Samedi 19 Août 2017

Journée nationale de la femme: un bilan mitigé, mais prometteur

Ajouté le 9 Octobre 2015 à 15:36


Sit-in à Rabat en faveur de la défense et la préservation des droits acquis par la femme marocaine, le 24/06/2014


Lareleve.ma-MAP

 

Le Maroc célèbre samedi le 8ème anniversaire de la Journée nationale de la femme, avec en toile de fond des avancées réelles, une volonté prononcée pour la promotion de la condition de la gent féminine, mais également des formes de disparités persistantes entre les deux sexes.

 

Cette commémoration nationale, proclamée par SM le Roi Mohammed VI et qui coïncide avec le 10 octobre de chaque année, constitue une occasion pour placer la question de l’égalité, de nouveau, à l’ordre du jour en mettant un point sur les progrès réalisés et en réfléchissant aux perspectives à même de promouvoir le statut de la femme.

 

D’après le secrétaire général de la Délégation ministérielle aux droits de l’Homme, Abderrazak Rouwane, "de grands efforts ont été déployés, depuis les années 90, pour la promotion de la situation de la femme au Maroc".

 

Celle-ci a, en effet, été au centre de plusieurs réformes constitutionnelles, législatives et institutionnelles lui garantissant des droits de plus en plus élargis et favorisant son adhésion à la vie politique et au processus de développement social et économique engagé par le Royaume. "Le Code de la famille, la Constitution de 2011, la ratification des conventions internationales, la création de nouvelles institutions nationales des droits de l’Homme et les différentes stratégies et politiques publiques en disent long sur ces percées", assure ce défenseur des droits humains, dans un entretien à la MAP.

 

Et de relever que ces initiatives, impulsées par SM le Roi, traduisent également "la volonté politique du Maroc de réaliser l’égalité et l’équité entre les deux sexes, tant en matière de droits, d’accès aux ressources et d’opportunités économiques, qu’en termes d’influence politique", une condition sine qua non pour la consolidation du processus démocratique, l’édification de l’Etat de droit et le renforcement de la justice sociale.

 

En conséquence, une amélioration remarquable de la condition féminine s’est opérée dans les arènes économiques et sociales. Il convient de noter, à ce titre, le recul du taux de chômage à 9,6 pc chez les femmes, l’élargissement de leur accès à l’enseignement primaire (98,5 pc) et la hausse du taux d’alphabétisation (54,3 pc), ainsi que la baisse du taux de mortalité infantile (27,4 pc chez les filles) et maternelle (112 sur 100.000 naissances vivantes), comme le révèle une étude de 2014 du Haut-Commissariat au Plan (HCP).

 

Sur le plan politique, la représentativité des femmes a également augmenté, notamment dans les instances élues avec 6.673 sièges remportés lors du scrutin du 4 septembre dernier, contre 3.465 en 2009, ainsi qu’au sein du Parlement en leur consacrant 60 sièges, soit près de 17 pc contre un "quota" de 10 pc des sièges en 2007, permettant ainsi à 67 femmes de faire leur entrée à la Chambre des représentants.

 

En dépit des avancées enregistrées, la représentativité de la gent féminine dans la vie politique demeure insuffisante. Il en est de même pour l’accès au marché du travail avec un taux d’emploi de 22,7 pc, ainsi qu’aux organes de décisions publics avec 24,2 pc seulement, alors que leur présence est notable parmi les cadres supérieurs (41,9 pc), dévoile la même étude.

 

Quels que soient les efforts consentis pour réduire les disparités Hommes-Femmes, "des contraintes sociétales persistent, entravant ainsi la réalisation de l’égalité entre les genres, en matière notamment d’accès aux postes de décision et ce, à l’instar des autres pays", a souligné M. Rouwane, ajoutant que "ce problème de culture" nécessite certainement davantage d’efforts et requiert la remise en cause des préjugés envers les femmes.

 

D’un autre côté, la discrimination et la violence à l’égard des femmes demeurent le lot quotidien de plusieurs Marocaines, une réalité qui a un coût économique et social. Là encore, des réformes juridiques et institutionnelles ont été lancées au Maroc pour faire face à ce phénomène, en l’occurrence le projet de loi sur la violence faite aux femmes et la mise en place de l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination. Toutefois, la lutte contre la violence dont sont victimes de nombreuses femmes reste un chantier complexe et de grande haleine, eu égard à l’impunité dont profitent les agresseurs et à l’acceptation sociale de la violence fondée sur le genre.

 

Bien que les efforts consentis soient majeurs, de grands défis restent à relever pour juguler les inégalités du genre, mais aussi pour combattre les préjugés à l'égard des femmes. L’ensemble de ces déficiences ne pourraient être traitées, de façon significative, sans opérer une évolution sociétale profonde et un détachement des stéréotypes sexistes imprégnant l’individu depuis l’enfance, laquelle finalité exige de longues années de sensibilisation systématique pour ancrer la culture de l’égalité et changer les mentalités.








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Logements : La voie royale

Une femme escroc à El Aïoune préfère cibler Les pharmacies

Les Coptes pris entre le sabre et le croissant

Emeutes a Taza: De la nécessité de l’instruction civique

Rétro: 2011, l'année où la presse papier a été dépassée par la presse en ligne

Il tue l’un de ses deux agresseurs et se rend au commissariat de son plein gré

Il tue l’un de ses deux agresseurs et se rend au commissariat de son plein gré

Office National des Aéroports Détournement de lots de terrains

Une météorite martienne retrouvée au Maroc

L’édition Caftan 2012 prévue le 12 mai prochain

La vice-présidente de l'Assemblée nationale du Québec en visite au Maroc

Benkirane s'entretient avec la vice-présidente de l'Assemblée nationale du Québec

Libye: tentative d'assassinat du président de l'Assemblée nationale

Du fumier déchargé devant l'Assemblée nationale française à Paris

Une cérémonie religieuse à l'occasion de la journée nationale des mosquées

Le texte intégral du discours royal prononcé devant l'Assemblée nationale constituante tunisienne

Journée nationale du migrant: hommage aux Marocains du monde

Ramid s'entretient à Paris avec les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat français

Manuel Valls présente le projet de loi sur le renseignement à l'Assemblée nationale

El Habib, une journée nationale pour Soumaia et l’image du PJD !





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma