de l'apprentissage de la langue amazighe qui fait face à de nombreux obstacles.

 

-Appel à un contrôle et audit des projets de l'INDH. L'opposition ittihadie à la Chambre des représentants, en la personne d'Ahmed Reda Chami, a protesté contre l'absence des fonds alloués à l'INDH du projet de loi Finances 2012.

 

AL KHABAR

 

 

-Altercation verbale entre Hamid Chabat et Fihr El Fassi lors des travaux de la Commission préparatoire du congrès du PI: Chabat et le fils de Abbas El Fassi ont échangé les injures à cause d'un différend sur la manière de préparer le prochain congrès du parti de la Balance.

 

-Le bureau exécutif du RNI se retourne contre Salaheddine Mezouar. Selon des sources, 14 membres du bureau exécutif du RNI ont adressé mardi une lettre au président du parti dans laquelle ils l'appellent à reporter la tenue du congrès, prévu fin avril.

 

-Les groupes de l'opposition à la Chambre des représentants qualifient la lutte du gouvernement contre la corruption de "démagogie" et de "populisme": Abdelatif Ouahbi, président du groupe du PAM qualifie le nouvel Exécutif d'"ensemble d'îles éparpillées dans une zone désertique".

 

-Vers la mise en place d'une commission interministérielle qui sera chargée du contrôle de la transparence dans l'octroi des cartes RAMED: Des sources indiquent que cette commission sera composée de cadres des ministères de la Santé, de l'Intérieur et de la Justice et sera chargée du contrôle du respect des critères de généralisation du RAMED.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

 

-Nouveau plan pour la lutte contre la criminalité et le rétablissement de e retour de la sûreté dans la rue: Le plan est basé sur plusieurs axes dont l'installation de près de 20.000 caméras dans les principales artères et avenues des villes marocaines, l'acquisition de tous le matériel nécessaire pour la réussite des services de sécurité dans l'accomplissement de leurs missions et la qualification des ressources humaines.

 

-L'ONHYM exprime ses réserves vis-à-vis des déclarations du ministre des Affaires générales et la Gouvernance Mohamed Najib Boulif concernant la découverte du pétrole au Maroc. L'Office a, dans un communiqué, nié que ses partenaires aient à aucun moment fait allusion à des découvertes de gisements de pétrole, mais seulement à des ressources potentielles.

 

-Des conflits syndicaux menacent d'échec le plan de réforme du secteur de la justice: Le secrétaire général de la Fédération nationale de la Justice, Belkacem Moâtassim souligne que l'absence de coordination entre les trois syndicats les plus représentatifs des employés de ce secteur et la situation tendue au sein du ministère de tutelle menacent d'échec le dialogue national sur la réforme de la justice avant même son lancement, ajoutant que la réforme ne peut pas réussir sans la mobilisation de tous les intervenants.

 

-Les magistrats et les greffiers s'unissent contre le ministre de la Justice et des Libertés et décident d'observer des mouvements de protestation le mois prochain pour réclamer la satisfaction de leurs revendications.

 

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

 

-Une lettre accuse un dirigeant PJDiste d'escroquerie portant sur un lot de terrain: Une famille de la ville d'Oujda a demandé au Cabinet royal, au Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane et au ministre de la justice Mustapha Ramid de prendre en considération leur plainte qui a été classée.

 

-Les magistrats s'unissent avec les fonctionnaires du secteur de la justice contre Mustafa Ramid et accusent le ministre de la Justice et des Libertés d'entêtement et d'indifférence vis-à-vis de leurs revendications justes.

 

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

 

-Le gouvernement échoue à faire passer un projet de loi organique relatif aux établissements publics lors de la session extraordinaire de la Chambre des représentants: Le groupe socialiste appelle le gouvernement à mettre à la disposition des membres de la Commission de la Justice et de la législation les statuts des établissements publics et d'autres documents afin que l'institution législative puisse exercer sa mission de contrôle conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution, refusant la précipitation du gouvernement pour l'adoption dudit projet.

 

-Après avoir reconnu qu'il ignore les détails du régime de la couverture médicale, Abdelilah Benkirane pourra-t-il faire face aux lobbies des assurances? Ces derniers ont refusé de mettre en œuvre l'une des articles du Code de la couverture médicale de base stipulant le basculement des adhérents bénéficiaires des prestations des compagnies d'assurances privées vers le régime de l'AMO après une période de transition de cinq ans depuis l'entrée en vigueur dudit Code.

 

ATTAJDID

 

-Polémique sur la décision du gouvernement de procéder aux prélèvements sur les salaires des fonctionnaires grévistes. Le gouvernement estime que cette mesure répond au principe "salaire contre travail" et décide la formation d'une commission interministérielle pour débattre de la question des grèves et mettre en place une politique d'ensemble pour le traitement du problème des protestations, alors que les syndicats considèrent que cette décision vise à porter atteinte aux droits syndicaux, ajoutant qu'elle est "illégale".

 

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Houssein El Ouardi et Yasmina Baddou déclenchent la guerre entre le PPS et le PI: Le secrétaire général du ministère de la Santé est toujours privé de la délégation de signatures, contrairement aux informations publiées récemment sur les colonnes des journaux.

 

-Une nouvelle escalade dans le secteur de la Justice paralyse les tribunaux mardi et mercredi prochains: L'amicale hassania des magistrats du Maroc fustige le syndicat démocratique de la justice et le club des juges se solidarise avec le syndicat.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Nabil Benabdellah critique les ministres PJDistes pour avoir publié les listes des bénéficiaires de l'économie de rente et des aides de l'Etat dans plusieurs secteurs: Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Politique de la ville déclare: "Je n'étais pas désigné ministre pour lutter contre la corruption mais en tant que ministre politique qui doit présenter des réponses aux grandes questions en matière d'habitat et d'urbanisme".

 

AL MOUNAATAF

 

-Retour des centrales syndicales à la table du dialogue social: Des dizaines de dossiers attendent des réponses transparentes de la part du gouvernement au moment où le nouveau round du dialogue social est entamé sur fond de tensions et de protestations et coïncide avec l'examen du projet de loi de Finances que l'opposition estime qu'il ne présente pas des réponses satisfaisantes aux questions d'actualité et aux défis auxquels fait face l'économie nationale.

 

-L'ONHYM dément les déclarations du ministre des Affaires générales et de la gouvernance concernant la découverte du gaz et du pétrole au Maroc: L'Office souligne, dans un communiqué, que ses partenaires n'ont à aucun moment fait allusion à des découvertes mais seulement à des ressources potentielles.

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Débat houleux à la Chambre des représentants : Nizar Baraka défend son projet de loi de Finances 2012. Le processus d'adoption du projet de loi de finances 2012 entre dans sa phase finale au sein de l'institution législative. Sur fond de débat houleux entre majorité et opposition sur le retard du projet de loi de finances 2012, sa capacité à gérer une conjoncture économique difficile et répondre aux attentes des citoyens, le ministre de l'Economie et des Finances, Nizar Baraka a présenté, hier, la réponse du gouvernement, en tenant à démontrer qu'il n'est aucunement question de retard et en énumérant les principales mesures du développement contenues dans ce projet.

 

-Dialogue social : les syndicats rejettent l'offre d'El Guerrouj. Baptême de feu pour le ministre délégué chargé de la fonction publique et de la modernisation de l'administration. Abdelâdim El Guerrouj a donné, hier, le coup d'envoi des rounds du dialogue social en recevant cinq centrales syndicales. Lors de cette réunion, le ministre a proposé aux syndicats les plus représentatifs la création quatre commissions thématiques. Mais les syndicats sont restés fermes en demandant à ce que tous les points en suspens soient discutés dans le cadre du dialogue social sans recourir à des commissions

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-Budget 2012 : Adoption de la première partie sur fond de joutes oratoires animées. On s'attend aujourd'hui à une séance plénière marathonienne pour faire passer le projet de Loi de finances. Après l'adoption, hier, de la première partie du projet de Loi de finances par 135 voix pour, 32 contre (USFP, PAM et UC) et 24 abstentions (RNI), les députés s'attaqueront aujourd'hui à la deuxième partie ayant trait aux budgets sectoriels. La séance du vote des dispositions générales du budget 2012 a duré hier de longues heures. L'opposition a, en effet, tenu à présenter ses amendements, rejetés en commissions, au vote en plénière. Le PAM, le RNI, l'USFP et l'UC ont voulu justifier leurs propositions, en essayant, de temps en temps, d'amadouer les députés de la majorité pour les pousser à voter en faveur de certains amendements, notamment ceux relatifs au monde rural. Malgré ces tentatives, aucune de leurs propositions n'a été retenue par le gouvernement.

 

L'ECONOMISTE

 

-Abdelilah Benkirane : "Un peu de retenue messieurs les ministres"."Nous demandons à messieurs les ministres de faire preuve d'un peu plus de retenue entre eux. Mais cela ne veut pas dire que nous avons des divergences de fond au sein de notre équipe. En général, le gouvernement travaille en toute harmonie et dans le respect du programme gouvernemental", affirme le Chef de l'Exécutif dans un entretien avec le quotidien. Pour ce qui est des prélèvements sur les salaires des grévistes, Benkirane déclare que "la rémunération est attribuée contre un travail fourni et non le contraire"0.

 

-Baraka surfe sur les recettes fiscales. Les finances publiques ne sont pas à terre. Nizar Baraka en est convaincu. Il a annoncé devant les députés l'amélioration des recettes de l'IS de 3 pc au 1er trimestre de cette année et s'attend à une hausse de la TVA liée à l'importation, dopée par la flambée des prix des matières premières. L'adoption du budget par la Chambre des députés et son transfert aux conseillers aujourd'hui coïncide avec l'annonce par le ministre du démarrage de la restitution des subventions des carburants avec la taxation des grosses cylindrées.

 

AL BAYANE

 

-La CGEM a son agenda avec les centrales syndicales : le dialogue social sortira-t-il de l'ornière ? en panne depuis le 14 mars dernier, le dialogue social qui a repris hier a montre ses limites et ses faiblesses, particulièrement dans la fonction publique. Les uns et les autres se jettent la pierre et parlent d'incompréhension, de dialogue de sourds. Ce blocage risque de se confirmer par le projet de loi sur le droit de grève et la décision des autorités gouvernementales de procéder à des retenues sur salaires des journées de grève. Le Patronat, pour sa part, dit suivre sa voie, au-delà de la médiation sociale, pour parvenir à un dialogue permanent avec les centrales syndicales. L'ambition de la CGEM est de parvenir à installer un dialogue social direct et permanent avec les organisations syndicales, pour garantir la confiance et la sérénité.

 

LIBERATION

 

-Ban Ki-moon demande le recensement des résidents des camps de Tindouf: L'ONU appelle à la libération immédiate des humanitaires enlevés à Rabbouni. L'affaire du Sahara semble toujours faire les frais de l'obstination aveugle du Polisario. Les pourparlers, les consultations, les réunions se suivent et les apports s'entassent les uns après les autres attestant d'une volonté crédible d'aller de l'avant sans pour autant arriver à une solution. Le recensement des populations constituerait sans conteste un passage obligé.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Marathon international de Marrakech : Des nouveautés pour la 23ème édition

Nawal El Moutawakil peut prétendre à la présidence de l’IAAF, selon son actuel président

Démenti

Des robots geôliers en Corée du Sud

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Affaire des terres collectives devant la justice à Kenitra

L’affaire Haddad-Akhbar Al Yaoum: plus qu’un couac, un crash

McDonald’s Maroc confirme son engagement social





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma