Jeudi 24 Août 2017

Pierre Defraigne : Le risque d’implosion et de guerre civile est très sérieux en Algérie

Ajouté le 17 Décembre 2016 à 11:39


Evénements tragiques à Ghardaïa


Lareleve.ma

 

Alger est sur le gril. Et pour cause, le directeur général honoraire à la Commission européenne, Pierre Defraigne avertit, dans une tribune publiée dans le journal «La Libre Belgique», que «Le risque d’implosion et de guerre civile est très sérieux en Algérie.

 

 «L’Europe doit tirer des leçons de la tragédie d’Alep, et elle doit le faire vite parce qu’une nouvelle crise menace dans son voisinage immédiat: l’Algérie -40 millions d’habitants- attend en effet la mort clinique du Président Bouteflika, ce dernier étant en réalité hors d’état de régner depuis plusieurs années», averti Pierre Defraigne, dans une tribune publiée dans le journal «Libre Belgique».

 

«La succession de Bouteflika va activer le conflit fondamental qui sourd en Algérie depuis trente ans entre les islamistes, soutenus par l’Arabie saoudite, et les militaires qui ont confisqué la révolution et gouvernent en cumulant corruption, impéritie et répression», diagnostique Pierre Defraigne. «Le risque d’implosion et de guerre civile est hélas très sérieux», a-t-il asséné.

 

Le diagnostic, voyez-vous, est sans appel. Maintenant, que peut faire l’Europe, ou encore le Maghreb, face à ce risque imminent d’implosion en Algérie? «L’Europe pourrait-elle l’empêcher? Si elle n’y parvient pas, le Maghreb sera profondément déstabilisé et le problème des réfugiés se posera de façon bien aiguë encore en raison du nombre, de la proximité et de la langue. Schengen pourrait cette fois ne plus y résister et avec elle l’unité de l’Europe», analyse Pierre Defraigne, également directeur Exécutif du Centre Madariaga-Collège d’Europe.

 

Épinglant ce qu’il appelle une «défection» de l’Europe face à la tragédie d’Alep, après celle de l’Irak, il estime que le Vieux continent «ne doit plus cette fois se laisser confronter à un nouvel Alep qui aurait pour cadre Constantine, Oran ou Alger». «Pour prévenir ce désastre à ses portes et pour restaurer son crédit perdu vis-à-vis du reste du monde et notamment la Chine, l’Europe doit impérativement se doter d’une défense commune par unification des forces armées existantes de ses Etats-Membres dans le cadre de l’OTAN».

 

La sortie de Pierre Defraigne a eu l’effet d’un séisme à Alger. La comparaison entre l’Algérie et la Syrie n’a en effet pas été du goût des apparatchiks algériens qui ont «réagi» par la voix de leur ambassadeur à Bruxelles, «l’ami du peuple sahraoui» Amar Belani. Sauf que la réaction, au lieu de répondre aux inquiétudes européennes et maghrébines, s’est révélée être une grande fuite en avant. Dans une réponse adressée au journal belge, monsieur Belani, qui s’est forgé cette piteuse réputation d’avocat des «causes perdues», a accusé l’auteur de cet article-vérité de «recycler les fantasmes néocolonialistes colportés par certains canards hexagonaux, eux-mêmes abreuvés de sornettes vaseuses distillées par un quarteron d’opposants algériens revanchards bien au chaud de l’autre côté de la Méditerranée».

 

Vous avez bien lu: rien de nouveau, en dehors de ces anathèmes misérablement tiers-mondistes servis à longueur de décades par la dictature algérienne.

 

Pour Amar Belani, l’auteur ne connaît pas la situation algérienne. « Il ignore certainement que l’Algérie (…) qui a mené il y a plus d’un quart de siècle sa propre guerre contre le terrorisme et l’extrémisme violent – dont elle en est sortie victorieuse -, a tourné définitivement cette page sombre de son histoire pour s’engager résolument dans un processus démocratique irréversible, garantissant la stabilité du pays, le fonctionnement normal et ordonné des institutions de la République, le développement économique et la justice sociale».








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



LES HAREDIM JUIFS: Une autre facette de l'intégrisme

Le corps diplomatique de l’UMA se donne rendez-vous au Maroc fin février prochain

Les fausses notes de la déclaration du gouvernement Benkirane

Rabat-Alger: réconciliation en vue?

Les troubles s'étendent dans des zones tibétaines de Chine

Le film "Polisse" : Treize nominations aux Césars

CAN: Maroc fin de partie

Sénégal: vague de violences dans plusieurs villes

la pauvreté en France : 3 millions de mal logés et 700.000 sans domicile

Jean-Pierre Chevènement annonce son retrait de la présidentielle

Pierre Defraigne : Le risque d’implosion et de guerre civile est très sérieux en Algérie





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma