Lundi 26 Juin 2017

IRAN, élections législatives: mode d’emploi

Ajouté le 2 Mars 2012 à 14:12


 

 

 

 

Lareleve.ma-Agences

  Le Parlement est constitué de 290 députés qui sont élus pour quatre ans au suffrage universel direct.

 

 

Le rôle du Parlement

 

  Le Parlement légifère sur toutes les questions dans les limites établies par la Constitution. A l’initiative de projets de lois, il se prononce également sur ceux soumis par l'exécutif. Les parlementaires assurent une mission de contrôle du pouvoir exécutif. Si un tiers des députés convoque le Président, ce dernier doit s'expliquer devant le Parlement dans un délai d'un mois. Si deux tiers des députés n'acceptent pas ses explications, le Guide peut éventuellement le destituer.

 

 

  Cependant, l’autorité d’institutions non électives prime sur les décisions du Parlement. Toues les lois votées doivent ensuite être validées par le Conseil des Gardiens de la Constitution, qui veille à la compatibilité des lois avec l’islam et la Constitution. En cas d’incompatibilité, elles sont renvoyées au Parlement afin d'être modifiées. Si le Parlement et ce Conseil sont en désaccord sur un projet de loi, le conflit est réglé par le Conseil de discernement de l'intérêt suprême du régime. Par ailleurs, le Guide suprême bénéficie d’une autorité absolue et peut empêcher l’adoption d’une loi.

 

 

 

Le mode de scrutin

 

  Pour voter en Iran, il faut être titulaire de la nationalité iranienne et “sain d'esprit”, homme comme femme. L'âge minimum pour voter est généralement de 16 ans, mais cela peut varier entre 15 et 18 ans, sur décision des législateurs, selon l'élection et l'enjeu du scrutin. Pour les élections du 2 mars 2012, les citoyens de plus de 18 ans sont appelés à voter.

 

 

  Les listes électorales n’existent pas en Iran. Les électeurs peuvent voter dans la circonscription de leur choix en présentant leur livret d'état-civil, sur lequel le responsable du bureau appose un tampon portant date et nom du scrutin ainsi que la marque à l'encre indélébile de l’index de l’électeur.

 

 

  Les circonscriptions de vote correspondent plus ou moins aux frontières des provinces (voir une carte des provinces ici). Pour chacune d’entre elles, les candidats se présentent par listes pour un nombre de sièges à pourvoir établis selon le nombre d'habitants. Les électeurs choisissent un nombre de candidats égal à la quantité de sièges à pourvoir. Ainsi, pour les 30 sièges attribués à la circonscription du Grand Téhéran, les électeurs sélectionnent trente candidats sur les différentes listes présentées. Au  niveau national, 230 différents groupes se sont constitués pour les élections du 2 mars.

 

 

  Les candidats ayant obtenu au moins 25% des votes sont élus dès le premier tour et, si des sièges restent libres, un deuxième tour est organisé. Les candidats au deuxième tour sont deux fois plus nombreux que le nombre de sièges à pourvoir et seuls les votants du premier tour dans la circonscription peuvent participer au second tour.

 

 

  Dans chaque bureau de vote se trouve un groupe de surveillants désignés par le Conseil des Gardiens de la Constitution. Après les élections, ce Conseil valide et annonce les résultats définitifs; il peut également invalider toutes ou une partie des voix dans chaque circonscription.

 

 








Votre commentaire
* Votre nom
* Titre du commentaire
  * Pays
* Le commentaire
  * Code de vérification



Renforcement de l'arsenal Google par l’achat de 217 brevets supplémentaires de téléphonie à IBM

Un nouvel album de Cheb Kader

"Le Printemps de Téhéran" : Iran, la révolution en miettes

Europe: embargo pétrolier contre l'Iran

Tiaret : immolation suivie de graves affrontements

Rome retire sa candidature pour l'organisation des JO 2020

Construction d'un musée pour la préservation d'un coran vieux de mille ans

Le scénariste de "Blanche Neige" planche sur une énième apparition de Dracula au cinéma

Tintin jugé raciste par le CRAN

IRAN, élections législatives: mode d’emploi

Observation des élections: Le CNDH rappelle les règles

IRAN, élections législatives: mode d’emploi

Les syndicats lorgnent les élections

Tunisie: revers cuisant des étudiants islamistes aux élections universitaires

Egypte: Le parlement interdit les symboles de l'ancien régime de se présenter aux élections

Aqmi appelle au boycott des élections et à la révolution en Algérie

Syrie: élections parlementaires boycottées par l'opposition

En Egypte, un policier tué en marge des élections

Le gouvernement n’a pas encore fixé les dates des prochaines élections

Libye: les libéraux bien partis pour remporter les élections





 




France 24 LIVE


Les plus lus

Sahara: Le Swaziland réitère son soutien au Maroc

16 Juin 2017 à 0:59

516 visites

La Kabylie à feu et à sang

16 Juin 2017 à 1:10

342 visites


Publicité



Publicité


Rechercher sur LA RELEVE


Nos services gratuits

 

»  Livre d'or

 
 

»  site amis

 

S'abonner à la newsletter



S'abonner à la RSS

 

»   RSS des articles

 
 

»  RSS des vidéos

 

Droits de production et de diffusion réservés © Copyright 2017 lareleve.ma