Dimanche 22 Octobre 2017

Revue de la presse quotidienne du Mardi 03 Avril 2012 :

Ajouté le 3 Avril 2012 à 12:20


 

 

 

 lareleve.ma-MAPF

 

L'essentiel de l'actualité nationale telle qu'elle a été relatée par les quotidiens marocains du Mardi 03 2012 :

 

AL MASSAE


-Un responsable sécuritaire révoqué pour avoir "divulgué" des secrets concernant la visite royale à Khouribga. Des sources indiquent que la DGSN a décidé de limoger le chef du district de la ville pour non respect du devoir de réserve violation du secret professionnel concernant la dernière visite royale à Khouribga.

 

-Le bras de fer Istiqlal-PPS arrive au parlement. Adil Benhamza, membre du groupe istiqlalien pour l'Unité et l'égalitarisme adresse des critiques virulentes au programme présenté par le ministre de la Santé, Hossein El Ouardi devant la Commission parlementaire des secteurs sociaux, le qualifiant de "texte littéraire plein de bonnes intentions" mais qui manque d'engagements chiffrés.

 

-Vers la promulgation d'une loi interdisant l'action politique et le droit à la grève au personnel de la douane. Des sources soulignent que le projet de statut en cours d'élaboration par l'Administration des douanes et des impôts indirects interdit au personnel de l'administration d'adhérer à aucun parti politique ou syndicat, comme il stipule l'interdiction de l'abandon du travail notifié dans l'engagement avec l'administration.

 

-Mutspaha Ramid promet de trancher sur les dossiers de la Cour des comptes dans un délai de six mois au maximum. Le ministre de la Justice et des libertés affirme que les dossiers soumis à son département par cette institution ne vont pas traîner, ajoutant qu'une commission consultative sera mise en place et aura la charge d'examiner les rapports de la Cour des comptes.

 

-Hamid Chabat pousse Adil Douiri à se porter candidat pour le poste de Secrétaire général du PI pour concurrencer Abdelouahed Fassi. Des sources indiquent que Hamid Chabat, membre du Comité exécutif du parti de la Balance et son courant au sein du Comité exécutif et du Comité préparatoire du congrès font pression sur l'ancien ministre du tourisme pour qu'il se porte candidat.

 

-Salahaeddine Mezouar s'en prend à ses opposants dans une campagne pré-électorale pour sa propre succession et prédit la chute du gouvernement Benkirane en raison des dissensions.

 

AKHBAR AL YAOUM AL MAGHRIBIA

 

-Le ministère de l'Intérieur et la DST dans le collimateur des parlementaires. Les députés demandent que les services de surveillance du territoire soient soumis au contrôle du parlement.

 

-Le président du RNI, Salaheddine Mezouar met en garde contre les dissensions du gouvernement Benkirane. Il se déclare "qu'ils sont prêts en cas d'échec du PJD" et annonce son attachement à tenir le congrès du parti fin avril. De même, il accuse ses opposants de "lâches" en dévoilant le contenu de massages l'accusant d'être derrière la démission d'Aziz Akhannouch et Yasser Znagui du parti.

 

-Les parlementaires demandent des passeports diplomatiques au lieu des passeports rouges de service. Le bureau de la Chambre des représentants s'apprête à saisir le Chef du gouvernement et le ministre des Affaires étrangères à ce sujet afin de permettre aux parlementaires de bénéficier de passeports diplomatiques.

 

-Les chauffeurs et les professionnels du transport brandissent la menace d'une grève générale et d'une marche au ministère de l'Intérieur et demandent l'amendement de certaines dispositions du code de la route qui leur porte préjudice.

 

-Les Istiqlaliens menacent de faire tomber le budget du ministère de la Santé en réponse à la campagne menée par Hossein El Ouardi concernant les marchés des vaccins et le retrait de la délégation de signatures au secrétaire général du ministère, l'Istiqlalien Rahal Makaoui.

 

ASSABAH

 

-Des salafistes menacent le gouvernement Benkirane: L'un d'entre eux appelle dans une vidéo publiée sur "Youtube" le Chef du gouvernement à renoncer publiquement aux laïcs, à ouvrir une enquête sur les actes terroristes du 16 mai et d'Argana et à honorer ses engagements en matière de lutte contre la corruption et la prévarication.

 

-Les députés istiqlaliens boycottent le ministre Mohamed El Ouafa lors de l'examen du budget du ministère de l'Education nationale en guise de protestation contre les positions du ministre et son mode de gestion des réunions avec les responsables des Académies régionales de l'éducation et de la formation.

 

-Scandale au sein d'une école des ingénieurs à Safi. Selon des sources, l'école nationale des sciences appliquées relevant de l'Université Qadi Ayyad de Marrakech a connu des cas de falsification de notes en faveur de plusieurs étudiants toujours absents des cours, outre le recrutement d'une enseignante, titulaire d'un doctorat es lettres et sciences humaines, pour l'enseignement de matières scientifiques et la marginalisation de professeurs spécialisés et titulaires de doctorats pour l'enseignement de spécialités scientifiques dont ont besoin l'école et les étudiants.

 

-Abdelilah Benkirane fait face au "blocage" des Ittihadis. Selon des sources, les travaux de la session extraordinaire du parlement prendront fin le 2ème vendredi du mois d'avril sans le vote du projet de loi de finances et de la loi organique relative à la nomination dans les établissements publics en raison de la position de l'USFP, ce qui augure une crise au sein du gouvernement.

 

 

AL KHABAR

 

-Des négociations entre les représentations marocaines en Europe et des dirigeants de la Chabiba Islamique qui ont présenté au ministère des affaires étrangères et de la coopération des demandes de retour au Maroc. Selon plusieurs sources, les discussions avec les responsables de la Chabiba islamique notamment en France, en Belgique et en Espagne pourraient prendre beaucoup de temps en dépit de la forte présence du CNDH lors de ces tractations.

 

-Les hauts cadres accusent le directeur du Cabinet de Abdelilah Benkirane de "manque de responsabilité" à leur égard: Des groupes de diplômés chômeurs critiquent l'absence pour la deuxième fois de Jamaâ El Moaatassim d'assister à la réunion prévue avec eux, en tant que personne mandatée par le Chef du gouvernement pour le traitement de leur dossier revendicatif.

 

-Le gouvernement espagnol annule le budget destiné aux programmes d'intégration des immigrés en Espagne estimé à 67 millions d'euros: Mustapha Maâzouz interpellé aujourd'hui plus que jamais à activer le dialogue politique entre les gouvernements marocain et espagnol.

 

AL AHDATH AL MAGHRIBIA

 

-Les Istiqlaliens se rallient à l'opposition lors de l'examen du budget du ministère de la Santé, sur fond de règlement de comptes avec le ministre Houssein El Ouardi qui a soumis à la Cour des comptes de nombreux dossiers de dysfonctionnements hérités de la ministre istiqlalienne Yasmina Baddou.

 

-Le ministre de l'Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail annonce que la loi sur la grève sera présentée au Parlement fin juin prochain pour examen et adoption.

 

-Le gouvernement impose des conditions rigoureuses à des sociétés de transport des fonds afin d'éviter d'éventuelles attaques de bandes criminelles et de terroristes.

 

 

ANNAHAR AL MAGHRIBIA

 

-Des ittihadis demandent l'ouverture d'une enquête interne avec Fathallah Oualalou en sa qualité de président du Conseil de la ville de Rabat. Des sources indiquent qu'un courant dénommé "Courant du choix moderniste populaire" au sein de l'USFP, en se basant sur le rapport de la Cour des comptes, a demandé de diligenter une enquête urgente sur d'éventuels dysfonctionnements dans la gestion des affaires du Conseil de la capitale.

 

-Les Marocains rejettent Bassima Haqqaoui, ministre au Cabinet Benkirane: 60 pc des Marocains refusent à Haqqaoui de poursuivre la gestion des affaires de la famille marocaine, selon un sondage organisé par le site électronique "Zapress".

 

-Des femmes sahraouies appellent la direction du Polisario au départ et les camps de Tindouf connaissent des tensions et des protestations qui ne sont plus limitées aux jeunes, puisque des femmes des camps se sont élevées en brandissent des slogans dénonçant l'injustice, la misère et les détentions arbitraires.

 

 

AL ITTIHAD AL ICHTIRAKI

 

-Le nombre des partis politiques qui n'ont pas présenté de rapports sur leurs comptes et leurs bilans financiers à la Cour des comptes s'élève à 17 formations, selon des sources informées, précisant que la liste comprend des partis qui n'ont pas présenté leurs bilans financiers à la Cour depuis 2007.

 

 

AL ALAM

 

-Désespéré et après un long attentisme, le Chef de la fantomatique "rasd" adresse une lettre au Chef du gouvernement espagnol pour le presser à l'accueillir officiellement et établir un équilibre dans la position de son gouvernement suite à la visite effectuée à Rabat par Mariano Rajoy et afin de prendre connaissance de la position des dirigeants séparatistes.

 

 

ATTAJDID

 

-Une étude brosse une image "sombre" du niveau des élèves marocains. Selon l'étude publiée par le PNUD en collaboration avec une institution des pays du Golfe révèle que seulement 8,2 pc des élèves marocains à la fin de leur cursus au sein des lycées disposent des compétences, en matière de connaissance, nécessaires pour la poursuite de leurs études.

 

 

BAYANE AL YAOUM

 

-Les leaders des partis de la majorité gouvernementale réaffirment la cohésion et le consensus qui marquent le travail de l'actuel gouvernement, contrairement aux écrits de presse, et décident la création d'une commission pour le suivi de la Loi de finances 2012 et le traitement des principaux axes de cette loi dans leurs rapports avec le programme gouvernemental.

 

-Les anciens prisonniers de guerre dans les geôles du Polisario observent de nouveau un sit-in devant le Parlement pour réclamer réparation des préjudices subis dans les prisons des séparatistes.

 

 

RISSALAT AL OUMMA

 

-Les conducteurs et professionnels du transport au Maroc retournent à la grève et menacent de l'escalade: Ils protestent contre la mise en œuvre "non saine" des dispositions de la nouvelle Constitution et la non satisfaction de leurs revendications.

 

 

ASSAHRAE AL MAGHRIBIA

 

-Scission au sein de la Confédération nationale de la pêche côtière: des membres de l'opposition au sein de la Confédération ont déposé lundi une plainte auprès du Procureur du Roi près le tribunal de première instance d'Agadir, dans laquelle ils contestent la légalité de l'assemblée générale de la Confédération à Dakhla.

 

-Paralysie dans les secteurs de la justice, de l'enseignement et de la santé au cours de cette semaine: les employés de ces secteurs observent des mouvements de grève avec des sit-in pour protester contre la non satisfaction de leurs doléances.

 

 

AUJOURD'HUI LE MAROC

 

-Majorité gouvernementale : Benkirane crée une commission pour apaiser la tension avec ses alliés. Face au nombre croissant des doléances de la part des alliés, Abdelilah Benkirane semble trouver une parade en proposant la création d'une commission pour apaiser la tension au sein de la majorité. La commission dont la présidence aurait été confiée à Abdallah Baha, se réunira prochainement avec comme principal ordre du jour la résolution des conflits entre les composantes de la majorité.

 

-Loi de Finances 2012 : les grands regrets du Patronat. Les membres de la CGEM restent insatisfaits face au manque de considération pour leurs recommandations formulées dans le cadre de la Loi de finances 2012. Le Patronat sort ainsi de son silence et souligne les principaux manquements de cette loi. Convaincu de la pertinence de ses propositions et conscient du caractère structurant pour l'économie nationale, le Patronat exprime son espoir de mettre en œuvre le mémorandum de Skhirat signé le 6 mars dernier avec le gouvernement.

 

 

LE MATIN DU SAHARA ET DU MAGHREB

 

-L'Etat au secours d'une agriculture sinistrée. La rareté des pluies a bel et bien eu son effet sur la campagne agricole. Les prévisions font état d'une récolte céréalière ne devant pas dépasser, dans le meilleur des cas, les 40 millions de quintaux. L'Etat n'assiste pas en spectateur et vole au secours des agriculteurs. Le gouvernement s'est engagé à débloquer 1,53 MMDH pour un plan de sauvetage.

 

 

L'ECONOMISTE

 

-Loi de finances 2012: la CGEM durcit le ton. L'état de grâce n'aura pas survécu au projet de loi de finances. Le Patronat n'est pas content, et entend le faire savoir. Tellement pas content que la CGEM tempère, voire doute de l'entente cordiale scellée début mars dernier à Skhirat avec l'équipe Benkirane. Cette lune de miel n''aura pas survécu à l'épreuve de la Loi de finances. Dans ce sens, la CGEM regrette le report des mesures transversales proposées, notamment celles qui n'ont pas d'impact sur les recettes publiques.

 

 

LIBERATION

 

-Une étude du CNDH sur la future Autorité pour la parité : L'Instance ne doit pas être sous la tutelle du pouvoir exécutif. Une Instance indépendante, aux mandat et prérogatives clairement définis, dotée de l'autonomie financière, de gestion et d'un budget conséquent et dont les membres doivent impérativement être choisis sur la base des critères de l'engagement, de la compétence et de la crédibilité. Voici ce qui ressort d'une étude sur l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination, APALD, élaborée par le CNDH en étroite collaboration avec ONU-femmes.

 

-Ahmed Reda Chami à propos du projet de loi de Finances : "le gouvernement se trompe". "Je pense que le gouvernement se trompe". Ahmed Reda Chami, membre du conseil national de l'USFP et de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des Représentants, n'y est pas allé du dos de la cuiller. Pour Chami, "s'il y avait quelque chose à changer dans ce projet avant de le déposer au Parlement, c'est bien l'impact de la sécheresse sur la croissance économique", avant de rappeler que lorsque le gouvernement sortant avait élaboré ce projet, il n'avait pas de visibilité sur les pluies".








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



L'aspirine préventive à petites doses fait plus de mal que de bien

Saisie d’une revue française: Cachez-moi ce sein !

Le cancer hérité de la prostate: Découverte du premier gène mutant clé

La chasse aux exoplanètes : l’espoir de découvrir des éventuelles “sœur de la Terre” dans la Voie Lactée

Moncef Marzouki se rendra prochainement au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

Paludisme : l’artémisinine, fait renaitre l’espoir

Magistrature: Approche réformatrice et esprit constitutionnel

Le dernier numéro du magazine Gazelle interdit au Maroc

Diabète: un mauvais sommeil augmente le risque

Bonjour la transparence !

Tunisie: colère et inquiétude des journalistes après les nouvelles nominations dans les médias publics

Les islamistes cueillent les fruits du Printemps arabe

Rétro: 2011, l'année où la presse papier a été dépassée par la presse en ligne

"The Artist" récompensé trois fois aux 69e Golden Globes

Lareleve.ma à Washington

Inauguration de projets à EL Jadida

La Banque mondiale au secours des ONG

Médias: Moins de peines privatives de liberté?

Israéliens et Palestiniens se disputent un joueur





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma