Mardi 26 Septembre 2017

Le "pink slime", du bœuf à l'ammoniaque servi dans les cantines américaines

Ajouté le 19 Mars 2012 à 15:34


 

 

Lareleve.ma-AFP


  "Boeuf finement haché" assaisonné d'ammoniaque, ce charmant produit est servi chaque année dans les cantines scolaires américaines. Les parents se révoltent, réclamant au gouvernement l'arrêt de son utilisation.

 

  Le pink slime, pourrait évoquer une grosse guimauve. Ou du marshmallow. C'est en fait du bœuf assaisonné d'ammoniaque, qui va finir dans les assiettes des écoliers américains, en guise de viande à hamburger, saucisses ou boulettes.

 

  Le pompon: cette pâte gluante rose est fournie par le gouvernement, pour son programme de cantine scolaire qui nourrit 31 millions d'enfants, souvent issus de familles défavorisées. Ce lundi, plus de 235.000 personnes avaient signé une pétition sur www.change.org pour appeler le ministère à "ne plus utiliser" cette pâte pour son programme. "Cela abaisse les coûts pour le fournisseur et fait faire de gros profits au fabricant", indique Bettina Siegel qui tient un site spécialisé dans la nourriture (www.thelunchtray.com) et a lancé la pétition. 

 

 

"C'est une tricherie"

 

  Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a décidé d'acheter, comme chaque année, plus de 3.000 tonnes de cette substance, qu'il préfère appeler "bœuf finement haché". Ce sont des bas morceaux de bœuf, mixés dans une centrifugeuse, avec de l'ammoniaque -pratique approuvée par le ministère- pour tuer toute bactérie e.coli, qui seront ensuite mélangés dans du steak haché. Sans que cela soit mentionné dans la composition du produit final.

 

  La société Beef Products Inc. du Dakota du Sud (nord), qui dit être le leader mondial de ce qu'elle appelle "les bas morceaux de bœuf sans os" - (boneless lean beef trimmings, BLBT), affirme que son produit est sûr.

 

  "Ce truc n'est pas du steak haché, et autoriser à le mélanger à la viande est une tricherie", disait le microbiologiste Gerald Zirnstein, un inspecteur de l'USDA qui enquêtait en 2002 sur la présence de bactéries nocives dans la nourriture, via un mail publié quelques années plus tard dans le New York Times.

 

 

  Le chef britannique Jamie Oliver, qui fait campagne pour une nourriture saine à l'école, avait dénoncé cette pâte en 2011, affirmant qu'elle était présente dans 70% de tous les produits à base de steak haché.

 

  Des chaînes de "fast food", dont McDonald's, avaient dans le même temps cessé d'en rajouter dans leurs hamburgers.

 

  Jeudi, le ministère a pris acte de l'inquiétude des consommateurs et indiqué dans un communiqué "que le ministère donnera l'an prochain aux écoles le droit de choisir des produits avec ou sans ce bœuf finement haché".








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Le Maroc est un partenaire privilégié et prioritaire pour l'UE

Nigeria : Au moins 28 morts dans un attentat terroriste

Exploitez-moi ou je fais un malheur !

Europe: embargo pétrolier contre l'Iran

La "renaissance nucléaire" des Etats-Unis sur la sellette à Sundance

Benkirane dément sa déclaration à la "Voix d'Israël"

Suzanne Tamim: peine confirmée pour un magnat égyptien

Moncef Marzouki: un sommet pour remettre l’UMA sur les rails

Un groupe canadien limoge deux amis présumés de Saadi Kadhafi

Union maghrébine : vers une sortie de l'impasse ?

Le "pink slime", du bœuf à l'ammoniaque servi dans les cantines américaines





 




France 24 LIVE



Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma