Mardi 26 Septembre 2017

Revue de la presse quotidienne du Jeudi 05 Avril 2012

Ajouté le 5 Avril 2012 à 10:33


 

 

 

 

Lareleve.ma-MAPF

 

 L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du Jeudi 05 Avril 2012 :

 

AL MASSAE

 

-Guerre contre la presse: Bouchaïb Rmaïl rend publique une circulaire menaçant d'emprisonnement des policiers en cas de divulgation de secret professionnel. Des sources indiquent que le Directeur général de la DGSN a adressé une circulaire "confidentielle" aux préfets de police, les mettant en garde contre tout contact avec la presse sur fond de révocation décidée à l'encontre du Commissaire provincial de police de Khouribga pour divulgation d'informations concernant la visite royale dans la ville.

 

 

 

-El Habib Choubani divulgue la liste des bénéficiaires du financement étranger. Le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile dévoile lors de l'examen du budget de son ministère, la liste des organisations et associations civiles bénéficiant du soutien étranger et du volume du financement qui a dépassé en 2011 les 14,57 milliards de centimes au profit de 352 associations.

 

-Le Maire de Tanger s'attaque à l'opposition et aux islamistes qui promettent de dévoiler de "grands dossiers". Fouad El Omari rend public un communiqué dans lequel il attaque violemment les conseillers de l'opposition en réponse aux accusations d'abus de pouvoir qui ont été proférées à son égard lors de la tenue de la session ordinaire du Conseil de la capitale du Détroit.

 

 

 

-Des indemnités au profit du ministre des Finances et du Directeur général des Impôts suscitent une polémique au sein du Parlement. Des sources soulignent que des députés ont demandé, lors d'une réunion de la Commission des Finances de la Chambre des représentants, à Nizar Baraka de dévoiler les montants exacts des indemnités qu'il perçoit lui et le Directeur général des Impôts, estimé entre 300 et 600 millions de centimes.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIOBIA

 

-Abdelaziz Aftati, député PJDiste dévoile des indemnités secrètes au profit des différents ministres des Finances s'élevant à 300.000 DH et critique vivement les compensations octroyées à certains responsables du ministère des Finances et certains ministres et qui dépassent parfois les 300.000 DH par mois.

 

-Le cannabis: l'Etat va-t-il permettre la légalisation de cette culture? Deux millions de Marocains vivent des revenus de la culture du cannabis et Tarik Kabbaj, président du Conseil de la ville d'Agadir appelle à la création de coopératives de culture de cannabis destinées à l'exportation au Canada et à l'introduction de cette culture dans le Plan Maroc Vert.

 

-Driss Dahak répond à ses détracteurs en indiquant que le Secrétariat général du gouvernement garantit la continuité de l'Etat et compare ce département à "l'armée turque": Le Secrétaire général du gouvernement souligne, devant la Commission de la Justice et de la législation à la Chambre des représentants, que dans tous la pays, il y a des institutions qui veillent sur la continuité de l'Etat, du fait que le changement ne signifie pas celui de l'Etat comme c'est le cas de l'armée turque, tout en s'interrogeant si ce département devra être confié à un membre d'un parti politique?

 

ASSABAH


-Le PJD mène la guerre contre la DST. Des membres du groupe parlementaire PJD à la Chambre des Représentants ont mené une attaque acharnée durant la semaine dernière contre la DST, en réclamant sa soumission au contrôle, alors que le responsable ittihadi, Abdelhadi Khairate a exprimé son étonnement concernant la position du PJD vis-à-vis de cet appareil, devenu sous la tutelle de la DGSN et qui travaille sur ordre du ministre de la Justice et des libertés.

 

 

 

-Entame de l'enquête sur le scandale de l'Ecole supérieure d'architecture d'intérieur. Des sources indiquent que le parquet général à Rabat a diligenté une enquête ainsi que le ministère de tutelle sur cet établissement qui a inscrit durant 6 années des étudiants titulaires du Baccalauréat dans la spécialité architecture et génie civil sans avoir d'autorisation de la part du ministère de tutelle.

 

-Quatre établissements publics entrent sur la ligne de la crise de la COMARIT et de la COMANAV. Selon des sources, le ministre de l'Equipement et du transport ,Aziz Rebbah a proposé l'intervention de la Société nationale des transports et de la logistique (SNTL), l'Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), l'Agence nationale des ports et de la Banque populaire pour s'adjuger la part du lion du capital de la COMARIT et de la COMANAV, injecter des fonds pour sauver les deux compagnies maritimes et mettre fin à la tension sociale.

 

-Des ministres harakis accordent des "accréditations" (Tazkiyates) à des exclus d'autres partis politiques à Mediouna et Settat et le ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine déclare qu'il n'est pas au courant de cette affaire, notamment celle d'un Président de commune exclu qui a rejoint le MP et souligne qu'une décision appropriée sera prise en cas de la véracité de ces informations.

 

AL KHABAR

 

-Des dissensions et des retraits menacent le PAM. Des sources indiquent que le parti du Tracteur traverse une crise organisationnelle au niveau national et que des militants risquent de le quitter et retourner à leurs partis d'origine.

 

-Aziz Akhannouch entame le retrait des autorisations d'exploitation des fermes de l'Etat à des bénéficiaires pour non respect des cahiers de charges. La Commission interministérielle chargée du Partenariat Public-Privé autour des terres agricoles relevant du domaine privé de l'Etat entame la procédure de l'abrogation des conventions de partenariat et le retrait des terres aux bénéficiaires qui n'ont pas respecté les cahiers de charges.

 

-Renforts sécuritaires algériens sur la frontière avec le Maroc: Des sources soulignent que les autorités algériennes ont renforcé les contrôles sur les frontières terrestres avec le Maroc avant le lancement de la campagne électorale pour les présidentielles, le 15 avril prochain.

 

-Abdellatif Ouahbi: Le PAM se désolidarise de tout Wali ou gouverneur qui profite de sa position pour le soutenir. Le président du groupe PAM à la Chambre des représentants, qui intervenait devant la Commission de l'Intérieur, a appelé à l'arrêt des attaques contre son parti et de l'exploiter pour fustiger tout wali ou gouverneur.

 

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Une journée sans hôpitaux, ni tribunaux, ni écoles: Les syndicats représentant ces secteurs montent au créneau depuis hier mercredi. La nouvelle mobilisation syndicale révèle que les prochains jours seront très chauds sur le plan social au moment où le gouvernement a décidé d'entamer un nouveau round du dialogue avec les centrales syndicales au début de la semaine prochaine.

 

 

 

-Le Conseil de sécurité de l'ONU examine la question du Sahara lors d'une réunion à huis clos au moment où 100 députés français accusent le polisario d'entraver les consultations onusiennes.

 

-Les ministres de la Santé et de l'Education nationale minimisent les différends entre le PI et le PPS et les qualifient d'"écrits de presse" dénués de tout fondement.

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Mustafa Ramid recrute l'épouse de Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD, en tant que responsable du service des relations entre le ministère de la Justice et des Libertés et le Parlement. Selon des sources informées, l'opération s'est déroulée en dehors des critères de la transparence et a porté atteinte aux engagements de Benkirane concernant le recrutement dans la fonction publique.

 

-Abdelatif Ouahbi, président du groupe du PAM à la Chambre des représentants, appelle le ministre de l'Intérieur Mohand Laenser à limoger tout gouverneur ou wali s'il est prouvé qu'il sert les intérêts du PAM et accuse certaines parties politiques de mettre son parti dans leur ligne de mire pour des raisons électorales.

 

-Fin de la lune de miel entre Abdelilah Benkirane et Mohamed Horani: Le Patronat redoute une éventuelle hausse des prix des produits de base et des hydrocarbures appelle le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour dépasser la crise.

 

ATTAJDID

 

-Plus de 626 MDH est le volume de l'aide étrangère octroyée aux associations marocaines en six ans: Le nombre des associations a passé de 80 en 2006 à 352 en 2011.

 

BAYANE AL YAOUM

 

-La Commission des Finances à la Chambre des représentants se dirige vers l'adoption du projet de loi de Finances de 2012: Le groupe du progrès démocratique à la première chambre présente dix des 48 amendements présentés par la les groupes de la majorité.

 

-Les parents des étudiantes de l'école supérieure des arts et de l'architecture d'intérieur appellent le ministère de l'Enseignement supérieur à trouver une solution aux diplômés de l'école non reconnue sur le plan juridique et qui ne dispose pas d'autorisation d'enseignement de la spécialité d'architecture.

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-L'UMT appelle au respect de la constitutionnalité de la loi organique sur la grève, et ce sur fond de l'intention du gouvernement de la présenter au Parlement fin juin prochain. La centrale syndicale appelle le gouvernement Benkirane au respect des libertés syndicales et des droits sociaux et économiques en ce qui concerne les décisions relatives à limiter l'exercice du droit de grève.

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Abdellah Bouanou, vice-président du groupe du PJD à la Chambre des représentants fustige les responsables de l'administration territoriale en présence de MM. Laenser et Draiss. Il a indiqué que ni le discours du 9 mars, ni la Constitution du 1er juillet, ni même les efforts consentis par les responsables sages et honnêtes du ministère de l'Intérieur n'ont pu changer les comportements des responsables de l'administration territoriale, en vue de contribuer à un changement démocratique pacifique dans le sillage du Printemps arabe. Par ailleurs, le président du groupe istiqlalien pour l'unité et l'égalitarisme, Noureddine Mediane a appelé l'Etat à adopter une nouvelle approche en matière de traitement du dossier de la culture du cannabis au nord du pays et propose l'exploitation du cannabis dans les industries pharmaceutiques.

 

AL MOUNAATAF

 

-Le Patronat sort de son mutisme et regrette la perte d'une année de réformes des entreprises à cause de la non cohérence de la loi de Finances 2012 avec la situation économique délicate que traverse le pays.

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Réunion du comité de suivi du Plan Maroc Vert : plusieurs objectifs sectoriels en avance sur le planning. Comme l'a voulu le ministère, la 3ème réunion du comité du suivi du PMV a été un instant d'écoute et d'échange avec ceux qui vivent l'évolution de l'agriculture au quotidien. C'est ainsi que les opérateurs n'ont pas manqué de saisir le ministre de leurs problèmes. Deux sujets ont dominé les interventions : les difficultés rencontrées au niveau de la commercialisation des produits et la paix sociale.

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

 Lancement du plan stratégique 2012-2016 : Comment le gouvernement va lutter contre le Sida. El Hossein El Ouardi, ministre de la Santé, a lancé les grands axes de son nouveau plan contre le sida pour le prochain quinquennat, mardi à Rabat, en présence d'une pléiade d'acteurs nationaux et internationaux. Le plan s'étale, en fait, sur la période allant de 2012 à 2016. L'ambition, tout en réunissant les moyens à même de parvenir aux objectifs escomptés, étant d'atteindre la vision onusienne : 0 nouvelle infection VIH, 0 décès et 0 discrimination liée au sida au Maroc.

 

 

L'ECONOMISTE

 

-Loi de finances : Bazar fiscal. La commission des finances de la Chambre des représentants examine à partir d'aujourd'hui les amendements déposés par les différents groupes parlementaires. Les députés de l'opposition comptent batailler pour faire passer certains amendements qui semblent susciter le consensus. C'est le cas de celui relatif au Fonds de solidarité. Quant à l'impôt sur le revenu, on évoque le retour à un taux marginal de 40 pc au lieu de 38 pc actuellement et les réaménagements de l'IR toucheraient l'ensemble des tranches de revenus. De son côté, la taxe intérieure de consommation (TIC) sur les alcools sera revue à la hausse.

 

LIBERATION

 

-Le ras-le-bol des syndicats de la capitale de Zayane : Grève générale à Khénifra. Pour une première, c'en est une. Et réussie. Hier, toute la ville de Khénifra était en grève. A l'appel de cinq syndicats, à savoir la FDT, la CDT, l'UGTM, l'UMT et l'UNTM, tous les secteurs de la fonction publique et semi-publique de la ville ont débrayé. Leur appel a été suivi massivement parce que dès le matin, un sit-in a été observé devant le siège de la province de Khénifra pour dénoncer le silence et l'indifférence des responsables locaux et nationaux devant les difficultés, les souffrances et la marginalisation de la province de Khénifra et exprimer le ras-le-bol de toute une ville.

 

-Un budget à la sauce Benkirane: Ces ministres épris de déclarations fracassantes doivent plutôt s'attaquer aux vraies attentes de la société. Le gouvernement Benkirane essaye de surfer au gré des vagues d'une crise économique qui s'attarde à dire son nom ou d'annoncer sa couleur et qui risque de se transformer en tsunami à long ou à court terme. En effet, en retardant le vote d'un budget conçu par le gouvernement de Abbas El Fassi dans le cadre de son programme gouvernemental pour être façonné par l'actuel gouvernement marque l'hésitation du gouvernement à s'aventurer dans les méandres budgétaires par crainte de réduire à zéro l'impact des sorties médiatiques de ses orateurs PJD à la veille d'une échéance électorale de taille et de voir la légitimité acquise aux législatives terriblement secouée.

 

AL BAYANE

 

-Agriculture : avec un impact positif sur les céréales précoces, les pluies tardives limitent peu les dégâts. Les pluies ont vraiment tardé mais les agriculteurs ne peuvent que se réjouir des précipitations qu'a connues le pays durant la journée de mercredi. Et si les effets de la sécheresse sont là, palpables sur le terrain et perceptibles au niveau des agriculteurs, l'arrivée des pluies, même tardives, ne peuvent que réjouir. Cette pluviométrie va aider à alléger, d'une manière générale, la pression sur l'économie marocaine.

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Bonjour la transparence !

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les islamistes cueillent les fruits du Printemps arabe

Rétro: 2011, l'année où la presse papier a été dépassée par la presse en ligne

"The Artist" récompensé trois fois aux 69e Golden Globes

Lareleve.ma à Washington

Inauguration de projets à EL Jadida

La Banque mondiale au secours des ONG

Médias: Moins de peines privatives de liberté?

Israéliens et Palestiniens se disputent un joueur





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma