Mardi 22 Août 2017

DGAPR: La grève de la faim de Ali Aarass est "juste simulée"

Ajouté le 20 Octobre 2015 à 15:03


Lareleve.ma-MAP

 

La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion indique que le détenu Ali Aarass bénéficie d’un suivi médical régulier et sa prétendue grève de la faim est "juste simulée".

 

"Les indicateurs essentiels révélés par le diagnostic médical effectué en date du 12/10/2015 par le staff médical de l’établissement pénitentiaire Salé II montre clairement que la grève qu’il prétend observer est juste simulée", souligne mardi un communiqué de la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), soutenant qu’il est impossible que l’état de santé d’un détenu demeure stable ou équilibré après près de deux mois de grève de la faim.

 

"Nul doute que sa prétention d’observer une grève de la faim n’est qu’un procédé pour exercer la pression sur l'administration pour obtenir des privilèges illégaux, d’une part, et d’induire l’opinion publique en erreur de l’autre", explique la même source.

 

La DGAPR rappelle que le détenu a bénéficié, depuis sa mise en détention jusqu’au 20 octobre courant, d’un suivi médical régulier, dont 116 diagnostics au service médical de l’établissement pénitentiaire, 39 consultations auprès de médecins spécialistes hors prison et de 21 analyses en laboratoire. La Délégation fait observer que ce détenu a droit tout seul à une pièce dotée de toutes conditions sanitaires requises (éclairage, aération et hygiène) pouvant regrouper entre huit et neuf pensionnaires, rappelant que le Parquet général compétent et des représentants du CNDH ont rendu visite au détenu Ali Aarass en date du 10 septembre dernier.

 

Sur une prétendue maltraitance que le détenu aurait subie, la même source relève qu’il s’agit d’une opération d’inspection en date du 29 septembre ayant concerné tous les pensionnaires et les dépendances du pénitencier, conformément aux lois et réglementations en vigueur et dans le respect total de la dignité humaine, notant que la sœur de l’intéressé Farida Aarass lui a rendu visite les 8 et 9 octobre courant et a reconnu les conditions convenables de la visite.

 

Dans un communiqué publié, le 6 octobre courant, la DGAPR avait condamné l’exploitation tendancieuse d’enregistrements où le détenu tente d’induire en erreur l’opinion publique sur la dégradation de son état de santé et en se donnant victime de torture, ainsi que son intention de déprécier les efforts déployés par la Délégation en vue d’améliorer les conditions de détention des pensionnaires et de préserver leur dignité.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



DGAPR: La grève de la faim de Ali Aarass est "juste simulée"

La DGAPR:Zafeafi a été placé en détention préventive dans des "conditions normales"

DGAPR: Salima Ziani, alias Silya n'a entamé aucune grève de la faim

DGAPR: Aucun détenu dans les événements d'Al Hoceima n'a entamé une grève de la faim

Transport routier : la grève prolongée de trois jours

Algérie: la grève des enseignants entre dans sa troisième semaine

Kiosque: La grève mène des professeurs à la prison

Benkirane: La grève des centrales syndicales sera vouée à l'échec car "elle n'a aucun sens"

Espagne: la grève du football n'aura pas lieu

L’administration pénitentiaire : la grève de faim de Ali Aarass"est tout juste simulée"

DGAPR: La grève de la faim de Ali Aarass est "juste simulée"

Algérie: La grève contre une nouvelle loi sur la retraite largement suivie





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma