Lundi 01 Mai 2017

Pourquoi le corps de Michael Phelps est-il recouvert de pois rouges ?

Ajouté le 9 Août 2016 à 15:02


Lareleve.ma

 

Le nageur américain et plusieurs de ses compatriotes est apparu recouvert de cercles rouges dans le bassin. Ils utilisent une nouvelle thérapie pour améliorer la circulation et la récupération.

 

Si vous avez assisté à la finale du 4x100 m nage libre dans la nuit de dimanche à lundi, un détail vous a peut-être sauté aux yeux. Lors de cette épreuve, le corps de Michael Phelps était couvert de plusieurs pois rouges. L'homme aux 19 médailles d'or olympique n'est pas le seul à afficher ces traces disgracieuses semblables à des suçons. Le nageur américain, mais aussi Natalie Coughlin (voir photo ci-dessous), Nathan Adrian et une partie de leurs compatriotes dans d'autres disciplines comme la gymnastique pratiquent une thérapie appelée «cupping» ou plus simplement thérapie des ventouses responsable de ces marques.

 

Celle-ci n'a rien de révolutionnaire. Elle est même ancestrale dans un pays comme la Chine. La technique est très simple: on utilise des ventouses en verre que l'on vide de leur air en glissant une flamme à l'intérieur. Une fois vides, les ventouses sont appliquées sur la peau alors aspirée. Les thérapeutes laissent les ventouses entre cinq et dix minutes avant de les retirer. La pratique permettrait de décongestionner certains blocages dans le corps et faciliter la circulation tout en améliorant la récupération.

 

«Les entraîneurs l'ont expérimenté pour voir les effets cet été. Ils l'ont introduit lentement mais l'ont rapidement diffusé en raison de son succès et de la popularité auprès des athlètes. Nous essayons vraiment de faciliter le processus de récupération de chaque athlète individuellement. Certains bénéficient largement des effets, d'autres ont essayé mais se sont tournés vers des traitements différents», a confirmé l'entraîneur américain Jon Carlson sur le site swimmingwolrdmagazine.com.

 

L'efficacité de cette thérapie très en vogue actuellement, et pas uniquement dans le sport de haut niveau (les actrices à Hollywood en ont recours pour réduire la cellulite), reste toutefois à démontrer sur les athlètes de haut niveau. Mais elle ne peut pas non plus nuire aux performances des champions qui, peuvent toujours bénéficier de l'effet placebo.

 

In lefigaro.fr


http://lareleve.ma/imagesnews/1470754824Untitled 36.jpg








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



LES HAREDIM JUIFS: Une autre facette de l'intégrisme

Les saisons exotiques des planètes du Système Solaire

Nos capacités cérébrales déclinent après 45 ans

Les nouveaux Charlatans

Les islamistes cueillent les fruits du Printemps arabe

Manhattan de Woody Allen

Pourquoi Cristiano Ronaldo va briller dans le classico

Détroit d'Ormuz: L'armée américaine se dit prête en cas de fermeture par l'Iran

El Othmani en Algérie : de l’Uma à l’Oumma

Mode associatif : après les magistrats Les magistrates se mobilisent

Pourquoi le corps de Michael Phelps est-il recouvert de pois rouges ?





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma